Célébration de la Journée mondiale de l'Afrique à Rabat    L'ISIC accueille son nouveau directeur    El Othmani chez les conseillers    Aéronautique: Le challenge de la valeur ajoutée et de la taille critique    Elections européennes: Les réformes passées au crible    Zéro mika: La réforme relancée    Le Maroc réagit à la démission de Horst Köhler    La fermeture du centre de proximité de Sidi Moumen démentie    L'activité touristique de Marrakech en accroissement depuis 2015    Les touristes marocains boostent la destination Agadir    Habib El Malki se réunit avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Le Maroc et la Côte d'Ivoire font le point sur leur coopération    La liste officielle de Renard attendue pour bientôt    Florent Ibengue : La CAN se doit d'être grandiose car toute l'Afrique est aux aguets    Divers sportifs    Saâd Dine El Otmani : Le gouvernement déterminé à moderniser l'administration    Moussaoui Ajaloui anime une rencontre de l'USFP à Salé    Lancement de l'étude TIMSS 2019 avec la participation du Royaume    Les cas de démence vont tripler d'ici à 2050 selon l'OMS    Divers    Atlantique Assurances se lance dans le coton    Ces tournages qui ont tourné au drame : Top Gun    Ammi Driss : Je ne me considère pas comme marginalisé car la décision d'arrêter en 1989 fut mienne 1/2    Ahmed Boulane présente son premier livre à Tanger    HCP : La population du Maghreb passera à 131,9 millions en 2050    L'ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob    5è édition du Prix Mohammed VI de l'art décoratif marocain sur papier    2000 : Les Lions de l'Atlas chutent au premier tour    Bahja et Camacho : souvenirs partagés    Coupe d'Afrique. Continental sponsor officiel jusqu'en 2023    La Tribune de Nas : La Coupe du Monde 2022 s'exporte à Casablanca…    Vodafone suspend ses achats de téléphones 5G Huawei    Marrakech. Le CRT dresse son bilan    L'ONU rend hommage aux soldats de la paix, dont un Marocain    Once Upon a time in…Hollywood. Une claque tarantinesque !    Azelarab Kaghat, le général…    Insolite : Trahi par Facebook    Nouvelle date de l'examen régional de la première année du baccalauréat    Ligue des champions : Les billets du match WAC-EST sont disponibles    Enseignement préscolaire. 60% des enfants ciblés intégrés    Le Maroc compte taxer Facebook et Google    BAM: l'immobilier en berne    Washington-Téhéran: La tension est à son comble…    Le New York Times consacre un long carnet de voyage au Royaume    Politique de voisinage : Politique de voisinage L'UE se félicite de la coopération avec le Maroc    Nike accusé de contrefaçon    Meknès. Un inspecteur de police fait usage de son arme pour arrêter un individu    En Libye, la guerre est aussi économique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vladimir Poutine invite Kim Jong-un
Publié dans L'Economiste le 25 - 04 - 2019


En allant cette semaine en Russie pour rencontrer le président Vladimir Poutine, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un entend renouer avec un allié historique afin de ne pas dépendre exclusivement de Pékin. Les deux dirigeants devraient se rencontrer à Vladivostok possiblement les 24 et 25 avril. Ceci deux mois après le second sommet, à Hanoï, entre le dirigeant nord-coréen et le président américain Donald Trump, alors que les discussions sur la dénucléarisation sont au point mort. Cette rencontre est la première à ce niveau depuis celle il y a huit ans entre Kim Jong Il, le père du dirigeant actuel et l'ex-président russe Dmitri Medvedev. La Russie entretient des relations plutôt amicales avec Pyongyang et fournit une certaine aide alimentaire. Justement, Kim pourrait demander du soutien à Poutine pour faire face à une pénurie alimentaire qui s'annonce pour l'été. Le président russe a exprimé depuis longtemps sa disponibilité pour une rencontre avec le dirigeant nord-coréen. Moscou a déjà demandé la levée des sanctions internationales contre la Corée du Nord, tandis que les Etats-Unis l'ont accusée d'aider Pyongyang à violer certaines de ces sanctions, accusations rejetées par Moscou. Le but de cette rencontre bilatérale serait aussi pour Pyongyang de sortir de la très forte dépendance vis-à-vis de la Chine. Kim Jong-un a rencontré le président chinois Xi Jinping à quatre reprises en l'espace d'un an. Mais il cherche actuellement un soutien international plus large dans son bras de fer avec Washington, notent les analystes. Le dirigeant nord-coréen cherchera probablement auprès du président russe à renforcer les relations économiques avec Moscou. La Russie emploie une main- d'œuvre nord-coréenne bon marché d'environ 10.000 travailleurs, qui est une source précieuse de devises pour Pyongyang. Kim et Poutine ont à cet égard un intérêt commun à l'allègement des sanctions internationales pesant sur la Corée du Nord. La résolution 2397 du Conseil de sécurité de l'ONU de décembre 2017 demande à tous les pays employant des Nord-Coréens de les renvoyer chez eux sous deux ans. Dans un document officiel, Moscou faisait état en 2018 de 11.490 Nord-Coréens ayant un permis de travail valide, soit trois fois moins qu'auparavant. Les exportations de produits nord-coréens vers la Russie ne se sont chiffrées en 2018 qu'à 1,98 million de dollars, selon l'International Trade Centre. Les instruments de musique représentent plus de 70% du total. En revanche, les importations nord-coréennes de Russie se sont élevées à 32,1 millions de dollars, dont 21,6 millions de dollars de combustible fossile et de pétrole. Mais avant que l'ONU n'impose des sanctions très larges contre la Corée du Nord, celle-ci avait plusieurs projets de coopération économique avec la Russie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.