Décès de SAR la Princesse Lalla Malika, tante de SM le Roi Mohammed VI    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 28 septembre 2021 à 16H00    La BERD et l'IRESEN joignent leurs forces pour promouvoir les investissements verts au Maroc    42 session ordinaire du Comité des Représentants permanents de l'UA à Addis-Abeba    L'étau se resserre autour du chef des conservateurs    Parlement islandais : Les femmes étaient sur le point d'être majoritaires    «Les FAR sont désormais un leader régional»    La Jeunesse sportive Salmi s'offre l'Olympique Khouribga    Tournoi international en octobre à Hammamet avec la participation du Maroc    Juventus-Chelsea, Locatelli au défi du « professeur » Jorginho    Hilale présente à l'ONU les enjeux de la Première Commission de l'AG    Covid-19. 26 nouveaux décès au Maroc: la répartition par régions    Evolution du coronavirus au Maroc. 1192 nouveaux cas, 930.891 au total, mardi 28 septembre 2021 à 16 heures    Rabat / FNM : Le MMVI dévoile sa programmation culturelle du mois d'octobre    All you need is 40.000 euros: aux enchères au Danemark    Septième art : Le 11ème festival Ciné-Université prévu en octobre à Casablanca et Mohammedia    Mise en cause, la France juge «indécentes» les accusations d'abandon du Mali    Tabac. De nouvelles mesures en vigueur à partir de 2024    Hécatombe migratoire : Des dizaines d'Algériens périssent en mer    Explosion au port de Beyrouth : L'enquête suspendue, le juge dessaisi ?    Criminalité : Hausse de 30% des homicides aux USA en 2020    Le peuple marocain célèbre mercredi l'anniversaire de SAR la Princesse Lalla Asmaa    Exposition "L'Art à travers trois générations", du 2 au 18 octobre à Rabat    Voitures électriques. Ford va créer quatre nouvelles usines    Bourita: Le scrutin du 8 septembre confirme l'attachement de la population du Sahara marocain à l'unité territoriale du Royaume    Cheikh Bannane du PI réélu président du Conseil provincial d'Aousserd    La FRMF dévoile la liste des entraîneurs des différentes sélections nationales    Le ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie en visite au Maroc    A l'occasion de la Journée mondiale du tourisme : L'ONMT met les professionnels à l'honneur    URGENT : Report du Conseil de BAM au 13 octobre    Business du halal et produits bio : L'Asmex à la conquête du marché canadien    UM5 : Ouverture de trois filières pour les futurs managers    Marrakech : De la prison ferme pour trois escrocs    Covid-19 : Le comité scientifique prévoit l'assouplissement des mesures restrictives    Marrakech : 1ère édition de la Fête de la moisson, du 15 au 31 octobre prochain    Affaire des sous-marins : dépité, Emmanuel Macron dit que «les Européens doivent sortir de la naïveté» vis-à-vis des Etats-Unis    La logistique Internationale 2.0 cherche opérateurs désespérément !    Fret aérien : des turbulences à prévoir sur le marché    Rabat : L'Exposition « Delacroix, souvenirs d'un voyage au Maroc », se tient du 4 au 10 octobre    La 33ème édition en pleine préparation    Amina Bencheikh: "L'amazigh victime d'exclusion et de manque de courage politique"    Les conseillers clôturent le process électoral de 2021    Maroc, Algérie et Tunisie : la France sera plus rigide dans l'octroi des visas    Omar Essalki du RNI élu président du Conseil d'arrondissement de Guelliz    Lancement de la 19ème édition du Grand prix national de la presse    La France durcit l'octroi des visas à l'égard du Maroc, de l'Algérie et la Tunisie    Algérie : La harga fait un drame en haute mer    Mondial de futsal: le Maroc vaincu par le Brésil    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



ONU : Les accusations généralisées contre les travailleurs humanitaires au Tigray sont "injustes"
Publié dans 2M le 04 - 08 - 2021

«Les accusations généralisées» contre les travailleurs humanitaires dans l'Etat régional du Tiray dans le nord de l'Ethiopie sont « injustes et contre-productives», a affirmé, mardi à Addis-Abeba, le secrétaire général adjoint de l'ONU pour les Affaires humanitaires, Martin Griffiths.
Ces accusations «sont injustes, contre-productives et doivent être appuyées par des preuves s'il y en a et, sincèrement, c'est dangereux», a souligné Martin Griffiths lors d'une conférence de presse au terme d'une visite de près d'une semaine en Ethiopie.
Le gouvernement éthiopien avait accusé il y a quelques semaines certaines ONG d'être impliquées dans l'armement des rebelles du front de libération du peuple du Tigray, désigné par les autorités éthiopienne comme « organisation terroriste».
Le responsable onusien a, d'autre part, relevé que les besoins du Tigray en aides humanitaires sont « immenses et urgents », notant que les autorités éthiopiennes sont « le premier acteur » dans l'acheminement des aides.
Selon l'ONU, quelque 5,2 millions de personnes au Tigray dépendent de l'aide extérieure.
En dépit du cessez-le-feu unilatéral décrété fin juin par le gouvernement fédéral, l'accès de l'aide au Tigray demeure difficile, selon les organisations humanitaires qui œuvrent sur le terrain.
Le gouvernement fédéral accuse, de son côté, les rebelles du front de libération du peuple du Tigray (TPLF) de bloquer les convois à destination de cette région.
L'acheminement de l'aide a été affectée et 170 camions transportant de l'aide à destination du Tigray sont « bloqués par les terroristes du TPLF, qui mènent actuellement des attaques contre les Etats régionaux d'Amhara et d'Afar», ont affirmé les autorités éthiopiennes qui ont rejeté les « pressions des pays occidentaux » pour l'ouverture d'un nouveau couloir humanitaire à l'ouest du Tigray.
Le gouvernement fédéral avait décrété, fin juin dernier, un cessez-le-feu unilatéral et inconditionnel au Tigray et décidé de retirer ses troupes de la région après une présence de huit mois.
Début novembre 2020, l'armée fédérale éthiopienne avait mené une offensive contre les dissidents du TPLF, après avoir attaqué le Commandement Nord de l'armée éthiopienne et pris en otage plusieurs officiers supérieurs.
De hauts responsables du TPLF, dont un ancien chef de la diplomatie éthiopienne, avaient été tués lors d'opérations menées par l'armée et la police fédérales dans cette région, et plusieurs autres dirigeants et officiers supérieurs ont été arrêtés et déférés devant la justice.
En mai dernier, la Chambre des Représentants du peuple (Chambre basse du parlement éthiopien), avait approuvé à la majorité la désignation du TPLF comme "organisation terroriste".

* Famine : l'Ethiopie et Madagascar au niveau d'alerte maximum (FAO et PAM)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.