Parlement: Des lois organiques encore dans les tiroirs    CTM célèbre son centenaire    Vidéo. Safae Hbirkou, nouvelle égérie de Taous    Egypte: Sissi pourrait rester plus longtemps!    23e édition du Caftan: Pour un fabuleux voyage dans le temps    Expo: Dominique Zinkpè face à ses démons    La pensée de Abdelwahab Meddeb en arabe    Reconnaissance française pour l'appui financier marocain à la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris    Le Roi Mohammed VI suit de près la problématique de l'eau    Netflix installe un studio de production à New York    Ground Zorro: Pet de lapin    Festival de Cannes : le film marocain «Adam» en compétition dans la section «Un certain regard»    Jiří Oberfalzer : L'Initiative d'autonomie représente une solution durable au Sahara    Communication publique : Le dilemme de la fonction et l'identification de ses rôles    L'ONU en quête d'unité pour réclamer un cessez-le-feu en Libye    Contribution du Maroc à l'aménagement de la mosquée Al Aqsa et de son environnement    Le Maroc à Abou Dhabi : Ouverture de la 4ème édition dans la capitale émiratie    Tottenham élimine City dans un match d'anthologie    Liga : La semaine du titre pour le Barça    Le Raja s'offre l'IRT et revoit ses ambitions à la hausse    Mohamed Benabdelkader : La communication contribue au renforcement de la participation à la vie publique    Les concours d'internat fermés aux étudiants des Facultés de médecine privées    Pôle Nature et vie un voyage en terre connue    Lydie Beassemda : Bénéficier de l'expérience marocaine    De nouvelles Assises pour un système fiscal qui ne tient pas debout    Lancement prochain du programme Souk At-tanmia à Guelmim    Driss Lachguar : Notre objectif est d'éviter des situations où les institutions et donc le pays se trouvent bloqués pendant de longs mois    Le Bureau marocain du droit d'auteur n'a pas renoncé au système numérique    L'acteur Mahjoub Raji n'est plus    22ème Prix Charjah pour la création arabe : Trois Marocains primés au Caire    L'Académie célèbre les 30 ans d'existence de l'option internationale du bac    Philippe gillet, CSO chez SICPA : Aucun secteur n'échappe à la digitalisation    Trump blanchi par son ministre, avant la publication du rapport de l'enquête russe    Incendie de la Mosquée Al Aqsa : El Othmani salue le don royal    Pas besoin d'en savoir plus    Agriculture durable, systèmes alimentaires durables, et «Diaf» : Le Maroc renforce son partenariat avec la Suisse et l'Allemagne    Challenge Azura de rugby : Casablanca abrite la 2ème édition    Suicide d'un détenu à la prison de Tétouan    L'allaitement maternel, «un premier pas pour la prévention de l'obésité»    Couverture santé Universelle: Un défi que le Maroc relèvera    Les enseignants des académies prolongent leur grève jusqu'au 25 avril    L'identité plurielle assumée    SIAM2019. Le GCAM et l'AFD actent une ligne de crédit axée sur l'agriculture durable    Rabat : Violentes échauffourées après le match FAR-RSB    Ambiances Soul et Disco-Funk à la 14e édition de Jazzablanca    Peugeot au tournoi de tennis de Monte-Carlo    La 2e Coupe arabe des clubs portera le nom du roi Mohammed VI    CAN (U17) en Tanzanie: Le Maroc rate la victoire face au Sénégal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agadir ISIAM DISTINCTION Aziz Bouslikhane Honoris Causa de l’ENIM.
Publié dans GoAgadir le 21 - 07 - 2010

Grâce à sa formation au Canada, Aziz Bouslikhane, est resté imprégné par les valeurs et les principes de la pédagogie nord-américaine. Son engagement social, ses réalisations entrepreneuriales et ses contributions académiques lui ont valu plusieurs titres et gratifications. Il a ainsi été nommé par Sa Majesté le Roi du Maroc Mohamed VI membre de l'Observatoire National de Développement Humain. Il a également été décoré « Feuille d'Or de Mérite » par le Gouvernement Canadien pour services rendus à la coopération maroco-canadienne et nommé Consul Honoraire canadien (Représentant de l'ambassade du Canada dans la Région d'Agadir Souss Massa).
Tout dernièrement, il a eu le titre honorifique d'Ingénieur Honoris Causa de l'Ecole Nationale d'Ingénieurs de Metz. Le parcours entrepreneurial de M.Bouslikhane se distingue par une approche intégrée alliant le développement économique au développement social et humain. Il a été le premier entrepreneur marocain à investir dans l'enseignement supérieur basé le modèle nord-américain. Sa vision innovatrice ne se limitait pas seulement à la nature du concept mais également à son étendue.
Ainsi, il a fait de l'ISIAM Agadir (sa première création) un point de rencontre de plus de 15 nationalités africaines. Plus de 2000 jeunes lauréats en Management de l'ISIAM contribuent activement au développement de tout un continent. La réussite du modèle ISIAM a nourri les ambitions de cet homme en quête de nouveaux défis dans le secteur de l'enseignement. Il a ainsi introduit avec le Consortium International de Développement en Education l'approche par compétence dans la formation professionnelle au Maroc, en Algérie et en Tunisie.
Puis, il a apporté sa contribution et son soutien en tant qu'un des principaux opérateurs d'enseignement privé aux grands chantiers du gouvernement marocain à savoir le plan « Emergence » et le plan « Azur ». Le premier chantier vise à promouvoir les secteurs technologiques et industriels et mise sur la formation de 10.000 ingénieurs par an. A cette période la Maroc en formait 4.000 et avait besoin de l'implication d'opérateurs privés. M. Bouslikhane investi dans la formation d'ingénieurs et crée l'Ecole Polytechnique d'Agadir avec l'ambition de former 200 ingénieurs par an.
Deux années plus tard, il crée l'Ecole Supérieur de Tourisme pour accompagner le deuxième grand chantier du pays et qui vise à accueillir 10 millions de touriste en 2010. Après 20 ans de contribution au secteur d'enseignement privé au Maroc, M. Bouslikhane a bénéficié des encouragements de SM le Roi et du soutien des responsables publiques pour la création du premier campus universitaire privé intégrant un parc technologique au Maroc. Un projet qui se distingue par une philosophie qui allie l'enseignement et la recherche à l'entrepreneuriat et l'innovation.
Le parcours entrepreneurial de M. Bouslikhane ne s'est pas limité au secteur de l'enseignement. Il a également créé le premier cabinet certifié ISO 9001 et accompagné plus de 80 entreprises marocaine dans leur démarches de restructuration, de mise en place de système d'amélioration continue et de certification qualité. Une expérience qui lui a valu une nomination entant que Conseiller du Ministère de Commerce et de l'Industrie pour l'introduction et la mise en place des normes qualité au Maroc.
Depuis son retour au Maroc, l'engagement social et le développement humain était l'un de ses soucis majeurs. Le phénomène d'analphabétisme qui régnait au pays en a été un principal. M. Bouslikhane a créé le Centre National de Développement et d'Alphabétisation ( CNDA) qui a réussi à lutter contre le phénomène de l'analphabétisme dans plus de 520 villages et auprès de 60.000 femmes dans milieu rural. Ayant pris le leadership dans ce domaine, ce centre est devenu une référence nationale en matière d'alphabétisation fonctionnelle et de développement d'activités génératrices de revenu.
Mais au-delà de ses réalisations, le centre a été également un pionnier dans la professionnalisation du travail associatif en comptant plus 160 salariés formateurs, encadrants et administratifs. Toutes nos sincères félicitations à M. Aziz Bouslikhane pour cette distinction honorifique qui reflette la confiance dont il jouit auprès de ses partenaires internationaux, grâce à son ouverture d'esprit, à son dynamisme et son implication entreprenariale jumelée à des actions citoyennes de valeur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.