Najib Bensbia se glisse parfaitement dans une peau féminine    UE : Nouveau financement de 30 millions d'euros au Liban    Covid-19 à Tanger: les autorités ferment le marché de Hay Benkirane    Crédit immobilier : Bank Of Africa lance la 1ère plateforme en ligne de crédit immobilier    Change: les devises étrangères contre le dirham marocain    Casablanca: une voiture folle provoque d'importants dégâts sur l'autoroute (VIDEO)    Covid-19: les Philippines, premier pays à réimposer un large confinement    Elections sénatoriales-Egypte: un Marocain à la tête d'une mission d'observation    Conférence de soutien au Liban: 250 millions d'euros d'aides internationales    Violation de l'état d'urgence sanitaire: 742 personnes poursuivies à Taroudant    Botola Pro D1 : programme de la 21ème journée    21ème journée de la Botola Pro D1 : Des rencontres à couteaux tirés    Une humble pensée d'une petite germe nommée Abderrahmane El Youssoufi    La rentrée scolaire, c'est dans trois semaines    Dépression : La vitamine D ne sert à rien    Le Groupe OCP fête ses 100 ans d'existence    Frère Jean, ex-photographe de mode devenu moine orthodoxe dans les Cévennes    Le MMVI retrace la genèse artistique au Maroc    Les œuvres de l'artiste danoise Lene Wiklund illuminent l'espace Dar Souiri    Ligue des champions Messi au rendez-vous de Lisbonne    D'aucuns prônent un dépistage massif en faveur du personnel soignant    Signature d'une convention d'objectifs pour le développement du football féminin    Recul des ventes de la quasi-totalité des secteurs au premier semestre    Classée 2ème destination dans le monde : La ville ocre dans le top 25 du TripAdvisor    Réouverture des salles de sport    Covid-19 / Maroc: Les guérisons augmentent nettement    Rentrée scolaire: le ministère réagit à des informations « erronées »    Coronavirus : 1.230 nouveaux cas ces dernières 24 heures, 33.237 cas cumulés dimanche 9 août à 18 heures    Manchester City bourreau du Real de Zidane    La FIDHOP s'oppose au 3e mandat de Ouattara    Au bord du naufrage!    «Les petits porteurs ont aussi soutenu le MASI»    Le Bayern et le Barça en quart !    Le gouvernement libanais exprime sa gratitude pour l'initiative royale    Coronavirus: 23 joueurs et membres du staff de l'Ittihad de Tanger testés positifs    Colombie: Arrestation de l'ancien président Alvaro Uribe    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    «De l'encre sur la marge» de M'barek Housni    Casablanca à l'heure de son premier festival de Hip-Hop «On-line»    France: Une explosion fait 8 blessés à Antibes    Le nouveau khalife général de la famille tidjane Niass remercie le Roi Mohammed VI    Un dimanche chaud dans la majeure partie du Maroc    Liban Message plein d'émotion de Majda Roumi au milieu des décombres (Vidéo)    Rabat: une nouvelle expo au Musée Mohammed VI    Fonds d'investissement stratégique : le décret arrive au parlement    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Théâtre: Une vérité peut en cacher une autre
Publié dans L'Economiste le 09 - 02 - 2016

Après des années de vie de couple, l'on croit connaître l'autre par cœur. Mais rien n'est moins sûr! Tel est le sujet croustillant de la pièce à succès «On ne se mentira jamais» d'Eric Assous qui sera jouée le 11 février prochain au Mégarama de Casablanca dans le cadre de la 6e édition des théâtrales de Top Event Productions. Une comédie qui a déjà raflée trois nominations au Molière et raconte l'histoire d'un couple heureux depuis des années qui tombe du jour au lendemain dans la suspicion la plus totale. Une pièce légère et pleine de situations cocasses qui met en scène deux monstres sacrés du théâtre: Fanny Cottençon et Jean-Luc Moreau.
Pitch: Après près de 25 ans de fidélité, Serge et Marianne filent le parfait amour. Le couple a conservé la complicité et la fougue de leur début. Pourtant, un incident va modifier le cours de leur existence. En effet, suite à un banal accrochage en voiture, Marianne se met à douter de la fidélité de son mari. S'ensuit alors une véritable crise de jalousie qui va progressivement remettre en question la solidité du couple. Tout au long de la pièce, les squelettes sortent des placards et les révélations fusent, pour le plus grand plaisir des spectateurs amusés par les multiples rebondissements de l'histoire. Une pièce haute en couleur qui aborde de nombreux thèmes tels que l'amour, la jalousie ou encore la vie conjugale. Mais pas seulement. L'auteur analyse également la complexité des relations homme-femme dans le couple lorsque celui-ci se voit «chamboulé» dans ses habitudes et ses certitudes. Un spectacle qui possède tous les ingrédients de la comédie réussie. Très bien jouée, dotée d'une histoire particulièrement bien construite et écrite avec finesse, la pièce d'Eric Assous est à la fois délicate, sensible et efficace. Les personnages aux dialogues fluides se retrouvent tout le long du spectacle dans des situations cocasses et des chassés-croisés à la pelle, ce qui ne manquera pas de faire rire les spectateurs. Une œuvre ironique où l'humour est omniprésent et où les répliques fusent de toute part, donnant lieu à une véritable cacophonie et à une analyse en profondeur des comportements amoureux et avant tout humains.
La pièce a connu un important succès en France en 2015. Elle a notamment été saluée en avril dernier par le Molière du meilleur auteur francophone vivant puis a été nominée pour le Molière de la meilleure comédie et pour celui de la meilleure comédienne. Eric Assous est d'ailleurs un habitué des succès. Ses pièces «Nos femmes» avec Richard Berry ou encore «La femme du Michel ange» ont connu un vif engouement auprès du public. En 2010, il reçoit le Molière du meilleur auteur pour sa pièce «L'illusion conjugale». Quelques années plus tard, en 2014, l'auteur est également récompensé du grand prix du théâtre de l'Académie française. «On ne se mentira jamais» met en scène deux comédiens de renom de la scène française. Jean-Luc Moreau, acteur et metteur en scène de 70 ans, a remporté le Molière du meilleur spectacle inattendu en 2005 pour sa pièce «Camille C». Fanny Cottençon, quant à elle, avait obtenu le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans le film «L'Etoile du Nord».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.