La revue de presse du jeudi 26 mai    Gestion de l'eau: «le Maroc peut profiter l'expérience israélienne», assure Orit Farkash-Hacohen    Une amende de 150 millions de dollars pour Twitter    La météo pour ce jeudi 26 mai 2022    Météo au Maroc: les prévisions du jeudi 26 mai    AC Milan: coup dur pour Ibrahimovic    Rabat: l'ambassade du Suriname inaugurée    Hakim Ziyech s'en prend violemment à Vahid Halilhodzic (VIDEO)    Maroc/Covid-19: 170 nouveaux cas et 1 décès ces dernières 24h    Découvrez « Yallah Rouh », le dernier clip de Samira Saïd (VIDEO)    La danseuse Maya au cœur d'une polémique    CEDAW: HarmonizationNow salue la décision du Maroc mais affiche ses réserves    Guerre en Ukraine : La Russie veut l'appui de l'Afrique pour la levée des sanctions occidentales    Frontières maritimes : L'ambassadrice du Maroc en Espagne tente de rassurer les Iles Canaries    Qui est Salvador Ramos, le tireur d'Uvalde ?    Romain Saiss proposé au Barça, le Betis et Besiktas à l'affût    Partygate: Un rapport accuse Boris Johnson qui refuse de démissionner    AZIZ, l'intellectuel révolutionnaire, qui a su lier la pensée à l'action    Meurtre de Shireen Abu Akleh : Washington pour une enquête «complète et transparente» mais pas à la CPI    Sahel : Une crise alimentaire aiguë pointe à l'horizon    Des milliers de traversées de la frontière entre le Maroc, Ceuta et Melilla une semaine après son ouverture    Le Maroc accueille une réunion de militaires et civils libyens    Guerre en Ukraine : Trois mois déjà et pas de paix en perspective    Vidéo. Sélection nationale: Vahid défend ses choix    Le Museo Arqueológico Nacional célèbre les liens entre le Maroc et l'Espagne dans sa nouvelle exposition    Le Cercle des Eco. Comment renforcer et fidéliser sa Customer community ?    Couverture médicale pour les agriculteurs : 4 conventions majeures signées à Rabat    Nadia Fettah prend part aux assemblées annuelles de la BAD    Canada : Consulat mobile au profit des Marocains de l'Alberta    Menace des attentats du Polisario. La stratégie de l'Algérie pour déclencher un conflit généralisé avec le Maroc ?    La liste des 25 Lions de l'Atlas pour la date FIFA de juin 2022    Brahim Ghali, génocidaire en chef du Polisario : Madrid a «des factures en attente qu'un jour elle devra payer»    La Journée mondiale de l'Afrique célébrée ce mercredi 25 mai    Sélection nationale: voici la liste des joueurs convoqués par Vahid Halilhodžić    «Casa-Paris», le beau duo d'Issam Kamal et AliceCatDesigner    Une Mercedes de 1955 vendue 135 millions d'euros, record mondial pour une voiture aux enchères    Le temps qu'il fera ce mercredi 25 mai 2022    Emballage en papier: Smurfit Kappa choisit le Maroc pour son premier investissement en Afrique    Variole du singe au Maroc : les 3 cas suspects testés négatifs    L'espace maroco-italien invite Mohamed El Jem et sa troupe chez Da Vinci    Gestion de l'eau : Les recommandations clés de Nizar Baraka en matière de gouvernance    Visite au Maroc du chef d'Etat-major général des Forces armées mauritaniennes    Fusillade au Texas. Biden tire sur le lobby des armes    Variole du singe : la flambée des cas reste « maîtrisable », selon l'OMS    Chelsea passe des Russes aux Américains    Les couleurs du Maroc brillent à Cannes pour la troisième année consécutive    SIEL : la 27e édition célèbre la littérature africaine    Chelsea : Hakim Ziyech voudrait changer d'air cet été    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Revue de presse quotidienne de ce jeudi 27 janvier 2022
Publié dans Hespress le 27 - 01 - 2022

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi 27 janvier 2022
Aujourd'hui le Maroc
Céréales d'automne: plus de 3,50 millions ha emblavés. Le ministre de l'agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a indiqué que la superficie emblavée en céréales d'automne a atteint 3,58 millions ha avec un stade végétatif des céréales. Pour assurer l'approvisionnement continu du marché en produits maraîchers pour les mois à venir, le programme des cultures maraîchères d'automne est pratiquement achevé avec l'installation d'environ 102.300 ha au 31 décembre 2021, soit un taux de réalisation moyen de 85%, a-t-il souligné dans un entretien au journal. De même, 14% du programme des cultures maraîchères d'hiver a été réalisé, alors que la superficie semée en betterave sucrière est de 38.807 ha, soit près de 82% du programme, a-t-il noté.
Lancement d'un mécanisme pour encourager la recherche scientifique agricole. Le ministère de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts vient de lancer un appel à projets dans le cadre du Mécanisme Compétitif de Recherche –Développement et Vulgarisation avec à la clé des financements qui peuvent aller jusqu'à 600.000 DH. Ce Mécanisme permet un financement compétitif de la recherche collaborative, sur des thèmes prioritaires répondant aux besoins identifiés dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030 en s'appuyant sur des équipes pluridisciplinaires et multi-institutionnelles performantes avec un processus efficace de transfert systématique des résultats des travaux de recherche. Pour bénéficier de ce Mécanisme, les projets soumis au titre de l'année 2022 doivent obligatoirement s'inscrire dans le cadre des thématiques liées à l'intelligence artificielle, digitalisation et développement agricole et le développement de systèmes de production agricoles innovants, entre autres.
L'Economiste
Le Programme Intelaka sera relancé. "Une réunion du Comité de veille économique aura lieu dans les semaines à venir ». L'information lâchée par la ministre de l'Économie et des Finances au détour d'une réponse aux questions orales de la Chambre des conseillers mardi a dû remonter le moral de plusieurs professionnels et leurs ministères de tutelle. C'est une occasion supplémentaire de se pencher sur plusieurs dossiers, suite à la parenthèse imposée par les élections du 8 septembre et la formation du nouveau gouvernement. Mais dans l'esprit de Nadia Fettah Alaoui, il s'agit de saisir l'opportunité de cette rencontre au sommet pour dire aux banques que le programme Intelaka ne sera pas terminé à la fin de cette année. Il doit continuer. Donc, tout le monde viendra avec des offres différentes.
Transition énergétique: Benali donne le tempo. Le Maroc veut accélérer le rythme de sa transition énergétique. C'est du moins ce qu'a affirmé la ministre en charge de la transition énergétique, Leila Benali, à la Chambre des conseillers. L'offre énergétique sera l'un des principaux facteurs de l'attractivité économique du pays, a-t-elle souligné. L'idée est de favoriser l'attraction d'un plus grand flux d'IDE en misant sur une offre énergétique basée sur des ressources renouvelables ou à faible émission de CO2, a-t-elle expliqué.
L'Opinion
Approvisionnements industriels: après la pénurie, retour progressif à la normale. Après une année 2021 marquée par une véritable flambée du fret et une quasi-rupture de la chaîne d'approvisionnement, un début de retour à la normale est observé dans plusieurs secteurs d'activités au Maroc. C'est le cas notamment dans les zones industrielles ou dans des secteurs comme l'automobile. Pour l'Association marocaine de l'industrie et la construction automobile (AMICA), cette crise a permis au Maroc de se positionner comme une nouvelle destination de relocalisation de la production automobile dans le monde. Des partenaires européens, voire asiatiques, préfèrent désormais implanter leurs industries au Maroc, plutôt qu'en Chine par exemple.
Les découvertes de gaz au Maroc restent limitées. La stratégie nationale de l'énergie doit être totalement indépendante des apports de l'exploration gazière et de la prospection en général, a déclaré Leila Benali, ministre de la Transition énergétique et du Développement durable. Le système énergétique doit être profondément transformé pour sécuriser la disponibilité de l'énergie et installer le Maroc dans la croissance indépendante, a indiqué Benali, qui a attribué cette nouvelle vision au fait que le Maroc, actuellement, n'a pas encore atteint le niveau requis. Leila Benali, qui s'exprimait devant les représentants parlementaires, a fait savoir que « le niveau requis par le ministère est de répondre aux besoins nationaux en gaz pendant au moins 30 ans.
Al Bayane
Le PPS déçu du maigre bilan du gouvernement. Le bureau politique du PPS, qui a tenu sa réunion périodique mardi, a affirmé avoir relevé de rares points positifs dans l'action du gouvernement, comme l'adoption de décrets en rapport avec la couverture sociale, le dialogue social dans le secteur de l'enseignement, le plan de soutien au secteur du tourisme. Le PPS enregistre, cependant, sa déception à l'égard du maigre bilan de la première étape de l'action gouvernementale, indique le Bureau dans un communiqué. Il déplore que la majorité des slogans annoncés par le gouvernement n'ont pas été traduits en engagements précis et palpables et encore moins en actions concrètes, en particulier au niveau des délais de réalisation et de la définition des priorités par rapport à l'année 2022.
HRW n'a pas accordé l'intérêt adéquat aux efforts nationaux en faveur des migrants et des réfugiés. Le rapport de Human Rights Watch (HRW) pour l'année 2021 n'a pas accordé l'intérêt adéquat aux efforts nationaux visant la promotion de la situation des migrants et des réfugiés, a affirmé la Délégation Interministérielle aux Droits de l'Homme (DIDH). En réponse aux allégations de HRW, la DIDH a souligné que cette organisation est restée fidèle à son style de remise en cause de la gestion faite par le Maroc des affaires de la migration et de l'asile, en estimant que seule la moitié des réfugiés disposent de titres de séjour réguliers et de permis de travail. HRW a aussi évoqué de prétendues violations des droits des migrants, dont des perquisitions et détentions arbitraires et des déplacements forcés, sans une nouvelle fois fournir la moindre précision sur ces cas, a relevé la DIDH.
Le Matin
Conseil de coopération des États arabes du Golfe: aucune solution au dossier du Sahara n'est envisageable hors du cadre de la souveraineté du Maroc et de son intégrité territoriale. Entre le Maroc et le Conseil de coopération des États arabes du Golfe, les relations de fraternité et de solidarité ne se démentent pas, tellement elles transcendent les conjonctures et les aléas de la politique. C'est ce que vient de confirmer l'entretien qu'a eu mercredi le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, avec le secrétaire général du Conseil de coopération des États arabes du Golfe (CCG), Nayef Falah Al-Hajraf. À cette occasion, le secrétaire général du CCG a réaffirmé la position constante du Conseil en faveur de la souveraineté du Maroc sur son Sahara et de son unité territoriale, considérant qu'aucune solution à ce conflit régional artificiel n'est envisageable hors du cadre de la souveraineté du Royaume du Maroc et de son intégrité territoriale. Le Maroc prend la présidence du chapitre de Vienne du G77. Le Maroc a pris pour la première fois, mercredi, la présidence du chapitre de Vienne du G77, une consécration qui reflète la confiance et la crédibilité dont jouit le Royaume au sein des organisations internationales. La passation de la présidence s'est déroulée entre l'ambassadeur du Costa Rica à Vienne Alejandro Solano Ortiz et l'ambassadeur, représentant permanent du Maroc Azzeddine Farhane, en présence des directeurs généraux de l'ONUV, de l'ONUDI et de l'AIEA respectivement Ghada Fathi Wali, Gerd Müller et Rafael Mariano Grossi, ainsi que du secrétaire exécutif du CTBTO, Robert Floyd. Dans une allocution à cette occasion, Farhane a relevé que le G77 s'est imposé comme le plus important forum des pays en développement dans les fora internationaux visant à garantir leur droit au développement durable et à promouvoir leurs intérêts économiques et sociaux.
Libération
Conférence de Désarmement : Le Maroc pour un dialogue constructif permettant de dépasser les divergences. L'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies et des organisations internationales à Genève, Omar Zniber, a souligné mardi l'attachement du Royaume à un dialogue constructif et de rigueur pour dépasser les divergences dans le cadre des discussions au sein de la Conférence de désarmement. « Le paysage de la sécurité internationale, tel qu'il se présente aujourd'hui devrait nous imposer l'engagement d'un dialogue constructif et de rigueur pour dépasser nos divergences, en engageant un échange continu, mettant de côté les calculs politiques qui nous empêchent d'avancer sur la substance des thématiques inscrites dans le programme de travail », a affirmé Zniber à l'ouverture de la Conférence de désarmement 2022 sous la présidence de la Chine.
Le drame de l'enrôlement militaire des enfants par le « polisario » dénoncé par un journal jordanien. Le journal en ligne jordanien « Al-Susana » a dénoncé le drame de l'enrôlement militaire des enfants par la milice armée du « polisario », leur exploitation odieuse et leur implication dans des conflits au mépris des normes et conventions internationales. Les images diffusées sur les réseaux sociaux d'enfants en tenue militaire recevant Staffan de Mistura, envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies, lors de sa visite dans les camps du « polisario » à Tindouf « révèlent sans aucun doute l'horrible exploitation des enfants par la milice polisario », écrit la publication. Le média relève que la milice séparatiste soutenue par Alger « entraîne les enfants dans des conflits en les privant de leurs droits universels à l'éducation, à la formation, aux études et à la vie d'enfance tout en défiant les normes et conventions internationales ».
Maroc Le Jour
Vers l'intégration de l'Amazighe dans le système judiciaire. Un avenant à l'accord de coopération entre le ministère de la Justice et l'Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), qui définit le cadre général de coordination entre les deux parties pour l'intégration de l'Amazighe dans le système judiciaire, a été signé mardi lors d'une cérémonie présidée par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch. Cet avenant, qui vient couronner la volonté des deux parties d'asseoir un partenariat agissant visant à renforcer la présence de la langue amazighe dans le système judiciaire, a été signé par le ministre de la justice, Abdellatif Ouahbi, et le recteur de l'IRCAM, Ahmed Boukous. « Partant du fait que la consécration constitutionnelle de la langue amazighe émane d'une décision et d'une haute volonté royale, sans laquelle cette étape n'aurait pu être franchie, nous sommes engagés en tant que gouvernement à accélérer les chantiers stratégiques prioritaires stipulés dans la loi organique 26-12 relative à la mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe et de son intégration dans les divers aspects de la vie: enseignement, culture, système judiciaire et administration », a affirmé Akhannouch lors de cette cérémonie.
Maroc-Pologne: vers un renforcement du dialogue politique. L'ambassadeur du Maroc en Pologne, Abderrahim Atmoun, a tenu mardi une réunion avec les membres du groupe d'amitié parlementaire à la Chambre basse du parlement polonais consacrée au renforcement du dialogue politique entre les deux pays. Un communiqué de l'ambassade précise que cette réunion a permis aux deux parties d'échanger sur l'état des lieux des relations parlementaires entre le Maroc et la Pologne et les moyens de dynamiser et de renforcer davantage le dialogue politique, notamment la coopération entre les institutions législatives des deux pays. Les membres du groupe d'amitié parlementaire Maroc-Pologne ont manifesté à cette occasion leur souhait de pouvoir rencontrer très prochainement leurs homologues marocains du nouveau groupe d'amitié afin d'échanger sur les moyens de renforcer les relations bilatérales.
Al Yaoum Al Maghribi
Interpellation de deux individus imprégnés d'idées extrémistes pour leurs liens présumés avec « Daech » (BCIJ). Le Bureau Central d'Investigations Judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction Générale de la Surveillance du Territoire (DGST), a interpellé, mercredi matin, deux individus imprégnés d'idées extrémistes, âgés tous les deux de 23 ans, pour leurs liens présumés avec une cellule terroriste affiliée à l'organisation « Daech ». Les deux suspects ont été interpellés à Benguérir et à douar Sidi Karroum à la commune rurale « Oulad Hassoun El Hamri », dans la région de Rehamna, dans le cadre des efforts soutenus de la DGST pour faire face aux dangers terroristes et aux plans subversifs ciblant la sécurité des personnes et leurs biens, indique le BCIJ dans un communiqué. Les perquisitions effectuées dans les domiciles des deux mis en cause ont permis la saisie de téléphones portables et de documents à contenu extrémiste émanant du pseudo « État islamique », en plus d'une cagoule, précise la même source.
Le Conseil de la Concurrence présente un guide de conformité destiné aux entreprises. Le Conseil de la Concurrence a présenté à Casablanca lors d'une rencontre avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), un guide relatif à la mise en place de programmes de conformité au droit de la concurrence au sein des entreprises et des organisations professionnelles. L'objet de ce guide est d'orienter les entreprises et les organisations professionnelles pour se doter d'un programme de conformité au droit de la concurrence, que ce soit sur une base autonome ou en l'intégrant à une politique plus globale de conformité aux règles et normes en vigueur (corruption, financement d'activité illicites, blanchiment d'argent, protection des données personnelles...). Lors de cette rencontre, le président du Conseil de la concurrence, Ahmed Rahhou a relevé que l'objectif de cette initiative est de renforcer la culture concurrentielle au sein des entreprises afin qu'elles se dotent des procédures et des outils de veille et de suivi leur permettant d'identifier les risques susmentionnés pour une meilleure prévention.
Assahra Al Maghribia
Les autorités de l'aviation civile n'ont reçu aucun avis au sujet de l'intention de certaines compagnies internationales d'annuler leurs vols à destination du Royaume. Les autorités de l'aviation civile au Maroc n'ont reçu aucun avis au sujet de l'intention de certaines compagnies aériennes internationales « low-cost » d'annuler leurs vols à destination du Royaume, a affirmé le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil. S'exprimant lors de la séance des questions orales à la Chambre des Conseillers, le ministre a indiqué que les compagnies concernées n'ont rendu public aucun communiqué à ce propos, faisant savoir qu'elles programment des vols à destination des aéroports marocains, à l'instar des autres compagnies aériennes opérant dans le Royaume, en prévision de la reprise du trafic aérien international à destination du Maroc. Il a, dans ce sens, rappelé que le Royaume a adopté depuis 2003 une politique volontariste de libéralisation du transport aérien, couronnée par la signature en 2006 de l'accord de l'Open Sky avec l'Union européenne, le premier du genre conclu par l'Union avec un pays méditerranéen et le deuxième au niveau mondial.
Financement des entreprises: le taux de refus d'accorder des prêts a atteint 30%. La ministre de l'Économie et des finances, Nadia Fettah Alaoui a présenté les mécanismes adoptés par le gouvernement pour faciliter l'accès des entreprises au financement, soutenir leur compétitivité et créer des opportunités d'emploi. Fettah Alaoui, qui répondait à la Chambre des conseillers à une question sur « la facilitation de l'accès des entreprises au financement et la création de l'emploi », a souligné que les petites et moyennes entreprises (PME) sont les plus exposées aux chocs et fluctuations économiques comparativement aux grandes entreprises et font face aux difficultés d'accès au financement bancaire en raison de leurs spécificités, de la nature de leur structuration et de leurs conditions de travail. Elle a ajouté que le taux de refus des banques d'accorder des prêts aux entreprises a atteint 30%, notant que ce taux représente les demandes d'entrepreneurs qui n'ont pas atteint le degré de maturité et s'ils sont financés, ils feront faillite.
Al Massae
Benali: 61 projets sont en cours de développement pour la production de l'électricité. Les ambitions fixées en matière d'énergies renouvelables ont été revues à la hausse pour dépasser l'objectif actuel de 52% du mix électrique national avant l'année 2030, a indiqué la ministre de la Transition énergétique et du Développement durable, Leila Benali. A ce jour, 61 projets sont en cours de développement ou de réalisation avec une capacité totale de près de 4,6 gigawatts et un investissement de près de 53 milliards de DH, a précisé Benali dans sa réponse à une question orale à la Chambre des conseillers sur les étapes clés pour la mise en œuvre de la stratégie pour la transition énergétique vers un développement durable. Ces projets restent insuffisants, a-t-elle fait savoir, ajoutant que nombre d'initiatives et de nouveaux programmes pour l'appui à l'investissement dans les énergies renouvelables ont été mis sur pied, dont un programme d'une capacité totale de 400 mégawatt pour la réalisation de projets d'énergies solaire photovoltaïque en vue de soutenir les PME et créer des emplois et un autre sur l'alimentation de la station de dessalement de l'eau de mer à travers l'utilisation des énergies renouvelables.
L'UMT appelle le gouvernement à inciter les entreprises bénéficiaires des financements à créer de l'emploi. L'Union marocaine du travail (UMT) a appelé le gouvernement à rendre l'accès aux opportunités de financement offertes aux entreprises conditionné par la création d'emplois. Le syndicat a affirmé que le gouvernement a mis en place plusieurs initiatives visant à faciliter l'accès des entreprises et des startups au financement dans le cadre de la mise en œuvre des engagements de son programme de relance de l'économie nationale et la création de l'emploi, ajoutant, dans ce sens, que le gouvernement a lancé plusieurs programmes tels que le programme « Intelaka », qui offre des prêts pour l'investissement d'un montant de 1,2 millions de dirhams pour chaque bénéficiaire, avec un intérêt distingué de 2%, et le « Forsa » visant à accorder des prêts à 250.000 auto-entrepreneurs et les porteurs de petits projets, d'une valeur de 100.000 dirhams. L'UMT souligne que ces prêts doivent contribuent à la création d'emplois.
Al Ahdath Al Maghribia
Abdennabaoui: Les tribunaux ont tranché sur tous les dossiers présentés en 2021. Le nombre d'affaires en instance dans les différents tribunaux du Royaume a augmenté de 34% en 2021 par rapport à 2020, a indiqué, mercredi à Rabat, le premier président de la Cour de cassation, président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, Mohamed Abdennabaoui. Intervenant à l'ouverture de la nouvelle année judiciaire, Abdennabaoui a souligné que les tribunaux ont enregistré quelque 4.611.236 affaires au titre de l'année 2021, appelant à soutenir davantage le système judiciaire marocain par le recrutement de nouveaux magistrats pour les prochaines années. Ainsi, le nombre de jugements a augmenté de 44,4% par rapport à l'année judiciaire 2020, a relevé le responsable judiciaire, mettant en avant l'augmentation considérable des affaires enregistrées au titre de l'année 2021 (+38%). A la lumière de la pandémie de Covid-19, les tribunaux du Royaume ont déployé d'importants efforts dans la poursuite de leurs missions constitutionnelles, en tranchant notamment sur 100,02% des différentes affaires en cours, soit 3.858.046 sur 3.857.389 affaires en 2021.
Millennium Challenge: des investissements pour générer 27.000 emplois directs. Une convention de partenariat public-privé (PPP) sera signée pour l'aménagement, la commercialisation et la gestion de deux parcs industriels dans la région de Casablanca-Settat, a annoncé l'Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Morocco). Portant sur la réhabilitation et l'extension de la zone industrielle de Had Soualem et le développement d'une nouvelle zone industrielle à Sahel Lakhyayta, ce partenariat a été attribué au groupement constitué de Axa Assurance, la Caisse marocaine des retraites (CMR), FYM Holding et IRG Partners au terme des travaux d'évaluation des offres soumises en réponse à l'appel à partenariat relatif à ces deux projets, a précisé MCA-Morocco. Étalées sur une superficie globale de 111 ha, ces deux zones sont assainies et mobilisées par le gouvernement et les travaux de raccordement aux différents réseaux hors-site ont démarré en décembre 2019 et ont atteint, pour certaines composantes, un taux de réalisation physique de 100%, a indiqué l'agence américaine. S'étendant sur une superficie globale de près de 136 Ha, les trois sites industriels pilotes devraient abriter à terme 500 entreprises industrielles pour un investissement total prévisionnel de 486 millions de dollars et générer 27.000 emplois directs.
Al Alam
Nouaceur: Lancement d'un projet pour la réhabilitation des salles multimédias dans établissements scolaires. L'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) poursuit ses efforts inlassables en vue de généraliser le soutien scolaire au niveau de la province de Nouaceur pour contribuer à lutter contre la déperdition scolaire et encourager l'excellence scolaire. Dans le cadre du programme 4 de l'INDH dédié à l'impulsion du capital humain des générations montantes, plusieurs salles de soutien scolaire à distance dans les lycées de la province ont été dotées d'équipements nécessaires. Ce projet d'un montant de 494.206 dirhams prévoit notamment la réhabilitation des salles multimédias et l'équipement de cinq salles (une salle pour chaque lycée) avec le matériel nécessaire en vue de dispenser des cours de soutien vidéo et fournir les ressources humaines.
Casablanca: 387 millions de dirhams pour renforcer l'offre sanitaire. Dans le cadre du renforcement et de la diversification des structures sanitaires de la capitale économique du Royaume, le Conseil de la Préfecture de Casablanca a décidé d'allouer une enveloppe financière globale estimée à 387 millions de dirhams, dans le cadre du programme d'urgence pour l'année en cours. Cette décision intervient pour répondre à la demande croissante de prestations de santé à Casablanca, en particulier dans la situation actuelle marquée par la prolifération de la pandémie de coronavirus. Dans ce sens, le conseil a accordé un montant de 52 millions de dirhams pour la réhabilitation et l'extension et de quatre hôpitaux provinciaux, et un montant estimé à 87 millions de dirhams pour créer deux centres sanitaires de proximité.
Al Ittihad Al Ichtiraki
L'État-major de la Zone Sud abrite une réunion de planification principale de l'exercice combiné maroco-américain « African Lion 2022 ». Sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, Chef Suprême et Chef d'État-major Général des Forces Armées Royales (FAR), l'État-major de la Zone Sud abrite, du 24 au 28 janvier 2022, la réunion de planification principale de l'exercice « African Lion 2022 », avec la participation des représentants de plusieurs pays dont le Royaume du Maroc et les États-Unis d'Amérique. L'objectif de cette réunion est d'arrêter les modalités d'exécution des différentes activités de l'exercice « African Lion 2022 » qui engloberont, en plus des formations portant sur les volets de plusieurs domaines opérationnels, les entrainements sur les opérations de lutte contre les groupes terroristes, des exercices terrestres, aéroportés, aériens, maritimes et de décontamination NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique), indique un communiqué de l'État-major Général des FAR.
La BERD accorde un prêt de 36,9 MDH au fromager Land'Or au Maroc. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) a accordé un prêt de 36,9 millions de dirhams (MDH) à Land'Or Maroc Industries (LMI), la filiale marocaine du producteur tunisien de fromage fondu Land'Or. Ce prêt, qui vient renforcer le soutien de la BERD au secteur agro-industriel marocain, financera l'acquisition et l'installation d'équipements supplémentaires ainsi que la construction d'une extension de stockage dans sa nouvelle usine de fabrication de fromage à Kénitra, précise la Banque sur son site internet. Cette deuxième enveloppe accordée par la BERD à Land'Or financera également les besoins en fonds de roulement des opérations de LMI, explique la même source. La Banque a accordé un paquet de prêts de 10,9 millions d'euros à Land'Or en 2020 pour financer partiellement la construction d'une nouvelle usine de fabrication de fromage LMI à Kénitra, qui devrait être opérationnelle au début du deuxième trimestre 2022.
Bayane Al Yaoum
Conférence de Désarmement : Le Maroc pour un dialogue constructif permettant de dépasser les divergences. L'ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès de l'Office des Nations Unies et des organisations internationales à Genève, Omar Zniber, a souligné mardi l'attachement du Royaume à un dialogue constructif et de rigueur pour dépasser les divergences dans le cadre des discussions au sein de la Conférence de désarmement. « Le paysage de la sécurité internationale, tel qu'il se présente aujourd'hui devrait nous imposer l'engagement d'un dialogue constructif et de rigueur pour dépasser nos divergences, en engageant un échange continu, mettant de côté les calculs politiques qui nous empêchent d'avancer sur la substance des thématiques inscrites dans le programme de travail », a affirmé Zniber à l'ouverture de la Conférence de désarmement 2022 sous la présidence de la Chine.
Mayara souligne l'importance de renforcer la coopération parlementaire maroco-omanaise. Le président de la Chambre des Conseillers, Naama Mayara a souligné mercredi l'importance de renforcer la coopération entre les parlementaires du Maroc et du Sultanat d'Oman à travers notamment l'échange d'expertises dans les domaines liés à l'action parlementaire. Lors d'une rencontre avec l'ambassadeur du Sultanat d'Oman, Said Ben Mohamed Al Baraami, Mayara a mis l'accent sur l'importance de renforcer la coordination et la concertation au sein des différentes instances parlementaires aux niveaux régional et international autour des questions d'intérêt commun, ainsi que sur le rôle que joue le groupe d'amitié parlementaire maroco-omanais dans le renforcement des liens de coopération entres les deux institutions parlementaires et entre les deux pays, indique un communiqué de la Chambre des conseillers. Dans le même sillage, Mayara a fait part de la disposition de la Chambre à s'ouvrir sur toutes les initiatives conjointes susceptibles de consolider les relations institutionnelles et de les hisser au niveau d'un partenariat productif.
Rissalat Al Oumma
Sahara: Par son appel aux parties, le SG de l'ONU réaffirme l'implication directe de l'Algérie dans le conflit. En appelant toutes les parties à reprendre le processus politique au sujet du différend régional autour du Sahara marocain, le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres réaffirme l'implication de l'Algérie dans ce conflit artificiel, a souligné l'expert mexicain en relations internationales, Roman Lopez Villicana. A travers son appel au dialogue adressé à toutes les parties dans le cadre du processus politique onusien, le SG de l'ONU souligne encore une fois l'implication directe de l'Algérie dans le conflit sur le Sahara, a relevé l'expert dans une déclaration à la MAP. Le refus persistant de l'Algérie de la résolution 2602 du Conseil de sécurité qui consacre le processus des tables-rondes, avec la participation du Maroc, de l'Algérie, de la Mauritanie et du « polisario », trahit une énième tentative d'un régime aux abois qui vise à torpiller le processus politique et servir ses propres velléités dans la région.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.