Sahara marocain. L'Algérie démasquée à nouveau par l'ONU [Par Mehdi Hijaouy]    RAM va rétablir ses vols directs sur Miami et Doha en décembre    Khalid Ait Taleb : « La situation épidémiologique est en amélioration constante »    Covid-19: Le CNDH lance un appel pour une adhésion « responsable » à la campagne de vaccination    Une Allemande de l'EI écope de dix ans de prison    La Barbade quitte la Couronne britannique et élit sa présidente    Trois clubs marocains au lieu de quatre dans le périple africain    36ème championnat arabe : Le Raja d'Agadir bat les Algériens de la JS Saoura (22-20)    «Je suis en cours d'essai avec le Wydad Athletic Club»    Liga : le Real toujours roi du clasico à Barcelone    Le Sahara était, reste et demeurera marocain, le conflit autour n'est que « superfétatoire »    Le chef du gouvernement représente SM le Roi    Campagne nationale de sensibilisation sur le dépistage    «Chatarra» de retour sur les planches    L'Ensemble El Akademia se produira sur la place Hassan II de Dakhla    Tétouan accueille le 14è Forum international de Bande dessinée    Pegasus : avant le procès, les écrans de fumée de l'Humanité    Israël lève l'avertissement concernant les voyages au Maroc    Doukkala : La Citrouille entre satisfaction et inquiétude des producteurs    Infrastructures : Casablanca se dote de nouvelles toilettes publiques    Yémen: 105 rebelles Houthis tués lors des dernières 24 heures    Intempéries : Des morts en Algérie et Tunisie suite à de violentes inondations    Sahara : Alger rejoue la carte des dinosaures du lobbyisme américain    L'Opinion : Au Maroc, gouverner c'est aussi recevoir    Armement : Le 1er porte-avions indien poursuit ses essais en mer    Melilia : Les autorités marocaines déjouent une tentative de migration massive    Israël annule l'avertissement de voyage pour le Maroc    La prolongation de l'état d'urgence sanitaire au menu du prochain Conseil du gouvernement    Renault et Mathieu Lehanneur réinventent la 4L    Scrutins 2021... UN TOURNANT !    Sahara : Depuis le Kenya, Mokhtar Ghambou dénonce l'ingérence d'Alger    Maroc: contre le passe sanitaire, des dizaines de personnes ont défilé à Rabat    Aviation : Boeing voit grand pour l'Afrique    Soudan : Emmanuel Macron condamne le coup d'Etat et appelle «au respect de l'intégrité du premier ministre»    Dr Saïd Guemra : « Il n'y a aucun sens à venir taxer les Marocains au nom de l'efficacité énergétique »    Lydec dans les « Top Performers RSE » et dans le Top 5 des « Best Emerging Market Performers » de Vigeo Eiris    ACNOM : Kamal Lahlou récompensé pour l'ensemble de son œuvre au service du sport    Covid-19 : Le Maroc reçoit ce mardi 850.000 doses du vaccin Pfizer    Je vous emmène sur le terrain...    Coup d'Etat au Soudan : le premier ministre détenu par des forces armées    Interview avec Fatima Abouali : Les cas de dopage en baisse au Maroc    Kenya : Une expositions aux couleurs du Maroc    Site officiel de la HACA : L'amazigh y est désormais aussi    Deux événements en Arabie Saoudite dédiés au climat : Le chef du gouvernement représente le Souverain    Riad d'Ibn-Khaldoun à Fès : Une Fake news selon Mehdi Bensaïd    Eliminatoires du Mondial 2022 : Le Liberia reçoit la Centrafrique et le Nigeria à Tanger    AFRIMA Awards 2021 : 11 marocains parmi les nominés    Préparatifs de la journée africaine des droits d'auteur : La musique hassanie comme choix du BMDA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



BAM. Croissance, investissements, change…le rapport annuel présenté au roi
Publié dans Les ECO le 30 - 07 - 2020

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L'assiste, a reçu, mercredi au Palais Royal de Tétouan, M. Abdellatif Jouahri, Wali Bank Al-Maghrib, qui a présenté au Souverain le rapport annuel de la Banque Centrale sur la situation économique, monétaire et financière au titre de l'exercice 2019.
Dans son allocution devant Sa Majesté le Roi, M. Jouahri a indiqué que, pâtissant d'un environnement externe globalement défavorable et de mauvaises conditions climatiques, la croissance de l'économie nationale a décéléré à 2,5 pc, notant toutefois que le taux de chômage a reculé à 9,2 pc, suite à la création d'un nombre important d'emplois dans le secteur des services. Au niveau des équilibres macroéconomiques, Wali Bank Al-Maghrib a précisé que le déficit budgétaire s'est accentué à 4,1 pc du PIB, et que le déficit du compte courant s'est atténué à 4,1 pc.
Les afflux d'investissements directs étrangers ont atteint 33,5 milliards de dirhams et les avoirs officiels de réserves se sont établis à un niveau équivalent à 6 mois et 8 jours d'importations, a-t-il ajouté. En outre, l'inflation a connu, selon M. Jouahri, une forte décélération à 0,2 pc, reflétant principalement la baisse des prix des produits alimentaires et des carburants. Dans ce contexte, Bank Al-Maghrib a maintenu l'orientation accommodante de sa politique monétaire, en réduisant le taux de la réserve monétaire à 2 pc, ce qui a contribué à un recul des taux d'intérêt et à l'accélération du crédit bancaire, a poursuivi Wali Bank Al-Maghrib.
Par ailleurs, M. Jouahri a souligné que l'année a été particulièrement marquée par l'élan enclenché par l'appel de Sa Majesté le Roi pour l'appui et le financement des PME, des jeunes porteurs de projets et des diplômés. En réponse à cet appel, le Gouvernement et Bank Al-Maghrib, en collaboration avec le système bancaire, ont élaboré un programme ambitieux axé sur la création de nouveaux fonds de garantie. De plus, la Banque a assoupli ses règles prudentielles et mis en place un mécanisme de refinancement illimité à un taux d'intérêt préférentiel de 1,25 pc.
Concernant la Réforme du marché des changes, M. Jouahri a signalé que la première phase s'est déroulée dans de bonnes conditions, permettant ainsi aux autorités d'entamer la deuxième étape du processus.
Wali Bank Al-Maghrib a indiqué qu'à travers le bilan de l'année 2019, qui conclut celui d'une décennie entière, il ressort qu'en dépit du renforcement de sa position externe grâce à sa stabilité, le Maroc affiche une performance interne insuffisante. C'est d'ailleurs un tel constat, a relevé M. Jouahri, qui a amené Sa Majesté le Roi à mettre en place la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement.
En sus, le déploiement de la loi cadre de la vision stratégique de l'éducation et la formation requiert des moyens humains et matériels conséquents, ainsi que la mobilisation de l'ensemble des parties prenantes pour qu'elles remplissent leurs engagements, tout en veillant à sa mise en œuvre dans les délais impartis.
La résilience, ajoute M. Jouahri, requiert de rehausser la compétitivité de l'économie et d'accélérer sa croissance. A cet effet, il faudrait, conformément à l'appel de Sa Majesté, mettre en place une nouvelle génération de grands plans sectoriels cohérents et harmonieux, susceptibles de servir de pilier au modèle de développement dans sa nouvelle version.
Aussi, plusieurs réformes à caractère transversal doivent être poursuivies, dont la nouvelle charte de l'investissement, le déploiement du nouveau cadre des partenariats public-privé, le chantier de la régionalisation avancée, la réforme de la fonction publique et celle des systèmes de retraite, a-t-il affirmé.
Sur un autre volet, M. Jouahri a rappelé qu'il est essentiel d'accélérer la mise en place du cadre légal et réglementaire pour la concrétisation des orientations fixées par la charte de l'environnement. En outre, il a fait savoir que la crise actuelle constitue une occasion pour saisir les opportunités qu'offrent les nouvelles technologies et reconnaître la nécessité d'accélérer la mise en œuvre d'une stratégie digitale globale tenant compte de la cohérence et de la complémentarité des parties prenantes.
Wali Bank Al-Maghrib a, à cette occasion, assuré que grâce à la clairvoyance de Sa Majesté le Roi, le Maroc a pu contenir la pandémie et atténuer son impact, et que les conclusions de la Commission sur le Modèle de Développement, mise en place par le Souverain, devraient contribuer à la formulation d'une nouvelle vision post-crise.
La mobilisation des forces vives de la nation derrière Sa Majesté le Roi favorisera la préservation et la consolidation des acquis du Royaume afin de lui permettre de sortir de cette crise plus résilient et mieux préparé à poursuivre son combat pour une croissance accélérée, durable et inclusive, a conclu M. Jouahri. (MAP).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.