Distribution automobile : Comicom rafle la carte Mahindra    Le secteur bancaire confirme sa résilience en 2018    Maroc Telecom enregistre près de 63 millions de clients    Alerte Météo : Il va pleuvoir dans plusieurs villes au Maroc    Lekjâa convoque la famille du football marocain à Skhirat    L'Europe se prépare à une nouvelle canicule, Paris en alerte    Faits divers    Football    Loi-cadre sur l'enseignement    La Jordanie réitère son soutien à l'intégrité territoriale du Maroc    Artisanat à Fès. 42 MDH pour le développement des compétences    Tenue du gala international de boxe professionnelle à El Jadida    Des centaines d'Algériens sont bloqués au Caire    Victoire de la sélection algérienne en finale de la CAN 2019    Actes de sabotage et de vandalisme à Lâayoune    El Otmani en visite à Dakhla-Oued Eddahab    Point de vue : Hanane, Reda… et tant d'autres !    Le Maroc présent à la Foire internationale du livre de Lima    Dar El Bacha accueille l'exposition « Etoffe des sens, résonnances, Serge Lutens, Yves Saint Laurent »    Festival international Jawhara : Le retour de Cheb Bilal    Israël démolit des maisons palestiniennes près de Jérusalem    Proscrire la violence!    CNDH: Au nom du principe de la pluralité    Festival des huîtres de Qualidia    La colère gronde à Hong Kong après les agressions brutales de manifestants    Laâyoune : Ouverture d'une enquête…    Ukraine: Vers une majorité absolue au Parlement du parti du président Zelensky    Avortement d'une tentative de trafic de 345 kg de chira à Bab Sebta    Un vibrant hommage rendu à Husseïn Chaâbi par la ville de Laâyoune    Akhannouch promet de solliciter le portefeuille de la santé en 2021    La course à Downing Street s'achève, Boris Johnson ultra-favori    Décès directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique Yukiya Amano    Accord de pêche. La flotte espagnole est de retour    Dakhla devient une référence nationale    Les prix des produits alimentaires en légère hausse, tirés par les légumes    BCIJ : Arrestation à Meknès d'un terroriste franco-marocain    Corée du Nord. Un taux de participation aux votes de 99.98%    Tanger. 20 blessés à cause de l'écroulement d'un manège    La traite humaine nargue la loi 27-14    Mobilisation exceptionnelle pour lutter contre un vaste incendie au Portugal    Béni Tadjit et la parade des prétendants !    Les atouts touristiques de la région de Dakhla-Oued Eddahab mis en avant à Prague    Bounedjah Le réveil magique de la machine à buts des Fennecs    Les tops et les flops de l'édition égyptienne    Une approche qui n'est pas du goût de tous    C'est parti pour la 6ème édition du Festival Al Haouz    Show haut en couleur de Hamid Bouchnak et Hatim Ammor au Festival international du raï    Débat à Essaouira sur le rôle des jeunes dans la préservation du patrimoine gnaoui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





NBA : Toronto fait chuter Golden State et s'offre son premier titre
Publié dans La Nouvelle Tribune le 14 - 06 - 2019

Toronto a fait une entrée remarquée dans l'histoire de la NBA jeudi: les Raptors sont devenus la première équipe non-américaine à remporter le titre le plus convoité du basket, en faisant tomber dans sa salle l'ogre Golden State.
Le trophée Larry O'Brien va rejoindre pour la première fois le Canada, le pays où est né l'inventeur du basket, James Naismith.
Ce retour aux sources est le résultat d'une incroyable et improbable saison de Toronto qui, 24 ans après son apparition en NBA, s'est offert son premier titre.
Les Raptors ne faisaient pas partie des favoris, ou même des outsiders, en début de saison après avoir décidé de limoger Dwane Casey, élu pourtant quelques semaines plus tôt meilleur entraîneur de NBA, et de le remplacer par un débutant à ce niveau, Nick Nurse.
Mais ce pari, celui aussi de recruter Kawhi Leonard qui sortait d'une saison quasi-blanche, ont été payants.
Leonard et ses coéquipiers n'ont, à l'image de ce match N.6 remporté 114 à 110, jamais fait de complexe face à Golden State qui disputait sa cinquième finale de suite et qui visait un troisième titre consécutif, un quatrième depuis cinq ans.
Ils se sont imposés quatre victoires à deux, dès leur première finale, avec une sérénité déconcertante.
« Je voulais marquer l'histoire », s'est justifié Leonard, principal artisan de ce sacre, même s'il n'a marqué « que » 22 points jeudi.
– Leonard MVP de la finale –
« L'été dernier, c'était difficile pour moi et j'ai continué à travailler dur et à croire en moi en me disant qu'on pouvait viser ce titre. C'est pour gagner ce trophée que je joue au basket et que je m'entraîne d'arrache pied », a insisté l'ailier, sacré meilleur joueur (MVP) de la finale 2019, comme en 2014 après son premier titre conquis avec San Antonio.
C'est Kyle Lowry qui a pris jeudi le relais en marquant 26 points, dont 21 avant la pause.
Il a été épaulé par deux joueurs que personne n'attendait à ce niveau en début de saison, le Camerounais Pascal Siakam (26 pts) qui dispute seulement sa deuxième saison pleine en NBA, et l'Américain Fred VanVleet (22 pts) qu'aucune équipe n'avait drafté à sa sortie d'université.
Dans un match longtemps indécis, Toronto a dû attendre les deux dernières minutes pour prendre l'ascendant en s'offrant six points d'avance (108-102).
Mais Golden State, décimé par les blessures, s'est battu jusqu'au bout.
Son meneur-vedette Stephen Curry aurait pu donner la victoire à son équipe et arracher un septième et dernier match, mais il a trop forcé sa tentative de shoot à trois points à dix secondes de la fin du temps réglementaire (109-108).
Golden State, déjà privé de son meilleur marqueur Kevin Durant, victime d'une rupture du tendon d'Achille lundi pour son premier match depuis un mois, n'a pas été ménagé par la malchance.
– Thompson blessé à son tour –
Les Warriors ont perdu durant le 3e quart-temps Klay Thompson, qui s'est blessé au genou gauche après avoir été déséquilibré par Danny Green qui tentait de le contrer.
Il a paru en mesure de reprendre la rencontre, avant de regagner les vestiaires et de quitter l'Oracle Arena, appuyé sur des béquilles avant même la fin du match. Son équipe a ensuite annoncé qu'il souffrait d'une rupture du ligament croisé antérieur gauche.
Les Warriors semblaient alors sur le point de prendre l'ascendant (85-80), mais sans Thompson (30 pts en 32 minutes) et avec Curry en panne de réussite (21 pts, 6 sur 17 au tir), ils ont craqué dans le final.
« Ce qu'on a vécu ces derniers jours avec la blessure de Kevin (Durant), avec celle de Klay, est violent et je suis fier de mon équipe. Elle a fait front », a insisté l'entraîneur de Golden State, Steve Kerr.
Même s'ils ont raté leurs adieux à leur salle, l'Oracle Arena qu'ils quitteront cet été après 47 saisons, même s'ils ont échoué à réaliser le « three-peat » (la passe de trois en jargon NBA), les Warriors assurent que cette défaite ne signale pas la fin de leur domination sur la NBA.
« C'est dur de perdre une finale, mais notre histoire n'est pas terminée (…) Je ne parierais pas contre nous la saison prochaine », a prévenu Curry.
Cette finale 2019 a permis d'écrire une autre page d'histoire avec pour la première fois deux frères sacrés champions NBA: l'Espagnol Marc Gasol a imité son aîné Pau, qui a remporté deux titres avec les Los Angeles Lakers en 2009 et 2010.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.