Lancement de la plateforme de suivi de mise en œuvre des recommandations émises par la Cour des comptes    Procès du 13 Novembre: de deux ans d'emprisonnement à la perpétuité pour les vingt accusés    Sondage du CESE: 85% des interrogés insatisfaits de l'état d'aménagement et d'urbanisation du littoral    Forsa : La SMIT dément les fausses informations concernant les appels d'offres n°100 et n°103    African Lion 2022 : les tirs d'armes retentissent à Cap Draa lors des exercices interarmées    Ministère des Habous: voici la date de l'Aïd Al Adha    Football : le Wydad sacré champion du Maroc pour la 22e fois de son histoire    Football: Palmarès des champions depuis la saison 1956-1957    Tragédie à Casablanca : l'effondrement du fronton d'un café cause trois morts    Casablanca : Trois morts et deux blessés dans l'effondrement d'une partie du fronton d'un café    Météo Maroc: temps assez chaud et rafales de vents assez fortes ce jeudi 30 juin    Drame à Casablanca: l'effondrement de la façade métallique d'un café fait trois morts    Grand prix de Tunis de para-athlétisme : Le Maroc totalise 11 médailles, dont 6 en or    France : Borne entretient le suspense    Agadir : évaluation de la réactivité de l'Unité de Secours et Sauvetage des FAR    Maroc : La mise en œuvre des recommandations la Cour des comptes suivie grâce à une plateforme    Quel avenir pour le Made in Morocco    « Art à Porter » à la galerie Marsam    «Sahran Lil» en collaboration avec Universal Music MENA    Le Festival de Fès de la Culture Soufie de retour en présentiel    Bonne gouvernance et gestion locale : la nouvelle méthode Laftit    Mohamed Benchaâboun : « Le Maroc restera engagé pour la réalisation des objectifs conjoints de la TICAD »    Covid-19 au Maroc: le bilan de ce mercredi 29 juin    Anfa Park / Casablanca : Le programme du Jazzablanca Festival dévoilé    Détresse lors d'une veillée pour les migrants retrouvés morts dans un camion au Texas    Nouvelle vague de Covid-19: Les Marocains appelés à renforcer leur immunité collective (Tayeb Himdi)    Drame de Melilla : L'AMDH réclame des autopsies    Immigration illégale. Pedro Sanchez appelle au soutien du Maroc    Migration illégale: Pedro Sanchez appelle à aider le Maroc à faire face aux mafias    Variole du singe : plus de 3.400 cas confirmés dans le monde (OMS)    Les précisions de Chakib Benmoussa    Prix à la pompe : La barre des 16 dh pour le diesel et 18 dh l'essence bientôt franchie    Finance durable : l'AMMC et l'IFC signent un nouvel accord    Le sommet de Madrid organisé par l'Otan confirme une position unique antirusse    Futsal : La sélection nationale marocaine intègre le Top 10 mondial    Quand Kenza Hamoumi allie le végétal à la féminité dans ses toiles    Renault express fête sa 1ère année de commercialisation avec plus de 10 000 unités vendues au Maroc    La chanteuse égyptienne Sherine est-elle en froid avec Saad Lamjarred ? (PHOTO)    Conseil de gouvernement: Positif au Covid-19, Baitas n'animera pas le point de presse    Mustapha Hadji poursuit Vahid Halilhodzic pour diffamation    UE : Les 27 actent la fin du moteur thermique en 2035    Europa Press : Assaut de Melilla, « Sánchez confirme des décès dans la police marocaine »    Coopération sécuritaire : Pourquoi le Maroc est de plus en plus sollicité ?    JM Oran 2022 : Elliot Benchetrit file en quarts de finale    Ecriture et infini : La mystique en littérature pour l'amour de soi et de l'autre    Correspondances : Jalil Bennani et Roland Gori font le pari du Sud    Ouahbi: Le gouvernement engagé à parachever les importants chantiers issus de la réforme constitutionnelle    Football U18 : Le Maroc bat l'Algérie aux Jeux méditerranéens    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



PLF 2016 : Une majorité record pour le dernier budget de Benkirane
Publié dans Les ECO le 16 - 11 - 2015

La 2e partie du projet sera votée aujourd'hui avant d'entamer la 2e manche au sein de la Chambre des conseillers. La division des partis de l'opposition autour du PLF 2016 s'est confirmée lors du vote de la 1re partie du budget.
Le dernier oral de Mohamed Bousssaïd devant les députés a eu l'effet escompté et a permis au budget de 2016 de passer sa première partie «comme une lettre à la poste». C'est finalement par une écrasante majorité de 168 voix contre 30 des députés du PAM et de l'UC que la dernière loi des Finances du gouvernement Benkirane a été adoptée au sein de la 1re Chambre. Le vote a été marqué par le souci de démarcation des groupes de l'Istiqlal et de l'USFP dont 47 députés ont préféré s'abstenir. Lors de sa réponse aux députés, le ministre de l'Economie et des finances a insisté sur le changement du modèle de développement, qui sera entamé à partir de la prochaine année budgétaire. «La baisse de la part de l'agriculture dans le PIB, qui est passée de 15,4% à 12,7% ainsi que la hausse de la part de l'industrie d'ici 2020 à 23% sont parmi les indicateurs qui ne trompent pas sur le changement de la structure de l'économie marocaine», a expliqué Boussaïd. Concernant le chômage, l'argentier du pays a défendu l'idée que «les chiffres trimestriels ne reflètent pas l'évolution du chômage et que les statistiques devraient être analysées sur un laps de temps plus long, soit d'attendre la fin de cette année 2015», a-t-il tenu à préciser.
La protection du pouvoir d'achat des ménages, qui a été le sujet le plus polémique n'a pas été esquivée. Le ministre de l'Economie et des finances a listé la totalité des aides directes accordées par l'Etat pour le soutien à la scolarité et les dotations allouées à la Caisse de compensation, qui devront atteindre 15MMDH ainsi que 18,5MMDH alloués à la couverture médicale et aux retraités. Boussaïd s'est également félicité du retrait de 102 amendements sur les 241 présentés «après que les explications données par le gouvernement ont été jugées convaincantes», une donnée qui s'ajoute au seuil élevé des amendements qui ont été acceptés et qui ont atteint le nombre de 51, dont 17 des partis de l'opposition. La question du financement des régions a été des plus débattues à l'occasion du PLF 2016 au sein des commissions.
Les domaines listés portent sur les interventions des régions au niveau local, essentiellement l'implantation de zones industrielles et la protection de l'environnement, la formation professionnelle et la réalisation de projets d'équipement scolaire et d'infrastructures de santé de base. Pour l'année 2016, le programme d'emploi prévisionnel indique que les dotations de fonctionnement devraient atteindre près de 14,5 MMDH alors que les dotations spéciales et de transfert portant sur l'équipement s'élèvent à 5,8 MMDH. Le gouvernement s'est engagé à ce que l'application graduelle de la nouvelle loi organique des Finances soit structurée autour de programmes sectoriels clairs, répartis selon les régions et liés à des objectifs et des indicateurs de performance déterminés auparavant.
Les questions en suspens
Les rapports des commissions sectorielles font état de plusieurs entraves que le budget actuel n'a pas réussi à affronter. C'est le cas des ressources humaines du département de l'Energie, dont 294 cadres partiront à la retraite d'ici 2020, alors que le nombre des postes budgétaires n'a pas dépassé 26. Pour le secteur minier, les députés ont appelé à l'adoption des décrets d'application de la nouvelle loi minière et des mesures de protection des travailleurs dans un secteur dont le nombre est passé de 39.000 en 2014 à 50.000 en 2015. Les députés ont aussi relevé la nécessité que la mise en œuvre de la Charte de l'environnement soit adaptée au nouveau découpage régional en vue d'améliorer le traitement des réclamations dont 128 ont été traitées durant cette année. Concernant le département de l'Intérieur, le montant prévisionnel des mesures destinées au soutien des projets de développement régionaux, qui se rapportent aux transports urbains et aux services d'hygiène devra atteindre 21 MMDH. La direction des collectivités locales contribuera à hauteur d'1 MMDH. Concernant le climat des affaires, 5 nouvelles commissions ont démarré en 2015. En ce qui concenrne l'audit et jusqu'au 30 septembre 2015, la convergence des plans sectoriels, fortement soulignée en vue de réussir le ciblage des zones enclavées ainsi que la création d'emploi, restent les questions les plus posées par les députés. Boussaïd a mis en garde contre la non convergence des interventions décidées pour le monde rural et les zones montagneuses, qui disposeront d'une enveloppe budgétaire, laquelle s'étale jusqu'en 2022 et s'élève à 50MMDH, ce qui devrait cibler 12 millions de personnes. Le département de l'Economie et des finances, qui sera le pivot de cette opération situe le total des initiatives qui seront financées aux alentours de 20.800 projets.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.