Libération de dix humanitaires au Niger après deux semaines de captivité    Le roi Mohammed VI a écrit au président biélorusse    Facebook : Les Arabes se déchaînent sur les homosexuels    US Round Up du vendredi 3 juillet – Bill de Blasio, Shana Moakler, Mike Pence, CBO, Miami    Votre e-magazine Challenge N°750 du vendredi 03 juillet 2020    France: Jean Castex Premier ministre à la place d'Edouard Philippe    Coronavirus : nouveau paquet européen d'assistance pour soutenir les groupes vulnérables en Afrique du Nord    Bac à Casablanca: la belle initiative du caïd de Sbata (VIDEO)    La finale de la Coupe du Portugal de football n'aura pas lieu à Lisbonne    A la demande du gouvernement, RAM devra céder 20 appareils et donc réduire ses effectifs du tiers    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Compétences numériques : Microsoft et LinkedIn soutiennent le retour à l'emploi    Bac au Maroc: l'épreuve d'arabe a fuité sur Facebook    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 246 nouveaux cas, 13.215 au total    Casablanca : Les épreuves du Bac sous haute sécurité sanitaire    Ouvertures des frontières: L'Espagne reste fermée aux Marocains, Algériens et Chinois    Laâyoune : Près de 12 tonnes de drogue incinérées    Fès: drame évité de justesse à l'ancienne médina    Tawtik.ma : Plus de 400.000 opérations gérées annuellement sur la plateforme    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Interview – NoboxLab: Une startup tangéroise qui promeut la formation à distance    Forum Sino-Arabe : une alliance stratégique renforcée    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 3 juillet    Mohamed Ziane écope d'une année de suspension d'exercice de la fonction    Musées: Le ministère de la Culture appuie la FNM    Et si Casablanca retrouvait son statut de «ville monde»?    Le Maroc réitère sa demande à Amnesty international    Plan israélien d'annexion : le groupe arabe auprès de l'Unesco, présidé par le Maroc, vent debout contre le projet    Installation à Lima du groupe d'amitié parlementaire Pérou-Maroc    Le CSPJ plaide pour la préservation de l'indépendance de la justice    Aymane Mourid signe à Leganés jusqu'en 2024    Championnat national virtuel de muai-thaï    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le WAC se prépare à défendre son titre    Après l'allégement des mesures de confinement, la reprise des tournages fait face à une série de difficultés    Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma    Cinq œuvres de réalisateurs marocains subventionnées par Doha Film Institute    Les allégations des adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume mises à nu    Lions de l'Atlas. Chadli pour succéder à Revel ?    Driss Lachguar préside vendredi et samedi trois réunions régionales    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen se saisit officiellement de l'affaire    Officiel: Achraf Hakimi rejoint l'Inter    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    Liga: un Marocain signe à Leganés    Visite de soutien et de solidarité du Premier secrétaire à l'Ambassadeur de Palestine à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Erdogan à Alger: Situation en Libye et économie au menu
Publié dans L'Economiste le 29 - 01 - 2020

A l'issue d'un entretien avec son homologue algérien Abdelmadjid Tebboune, le président turc Recep Tayyip Erdogan a estimé dimanche que «la crise en Libye ne pouvait être résolue par des moyens militaires».
«Nous sommes en pourparlers intenses avec les pays de la région et avec les acteurs internationaux pour garantir le cessez-le-feu et permettre le retour du dialogue politique en Libye», a ajouté Erdogan lors d'une conférence de presse à Alger, première étape d'une tournée africaine.
Le président turc est attendu, mardi à Dakar. De son côté, le président algérien a indiqué s'être «totalement mis d'accord avec Erdogan pour suivre ce qui a été décidé à Berlin, où une conférence internationale a eu lieu le 19 janvier». C'est via un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains Résidant à l'étranger que le Maroc a exprimé son étonnement quant à son exclusion de cette conférence.
Plongée dans le chaos, la Libye est aujourd'hui déchirée entre le Gouvernement d'Union (GNA), reconnu par l'ONU et basé à Tripoli, et un pouvoir incarné par l'homme fort de l'est, le maréchal Khalifa Haftar. La Turquie soutient ouvertement le GNA, et a récemment autorisé l'envoi de militaires dans le pays tandis que l'Algérie est soucieuse de rester à équidistance des deux belligérants et rejette «toute ingérence étrangère».
Alger a accueilli jeudi dernier une réunion des pays voisins, afin notamment d'assurer le suivi de la conférence de Berlin. Lors de celle-ci, les participants se sont engagés à œuvrer au renforcement du cessez-le-feu en vigueur depuis le 12 janvier, en cessant notamment de violer l'embargo sur les livraisons d'armes. Ils ont convenu aussi de s'abstenir de toute ingérence dans les affaires libyennes et de tout acte susceptible d'exacerber le conflit, comme le financement des capacités militaires ou le recrutement de mercenaires.
En dehors du sujet libyen, le chef de l'Etat turc, qui est accompagné à Alger par une importante délégation d'hommes d'affaires, doit aborder la coopération économique bilatérale. Ankara est devenue depuis 2017 le premier investisseur étranger en Algérie aux dépens de la France.
Erdogan devait présider avec le Premier ministre Abdelaziz Djerad un forum d'affaires algéro-turc. Et ce, afin de donner une nouvelle impulsion au partenariat économique dans les domaines de l'industrie, du tourisme, de l'agriculture et des énergies renouvelables.
Près de 1.000 entreprises turques sont implantées en Algérie, selon l'agence APS. Durant les 11 premiers mois de 2019, les échanges commerciaux algéro-turcs ont dépassé les quatre milliards de dollars, faisant de la Turquie le cinquième partenaire de l'Algérie après la Chine, la France, l'Italie et l'Espagne, selon des chiffres officiels.
Les livraisons d'armes se poursuivent
La Mission des Nations unies en Libye (Manul) a dénoncé la poursuite des violations de l'embargo sur les armes en Libye, malgré les engagements pris lors de la conférence de Berlin. Elle a exhorté les deux camps à respecter la trêve. «Ce qui important, c'est de parvenir à un cessez-le-feu stable que le comité militaire 5+5, dont les représentants ont été récemment nommés par les deux parties, va négocier dans les prochains jours», a indiqué un communiqué du ministère allemand des Affaires étrangères. Le bilan du conflit armé est déjà lourd: plus de 2.000 combattants et plus de 280 civils ont été tués, d'après l'ONU. Près de 150.000 Libyens ont été déplacés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.