Transport routier: 153 MDH destinés au renouvellement du parc automobile (2020)    Titrisation : La constitution du FT Immo LV prévue le 2 septembre    Fkih Ben Salah: une tentative de trafic de 720 chardonnerets avortée    Covid-19: Le vaccin d'AstraZeneca sera prêt au 1er trimestre 2021    Réalisation d'une arthroscopie pour la première fois dans un hôpital provincial    Le Maroc devient le cinquième pays africain le plus touché    Vaccin anti-Covid-19: accord entre l'UE et une société américaine    Pour protéger votre peau contre le soleil, Forever recommande ses trois produits phares    Salafin: Visa pour l'augmentation du capital social    Sahara marocain: L'ambassade du Maroc à Pretoria promeut la doctrine nationale    Beyrouth: Plus de la moitié des hôpitaux "hors service"    Violation de l'état d'urgence: Tout savoir sur le paiement des amendes    Botola Pro D1 : Un classico et un derby animent la 22ème journée    Evolution Covid-19 au Maroc : 1.241 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 37.935 cas cumulés, jeudi 13 août à 18 heures    Kamala Harris se rêve en première vice-présidente noire des Etats-Unis    Explosions de Beyrouth. Le FBI se joint aux enquêteurs    Les divagations d'Alger mises à nu par l'UE    La 22ème journée de la Botola au conditionnel    Annulation des Mondiaux juniors de taekwondo    L'EN de cyclisme en stage de préparation à Ifrane    L'Autorité nationale de régulation de l'électricité voit le jour    Les collectivités territoriales dégagent 3,7 MMDH d'excédents budgétaires au premier semestre    L'immobilier après le confinement : ça commence à bouger    Célébration du 41ème anniversaire de la récupération d'Oued Eddahab    Des cas de contamination au Covid-19 enregistrés parmi le personnel judiciaire    Le scénario catastrophe frappe à nos portes    Entrée en vigueur du protocole de traitement à domicile des patients asymptomatiques    Dr. Tayeb Hamdi : La situation actuelle est préoccupante au regard de la hausse des indicateurs    Comment Sharon Stone a frôlé la mort à trois reprises    Des milliers de fans réunis à Abidjan un an après la mort de DJ Arafat    Dwayne Johnson, acteur le mieux payé de Hollywood    Le PPS dénonce vigoureusement le favoritisme    Touria Jebrane va bien, même très bien !    UFC: Ottman Azaitar annonce son retour!    FIFA: La Juventus condamné à cause de Benatia !    Feddal trop gourmand pour le Sporting?    Une première dans l'histoire du Maroc!    «A Taste of Things to Come» exposé à Séoul    Il y a 41 ans, la récupération de Oued Eddahab    Lahcen Bouguerne libère la voix des femmes    Lewandowski, Haaland, Benzema, Ronaldo...le classement des buteurs (C1)    L'avenir du monde arabo-musulman est indissociable de celui de la cause palestinienne    USA-Afrique: Peter Pham reçu par le Président tchadien    Terreur dans les camps de Tindouf : Une nouvelle vague de répression du Polisario    COVID-19 : Décès de l'artiste populaire Abderrazak Baba, un pionnier de la dakka marrakchia    Les divagations d'Alger et les mises au point musclées de l'UE    Alexandre Loukachenko, le président inamovible...    L'hôpital militaire marocain de Beyrouth entame son action    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Données numériques
Les régulateurs veulent plus de contrôle
Publié dans L'Economiste le 25 - 11 - 2013

LES applications mobiles ont accès à une masse de données qui parfois sont divulguées sans votre consentement. Que deviennent les données enregistrées dans les téléphones? Existe-t-il des applications plus ou moins respectueuses de la vie privée? Comment garantir que vos données numériques ne seront pas transférées à une autre entité commerciale ou rendues tout simplement publiques? Jamais la protection des données personnelles n'a été aussi menacée notamment face à l'évolution des nouvelles technologies. Et une des missions des instances de protection régulatrices est d'en réduire l'impact et veiller un tant soit peu à la protection et à la promotion des droits de la personne humaine, sa vie privée, son domicile et sa correspondance. C'était justement le leitmotiv des régulateurs francophones des données personnelles rassemblés à Marrakech les 21 et 22 novembre dernier pour leur 7e conférence. «Les informations laissés par les hommes dans l'univers numérique sont devenues une mine d'or que se disputent les géants d'internet et d'informatique», rappelle Said Ihrai, président de la Commission nationale de la protection de contrôle à caractère personnel (CNPD). Organisée par l'Association francophone des autorités de protection des données personnelles (Afapdp) en partenariat avec l'autorité locale de protection, la conférence intervient au moment même où l'actualité bat son plein avec l'affaire Snowden et relance le débat en Europe sur la protection des données. Ou encore le conflit opposant le régulateur français à Google concernant la mise en conformité et le non-respect des règles de confidentialité qui connaît de multiples rebondissements et l'actualité numérique relève un grand nombre de conflits similaires opposant les moteurs de recherche et réseaux sociaux aux autorités de contrôle. Les régulateurs francophones s'interrogent justement sur leur rôle dans la gouvernance de l'Internet considéré comme instrument de la liberté d'expression tout comme sur l'exercice de contrôle dans le cas de transfert des données par exemple. En principe, c'est aux instances de protection d'autoriser les entreprises à transférer les données personnelles des clients. Celles-ci doivent s'assurer que ces données le seront en toute sécurité et qu'une fois l'opération ou la sollicitation commerciale terminée, ces données seront effacées. Dans la pratique, rien n'est très sûr. Il y a un travail de sensibilisation à effectuer auprès du personnel des entreprises d'abord. «Plusieurs pays ont adopté un arsenal juridique assez important mais n'ont pas consacré un budget à la sensibilisation», déplore Jean Chartier, président de l'Afapdp.
A Marrakech, les autorités de protection ont aussi débattu de l'harmonisation des législations relatives aux données personnelles. Une des missions en effet de l'Afapdp est de présenter les positions unifiées des autorités et pays francophones membres du réseau.
La CNDP qui fait partie de ce réseau a été installée en 2010, créée par la loi 09-08 relative à la protection des données, accompagne et structure l'ensemble des volets du plan Numeric.
La commission est dotée de pouvoirs d'investigation et d'enquête, de collecte et de constat des infractions en cas de non-respect. Seule la justice peut prononcer les sanctions civiles et privatives de liberté.
Le contrôle de la CNPD
DEPUIS sa création en 2010, la commission nationale a:
■ reçu près de 1.700 notifications de traitement de données,
■ adopté une dizaine de délibérations touchant des aspects de la vie des citoyens et des résidents tels que la vidéosurveillance ou la biométrie
■ délivré 144 autorisations de transfert à l'étranger
■ Installé une dizaine d'agents CNPD qui démarrent le contrôle incessamment sur un échantillon représentatif d'entités publiques et privées
■ 52% des plaintes reçues au CNDP concernent les SMS non désirés (publicité, promotion commerciale).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.