Préservation de la biodiversité: La fondation OCP soutient le Sénégal    Le Maroc dément tout contact avec la "république autoproclamée de Donesk"    Plus de 2,6 MMDH pour la réhabilitation des établissements scolaires en 2022    La météo pour ce mardi 28 juin 2022    Coup d'envoi à Rabat de la 21ème édition du Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels "Tbourida"    JM Oran 2022 : Pour suivre Algérie – Maroc ce mardi    Sahara : L'ONU reste prudente sur une nouvelle tournée de De Mistura    Maroc : Saisie de 67 kg de cocaïne au port de Tanger ville    Evénements de Nador-Mellilia : Une délégation du CNDH sur place    Migration clandestine : L'UE coopère avec le Maroc et l'Espagne pour comprendre le drame de Melillia    Baraka à Tanger pour parler eau, énergie et sécurité alimentaire (VIDEO)    Trophée Hassan II des arts équestres traditionnels "Tbourida" : Coup d'envoi, à Rabat, de la 21ème édition    Affaire Brahim Saadoun: le Maroc dément tout contact avec les séparatistes du Donbass    Le Maroc dément tout contact avec la « république autoproclamée de Donesk », non reconnue ni par le Royaume ni par les Nations Unies    Le Maroc prend part à la réunion de préparation du Forum du Néguev    Etablissements scolaires. Plus de 2,6 milliards de dirhams en 2022 pour leur réhabilitation    Le Stade Marocain (hommes) et Chabab Khénifra (dames) remportent le titre    Le Maroc bat la l'Egypte 5-2 et file en finale    Collectivités territoriales: les recettes fiscales en hausse à fin mai    Une haute délégation militaire maroco-américaine visite l'hôpital de campagne à Taliouine    Le G7 annonce durcir ses sanctions contre Moscou    Le RCOZ retrouve espoir, le MCO en danger    573 individus interpellés pour leur implication présumée dans des actes de fraude et autres affaires    Casablanca : 1er Forum africain du théâtre social    Technologie GPON : ce qu'il faut savoir…    Melilla : Plus de 60 migrants déférés devant les tribunaux de Nador    Covid-19: 715 nouveaux cas et 03 décès en 24H    Aéronautique : Spirit AeroSystems lance au Maroc la production des composants de fuselage    « Roh El Mellah », le savoir faire juif transmis aux artisans    Maroc. Africa Motors lance officiellement la marque automobile Chery    Une ministre israélienne brille en caftan marocain (PHOTOS)    Khouribga / 21ème édition du Festival des Abidat Rma : Art vivant et patrimoine éternel    El Jadida / Moussem Moulay Abdellah Amghar : 3600 cavaliers et 500.000 visiteurs sont attendus    Migration: Des ambassadeurs africains expriment leur disposition à collaborer avec le Maroc    Migration illégale: Sanchez qualifie le Maroc de "partenaire stratégique" qui se bat contre les mafias internationales    Infrastructure: Biden annonce une initiative mondiale de 200 milliards $    Contrôle de l'immigration illégale : Sanchez salue les efforts déployés par le Maroc    Coupe arabe U20 : Les Lionceaux de l'Atlas hérite du groupe 6    Maroc : Six nouveaux monuments historiques d'El Jadida inscrits patrimoine national    Latifa Akharbach plaide pour un dialogue inclusif et égalitaire à Sofia    Tourisme : Rabat mise sur son attractivité culturelle    Festival Gnaoua : La 24ème édition à partir du 22 juin 2023 à Essaouira    6,17 millions DH accordés à 14 festivals    L'AMIC publie son rapport sur l'impact du capital-investissement au Maroc    Algérie: séisme de magnitude 5,1 près d'Oran, panique générale    La récession serait inévitable pour certains pays, prévient la Banque mondiale    Cannabis médicinal: l'expérience israélienne rayonne à Casablanca    Météo: les prévisions du lundi 27 juin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Revue de presse quotidienne de ce mercredi 16 février 2022
Publié dans Hespress le 16 - 02 - 2022

Voici les principaux titres développés par la presse nationale de ce mercredi 16 février 2022
L'Economiste
L'Intérieur traque les infractions à l'urbanisme. Le ministère de l'Intérieur veut sévir contre les infractions à l'urbanisme. Mohamed Yaacoubi, wali de la région de Rabat-Salé-Kenitra, a envoyé une lettre directement à la ministre de l'Urbanisme et de l'Habitat au lieu de passer par la voie hiérarchique. Dans sa lettre, le wali déclare que 70% des 91 projets immobiliers dans la région ont reçu le certificat de fin de chantier signé par des architectes, au titre de l'année 2021, attestant leur conformité avec les documents autorisés, notamment les plans de construction, alors que la situation est tout autre. Le courrier précise également que le nombre en hausse de certificats de conformité délivrés par des architectes pour des projets en situation irrégulière par rapport aux plans autorisés met en péril la sécurité des citoyens et porte atteinte à l'esthétique urbaine. La section régionale de l'Ordre des architectes a été saisie par le wali pour prendre les mesures administratives au sujet de ces entorses à la loi. Des poursuites judiciaires sont également envisagées à l'encontre des architectes concernés.
L'industrie n'arrive pas à capter l'emploi. La transformation structurelle du Maroc reste lente. Si un grand nombre de travailleurs ont été libérés du secteur agricole, seule une petite partie a été absorbée par l'industrie. Comparativement à la situation observée dans d'autres pays en développement, la part des services a aussi connu une lente augmentation. Une étude conjointe de la Banque mondiale et du Haut commissariat au plan, présentée lors d'un webinaire organisé lundi 14 février, explique qu'en raison d'une transformation structurelle incomplète et d'un environnement des affaires complexe, le marché du travail se caractérise par une faible participation, un chômage persistant, des emplois de faible qualité et l'exclusion de certains groupes.
L'Opinion
Levée des restrictions: ce qui pourrait changer. Au moment où la troisième vague semble s'essouffler, les bruits de couloirs faisant état d'une levée des restrictions imminente s'amplifient de plus belle, alors que les autorités gardent le silence. Cette possibilité est d'autant plus probable que plusieurs pays européens ont commencé à desserrer les restrictions – liées au Covid-19 – dans les espaces publics. Sous nos cieux, le Comité scientifique attend le signal du gouvernement pour formuler ses recommandations sur la question. Un avis qui ne pourrait être que favorable vu que plusieurs membres semblent convaincus que la pandémie se dirige vers le stade de grippe saisonnière. Levée de l'obligation du port du masque, de l'interdiction des rassemblements, des gestes barrières... bientôt le retour à la vie normale ? Le suspense reste entier.
Hausse des prix du transport: les professionnels font marche arrière. Entre lundi et mardi, les Marocains ont retenu leur souffle. L'annonce faite par l'Association marocaine du transport et logistique (AMTL) d'une hausse de 20% des tarifs de transport a suscité une crainte généralisée d'une hausse du coût de la vie. La menace des transporteurs ne sera pas finalement mise en exécution, suite à l'ouverture de négociations par les autorités. Au centre de ces négociations, la hausse des prix des hydrocarbures suscite autant de réactions que d'interrogations, malgré un prix du baril de pétrole qui avoisine les 100$ durant cette mi-février. Pour l'heure, le gouvernement a réussi à contenir la grogne des professionnels, mais vu la conjoncture, d'autres secteurs pourraient bientôt se joindre au bal.
Aujourd'hui le Maroc
Les IDE français au Maroc toujours en tête. Les derniers indicateurs de l'Office des changes attestent d'une reprise des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc au titre de l'année 2021. Chose qui confirme l'attractivité du Maroc en tant que destination privilégiée des investisseurs et ce en dépit des difficultés rencontrées en ce contexte de crise. Le flux net des IDE a affiché une hausse de 20,5% gagnant sur l'année 3,43 milliards de dirhams. Le flux a ainsi atteint les 20,17 milliards de dirhams contre 16,74 milliards de dirhams fin 2020. A fin septembre 2021, la France conserve son positionnement en tant que premier investisseur étranger au Maroc. Sur les 14 milliards de dirhams réalisés au troisième trimestre de l'année 2021, l'Hexagone y a contribué à hauteur de 5,74 milliards de dirhams se situant ainsi en tête du classement.
Le gouvernement présent en force dans l'AMEE. Une bonne partie de l'Exécutif va siéger ainsi dans l'Agence marocaine pour l'efficacité énergétique. Une présence en force qui traduit l'intérêt accordé par le gouvernement Akhannouch au secteur de l'énergie. Le décret n° 2.22.03, modifiant le décret n° 2.10.320 portant application de la loi n° 16.09 relative à l'Agence marocaine pour l'efficacité énergétique (AMEE), vient en effet d'entrer en vigueur suite à sa publication au Bulletin officiel. Le Conseil de gouvernement avait adopté récemment ledit décret en fixant la liste des départements gouvernementaux qui vont y siéger. Il s'agit de pas moins de 15 départements ministériels.
Le Matin
L'expérience marocaine en matière de réhabilitation du champ religieux mise en exergue au Caire. L'expérience du Royaume du Maroc en matière de réhabilitation du champ religieux sous le leadership d'Amir Al-Mouminine, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été mise en exergue, au Caire, lors d'une conférence du Conseil exécutif des ministres des waqf et des Affaires islamiques dans le monde islamique. S'exprimant à cette occasion, l'ambassadeur du Maroc au Caire et représentant permanent auprès de la Ligue des États arabes, Ahmed Tazi, a souligné que l'Institut Mohammed VI pour la formation des Imams, Mourchidines et Mourchidates, fonctionne selon une approche holistique qui focalise sur les constantes de la religion islamique et préserve son identité originelle basée sur la tolérance et le juste milieu.
Abderrahim Atmoun: L'essor économique des provinces du Sud, un attrait pour les investissements polonais. Des entreprises polonaises représentant divers secteurs sont intéressées par l'investissement dans les provinces du Sud qui connaissent un essor économique remarquable, a affirmé l'ambassadeur du Maroc en Pologne, Abderrahim Atmoun. Huit grandes entreprises polonaises ont fait part de leur intérêt à l'investissement au Maroc suite à la visite de la mission économique effectuée dans le Royaume en septembre dernier, a-t-il rappelé. «Nous pouvons voir les effets de cette visite aujourd'hui puisque le groupe polonais LUG, l'un des principaux fabricants européens de solutions d'éclairage professionnel a décidé l'ouverture à Laâyoune, de sa succursale marocaine », a-t-il dit dans une interview accordée au journal des milieux d'affaires polonais «Inn Poland».
Assahra Al Maghribia
Le gouvernement prépare un système d'information avancé pour la veille et l'intelligence juridiques. Le gouvernement se penche sur l'élaboration d'un système d'information pour la veille et l'intelligence juridiques, doté de caractéristiques techniques avancées afin de fournir, traiter, exploiter et partager rapidement des informations juridiques correctes. Ce dispositif fait partie d'un programme de veille et d'intelligence juridiques lancé l'année dernière, selon une source informée. Ce système d'information vise à instaurer une culture permettant de suivre et de se tenir au courant des évolutions juridiques dans diverses branches et disciplines, d'obtenir des informations juridiques exactes et fiables, d'assurer un suivi permanent et régulier de l'actualité et de la jurisprudence juridiques ainsi que de suivre les nouveautés au niveau des systèmes juridiques comparés.
Covid-19: La situation épidémiologique passe au niveau de vigilance orange. La situation épidémiologique au Maroc est passée la semaine dernière (7-13 février), du niveau de vigilance « rouge » à « orange », a assuré mardi, le ministère de la Santé et de la Protection Sociale, révélant que le taux de contaminations au variant « Omicron » a baissé de 50 % au niveau national. Après 5 semaines de hausse continue, le Maroc est passé à un niveau de vigilance « orange » caractérisé par un taux moyen de contaminations au Covid-19 durant cette période, a-t-on indiqué dans le bilan bimensuel de la situation épidémique (31 janvier/14 février 2022), présenté par le coordonnateur du Centre national des opérations d'urgence de santé publique, Mouad Mrabet. Selon le dispositif de veille génomique du SARS-CoV2 mis en place par le ministère, la totalité des nouvelles contaminations concernent le nouveau variant du Covid-19, a relevé Mrabet, ajoutant que le taux de positivité des tests de dépistage est passé de 14,9% à 7% la semaine dernière, le plus faible depuis six semaines.
Al Alam
Etude : Plus de 10.000 entreprises marocaines défaillantes en 2021. Plus de 10.000 entreprises ont déclaré faillite au cours de l'année 2021, contre plus de 50.000 créées la même année. Environ 10.556 entreprises ont ainsi engagé la procédure de liquidation judiciaire et de déclaration de faillite au cours de l'année 2021, contre 50.408 entreprises créées. Par catégorie, 99,5% de ces défaillances concernent les très petites entreprises (TPE), selon une étude réalisée par le cabinet Inforisk. Le nombre d'entreprises créées en 2021 a augmenté de 30% par rapport à l'année 2020, où 6.612 entreprises ont déclaré leur faillite, et une hausse de 44% par rapport à l'année 2019 qui a enregistré la défaillance de 8.439 entreprises.
Crédit bancaire: Hausse de l'encours à 988,2 MMDH à fin 2021 (BAM). L'encours du crédit bancaire s'est établi à 988,2 milliards de dirhams (MMDH) à fin décembre 2021, en hausse annuelle de 3%, indique Bank Al-Maghrib (BAM). Dans le détail, le crédit bancaire aux agents non financiers a progressé de 3,4% à 844,8 MMDH, alors que celui aux agents financiers a augmenté de 1% à 143,4 MMDH, ressort-il du tableau de bord « crédits-dépôts bancaires » de BAM. L'augmentation annuelle de 4,4% à 406,2 MMDH des crédits aux entreprises non financières privées recouvre une hausse de 9,4% des facilités de trésorerie et de 2,5% des prêts à l'équipement ainsi qu'une baisse de 5,1% des prêts immobiliers, précise la même source.
Al Ahdath Al Maghribia
Chambre des représentants: l'opposition appelle à une réunion urgente sur les Marocains d'Ukraine. Les groupes et groupements d'opposition à la Chambre des représentants ont écrit au président de la commission des affaires étrangères, de la défense nationale, des affaires islamiques et des Marocains de l'étranger, demandant une réunion urgente en présence du ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita. La tenue de cette réunion intervient suite au communiqué publié par l'ambassade du Maroc à Kiev, qui a appelé les ressortissants marocains à partir pour leur propre sécurité via les vols commerciaux disponibles. Dans la demande adressée à cette commission, l'opposition a déclaré que les Marocains en Ukraine vivent une situation préoccupante en raison des difficultés matérielles auxquelles ils sont confrontés pour couvrir les frais de départ et d'évacuation, expliquant que la plupart d'entre eux sont des étudiants ayant besoin de l'aide.
L'ambassadeur du Maroc au Mexique met en avant le développement soutenu des relations bilatérales. L'ambassadeur du Maroc au Mexique, Abdelfattah Lebbar, a mis en avant, dans une interview à une chaîne mexicaine, le développement soutenu des relations bilatérales dans divers domaines. Invité en fin de semaine de la chaîne d'informations « ADN40 », Lebbar a souligné l'excellence des relations entre le Maroc et le Mexique, rappelant que le Royaume est le premier partenaire arabe et le deuxième du continent africain de ce pays en termes d'échanges commerciaux. A cet égard, le diplomate a invité le Mexique à revoir sa position concernant la cause nationale pour donner un élan encore plus fort à une relation basée sur une confiance mutuelle à même d'ouvrir de nouvelles perspectives de coopération bilatérale.
Al Massae
Les recettes douanières grimpent de 20,7% en janvier 2022. Les recettes douanières nettes ont atteint plus de 5,6 milliards de dirhams (MMDH) en janvier 2022, en hausse de 20,7% par rapport au même mois de l'année écoulée, selon la Trésorerie Générale du Royaume (TGR). Ces recettes, qui comprennent les droits de douane, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) à l'importation et la taxe intérieure de consommation (TIC) sur les produits énergétiques, ont connu cette tendance compte tenu de remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 3 millions de dirhams (MDH) à fin janvier dernier, précise la TGR dans son récent bulletin mensuel de statistiques des finances publiques (BMSFP). Au détail, les recettes nettes des droits de douane ont atteint 906 MDH, en augmentation de 14% par rapport à janvier 2021.
Agadir: le Maroc et le Japon renforcent leur coopération en matière de conchyliculture. Des experts de l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA) ont effectué dimanche, une visite au site du projet Tiguert- Imiouadar, près de la ville d'Agadir, en vue de partager les expertises avec les pécheurs marocains en matière de développement de la conchyliculture, (cultures des coquillages). L'objectif de cette mission initiée en collaboration avec l'Agence nationale pour le développement de l'aquaculture (ANDA), est de contribuer à la promotion du secteur aquacole, à travers la vérification de technique de mytiliculture (Élevage des moules) applicable aux conditions de mer au large et de renforcer la capacité technique en matière de l'expertise accumulée par le Japon, avec l'investissement moins coûteux.
Al Ittihad Al Ichtiraki
Retard des pluies au Maroc: les explications d'un climatologue. Le Maroc a enregistré un retard de pluies pendant la saison hivernale, une situation imputée à « l'installation d'une crête planétaire au-dessus de l'Afrique du Nord et de l'Europe du Sud-Ouest », empêchant la condensation de se réaliser, a indiqué Mohamed-Saïd Karrouk, professeur de climatologie à l'Université Hassan II de Casablanca. La situation météorologique actuelle est un « peu différente » de ce que le Maroc a vécu au cours de la période 2006-2018, durant laquelle une « circulation atmosphérique méridienne » s'était installée au niveau de « l'hémisphère nord », ce qui a permis à l'Afrique du Nord de bénéficier d'une bonne partie des précipitations, a expliqué Karrouk dans un entretien accordé à la MAP.
La création d'emplois dépend de la diversification de l'économie et de l'amélioration de la compétitivité. La création des postes d'emploi au Maroc dépend principalement de la diversification de l'économie nationale et de l'accroissement de la compétitivité des entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises (PME), a souligné, lundi, le Haut-Commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi. « L'emploi demeure une question compliquée et nécessite un travail de longue haleine. La création d'emplois au Maroc dépend de la persistance à diversifier l'économie et à accroître la compétitivité », a dit Lahlimi lors du webinaire de présentation du rapport sur le « paysage de l'emploi au Maroc », élaboré par le HCP et la Banque mondiale (BM). Il a, dans ce sens, relevé que la question de l'emploi revêt une grande importance, dans la mesure où elle constitue un élément clé de la croissance et pèse aussi sur le moral de la population.
Bayane Al Yaoum
La dénommée Sultana Khaya refuse de rencontrer une délégation du CNDH. Sultana Khaya, une pseudo-militante à la solde des adversaires de l'intégrité territoriale du Maroc, a refusé lundi de recevoir une délégation du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), venue l'écouter suite à des allégations selon lesquelles elle serait victime de violations des droits de l'Homme. Une vidéo diffusée par des médias locaux et réseaux sociaux montre que la séparatiste Sultana Khaya n'a pas accepté d'accueillir cette délégation ou de leur ouvrir la porte de son domicile à Boujdour, en se contentant de lancer des accusations à leur égard depuis la fenêtre. Face aux tentatives des membres de la délégation du CNDH de convaincre cette prétendue activiste des droits de l'Homme de les rencontrer, Sultana Khaya a eu recours à la provocation en scandant des slogans hostiles à l'intégrité territoriale du Royaume.
La Marine Royale porte assistance à 120 candidats à la migration irrégulière à majorité subsahariens. Des garde-côtes de la Marine Royale, opérant en Méditerranée et en Atlantique, ont porté assistance, durant le week-end du 12 au 13 février 2022, à 120 candidats à la migration irrégulière à majorité subsahariens, dont 21 femmes et 02 enfants, en difficulté à bord d'embarcations de fortune, apprend-on de source militaire. Les personnes secourues ont reçu les premiers soins à bord des unités de la Marine Royale, avant d'être acheminées vers les ports les plus proches du Royaume puis remis à la Gendarmerie Royale pour les procédures administratives d'usage, précise-t-on de même source.
Libération
L'USMS à Béni Mellal, première université publique à adhérer au programme Data-Tika de la CNDP. La Commission Nationale de Contrôle de la Protection des Données à caractère Personnel (CNDP) et l'Université Sultan Moulay Slimane (USMS) ont signé, à Béni Mellal, une convention de partenariat qui formalise l'adhésion de l'USMS au programme Data-Tika de la CNDP. Ainsi, l'USMS est la première université publique marocaine à signer une telle convention avec la CNDP et à adhérer au programme Data-Tika qui vise à renforcer et à promouvoir la protection des données à caractère personnel. A travers cette convention, qui a été signée par le président de l'USMS, Nabil Hmina, et le président de la CNDP, Omar Seghrouchni, les deux parties visent notamment à promouvoir des partenariats et des formations de pointe sanctionnées par des masters et des doctorats en matière de traitement et de protection des données à caractère personnel.
Le dirham se déprécie de 0,38% face au dollar en janvier. Le dirham s'est déprécié de 0,38% vis-à-vis du dollar et de 0,51% face à l'euro entre les mois de décembre 2021 et de janvier 2022, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Au titre du premier mois de cette année, aucune offre n'a été enregistrée dans le cadre des adjudications de devises organisées par la Banque Centrale, ressort-il de la dernière revue mensuelle de la conjoncture économique, monétaire et financière de BAM. Au niveau du marché interbancaire, le volume des échanges de devises contre dirhams s'est situé à 28,9 milliards de dirhams (MMDH) en décembre 2021, en hausse de 3,7 MMDH par rapport au même mois une année auparavant. Concernant les opérations des banques avec la clientèle, leur volume s'est établi à 35,2 MMDH pour les achats au comptant et à 18,9 MMDH pour ceux à terme, contre respectivement 32,2 MMDH et 15,4 MMDH une année auparavant.
Maroc le Jour
Création de l'emploi: l'innovation sociale, un vecteur « important ». L'innovation sociale constitue un vecteur important dans la création de la valeur et de l'emploi, a affirmé, Adnane Addioui, membre de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD). Intervenant lors d'une table ronde de discussion autour du rapport sur le « paysage de l'emploi au Maroc », élaboré par le Haut-Commissariat au Plan (HCP) et la Banque mondiale (BM), Addioui a indiqué que l'innovation demeure la meilleure manière de créer la valeur ajoutée. Il a également assuré que l'entreprenariat social constitue aujourd'hui un véritable modèle pour absorber les besoins des jeunes en matière d'emplois durable, en coûtant moins à l'État, en produisant de la valeur ajoutée et en employant plus dans des postes meilleurs en termes de rémunération.
Dardouri: l'INDH place le capital humain au centre de ses programmes. L'initiative nationale pour le développement humain (INDH) qui place le capital humain au centre de ses programmes et stratégies, est une initiative intégrée et renouvelée qui demeure ouverte sur son environnement, a affirmé, à Casablanca, le Wali, Coordonnateur national de l'INDH, Mohamed Dardouri. L'INDH qui « place le capital humain au centre de ses programmes et stratégies, est une initiative intégrée et renouvelée qui demeure ouverte sur son environnement avec comme principal objectif de consolider les acquis et de renforcer l'impact de cette initiative sur les catégories cibles », a souligné Dardouri lors de la 7è étape de sa tournée territoriale pour informer et sensibiliser les nouveaux élus à la vision et aux enjeux de la phase III de l'Initiative. A cet égard, il a relevé que cette rencontre constitue une occasion idoine pour sensibiliser quant à l'importance de la valorisation du capital humain et de l'inclusion économique des jeunes.
Al Yaoum Al Maghribi
Une forte délégation marocaine au Forum africain de l'efficacité énergétique et du développement durable. Une délégation marocaine d'une trentaine d'opérateurs est conduite par la Fédération nationale de l'électricité, de l'électronique et des énergies renouvelables (Fenelec) à Dakar pour participer au Forum africain de l'efficacité énergétique et du développement durable (DAKAR 2022) qui se tient du 16 au 18 février. A l'instar de Casablanca en 2018, Niamey en 2019, Bamako en 2020 et Abidjan en 2021, la Confédération africaine d'électricité (CAFELEC) s'associe à la Fédération des entreprises du Sénégal dans l'électricité (FESELEC) pour organiser cet événement sous le thème «Une Afrique résiliente par une énergie propre», indique la Fenelec dans un communiqué parvenu lundi à la Map. Le Forum DAKAR 2022 regroupera plus de 150 opérateurs privés des délégations venant des 12 pays membres de la CAFELEC (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée-Conakry, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo), précise-t-on.
Larache: lancement d'une ferme intelligente pour renforcer la recherche scientifique. Une ferme intelligente a été lancée, à la Faculté polydisciplinaire de Larache, pour contribuer au renforcement de la recherche scientifique dans le domaine de l'agriculture et des industries agroalimentaires. Cette ferme, unique en son genre, qui a été inaugurée en présence du ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l'innovation, Abdellatif Miraoui, du président de l'Université Abdelmalek Essaâdi, Bouchta El Moumni, et du doyen de la Faculté polydisciplinaire de Larache, Mohamed Larbi Kerkeb, vise à développer les techniques d'intelligence artificielle et la quatrième révolution industrielle dans le secteur agricole, afin de planifier et gérer les cultures avec précision. Cette structure de recherche contribuera aux efforts de rationalisation de l'utilisation des ressources naturelles, ainsi que l'utilisation des pesticides et des engrais avec un traitement sélectif des sols et des cultures dans le cadre d'une approche durable.
Al Bayane
Tanger: arrivée d'un avion transportant des étudiants marocains en Ukraine. Un avion transportant 99 étudiants marocains en Ukraine, a atterri, mardi matin, à l'aéroport international de Tanger Ibn Battouta. Un avion d'Air Arabia a assuré ce vol direct, qui a décollé à 5h10 (heure locale) de l'aéroport de Kiev-Boryspil, et atterri à 9h15 à l'aéroport de Tanger. La compagnie Air Arabia avait annoncé lundi sur son compte Twitter qu'elle va assurer, mardi, un vol de rapatriement des Marocains résidant en Ukraine depuis Kiev, suite à la crise russo-ukrainienne, notant qu'elle va programmer d'autres vols dans les prochains jours. Les passagers ont effectué des tests de dépistage du Covid-19 à l'aéroport de Tanger Ibn Battouta, conformément au protocole sanitaire en vigueur.
L'avenir de la presse marocaine: La FMEJ appelle à accélérer l'élaboration d'une nouvelle vision. La fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a appelé à accélérer l'élaboration d'une nouvelle vision sur l'avenir de la presse marocaine, qui a été discutée lors d'une rencontre de concertation organisée récemment par le ministère de tutelle. Le bureau exécutif de la fédération a réitéré, dans un communiqué rendu public à l'issue de sa réunion ordinaire, son appel à ses membres à resserrer les rangs et à conjuguer leurs efforts au service des intérêts des adhérents. D'un autre côté, et compte tenu du nombre d'adhérents de la FMEJ, qui a dépassé les 300 dans 10 régions du Royaume, relève le communiqué, il a été décidé de présenter des amendements du statut de la fédération et de son règlement intérieur lors d'une réunion ordinaire du conseil fédéral pour améliorer l'action de ses structures et l'efficacité du travail sur le terrain.
Rissalat Al Oumma
Une délégation parlementaire marocaine à la réunion du comité préparatoire du 4ème congrès du parlement arabe au Caire. Une délégation parlementaire marocaine représentant la Chambre des Conseillers prendra part aux travaux du comité préparatoire du 4ème congrès du parlement arabe et des présidents des assemblées et parlements arabes, prévu du 15 au 17 février au Caire. Selon un communiqué de la 2è Chambre, le comité préparatoire, qui se compose du président du parlement arabe et des représentants des présidents des assemblées et parlements arabes, tiendra une réunion sous le thème « Une vision parlementaire pour la réalisation de la sécurité et de la stabilité et l'amélioration de la situation actuelle dans le monde arabe », avec pour objectif de discuter et d'élaborer le document qui émanera de ce congrès, programmé le 19 février au siège du secrétariat général de la Ligue des Etats arabes. La délégation représentant la Chambre des Conseillers comprend Mohamed Hanine, premier vice-président de la Chambre, Mohamed El Bakouri, président du groupe du Rassemblement National des Indépendants (RNI) et Touria Lahmam, conseillère générale chargée de la diplomatie parlementaire, conclut la même source.
Maroc-UE: Alj met en avant la nécessité de donner un « nouveau souffle » à l'accord commercial. Le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, a souligné, lors d'une rencontre tenue en marge de la 7ème édition de l'UE-Africa Business Summit (EABF), « la nécessité de donner un nouveau souffle à l'accord commercial et d'investissement Maroc-UE (Union Européenne), adopté en 1996, afin qu'il puisse refléter la nouvelle réalité ». Cette rencontre, organisée conjointement par la CGEM et BusinessEurope sous le thème « la modernisation de l'Accord d'Association Maroc-UE: pour une intégration plus forte des marchés européens et africains », a été l'occasion pour Alj de mettre en avant le rôle joué par le Maroc et ses diverses entreprises dans le renforcement de la relation UE-Afrique. « De par sa stabilité politique et ses avantages géographique, financier et économique, entre autres, le Royaume est aujourd'hui une destination d'investissement fiable et à forte valeur ajoutée et un hub reconnu pour l'Afrique » a-t-il fait valoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.