Soutien renouvelé et élargi en faveur de l'intégrité territoriale du Maroc    Politique. Le nomadisme n'est que la conséquence de la crise    La CSMD consulte les partis pour développer une vision commune    Sahara marocain : le plan d'autonomie, seule option pour une solution définitive    Affaires Radi-Raissouni : devant un parterre de personnalités diplomatiques, Aïcha Guellaa dénonce les pressions et les interférences    Libye: Washington exige le retrait des forces étrangères, avant un sommet international    Bangkok : remise d'une décoration Royale à l'ex-ambassadeur de Thaïlande au Maroc    Environ 48% des migrants exercent une activité professionnelle    L'Espagne inquiète du développement agricole au Sahara marocain    Audi Q2 . La version restylée débute sa carrière au Maroc    IFC va appuyer la mise en œuvre du Fonds Mohammed VI    Managem/Guinée: Démarrage de la mine d'or de tri-K    Commémoration du 80ème anniversaire de l'agression de l'Allemagne nazie contre l'URSS.    L'ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz écroué    Washington demande le retrait des forces étrangères    L'Angleterre bat la République tchèque et s'adjuge la 1re place    Hakan Calhanoglu s'engage avec l'Inter Milan    Les Suns s'imposent sur un dunk à la dernière seconde    Maroc/Covid-19: le bilan de ce samedi 29 mai    HCP: La sécurité au Maroc attire les migrants    Publication de l'arrêté portant organisation de l'année scolaire 2021/2022    Lancement des célébrations du centenaire de la présence diplomatique suisse au Maroc    Ouverture des candidatures pour l'édition 2021    Oujda : première exposition individuelle de l'artiste peintre Fatiha Rabhi    Le 42e moussem d'Asilah, une manifestation pluridisciplinaire d'envergure    Paysage après le Covid...    Netflix : Steven Spielberg signe un contrat réaliser une série de films    LMN'ART : Débarquement immédiat !    Le variant Delta sème la terreur dans le monde    Les baisses des prix des billets coûteront 4,5 MMDH à l'état    Production de sacs en plastique: Saisie de plus de 18 tonnes dans une usine clandestine à Nouaceur    Banques: le besoin de liquidité se creuse à 72,6 milliards de DH en mai    Commerce électronique : QNET remporte trois trophées à l'échelle mondiale    Les Marines chantent la Marocanité du Sahara    Un vol de Ryanair decolle sans ses passagers marocains    Un autre Charles de Foucauld est parmi nous    Maroc : les listes A et B mises à jour au moins deux fois par mois    Maroc. Les greniers de Souss-Massa pourraient être les premières banques au monde    Trafic des armes à feu : l'administration Biden instaure des unités spécialisées dans certaines villes    Coupe arabe U20 : Djibouti – Maroc, les Lionceaux pour confirmer    SM Caen : Yacine Bammou se prépare pour son retour    Liverpool, un joyaux britannique sur le point de disparaître du patrimoine de l'Unesco    Le rallye-raid aura son championnat du monde en 2022    Le stage de Saint-Etienne au Maroc annulé    Mali: six ans plus tard, les accords d'Alger en échec    Ismaïl Haniyeh, le leader du Hamas, chez le PJD    Démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à l' »Etat islamique » s'activant dans la région de Marrakech-Safi (BCIJ)    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris
Publié dans 2M le 16 - 05 - 2021

Plusieurs artistes marocains de renommée internationale prendront part à la Menart Fair, première foire internationale d'art moderne et contemporain dédiée aux artistes du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord, prévue du 27 au 30 mai à Paris.
Le Maroc sera représenté à ce grand événement notamment par Yassine Alaoui Ismaili, Hassan Hajjaj, Ghizlane Agzenaï et des oeuvres de la défunte Leila Alaoui.
Yassine Alaoui Ismaili, également connu sous le nom de Yoriyas, est un photographe et performeur de Casablanca. Son travail a été présenté dans le New York Times, National Geographic, Vogue et The Guardian. L'artiste a exposé dans le monde entier, notamment à la Fondation Hermès Paris, au Musée d'Histoire de Miami, au Festival Art Contemporain de Bâle et au 1-54 African Art Fair x Hassan Hajjaj Marrakech.
Né en 1961 à Larache, Hassan Hajjaj vit et travaille entre Marrakech et Londres. Il évolue entre plusieurs univers artistiques : la photographie, la mode, la musique, le cinéma et le design tout en présentant un point de vue critique et décomplexé sur la société de consommation. Son travail est une forme de célébration de la culture visuelle populaire du souk, un espace social, symbole d'interactions et d'échanges.
Ses œuvres ont intégré des collections de renom comme celle du Musée d'art du comté de Los Angeles (Etats-Unis), du Musée des Beaux-Arts de Virginie (Etats-Unis), de l'Institut des Cultures d'Islam de Paris (France), du Musée Victoria et Albert (Royaume-Uni), la collection Barjeel (Emirats Arabes Unis) …
Il a reçu plusieurs bourses et prix, notamment le 7e Prix de la photographie africaine contemporaine et le Prix Les Amis de l'Institut du Monde Arabe pour la création arabe contemporaine 2019.
L'artiste a bénéficié en 2019 d'une grande rétrospective à la Maison Européenne de la Photographie à Paris. Cette dernière a été par la suite présentée en Suède, Angleterre, Corée du Sud et aux Etats Unis.
L'autre artiste Ghizlane Agzenaï, native Tanger, est célèbre pour la création de totems colorés et monumentaux. Elle vit et travaille à Casablanca, voyage aux quatre coins du monde pour insuffler et présenter son art.
Animée par une philosophie de vie positive qui se lit à travers son œuvre, elle crée la surprise en avril 2020 en réalisant l'oeuvre vidéo "Emerge " qu'elle partage en la projetant sur un des bâtiments de la métropole casablancaise lors du premier confinement. Ses créations sont imprégnées d'une philosophie de vie positive qu'elle transmet ainsi à ses collectionneurs.
Considérée comme l'héritière de l'Ecole de Casablanca, curieuse, touche à tout, elle décline ses œuvres en différents formats sur différents supports: mur, bois, carton, toile, électricité, métal. Ses œuvres majeures oscillent entre des dessins muraux et de multiples expositions en Europe et en Afrique.
En novembre 2020, elle présente l'exposition personnelle Emerge Reloaded à la Galerie 38 à Casablanca. En 2018 et 2019, elle habille le mur de Vigo Ciudade Color, l'US Barcelona, le Mural Harbor en Autriche, le mur Orberkampf à Paris. Elle participe au festival Jidar au musée Mohammed VI d'art moderne et contemporain à Rabat. Elle présente l'exposition personnelle Totem à la Galerie 38 à Casablanca et en 2017 What the weekend is 2, Alte Munze à Berlin. En 2021, après avoir participé à l'exposition Colors Of Abstraction II de la 193 Gallery, elle sera présente à Menart Fair Paris.
En hommage à la défunte artiste Leila Alaoui, décédée lors des attaques d'Ouagadougou en janvier 2016, ses oeuvres seront présentes à ce grand événement. Photographe et vidéaste franco-marocaine (1982 - 2016) représentée par la Galleria Continua, Leila Alaoui a étudié la photographie à l'université de New-York. Son travail explorait la construction d'identité, les diversités culturelles et la migration dans l'espace méditerranéen.
Elle utilisait la photographie et l'art vidéo pour exprimer des réalités sociales à travers un langage visuel qui se situe aux limites du documentaire et des arts plastiques.
Son travail est exposé internationalement (Art Dubai, l'Institut du Monde Arabe et la Maison Européenne de la Photographie à Paris) et ses photographies publiées dans de nombreux journaux et magazines, y compris le New York Times et Vogue.
En janvier 2016, alors qu'elle était mandatée par Amnesty International pour réaliser un travail au Burkina Faso, Leila Alaoui a été victime des attaques terroristes de Ouagadougou du 15 janvier 2016. Elle a succombé à ses blessures le 18 janvier 2016.
Pour cette première édition de Menart Fair, une vingtaine de galeries internationales sont réunies durant quatre jours dans l'hôtel particulier de la maison de ventes Cornette de Saint Cyr, à Paris.
La foire accueille 22 galeries internationales et les œuvres d'une soixantaine d'artistes contemporains au total. Tous proviennent ou sont liés à des pays du Maghreb et du Moyen-Orient, du Maroc à l'Iran en passant par l'Egypte, la Syrie ou encore le Yémen. "Un choix qui vise à défendre plusieurs générations d'artistes et un bouillonnement très contemporain émanant de la région", selon les organisateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.