Programme Intelaka: Mieux couvrir le périurbain et le rural    Cuir: «La menace turque ne fait pas peur!»    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Coronavirus/Maroc: les dernières précisions du ministère    Les notaires se disent "ouverts" à un dialogue avec le gouvernement sur les honoraires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    En vidéo: Les obsèques de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak    Tunisie : vote de confiance attendu pour le nouveau gouvernement    Soufiane El Bakkali vise l'or aux JO de Tokyo    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Le MAT et l'OCS accrochés El Guisser voit rouge    Les syndicats en mal de syndiqués    Le coronavirus se répand dans le monde mais tue moins en Chine    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Nouvelle édition du Salon régional du livre et de l'édition à Laâyoune    Coronavirus : l'Iran accuse les Etats-Unis de répandre « la peur »    Virgin Galactic : près de 8.000 personnes sur la liste d'attente des voyages dans l'espace    Maria Sharapova annonce sa retraite    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Cinq boxeurs marocains en demi-finales du Tournoi pré-olympique de Dakar    5ème Festival du livre de Marrakech : Leïla Slimani invitée d'honneur    «Chi wqat» : Nouveau titre de Khaoula Moujahid et Abdelilah Arraf    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    «30 Melyoun» cartonne au cinéma    Basket-ball : La NBA s'invite en Afrique    Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club    Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)    Volvo Cars appelle à lutter contre les inégalités en matière de sécurité routière    Agadir, ce n'est pas si mauvais que cela!    La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance    Les notaires « ouverts » à un dialogue avec le gouvernement sur leurs honoraires    Matinées de l'industrie : M. Elalamy met le cap sur la production décarbonée    Salé sous le choc après un parricide    Coronavirus : Tanger Med muscle les contrôles    Suite aux mouvements de grève annoncés pour mars prochain : Le ministère de l'éducation suspend le dialogue avec les enseignants    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    3e édition de l'Afrique du Rire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CES Las Vegas: Très prometteuse, la première participation marocaine
Publié dans L'Economiste le 17 - 01 - 2018

Après plus de 13 heures de vol, c'est hier qu'a atterri à l'aéroport Mohammed V la délégation marocaine ayant fait le déplacement au CES 2018 (Consumer Electronic Show) de Las Vegas. Chapeautée par le cluster privé CE3M (cluster d'électronique, mécatronique), le GIMAS Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales), et soutenue par le ministère de l'Industrie, cette première participation marocaine, arabe et africaine, aura permis à 9 startups de bénéficier d'une visibilité sans précédent.
Le CES est le Davos de l'électronique grand public. «CE3M et le GIMAS ont fait le forcing afin d'envoyer des startups marocaines triées sur le volet. L'opération aura coûté 700.000 DH», explique Nourredine Bouyakkoub, dirigeant du cluster privé. «Des frais que le ministère de l'Industrie a promis de nous rembourser de 50% au moins», tient à préciser Bouyakkoub. L'objectif du cluster et du GIMAS est d'inscrire désormais le CES dans l'agenda officiel de l'AMDI.
Une convention sera paraphée très prochainement, afin de réitérer l'expérience l'année prochaine. Les différents concepts proposés par les startups marocaines s'inscrivent dans les tendances de l'innovation avec des domaines applicatifs allant de la réalité augmentée à la domotique en passant par les objets connectés. Ainsi, Maria Sadak, jeune docteur dermatologue de Marrakech, a présenté une solution novatrice.
Un petit objet de la taille d'un petit galet qui permettrait aux femmes, et aux hommes qui le souhaitent, de garder un œil sur la qualité du grain de leurs peaux. Connecté à une application, Senskin alerte l'utilisateur sur le produit utilisé. Faisant aussi office d'action préventive, la solution permet de détecter certaines maladies de la peau. Pour sa part, Mehdi Laadissi, professeur d'enseignement secondaire à Youssoufia, a inventé Forest Guardian. Il s'agit d'un système de prévention d'incendie de forêt, via un réseau de capteurs autonomes permettant la localisation exacte du foyer du feu. L'inventeur a rencontré un bailleur de fonds chilien qui manifeste de l'intérêt pour ce système.
Pour leur part, Idder Mounir et Reda Bachir El Bouhal sont deux jeunes entrepreneurs qui revisitent la publicité. Leur startup, MediaTab, offre aux annonceurs un support publicitaire digital. A travers des écrans connectés, contrôlés à distance, qui permettent un reporting exhaustif (audience, fréquence de diffusion...), la jeune pousse a pu lever des financements auprès d'un fonds d'investissement asiatique basé à Singapour, afin de s'exporter.
De leur côté, Ilham Bouzida et Mostafa Ressami font partie de l'écosystème Mascir (Fondation pour la science avancée et l'innovation). Ces derniers ont inventé «HO!», un analyseur d'huile d'olive qui a la particularité d'être portable. HO permet de donner le taux d'acide oléique en quelques secondes. Parmi les contacts prometteurs rencontrés au salon, le californian Olive Oil Council, de même qu'un groupe de cosmétique.
Taoufik Aboudia, entrepreneur digital, a réussi un tour de force: faire parler des plantes. Le procédé est simple, avec un compte Facebook Messenger. L'utilisateur peut initier une conversation grâce à une technologie, qui consiste en des capteurs couplés à des «chatbots». Sa solution «SkyFarm» permet de connecter et autonomiser un pot, un jardin, ou de développer des modèles de fermes connectées.
Les GAFA ne chôment pas
L'expression est sur toutes les lèvres, à la fois tendance de fond et argument marketing, l'IA. Amazon poursuit cette année sa stratégie visant à mettre «partout» son assistant vocal Alexa, bourré d'intelligence artificielle (IA): dans des voitures, des lunettes, des montres, des télévisions, des miroirs et même... des toilettes. Mais Google a lancé dans cette édition une contre-attaque, de nombreux produits présentés intégrant le sien, Google Assistant. L'enjeu est de permettre à ces géants technologiques de mettre la main sur le foyer connecté, l'assistant virtuel devenant sa tour de contrôle, de la porte d'entrée à la machine à laver, en passant par les systèmes de sécurité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.