Décès de SAR la Princesse Lalla Malika, tante de SM le Roi Mohammed VI    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 28 septembre 2021 à 16H00    La BERD et l'IRESEN joignent leurs forces pour promouvoir les investissements verts au Maroc    42 session ordinaire du Comité des Représentants permanents de l'UA à Addis-Abeba    L'étau se resserre autour du chef des conservateurs    Parlement islandais : Les femmes étaient sur le point d'être majoritaires    «Les FAR sont désormais un leader régional»    La Jeunesse sportive Salmi s'offre l'Olympique Khouribga    Tournoi international en octobre à Hammamet avec la participation du Maroc    Juventus-Chelsea, Locatelli au défi du « professeur » Jorginho    Hilale présente à l'ONU les enjeux de la Première Commission de l'AG    Covid-19. 26 nouveaux décès au Maroc: la répartition par régions    Evolution du coronavirus au Maroc. 1192 nouveaux cas, 930.891 au total, mardi 28 septembre 2021 à 16 heures    Rabat / FNM : Le MMVI dévoile sa programmation culturelle du mois d'octobre    All you need is 40.000 euros: aux enchères au Danemark    Septième art : Le 11ème festival Ciné-Université prévu en octobre à Casablanca et Mohammedia    Mise en cause, la France juge «indécentes» les accusations d'abandon du Mali    Tabac. De nouvelles mesures en vigueur à partir de 2024    Hécatombe migratoire : Des dizaines d'Algériens périssent en mer    Explosion au port de Beyrouth : L'enquête suspendue, le juge dessaisi ?    Criminalité : Hausse de 30% des homicides aux USA en 2020    Le peuple marocain célèbre mercredi l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa    Exposition "L'Art à travers trois générations", du 2 au 18 octobre à Rabat    Voitures électriques. Ford va créer quatre nouvelles usines    Bourita: Le scrutin du 8 septembre confirme l'attachement de la population du Sahara marocain à l'unité territoriale du Royaume    Cheikh Bannane du PI réélu président du Conseil provincial d'Aousserd    La FRMF dévoile la liste des entraîneurs des différentes sélections nationales    Le ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie en visite au Maroc    A l'occasion de la Journée mondiale du tourisme : L'ONMT met les professionnels à l'honneur    URGENT : Report du Conseil de BAM au 13 octobre    Business du halal et produits bio : L'Asmex à la conquête du marché canadien    UM5 : Ouverture de trois filières pour les futurs managers    Marrakech : De la prison ferme pour trois escrocs    Covid-19 : Le comité scientifique prévoit l'assouplissement des mesures restrictives    Marrakech : 1ère édition de la Fête de la moisson, du 15 au 31 octobre prochain    Affaire des sous-marins : dépité, Emmanuel Macron dit que «les Européens doivent sortir de la naïveté» vis-à-vis des Etats-Unis    La logistique Internationale 2.0 cherche opérateurs désespérément !    Fret aérien : des turbulences à prévoir sur le marché    Rabat : L'Exposition « Delacroix, souvenirs d'un voyage au Maroc », se tient du 4 au 10 octobre    La 33ème édition en pleine préparation    Amina Bencheikh: "L'amazigh victime d'exclusion et de manque de courage politique"    Les conseillers clôturent le process électoral de 2021    Maroc, Algérie et Tunisie : la France sera plus rigide dans l'octroi des visas    Omar Essalki du RNI élu président du Conseil d'arrondissement de Guelliz    Lancement de la 19ème édition du Grand prix national de la presse    La France durcit l'octroi des visas à l'égard du Maroc, de l'Algérie et la Tunisie    Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Mondial de futsal: le Maroc vaincu par le Brésil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib
Publié dans 2M le 31 - 07 - 2021

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a reçu, samedi 31 juillet au Palais Royal de Fès, M. Abdellatif Jouahri, Wali Bank Al-Maghrib, qui a présenté au Souverain le rapport annuel de la Banque Centrale sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'exercice 2020.
Dans son allocution devant Sa Majesté le Roi, M. Jouahri a indiqué que l'année 2020 a été marquée par la propagation de la pandémie de la Covid-19, dont la persistance et les répercussions continuent de peser sur le Maroc, à l'instar des autres pays à travers le monde, en précisant que conformément aux instructions de Sa Majesté le Roi, l'ensemble des parties prenantes se sont mobilisées pour y faire face et en atténuer les effets.
Durant l'année 2020, a ajouté Wali Bank Al Maghrib, l'économie nationale a également souffert de conditions climatiques défavorables, accusant ainsi une contraction de 6,3% et une perte de 432 mille emplois. De plus, en conséquence du recul des ressources fiscales et de l'effort d'investissement consenti par le Trésor, le déficit budgétaire s'est alourdi à 7,6% du PIB et la dette publique a augmenté à 76,4% du PIB.
Il a, par la suite, indiqué que le déficit du compte courant est revenu à 1,5% du PIB, résultat de la forte diminution des échanges extérieurs, alors que les avoirs officiels de réserve de Bank Al-Maghrib se sont renforcés pour atteindre l'équivalent de plus de 7 mois d'importations de biens et services, l'inflation s'étant quant à elle limitée à 0,7%.
M. Jouahri a, par ailleurs, précisé que dans le cadre des efforts consentis en vue d'atténuer l'impact économique de la pandémie, Bank Al-Maghrib a abaissé à deux reprises son taux directeur, le ramenant à 1,5%, et a libéré intégralement le compte de la réserve obligatoire. Elle a en parallèle triplé le potentiel de ses opérations de refinancement des banques, tout en répondant à l'intégralité de leurs demandes de liquidité.
De plus, Bank Al Maghrib a mis en place de nouvelles lignes de refinancement au profit des banques participatives et des associations de microcrédit et a élargi son programme dédié aux TPME.
La Banque a également allégé de manière temporaire certaines règles prudentielles.
Il a ensuite souligné que l'ensemble de ces mesures a permis d'assurer un financement adéquat de l'économie avec en particulier une nette baisse des taux d'intérêt et un rythme de croissance soutenu du crédit bancaire.
M. Jouahri a déclaré que grâce au leadership et au suivi étroit de Sa Majesté le Roi, le Maroc traverse cette crise progressivement avec des avancées notables dans la campagne de vaccination et une nette reprise de l'économie et ce, malgré les inquiétudes qui entourent l'évolution de la pandémie.
Dans ce sens, il a indiqué qu'une véritable impulsion à l'investissement et à la création d'emploi est attendue de l'opérationnalisation du Fonds Mohammed VI pour l'investissement et d'un recours plus conséquent aux partenariats public-privé, en plus de la mise en œuvre du plan de relance de 120 milliards de dirhams.
Sur un autre plan, M. Jouahri a précisé que les nombreux chantiers en cours, dont plusieurs sont lancés suite à des Instructions Royales, contribuent à cette reprise et à accélérer le rythme de croissance à plus long terme, précisant que le grand défi aujourd'hui est de réussir leur mise en œuvre de façon harmonieuse et dans les délais prévus.
L'une des plus importantes réformes dont il faut accélérer la mise en œuvre est celle du système éducatif. Au moment où toutes les évaluations rappellent ses faiblesses, la préparation de la main-d'œuvre qualifiée et de l'élite de demain devrait, selon Wali Bank Al Maghrib, être érigée en priorité absolue.
De son côté, le chantier de la régionalisation avancée, déclare M. Jouahri, a enregistré des progrès notables. Néanmoins, sa réussite complète reste tributaire de la disponibilité de ressources humaines de haute qualité.
Il a en outre expliqué que la réforme du secteur public qui connaît un progrès important sur certains volets, nécessite l'accélération de la mise en œuvre de l'ensemble de ses composantes conformément aux objectifs qui lui sont fixés.
De plus, en vue de renforcer le tissu productif national, M. Jouahri a mis l'accent sur la nécessité de redoubler les efforts pour lutter contre un certain nombre de pratiques qui ont des effets négatifs sur la compétitivité de l'économie nationale. Il s'agit principalement de la concurrence déloyale, de l'évasion fiscale et des subventions publiques non rentables. Il a par ailleurs ajouté qu'il est impératif aussi de veiller à l'application rigoureuse de la loi relative à l'Instance chargée de la Lutte contre la Corruption.
Pour le Wali Bank Al-Maghrib, le chantier qui sera l'un des plus déterminants dans l'ère post-Covid est celui de la généralisation de la protection sociale que Sa Majesté a annoncé dans Son discours du Trône en 2020. De par ses effets prévus notamment sur les niveaux de vie, la cohésion sociale et l'intégration des activités informelles, ce chantier devrait permettre au Maroc de réaliser un saut qualitatif en matière de développement humain mais également en termes de compétitivité et de croissance. Pour cela, la mobilisation de tout un chacun est requise pour assurer sa réussite dans les délais prévus.
Enfin, le déploiement et l'aboutissement de l'ensemble de ces chantiers nécessitent, selon M. Jouahri, la mobilisation de l'ensemble des ressources et des capacités dont le Maroc dispose, et requièrent plus particulièrement une élite dotée du leadership nécessaire. Cela appelle également à la contribution effective de toutes les parties prenantes dans le cadre d'une gouvernance transparente qui consacre notamment les principes de la méritocratie et de la compétence.
Avec le déploiement de l'ensemble de ces chantiers, indique Wali Bank Al-Maghrib, le Maroc aura transformé la crise en une opportunité qui lui permettra d'enclencher un nouvel élan et de placer son économie sur un sentier de croissance forte, durable et inclusive.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.