RAM: Les vols spéciaux vers et depuis la France reprennent    La CNOPS simplifie les procédures pour l'AMO    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    Sauver le parc «Murdoch» du délabrement et de l'oubli    Le Maroc a rude épreuve!    Casablanca: vigilance maximale à la mosquée Hassan II    Une première dans l'histoire du Maroc!    Le Crocoparc Agadir accueille le plus grand serpent du Maroc    Covid-19: Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Conseil de la concurrence : une institution stratégique incontournable    Le fonds spécial mis en place par S.M. Le Roi recueille 33,7 MMDH à fin juillet    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    Wafa Assurance enregistre une baisse de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre    E.E.P gloutons : Benchaâboun soucieux de mettre de l'ordre dans ces établissements et entreprises publics budgétivores pour pas grand-chose    Contraventions durant l'Etat d'urgence sanitaire: un projet de décret fixe les procédures    Ligue des champions : A Lisbonne, un "Final 8" sous bulle sanitaire    Khalid Ait Taleb : Des centres de santé seront mis à disposition dans les quartiers pour accueillir les cas suspects de Covid-19    Le retour des castors    Tout un quartier de Hay Mohammadi confiné    Messi s'est entraîné normalement avant le Bayern    Les Sévillans Bounou et En-Neysiri en demi-finale de Ligue Europa    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    Hassan Diab, le "professeur", jette l'éponge après des crises à répétition    "365 jours" Un film entre succès et polémique    La gastronomie marocaine à l'honneur à Bogotá    Semaine culturelle marocaine dans les centres commerciaux «El Corte Ingles» du sud d'Espagne    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Algérie: Multiplication des emprisonnements de journalistes    Macron appelle à éviter « toute escalade » ou « interférence extérieure » au Liban    US Round Up du mercredi 12 août – Kamala Harris, Bill de Blasio, Restaurants/Bars    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Ali Yata, il y a 23 ans ...    UC: une décision de Sajid crée la zizanie au sein du parti    Le parcours chrono-thématique des peintres marocains    Google lance un dispositif d'alerte aux tremblements de terre    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    Botola: résultats et classement de la 21e journée    Chez les séparatistes, la corruption le dispute aux détournements en tous genres    Les Marocains du monde, objet de toutes les sollicitudes    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    Ziad Atallah : L'aide marocaine intervenue au moment opportun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pédophile gracié : une requête des services espagnols (source proche du palais)
Publié dans Lakome le 02 - 08 - 2013

C'est à la demande pressante des services espagnols que le cabinet royal marocain a gracié le détenu pédophile de Kénitra, a appris Lakome d'une source proche du palais. Le ministère marocain de la Justice avait alerté le cabinet royal sur ce cas.
L'espagnol de 63 ans Daniel Galvan, condamné à 30 ans de prison pour pédophilie en 2011 et gracié mardi par le roi Mohammed VI lors de la fête du Trône, est-il lié aux services espagnols ? Ce sont ces derniers (et non le palais royal espagnol) qui ont demandé – "avec insistance" - au cabinet royal marocain d'ajouter le nom de Daniel Galvan sur la liste des 48 détenus espagnols à gracier, a appris Lakome ce vendredi d'une source proche du palais royal à Rabat.
Le ministère marocain de la Justice avait préparé une note pour alerter le cabinet royal de la présence d'un pédophile dans la liste mais s'était vu simplement ordonner «d'exécuter» les directives du cabinet, selon des sources crédibles proches du ministère consultées par Lakome.
La libération de Daniel Galvan serait donc une simple «faveur» accordée par Rabat aux services espagnols.
Les autorités marocaines – notamment le cabinet royal – n'ont toujours pas commenté cette grâce qui a révolté la société civile marocaine. Un sit-in de protestation est d'ailleurs organisé ce soir à 22h à Rabat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.