Revenons à l'Histoire    Sahara marocain: Les Tables rondes sont la seule voie pour une solution politique définitive    Le Hezbollah libanais entre en guerre contre la pandémie…     «Confinez-vous ! Il y va de votre vie et celle de votre entourage»    Signé par 165 chefs de gouvernement : Un Appel à l'Action veut la suppression de 44 milliards de dollars dûs par l'Afrique    Enquête : 90% des cadres marocains favorables au télétravail même après le confinement    Coronavirus : les jeux-vidéos pour contourner l'arrêt des championnats de football    Passation des pouvoirs entre Othman El Firdaouss et El Hassan Abyaba    Tanger : L'Institut français fournit ses services à distance    Des films d'animation en ligne pour passer un bon confinement    Fonds Covid-19 : Les mutuelles du public contribuent à hauteur de 19,5 millions DH    OLA Energy Maroc participe au mouvement de solidarité    Confinement : Quand les galeries d'art s'exposent sur les réseaux sociaux    BERD : Des formations en ligne pour les femmes entrepreneurs du Maroc    Covid-19 : La BAD crée un fonds doté de 10 milliards de dollars    Coronavirus : 57 nouveaux cas confirmés au Maroc, 1.431 au total, vendredi à 10h    Le Maroc, une destination privilégiée pour les investissements japonais    Assurance : Les primes émises en repli    Etat d'urgence sanitaire: Le projet de loi bientôt au Parlement    L'activité portuaire s'est inscrite en hausse au premier trimestre    Le Maroc procède à un tirage sur la LPL du FMI pour 3 Md$    Michelle Bachelet : La pandémie n'est pas un chèque en blanc pour bafouer les droits humains    La région du Gharb affiche une bonne production prévisionnelle en canne à sucre    Les footballeurs de Premier League lancent un fonds de soutien    Distribution gratuite de 4 millions de masques à Tanger    30 lits médicalisés remis à l'hôpital provincial de Jerada    Les cliniques privées de Marrakech montent au front    Mané : Avec cette situation, quoi qu'il arrive, je comprendrais    Baisse des salaires des joueurs du Real Madrid    "Modern Family", sitcom à succès, tire le rideau    Un concours régional pour révéler les talents artistiques et littéraires des élèves    Lire, voir, écouter…méditer    S.M le Roi exonère les locataires des locaux des Habous des droits de bail durant la période de confinement    L'Inter Milan sérieux prétendant pour recruter Messi?    Fureur de vaincre!    Pétrole: conférence décisive des pays producteurs    «Guelsso f Dar»: nouveau single de Bouchra    L'ancien président Rafael Correa condamné pour corruption…    Les universités diffusent des cours à la radio    Lévinas, le visage, l'humanité    Appel de la présidence du Ministère public à l'application stricte des dispositions sur le port du masque    L'Europe ne s'entend pas sur la riposte économique à l'épidémie    La pandémie du Covid- 19 vue par deux économistes    Driss Lachguar, lors de la rencontre virtuelle organisée par la Fondation Lafqui Titouani    Les confessions de Benatia sur son passage à l'AS Rome    Une œuvre conçue en plein confinement : «Guelssou feddar», un nouveau single de la chanteuse Bouchra    Secousse tellurique de magnitude 3,2 dans la province de Figuig    Un symbole de la mobilisation du monde sportif en faveur des valeurs de solidarité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Benmoussa fait le point: Les listes électorales totalement assainies
Publié dans La Gazette du Maroc le 06 - 03 - 2009

La rencontre de la semaine dernière entre le ministère de l'Intérieur et les partis politiques, a permis de faire le point sur les préparatifs du prochain scrutin des communales du 12 juin 2009. Chakib Benmoussa est formel : un corps électoral totalement assaini et mis à jour, garantissant des élections transparentes.
Comme il est de coutume de le signaler désormais pour les initiatives nationales structurées et conséquentes, «sérieuses et crédibles» sont bien les qualificatifs qui collent aussi au processus des préparatifs électoraux mis en branle par l'Administration territoriale. A telle enseigne, que les chefs des formations politiques se sont montrés rassurés à l'issue de leur réunion du mercredi 25 février avec le ministre de l'Intérieur. Si les pouvoirs publics jouent parfaitement le jeu pour assurer des conditions irréprochables et une logistique à toute épreuve des échéances votatives, il reste à la charge des partis politiques de s'acquitter de leur mission d'intéressement des citoyens à la chose politique dans le Royaume.
Une charte d'éthique électorale
C'est en substance le message fort, réitéré par Chakib Benmoussa aux yeux duquel la tâche des partis politiques est cruciale dans les mois à venir. Il faudra éviter le remake du «boycott» massif des urnes aux législatives du 7 septembre 2007. Il s'agira en particulier, de veiller à l'application scrupuleuse de la charte d'éthique électorale, ou charte d'honneur à laquelle souscrivent tous les partis et engageant tous les intervenants à en respecter les dispositions. Déjà, un vigoureux nettoyage a été opéré en prélude à la transparence d'une normalité démocratique électorale par l'IGAT (Inspection générale de l'administration territoriale) qui sanctionne, limoge ou suspend les élus. Plusieurs présidents communaux ont été épinglés ainsi que des cadres, des agents d'autres services administratifs et des agents d'autorité de proximité. Cette «lessive» se doit d'être renforcée par l'implication totale des structures partisanes à la moralisation de la vie politique dans le pays. Ces préparatifs à travers les concertations engagées entre l'administration territoriale et les partis, ont annoncé un avant-goût des devoirs et responsabilités respectives, lors de la rencontre de septembre dernier. En effet, les acteurs du champ politique national, notamment les formations de la majorité, ont fourni un mémorandum détaillé retraçant la synthèse générale de leurs propositions et soulignant les principaux axes de la plate-forme sur la base de laquelle seront élaborés les projets d'amendement ayant trait à la législation électorale. Ces propositions ciblaient le calendrier des élections, les procédures d'apurement du corps électoral, la révision des listes, le minima de représentativité des femmes aux listes électorales, le financement des campagnes électorales et autres. Mieux encore, celle-ci a mobilisé ses services en charge des élections sous la houlette du Gouverneur Directeur des Elections, Hassan Aghmari pour communiquer périodiquement les mesures prises et les résultats obtenus dans le cadre de la révision exceptionnelle des listes électorales. Au bilan de la rencontre du jeudi 26 février, 1 640 000 nouveaux électeurs ont été inscrits sur la base de critères exigibles établissant la résidence effective et la CIN (à défaut le livret d'état civil). C'est un record en dépit de la vaste opération d'assainissement des listes électorales ponctuées par 3 114 759 personnes radiées. En attendant la distribution des nouvelles cartes d'électeurs dans le courant d'avril prochain, et la dernière actualisation des listes prenant en compte les jeunes qui auront atteint l'âge de voter après le bouclage du calendrier suivi de révision, le corps électoral national est fixé à 13 876 346 électeurs dont un peu plus de la moitié de femmes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.