La Chambre des conseillers: adoption en commission d'un projet de loi édictant des mesures spécifiques à l'état d'urgence sanitaire    Séance plénière le 21 juillet consacrée à la politique générale du gouvernement au Parlement    Coronavirus : quel impact sur les congés    11.900 heures sur les ondes et 7.400 sur les chaînes télévisées de la SNRT    Le Wydad entame sa préparation collective à Agadir    Le prince Moulay El Hassan décroche son bac    Le Maroc va rouvrir ses mosquées dès le 15 juillet    Qui est Driss Isbayene, le nouvel ambassadeur du Maroc au Mali ?    Le Marocain Aziz Krir remporte le titre    Côte d'Ivoire : Drogba brigue le poste de président de la FIF    Meilleurcreditimmo.ma lance le premier programme de parrainage en ligne au Maroc    Tanger-Tétouan-Al Hoceima : Plusieurs projets de développement adoptés    US Round Up du mardi 7 juillet – Keisha Lance Bottoms, Sebastián Athié, Novavax, New-York, OCDE    Hamza Mehimdate, un photographe émotionnel    Forte vague de chaleur mardi et mercredi dans plusieurs provinces marocaines    Casablanca: il a tout perdu à cause de l'incendie de sa chambre (VIDEO)    Mauritanie : l'ex-président convoqué devant une commission d'enquête    L'Égypte, la France, l'Allemagne et la Jordanie avertissent Israël contre ses projets d'expansion    Exposition collective « L'art pour l'espoir »    CGEM/PPS : rencontre autour du développement économique et social    L'actrice Aïcha Mahmah surprend ses fans (PHOTO)    Coronavirus : 186 nouveaux cas, 14.565 cas au total, mardi 7 juillet à 10h    La Chambre des représentants réagit au dernier rapport d'Amnesty    Loi de Finances rectificative : Vers un remake de 1990    Fermeture des frontières: le nombre de MRE ayant rejoint leurs pays de résidence    Coronavirus au Maroc: 186 cas supplémentaires, 14.565 au total    Etat d'urgence sanitaire: adoption d'un nouveau projet de loi    Les États-Unis n'accorderont pas de visas aux étudiants étrangers si les cours sont en ligne    Immigration clandestine: baisse des arrivées sur les côtes espagnoles    Nador: une cellule terroriste démantelée par le BCIJ    Adil Bouaouad en quête de « rédemption »    « Derb Mila » à Casablanca embelli par des fresques murales    Améliorations forcées    Ramid-Amnesty. Le grand dilemme du ministre des droits de l'Homme    1.107 cas de triche au bac détectés    Nicolas Bay interroge Bruxelles sur les détournements de l'aide humanitaire européenne    Observations sur le dernier rapport annuel du Conseil national des droits de l'Homme    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    Plaidoyer pour une culture intégrée dans l'offre touristique au Maroc    La série "H" débarque sur Netflix    Contraction de l'économie nationale de 13,8% au deuxième trimestre sous l'effet de la Covid-19    France: Dupond-Moretti, nouveau ministre de la Justice    La CAF, la FIFA, l'OMS et la SGSA réunies pour discuter de lasécurité et dela sûreté en Afrique    Le cyclisme national reprend de plus belle après trois mois de suspension    Le PPS, l'Istiqlal et le PJD ont rehaussé le niveau de la solidarité    Abdelmajid Tebboun. Tout le monde doit s'excuser à l'Algérie    France: la composition du nouveau gouvernement attendue ce lundi    Idiotorial : L'ovalie a son virus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ambassadeurs: Du sang neuf dans les chancelleries
Publié dans L'Economiste le 27 - 06 - 2019

Les nouveaux ambassadeurs ayant prêté serment, lors de l'audience royale accordée mardi dernier, ambitionnent de relancer la dynamique diplomatique, notamment grâce à leur expertise, à l'instar de Ahmed Rahhou et Youssef Amrani. L'arrivée de certains politiques sera également un atout, surtout qu'ils étaient déjà impliqués dans les efforts de la diplomatie parlementaire (Ph. Bziouat)
LES nouveaux ambassadeurs, nommés par le Souverain lors du Conseil des ministres tenu en février dernier, devront bientôt regagner leurs postes. Ils ont reçu les dahirs de leurs nominations lors de l'audience royale, tenue mardi dernier. Ce mouvement dans le réseau diplomatique du Royaume s'inscrit dans la logique de dynamisation des chancelleries. Celles-ci devront accueillir de nouveaux profils, insufflant du sang neuf, en phase avec les orientations royales.
La liste des 22 nouveaux ambassadeurs est marquée par l'arrivée de certains noms ayant fait leurs preuves dans le privé. C'est le cas notamment de Ahmed Rahhou, qui sera le nouveau chef de la mission du Royaume auprès de l'Union européenne, en remplacement de Ahmed Réda Chami. L'expertise de l'ancien patron du CIH et ex-membre du CESE dans les domaines économiques sera certainement un atout dans la gestion de certains dossiers avec l'UE.
La nomination de Rajaa Naji Mekkaoui en tant qu'ambassadeur auprès du Vatican et de l'Ordre de Malte est un signal fort. Cette universitaire, juriste de formation, est la première femme à animer une causerie religieuse devant le Souverain. De son côté, Samir Dhar, diplomate expérimenté, sera le nouveau représentant permanent du Maroc auprès de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).
Les politiques
La liste des nouveaux ambassadeurs connaît également l'arrivée d'hommes politiques. C'est le cas notamment de Khalid Naciri, membre du bureau politique du PPS et ancien ministre. Il devra bientôt prendre ses fonctions à Ammane en Jordanie. De son côté, Hassan Tariq, membre du bureau politique de l'USFP, professeur universitaire, sera le nouvel ambassadeur du Royaume en Tunisie. Abderrahim Atmoun, membre influent du PAM, prendra ses fonctions en Pologne. Ce député s'est illustré durant les dernières années par son implication dans le lobbying au niveau de l'Union européenne, notamment dans le cadre de la Commission parlementaire mixte, qu'il co-présidait.
Stratégie africaine
Le retour à l'UA avait donné un coup de fouet à la politique africaine du Maroc. Aujourd'hui, la nomination de nouveaux ambassadeurs au niveau de certains pays stratégiques dans le continent constitue également un signal fort. C'est le cas notamment du relèvement du niveau de la représentation diplomatique à Pretoria, avec la nomination de Youssef Amrani, ancien ministre délégué aux Affaires étrangères et chargé de mission au Cabinet royal. Son mandat couvre l'Afrique du Sud, le Botswana, le Malawi et l'Eswatini. A l'issue de l'audience royale, il a souligné que l'objectif est de «décliner la vision royale, pragmatique, audacieuse et innovante pour l'Afrique». D'autres pays subsahariens connaîtront l'arrivée de nouveaux représentants diplomatiques du Royaume. C'est le cas notamment du Ghana, avec la nomination de Imane Ouadil. Celle-ci connaît bien le pays où elle a exercé en tant que conseiller politique à l'ambassade du Royaume, entre septembre 2007 et août 2009, puis en tant qu'ambassadeur adjoint, et en tant que chargée d'affaires par intérim jusqu'en 2012. Elle a par la suite occupé d'autres postes dans les chancelleries du Maroc en Bulgarie, en Tunisie… Idem pour Youssef Slaoui, qui occupera le poste d'ambassadeur au Burkina Faso, avec lequel Rabat est lié par plusieurs chantiers en cours.
Des experts dans les pays du Golfe
L'ambassade du Royaume à Doha sera dirigée par Mohamed Setri, ce diplomate expérimenté devra rejoindre la capitale du Qatar dans un contexte marqué par des frictions entre ce pays et ses puissants voisins, notamment les Emirats arabes unis et l'Arabie saoudite.
Le Maroc avait adressé un signal fort lors de l'éclatement de cette crise, en adoptant une approche humanitaire. Setri est un connaisseur de la région du Moyen-Orient. Il a occupé depuis quelques années le poste d'ambassadeur en Jordanie. A Bahreïn, c'est Mustapha Benkhiyi qui devra rejoindre la chancellerie du Royaume à Manama. De son côté, Mohamed Ali Lazrak, ex-secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, a été désigné en tant qu'ambassadeur en Turquie.
Redynamisation de la région Europe
En plus de Rajaa Naji Mekkaoui et de Imane Ouadil, Zouhour Alaoui figure parmi les trois femmes nommées en tant qu'ambassadeurs par le Roi. Elle prendra ses fonctions à la chancellerie du Royaume en Allemagne. Elle avait occupé auparavant plusieurs postes diplomatiques, notamment déléguée permanente auprès de l'Unesco, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire en Suède, ambassadeur non résident en Lettonie… La liste des nouveaux représentants du Royaume dans les pays européens connaît également la présence d'autres diplomates chevronnés, à l'instar de Hassan Abou Ayoub, qui rejoint la Roumanie. De son côté, Azzedine Farhane prendra ses fonctions en tant qu'ambassadeur auprès de l'Autriche, de la Slovaquie et de la Slovénie. Depuis octobre 2016, il était à la tête de la chancellerie du Royaume au Vietnam. Celle-ci sera désormais prise en charge par Jamal Chouaibi. La liste des nouveaux ambassadeurs a également connu d'autres nominations dans des capitales stratégiques, comme Lotfi Bouchaara à Moscou et Youssef Balla à Rome.
Amériques
Trois nouveaux ambassadeurs ont été nommés dans des capitales de pays latino-américains. C'est le cas notamment de Abdelfettah Lebbar qui prendra ses fonctions à la chancellerie du Maroc auprès des Etats-Unis, du Mexique et de Bélize, Yassir Feres, nommé à la tête de l'ambassade en Argentine, et Amine Chaoudri, qui occupera le poste d'ambassadeur auprès du Pérou et de la Bolivie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.