Kénitra : Réception en l'honneur des MRE    La Bourse de Casablanca clôture ses échanges en hausse ce jeudi    Immobilier : Mubawab Advisory annonce le lancement du Landscape Digital    Aérien : L'ère des billets à 10 euros est révolue, selon le patron de Ryanair    L'ambassadeur de Chine au Maroc : La Visite de Nancy Pelosi à Taïwan, « un évènement grave qui viole le principe d'une seule Chine »    Maroc/Covid-19: le dernier bilan de ces dernières 24 heures    Officiel : Vahid Halilhodzic demis de ses fonctions    Le Maroc, un partenaire stratégique « fiable et influent » au Proche-Orient et en Afrique    Colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du 12 août    Saad Lamjarred profite pleinement de ses vacances au Liban (VIDEO)    Paulino Ros : «Les Marocains en Espagne ont changé la société et l'économie en mieux» [Interview]    La Colombie rétablit ses relations diplomatiques avec la RASD    Ukraine: 168è jour de guerre, inquiétudes sur la centrale nucléaire de Zaporijjia    Royaume-Uni: arrestation d'un des « Beatles » présumés de l'Etat islamique    Coopération militaire: l'axe Bamako-Moscou se renforce    Etude : Quand le changement climatique aggrave les maladies infectieuses !    Syrie : Offensive de l'armée sur la ville de Tafas    Panama : L'art culinaire marocain en vedette    5èmes Jeux / Solidarité Islamique / Turquie /Handball : Elimination de l'équipe nationale    Sport et éducation: La FRMSPH et l'ONEE pour un sport inclusif de l'environnement durable    Supercoupe UEFA : Le Real bat l'Eintracht et s'adjuge le Trophée    La Marine Royale porte assistance à 23 marins pêcheurs au large de Casablanca    Une rencontre de communication au profit des MRE à Khénifra    Autoroutes: ADM rappelle l'interdiction de rouler ou de s'arrêter sur la Bande d'Arrêt d'Urgence sauf en cas d'extrême urgence    Autoroutes: ADM rappelle l'interdiction de rouler ou de s'arrêter sur la bande d'arrêt d'urgence    Déradicalisation : Comment le Royaume gère ses détenus extrémistes ?    Casablanca : Une infirmière arrêtée pour corruption et remise de faux certificats médicaux    Chichaoua : Un homme découvert mort... Une enquête est ouverte    Mariage des mineures : il est temps d'abroger l'article 20 de la Moudawana    Perspectives économiques mondiales et inflation : Le Maroc reste malgré tout optimiste    Interview avec Hicham Lasri : « La majorité des films marocains sont des soap opéras »    Journées portes ouvertes à la SNRT : Des associations MRE témoignent de la promotion de la culture amazighe    Oussama Almouhandiz, un maquilleur cinémato-graphique à la quête de renommée mondiale    Ifrane : 22 sorbas au festival régional de Tbourida de la zaouïa de Sidi Brahim    Gucci Beauty fait sensation avec sa gamme de make-up pour peau foncée    2023 sous le signe du social    Banques: les créances en souffrance de près de 85 milliards de dirhams en 2021    Jeux de la solidarité islamique : 4 médailles de bronze pour le Maroc dans le sport-boules    L'apport des MRE au développement local mis en exergue à Kénitra    Football : La CAF annonce une Super Ligue africaine dès août 2023    Medradio à ses auditeurs : Grand Merci !    BCIJ: Interpellation à Tétouan d'un partisan de "Daech" très actif sur les réseaux virtuels    Washington révèle un plan iranien pour assassiner un ex-haut responsable américain    Les consulats français continuent « d'humilier » les Marocains en refusant à les demandes de visas    Casablanca : Une Journée nationale du migrant axée sur les Marocains du monde    Football : La FRMF et Halilhodžić discutent du départ du sélectionneur du Maroc    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Insécurité alimentaire et guerre en Ukraine: lettre ouverte des ambassadeurs accrédités au Maroc
Publié dans H24 Info le 24 - 06 - 2022

Un ensemble d'ambassadeurs et chefs de mission accrédités au Maroc ont rédigé une lettre ouverte sur l'insécurité alimentaire qui menace le monde. Une insécurité causée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Pour faire face à cette crise alimentaire mondiale, de nombreux pays et organisations, exportateurs comme importateurs de produits alimentaires, se sont réunis ce vendredi 24 juin 2022 à Berlin, afin d'explorer des solutions permettant de maintenir ouverts les marchés agricoles mondiaux.
Ils sont au nombre de 2,37 milliards, soit près d'un être humain sur trois. C'est le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire modérée ou grave dans le monde, selon un décompte de l'ONG internationale humanitaire «Action contre la Faim».
Parmi ces personnes, 811 millions sont aujourd'hui touchés par la famine. «Les marchés mondiaux du blé sont entrés dans une période d'extrême volatilité des prix, à cause de la crise créée par l'invasion de l'Ukraine par les forces russes», lit-on dans ladite lettre écrite par les ambassadeurs et chefs de mission accrédités au Royaume.
En effet, les pénuries de nourriture et d'engrais dans de nombreux pays et l'accélération des flambées des prix des denrées alimentaires menacent de déstabiliser des sociétés fragiles, d'accroître la faim et la malnutrition, de stimuler les migrations et de provoquer de graves bouleversements économiques.
«Il est indéniable que l'agression de Poutine contre l'Ukraine met en danger l'approvisionnement mondial en céréales, attisant l'insécurité alimentaire chez les populations les plus vulnérables du monde. La solution à cette crise immédiate est simple: le régime russe doit cesser son agression brutale contre l'Ukraine», explique la même lettre.
La faim utilisée comme une arme
Selon les auteurs du document, la cause de la crise céréalière est claire. Les forces russes ont empêché l'exportation de 20 millions de tonnes de céréales collectées d'Ukraine vers des pays du monde entier, le Maroc inclus.
De plus, des rapports crédibles indiquent que l'armée de Poutine, en violation des lois et des accords internationaux, pourrait transporter du blé d'Ukraine vers des zones contrôlées par la Russie, privant ainsi les pays qui ont un besoin urgent d'importations de céréales.
Lire aussi: L'Ukraine a perdu «un quart de ses terres cultivables» à cause de l'offensive russe
«Le régime russe lui-même a choisi d'arrêter les exportations de son propre pays de nombreuses sortes de céréales, ainsi que d'engrais, ou de n'exporter que vers les pays qu'il considère comme des "nations amies" .Ce qui ne fait qu'aggraver la situation davantage», relève-t-on de la lettre.
Lesdits ambassadeurs et chefs de missions soulignent que si cela prouve une chose c'est qu'il montre également que le président Poutine est pleinement conscient que son agression menace le monde de faim.
Liste des personnes ayant rédigé la lettre ouverte. DR.
«La décision de militariser la nourriture appartient à Moscou – et à Moscou seule, elle vise à contraindre la communauté internationale à accepter l'invasion et l'occupation de l'Ukraine. Seulement, la sécurité alimentaire et la nutrition sont des biens publics, et la faim ne doit pas être utilisée comme une arme», affirment les auteurs de la lettre.
En ce sens, les pays européens voisins de l'Ukraine, comme la Roumanie et la Pologne, viennent à la rescousse en transportant des céréales par voie terrestre, comme il a été le cas avec l'appel d'offres de blé égyptien, la semaine dernière.
«Néanmoins, cela ne constitue qu'une solution provisoire car à capacité beaucoup plus faible et à coût beaucoup plus élevé. Mais le fait demeure que des navires de guerre russes bloquent les ports ukrainiens, où des millions de tonnes de blé attendent d'être exportées», poursuivent-ils.
Lire aussi: Les prix alimentaires mondiaux ont légèrement baissé en avril
«Nous continuerons à soutenir l'Ukraine dans la production et l'exportation de denrées alimentaires pour contribuer à atténuer la crise», écrivent les ambassadeurs et chefs de missions. Ils appellent dans ce même ordre d'idées les parties concernées à garantir l'exportation de céréales en tant qu'enjeu humanitaire et à mettre en place un "couloir humanitaire pour la nourriture" qui garantirait une livraison sans heurt des marchandises aux populations dans le besoin.
Ainsi, et toujours selon les propos de notre source, éviter l'insécurité alimentaire n'est atteignable qu'en exerçant toute l'influence possible sur le régime russe. Ici, le Maroc a également un rôle fort.
«Le président Poutine doit mettre fin à son agression, et à la destruction ou au blocage des approvisionnements alimentaires essentiels vers le monde, afin d'éviter la faim mondiale. Ceci n'appelle rien de moins qu'une réponse unie de la communauté internationale, dont le Maroc est un fier membre», conclut le document.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.