ADD: Tout savoir sur les initiatives digitales en faveur de l'administration publique    Agriculture : La situation du marché à un niveau normal    Aswak Assalam lance prochainement «Aswak Delivery», un service de livraison à domicile    Coronavirus : le groupe CDG annonce de nouvelles mesures au profit des TPME    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Marcel Botbol    TIBU Maroc s'adapte au coronavirus    Coronavirus : 49 nouveaux cas confirmés, 691 au total, ce jeudi 2 avril à 18h    Covid-19: Le ministère de la Santé appelle à la patience    Le vrai du faux sur le coronavirus au Maroc, ce jeudi 2 avril    Confinement: nouvelles pratiques, vieilles fractures    Enchères de Sotheby's: Melehi et Belkahia en vedette    Mohamed Belmou : «Nous sommes pour l'idée d'allouer le budget des festivals pour lutter contre le corona»    Saad Lamjarred réagit au décès de Marcel Botbol (PHOTO)    Fonds Spécial Covid-19    Les éboueurs, des soldats nocturnes qui veillent à la propreté    Covid-19: l'Espagne passe à la phase de “ralentissement” de la pandémie    Coronavirus : plus de 700.000 bénéficiaires de l'indemnité forfaitaire    CDM reporte les échéances des crédits pour les clients impactés    Sous le thème «Philosophie de jeu de la FRMF» : La FRMF tient son séminaire en ligne    Confinement : que regardent les téléspectateurs marocains?    Coronavirus: La Corée du Nord épargnée ?    Le Maroc a été parmi les premiers à fournir la chloroquine malgré la forte demande au niveau mondial    La télévision au temps de Coronavirus et la reprise du pouvoir d'initiative    Le football français en deuil : De Marseille à toute la L1, hommage unanime à Pape Diouf    Lutte anti-coronavirus : Evacuation d'un grand marché populaire à Laâyoune    Mustapha Adib, ex-espion des services de l'hexagone, tombe bien bas    Un joueur du FUS se blesse pendant ses entraînements à domicile    Adieu Si Fadel    En Guinée, le président Alpha Condé, 82 ans, obtient une très large majorité parlementaire    Décès de Marcel Botbol à cause du Covid-19: ce que l'on sait    Brèves Internationales    Parlement: Dispositif exceptionnel pour la session du printemps    Les réserves des centrales syndicales    La Chambre des représentants mobilisée pour répondre aux exigences de la situation sanitaire    Le ministère de la Santé étoffe sa communication    Nouvelle pauvreté et nouvelles solidarités en Italie    Le Maroc n'y échappera pas    Le coaching mental, un impératif pour les sportifs à l'heure du confinement    Report des Jeux méditerranéens d'Oran à 2022    Après la crise sanitaire, vers un foot plus vertueux ?    De la culture gratuite pour combattre l'ennui du confinement    Le rappeur français Booba prêche le respect des mesures préventives    Les musiques reposantes ont le vent en poupe    Mali: Des législatives entre terrorisme et coronavirus…    Fadel Iraki, le cofondateur du “Journal Hebdo”, n'est plus    Un projet terroriste déjoué en Tunisie    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conseil français du culte musulman
Les Marocains, grands gagnants des élections
Publié dans L'Economiste le 21 - 06 - 2005


· Forte présence à travers les pro-FNMF
· Le lobbying marocain a payé
· Les défis: la formation religieuse et l'harmonisation du champ religieux
LE Conseil français du culte musulman (CFCM) et ses représentants locaux: les Conseils régionaux du culte musulmans (CRCM) ont renouvelé dimanche dernier leurs instances pour trois ans. Les listes indépendantes de la coordination dirigées par des Marocains proche de la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF) sont les gagnantes de ce scrutin.
Celles-ci ont eu 19 sièges sur 43 que compte le Conseil d'administration du CFCM. En 2003, la FNMF a gagné avec 16 sièges. C'est le CA qui désignera le 26 juin le bureau du CFCM. Les Marocains pro-FNMF non affiliés à l'UOIF ont amélioré également leur taux de présence au sein des CRCM de 10 points. Ils passent de 34 à 44%. Le taux de participation à ces élections a dépassé les 85% d'où l'engouement des lieux de culte pour ce scrutin. La Mosquée de Paris a amélioré son score de 4 sièges, il passe à 10. Pour sa part, l'UOIF recule de 3 sièges et ne compte plus que 10. Par ailleurs, la liste unique de l'île de la Réunion obtient les deux sièges pourvus. Quant aux Turcs du CCMTF, ils en perdent deux et n'ont donc plus qu'un siège. Enfin, la liste indépendante du PACA sauvegarde son siège. Une nouvelle phase de lobbying et de négociation a démarré dès l'annonce des résultats. Des alliances vont se constituer pour la désignation des responsables des 25 CRCM et principalement la désignation le 26 juin du bureau du CFCM, de son président et de ces deux vice-présidents.
Les responsables de la FNMF ont déjà conclu des accords avec les Turcs du CCMTF, la branche religieuse officielle d'Ankara. Reste à attendre si les Marocains de l'UOIF vont s'allier avec les Algériens de la mosquée de Paris ou leurs compatriotes de la FNMF, ou entrer dans l'opposition. La crise que connaît la FNMF a contraint les cadres religieux marocains ou franco-marocains à monter des listes indépendantes. Une coordination a été constituée entre les principaux anciens présidents des CRCM affiliés à la FNMF et d'autres qui ne le sont pas. Cette dernière a sillonné la France pendant les dernières semaines afin de convaincre les mosquées indépendantes en majorité dirigées par des MRE de se regrouper.
Les consulats marocains à l'image de ceux de l'Algérie ont accompagné cette campagne électorale. Un représentant du ministère des Habous et des Affaires religieuses marocain a permis d'assurer les associations marocaines du soutien que son ministère projette apporter à l'islam marocain en France. Un grand chantier s'ouvre devant les MRE de France pour démontrer leur capacité de se démarquer de l'islam politique et d'œuvrer pour l'amélioration de l'image de la pratique religieuse musulmane en France. Les dossiers critiques auxquels seront confrontés sont principalement la formation religieuse et l'harmonisation de leur vision du champ religieux.
------------------------------------------------------------------------
Mode d'emploi
- Le nombre de délégués pour chaque mosquée est proportionnel à la superficie de l'espace réservé au culte à raison d'un délégué pour 100 m2 avec un maximum de 15 délégués pour 800 m2 et plus. Les délégués ne sont pas élus par les fidèles qui fréquentent les mosquées mais ils sont désignés par les responsables associatifs gérant les lieux de culte. Afin de préserver la neutralité des imams, ces derniers ne sont pas désignés.
- L'assemblée générale composée de 150 élus et 44 coptés.
Le Conseil d'administration composé de 43 élus et 22 coptés.
Le bureau exécutif sera composé de 11 ou 17 membres selon les délibérations du Conseil d'administration qui se réunira le 26 juin 2005.
- Dans la cooptation, la parité hommes/femmes doit être respectée. Le but est de permettre à des personnalités qualifiées d'exprimer la diversité du champ religieux musulman.
- Les responsables de 1.225 lieux de culte ont désigné 5.237 délégués pour l'élection de 150 des leurs à l'assemblée générale et 43 au Conseil d'administration du CFCM. Ils sont 458 délégués élus au sein des conseils d'administration et 171 aux bureaux exécutifs des 25 conseils régionaux du culte musulman.
- Le scrutin se fait à la proportionnelle, ainsi seules les grandes fédérations ont été capables d'établir des listes. Il s'agit des listes proche de la Fédération nationale des musulmans de France qui a présenté des listes dans 21 régions sur 25, la Fédération de la grande Mosquée de Paris a constitué 15 listes, l'UOIF a soutenu 17 listes, le CCMTF turcs 17 listes et le Milli Gِrüs (turcs) 3 listes. 5 listes dissidentes ou indépendantes ont été présentées dans 5 régions. C'est la FNMF qui a désigné le plus de délégués: 1.778.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.