SM le Roi a jeté les bases d'un partenariat plus étroit avec les Etats-Unis    Sahara : Le Togo exprime son "soutien total" à la souveraineté du Maroc    Le ministre de l'intérieur s'entretient avec son homologue israélien    L'Opinion : Crédibilité vs abstentionnisme    BAM : le dirham s'apprécie de 1,89% face au dollar en décembre 2020    Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, lundi 18 janvier    Croissance économique en 2021: les scénarii du HCP    Devant la « perplexité vaccinale », diversifier les sources pour sortir de la dépendance    Les Lions de l'Atlas partent à la défense de leur titre    Coupe du Monde des clubs: Annulation du match d'ouverture    Championnat d'Allemagne: Le Bayern Munich champion d'hiver    Championnat d'Italie: L'Inter de Hakimi dompte la Juventus    Grande manifestation sportive au profit des étudiants    Boutaïb de retour avec le Havre    Agadir: mise en échec d'une opération d'émigration clandestine, 4 interpellations    La Marine Royale avorte une opération de trafic de chira    Vaccins: le monde fait face à un échec moral «catastrophique»    Narsa : les délais de rendez-vous largement réduits    Lancement d'un projet de mise à niveau urbaine de quartiers sous-équipés    L'ONEE et la FRDISI s'allient pour la réalisation d'un centre de technologie digitale intelligente    Deux ans et demi de prison pour le patron de Samsung, rejugé pour corruption    Une journée très particulière à Washington    L'Islam de France se dote d'une «charte de principes»    Digitalisation, Bank Of Africa passe à la vitesse supérieure    Envol et déploiement    Des nouveaux «trésors» archéologiques dévoilés au public    Valorisation du patrimoine culturel et soutien à la créativité des jeunes musiciens    Quand le PJD comparait les Juifs aux singes et aux porcs    Ramallah. Les chefs du renseignement égyptien et jordanien rencontrent Abbas    La CAF et StarTimes annoncent un accord pour diffuser le CHAN    Souss-Massa : Enactus vise le développement de 40 projets d'entreprises sociales    Accords d'Abraham. Que fera Joe Biden de l'héritage de Donald Trump?    La nouvelle ère en Europe    Jeunesses partisanes : Jamais sans ma liste nationale !    Inédit sur 2M : Découvrez qui sera «Ahssan Pâtissier» dès le 26 janvier    Coloration de l'eau de l'Oued Bouskoura : les précisions de Lydec    Avoirs en déshérence consignés chez la CDG : Près de 25.000 comptes et 330 millions DH en attente de restitution    Parc Industriel Aïn Johra (PIAJ) : Les travaux d'extension lancés    Edito : Loupé    Exercice naval conjoint entre la Marine Royale et l'US Navy    Le Maroc continue d' enchaîner les victoires sur les les ennemis de son intégrité territoriale    Ben Affleck évoque les violentes critiques à l'époque de son couple avec Jennifer Lopez    Bong Joon-ho présidera le jury du Festival de Venise    Yahya Abounizar, artiste peintre au parcours éloquent...    Pas de solution en dehors de l'initiative d'autonomie    Abdelkhaleq JAYED : Dans l'envers des pages une réflexion sur le temps, les sons, les couleurs et les signes    L'Arabie saoudite et le Qatar rouvriront leurs ambassades respectives «dans les prochains jours»    Le Royaume du Maroc...Horizon Vertical    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grippe porcine: Apocalypse now !
Publié dans La Gazette du Maroc le 01 - 05 - 2009

On l'attendait aviaire en provenance d'Asie, elle est porcine et débarque du Mexique : la grippe mutante déferle sur le monde. Elle peut être mortelle et se propage à grande vitesse. L'OMS juge la situation «grave» et se dit «très inquiète» du «potentiel pandémique» de la maladie.
Une combinaison de quatre virus,
porcin, aviaire et humain
Le virus isolé sur des patients au Mexique et aux Etats-Unis est un virus grippal du groupe A de type H1N1. Mais il s'agit en réalité d'une recombinaison génétique de quatre virus : virus de la grippe porcine d'Amérique du Nord, de la grippe aviaire d'Amérique du Nord et des virus d'influenza humains et porcins originaires d'Asie et d'Europe… ce qui est inhabituel et qui n'avait encore jamais été observé, a expliqué Dr Anne Schuchat, du Centre de contrôle des maladies américain (CDC). 27 Avril 2009 10h - Le Mexique, qui retient son souffle, est figé. Tout s'y est arrêté. En quelques semaines, sur plus de 1300 personnes tombées malades, près de cent ont décédé. Et depuis quelques jours, la trainée de poudre se répand dans le monde : Californie, Texas, Kansas, New York, Canada, Nouvelle-Zélande, Israël, Espagne, Colombie, France… Les Etats-Unis ont, par contre, décrété l'état d'urgence sanitaire, qui leur permet de mobiliser davantage de personnel pour la prévention. Ils ont en outre annoncé des dépistages sur les voyageurs se présentant aux frontières en provenance des pays touchés. Le Maroc serait pour l'instant épargné car l'Espagne est juste à côté non ?
Situation «grave» pour un virus
au «potentiel pandémique»
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a décrété une alerte de niveau 3, sur une échelle qui en compte 6, le plus haut niveau étant la pandémie (épidémie mondiale). Selon Margaret Chan, Directeur général de l'OMS, la situation est «grave» et «doit être surveillée de près». Des Comités d'urgence seront régulièrement convoqués pour suivre l'évolution du virus de cette grippe porcine au «potentiel pandémique». Mais l'OMS attend de nouvelles données, et «il est possible que l'alerte actuelle passe au niveau 5» a indiqué Michael Gardam, directeur du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) de l'Ontario.
Des traitements efficaces en stocks
L'OMS a constaté que le vaccin saisonnier ne protégeait pas contre la grippe porcine, dont la période d'incubation irait de trois à sept jours, selon les données actuelles. En revanche, le Tamiflu (oseltamavir) de Roche et le Relenza (zanamivir) de GlaxoSmithKline semblent traiter très efficacement la maladie. Or, depuis le retour de la grippe aviaire, la production de ces antiviraux a été stimulée et les stocks de ces traitements sont aujourd'hui importants, du moins dans les pays riches. Au Maroc, «toutes les mesures ont été prises pour éviter l'éventuelle introduction de la grippe porcine», a assuré lundi la ministre marocaine de la Santé Yasmina Baddou. Une cellule du ministère de la Santé s'est réunie pour examiner les derniers développements de cette maladie au niveau mondial, en coordination avec les autres ministères concernés, a-t-elle également indiqué. «Les mesures préventives portent sur le renforcement des contrôles sanitaires aux frontières terrestres, ainsi que dans les ports et aéroports, a-t-elle précisé. La surveillance épidémiologique, clinique et biologique a également été renforcée». Yasmina Baddou a en outre déclaré que des «quantités suffisantes» de masques et de vaccins ont été achetées. Des ambulances spécialement équipées ont été mises à la disposition de la Protection civile et des personnels médicaux ou paramédicaux formés pour prévenir cette maladie, a-t-elle poursuivi.
La grippe porcine est une infection virale hautement contagieuse des porcs.
Les infections à virus influenza porcin (SIV, Swine Influenza Virus) sont la cause d'une maladie respiratoire caractérisée par de la toux, des éternuements, du jetage, des températures rectales élevées, de la léthargie, une respiration difficile et une baisse de l'appétit. Dans certains cas, les infections à SIV sont associées à des troubles de la reproduction, tel l'avortement. Les signes cliniques et l'excrétion nasale du virus peuvent survenir dans les 24 h suivant l'infection. Si les taux de morbidité peuvent atteindre 100 % dans les cas d'infections par le SIV, les taux de mortalité sont généralement plus faibles. Les infections bactériennes secondaires peuvent aggraver les signes cliniques résultant de l'infection à SIV. La transmission se fait par contact avec des sécrétions contenant des particules virales, telles que les aérosols, générés par les toux et les éternuements, et les jetages nasaux.  ■


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.