OPCVM : Plus de 939 MMDH de souscriptions en 2020    Maroc/Météo : Temps assez chaud ce mardi 3 août    Tokyo 2020 / Athlétisme : Première médaille d'or pour le Maroc grâce à Soufiane El Bakkali    Adjudications: Hausse de 46,2% des émissions du Trésor en 2020    La canicule sévit en Grèce, les vagues de chaleur se font fréquentes en Europe    Covid-19/ Casablanca : Reportage au cœur des services de réanimation du CHU Ibn Rochd    Hommages olympiques du roi Mohammed VI à Soufiane El Bakkali après son sacre    Eagle Hills livre la première phase de « Rabat Square »    Le Parlement Jeunesse du Maroc tient sa 3ème session législative    Israël accuse et menace l'Iran qui rejette toute implication    Lancement du Guide de la procédure d'extradition    Le Chef d'Etat-major de l'Armée de Terre des Etats-Unis reçu par le ministre chargé de l'Administration de la Défense Nationale    JO-2020 : El Bakkali offre au Maroc l'Or olympique    Une coupe spectaculaire... sur les traces de la Botola    Dissolution de la direction technique nationale et gel de toutes les activités    Rabat/plage des Oudayas : Le surf de plus en plus populaire (Reportage)    Amrani met en exergue les choix visionnaires de Sa Majesté le Roi    Baisse des revenus des sociétés de financement en 2020    Ministère de l'Economie, des Finances et de la réforme administrative. Un nouvel organigramme entre en vigueur    Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le Covid    L'intérieur dément les allégations sur la désertion des Forces auxiliaires à Sebta    Dalsinky, l'artiste qui réunit sculpture et peinture (Interview)    La découverte: Imane Benzalim, une femme de chœur    Fatima Regragui tire sa révérence    Le groupe marocain Asif est de retour avec « Balbala »    Couvre-feu à 21H, interdiction des déplacements, fermeture des salles de sport...le gouvernement annonce de nouvelles restrictions    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    Chambres professionnelles : plus de 12.000 candidats aux élections    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Sites marchands/e-marchands. Les transactions par cartes bancaires atteignent un chiffre record    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 2 août 2021 à 16H00    L'ancien maire de Marrakech, Omar Jazouli, tire sa révérence    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    JO de Tokyo : « L'or » de la vérité a sonné    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La pilule en questions
Publié dans La Gazette du Maroc le 17 - 04 - 2006

L'apparition de la première «pilule» ostro-progestative, en 1955, a bouleversé la vie des femmes. La notion de «grossesse choisie» a remplacé celle de « grossesse subie ». Depuis, de nombreuses évolutions se sont succédé pour aboutir aux dernières mini pilules. Voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur ces petits comprimés.
Qu'est-ce que la pilule ?
C'est une association de deux hormones très proches des hormones naturelles de la femme : l'estrogène et la progestérone. La pilule agit sur les 3 « verrous » de la contraception :
• elle bloque l'ovulation : les ovaires sont « mis au repos » ;
• elle empêche la nidation : l'endomètre est plus mince et impropre à recevoir un éventuel embryon ;
• elle rend la glaire cervicale hostile aux spermatozoïdes : la glaire du col de l'utérus est épaisse et empêche les spermatozoïdes de passer.
Est-elle réellement efficace ?
Aucun moyen de contraception n'est sûr à 100%, mais la pilule est le moyen le plus fiable.
Quels sont les différents types
de pilules ?
Il existe différents dosages et différents mélanges d'hormones, adaptés à chaque femme :
• les pilules combinées : l'estrogène et la progestérone sont associés d'emblée. Ce sont les pilules les plus utilisées ;
• les pilules séquentielles : au début,
seul l'estrogène est contenu dans les comprimés. Puis la progestérone est rajoutée en deuxième partie de cycle. Ces pilules miment le cycle naturel et ne sont prescrites que dans certains cas (après un curetage par exemple) ;
• les pilules micro-progestatives : elles ne contiennent que de la progestérone et doivent être prises en continu. On les utilise après un accouchement, chez les mamans qui allaitent par exemple.
La pilule est-elle dangereuse ?
Non. Contrairement à certaines idées reçues, elle ne rend pas stérile et ne donne pas de cancer.
La pilule diminue-t-elle les douleurs des règles ?
Oui, car la quantité de sang menstruel est moins importante, ce qui diminue d'autant les douleurs.
L'action de la pilule est-elle parfaitement réversible ?
Il suffit d'arrêter la prise de comprimés pour retrouver sa fertilité antérieure. 90% des femmes qui arrêtent la pilule pour avoir un enfant sont enceintes dans l'année.
La pilule fait-elle grossir ?
Parfois. Mais la prise de poids ne dépasse pas, en principe, un kilo. Cela dit, la pilule est apéritive, autrement dit, elle peut amener à manger davantage. Il faut alors surveiller son alimentation.
Quand doit-on éviter la pilule ?
Les contre-indications absolues de la pilule sont une anomalie de la coagulation sanguine et des antécédents de phlébite ou d'embolie pulmonaire. Un des principaux effets secondaires de la pilule est en effet le risque accru de formation d'un caillot sanguin à l'intérieur du système veineux.
Peut-on fumer et prendre la pilule ?
L'association tabac/pilule est très mauvaise. Elle accentue gravement le risque cardiovasculaire. Il faut diminuer la consommation de tabac le plus possible et, de préférence, arrêter. Si vous êtes une grosse fumeuse, on vous déconseillera la pilule après 35 ans : en raison des hormones qu'elle contient, elle tend à élever la tension et à modifier les taux de lipides et de glucose dans le sang.
Quelle est la surveillance d'une femme sous pilule ?
Vous devez voir votre médecin une à deux fois par an pour un examen clinique général (poids, tension, état général) et gynécologique (frottis de surveillance, seins). Une prise de sang tous les deux ans environ permettra à votre médecin d'effectuer un bilan biologique.
Que faire en cas d'oubli ?
Si vous avez oublié le comprimé de la veille, il faut le prendre au moment où vous vous en rendez compte et prendre le comprimé du jour normal. Le délai maximum de sécurité est de 12 heures pour la plupart des pilules. Attention, pour les pilules microdosées, ce délai n'est que de 3 heures !
Au-delà, vous devez considérer que vous n'êtes plus protégée et donc utiliser un autre moyen de contraception jusqu'aux prochaines règles.
Si vous oubliez deux comprimés de suite, vous devez continuer votre plaquette jusqu'au bout et utiliser un autre moyen de contraception jusqu'à l'arrivée des règles. Si vous avez un rapport dans les deux jours d'oubli, vous pouvez utiliser la pilule du lendemain.
Y a-t-il des médicaments à ne pas prendre avec la pilule ?
Oui, certains médicaments diminuent l'effet contraceptif de la pilule : les antituberculeux, les barbituriques et les antiasthmatiques.
A quel âge doit-on arrêter la pilule ?
En général, la pilule n'est pas administrée à des femmes de plus de 40 ans. Au-delà, les risques de modifications métaboliques sont plus importants et d'autres formes de contraception pourront être proposées, comme le stérilet. Cependant, on pourra tout de même donner des contraceptifs hormonaux à des femmes de cet âge lorsqu'elles ne fument pas et sont en bonne santé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.