Nasser Bourita : l'ouverture de consulats dans les provinces du Sud souligne la marocanité du Sahara    IFC accorde un prêt de 100 millions de dollars à la Région Casablanca-Settat    La Tribune de Nas : Pas la guigne habituelle…    Affaire « Hamza mon bb » : les derniers éléments du procès    Trade Tensions With Europe Flare as Trump Flexes Economic Muscle    LDC Afrique: Ce qu'il faut savoir sur le choc Maghrébin EST- RAJA    Espagne : arrestation d'un réseau criminel organisant des mariages blancs    La tempête Gloria fait 10 morts et 4 disparus    Thomas Reilly : « le Maroc et le Royaume-Uni ont énormément à offrir au continent africain »    Nouveau virus : trois villes chinoises déclarées en quarantaine, les festivités du Nouvel An annulées à Pékin    La sélection nationale de handball approche de la qualification à la Coupe du monde    Le PPS au parlement    Arrestation d'un individu pour trafic de psychotropes à Fnideq    Botola Pro D1 : Le Hassania d'Agadir renoue avec la victoire    La 31ème édition du Marathon international de Marrakech ce dimanche : Plus de 13.000 athlètes de 75 pays au départ    Entretien avec Adil Terrab, président du Conseil Préfectoral du tourisme Meknès    Le défi national !    Destitution Trump: l'accusation en appelle au courage des sénateurs républicains    BCE: Pleins feux sur la future stratégie et les risques    Angola: Isabel dos Santos accusée formellement de fraude et blanchiment d'argent    Présidentielles boliviennes: Evo Morales désigne son candidat…    Qui est le binôme Alj-Tazi, le nouveau duo qui tient les rênes de la CGEM ?    La République centrafricaine ouvre sa représentation diplomatique à Laâyoune    Terres collectives : Ce que recommande le CESE    Un stand marocain aménagé par l'ONMT : La 40ème édition du FITUR de Madrid se poursuit jusqu'au 26 janvier    En Grèce, une femme élue pour la première fois à la présidence    Edito : Civisme    Province de Guelmim : 3 morts et 10 blessés dans un accident de la route    Une quinzaine de routes libre et une douzaine coupée    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    60ème anniversaire de l'USFP Grande manifestation à Larache    EuroMed Droits préoccupé par la restriction de la liberté d'expression    Dans son intervention lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers    Les Américains ont moins dépensé en jeux vidéos en 2019    Le cacao bio commence à sortir des petits paysans brésiliens de la misère    Atelier de formation à Safi sur l'insertion des jeunes dans le tissu socioéconomique    Insolite : Perché dans un tonneau    Arrestation d'un président de commune pour corruption    Divers sportifs    Sébastien Desabre : L'atteinte des objectifs est une responsabilité collective qui exige du travail fondé sur la discipline, le respect et l'efficacité    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    Présentation à El Jadida du livre "Mémoires d'un professeur"    Une nouvelle étoile cinématographique illumine Tiznit    Abdelkader Ababou: adieu l'artiste doux…    Au titre de l'année 2019 : 80 rencontres culturelles dans 35 cafés littéraires de par le Maroc    Improvisation sur «Des tranches de vie nées du néant»    Les avocats de Trump veulent un acquittement "immédiat" à son procès en destitution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chambre des conseillers : Dernière ligne droite pour la réforme des retraites
Publié dans Les ECO le 27 - 06 - 2016

Journée décisive pour les projets de loi sur la réforme des retraites, ce lundi au sein de la Commission des finances à la Chambre des conseillers. La majorité gouvernementale a serré les rangs, comme à l'accoutumée, en matière de propositions d'amendement, alors que l'opposition n'est pas parvenue à parler de la même voix. Aucun amendement n'a été déposé par le groupe de la CGEM.
Les projets de loi sur la réforme des retraites devront franchir le cap de la Commission des finances, de la planification et du développement économique à la Chambre des conseillers, ce lundi. La mission du gouvernement sera difficile en cette étape de vote des propositions d'amendement. Les ministres du Budget, Driss Azami, et de la Fonction publique, Mohamed Moubdii ont réuni les parlementaires de leur majorité gouvernementale pour accorder leurs violons et pouvoir jouer la même partition. Certes, les parlementaires de l'Union marocaine du travail (UMT) et de la Confédération démocratique du travail (CDT) continuent toujours d'opter pour la politique de la chaise vide en refusant de participer au processus d'examen et d'adoption des projets de loi sur la réforme des retraites.
Cependant, les autres conseillers de l'opposition ne comptent pas lâcher du lest. Du côté du Groupe istiqlalien de l'unité et de l'égalitarisme, les propositions d'amendement sont calquées sur la position de l'Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM). D'ailleurs, les conseillers de l'UGTM font partie du groupe du PI à la chambre haute. Les propositions d'amendement du groupe de l'Istiqlal portent sur la nécessité d'opter pour le volet optionnel en matière de relèvement de l'âge de départ à la retraite, le calcul de la retraite en se basant sur le dernier salaire au lieu de huit ans, l'application du taux de deux tiers pour l'Etat et d'un tiers pour l'employeur au niveau des cotisations ainsi que le maintien du taux de 2,5 % pour ce qui est du calcul de la pension. Ces points sont inscrits parmi les doléances des syndicats ayant trait à la réforme des retraites. Les groupes de l'opposition ne sont pas parvenus à resserrer les rangs. Selon une source interne, chaque groupe a préféré faire cavalier seul.
Le groupe de la CGEM et celui du PAM n'ont pas déposé de propositions d'amendement. Dans une déclaration aux Inspirations ECO, le parlementaire de la CGEM Mehdi Abdelkrim souligne que la réforme doit passer et que les conseillers de la CGEM vont s'aligner sur les amendements des autres groupes parlementaires qu'ils jugent judicieux. Au niveau des groupes de la majorité gouvernementale, les débats ont duré jusqu'au jour même du dépôt des amendements. Les discussions ont essentiellement porté sur la période de prolongement de l'âge des retraites (6 ans ou 3 ans) ainsi que les cotisations. Lors du dialogue social, le gouvernement avait proposé de prendre en charge l'augmentation de 4% des cotisations des salariés. Les parlementaires espèrent amener le gouvernement à prendre cet engagement au sein de l'institution législative.
On s'attend aujourd'hui à une réunion animée de la Commission des finances. Les textes seront transférés en plénière pour leur adoption par la Chambre des conseillers demain. Les parlementaires de la CDT espèrent le rejet des projets en plénière. D'ailleurs, ils sont en train de mener un lobbying au sein de la chambre pour convaincre l'opposition de la nécessité de voter contre les projets de loi en question. En parallèle, les conseillers de l'UMT et de la CDT ont réussi à réunir les signatures des parlementaires pour la demande de constitution d'une commission d'enquête parlementaire sur la Caisse marocaine des retraites. Pour la coordinatrice du groupement de la CDT, Touria Larrach, il est nécessaire d'effectuer un travail scientifique de fond sur cette caisse pour faire le point sur ses finances et sa véritable situation, surtout que les avis des différents acteurs sur cette question divergent.
Cette parlementaire continue de plaider pour la nécessité d'ajourner le processus d'adoption des projets de loi sur la réforme des retraites au Parlement et de reprendre le dialogue social sur cette question. L'épineux dossier de la réforme des retraites, rappelons-le, a été relégué au second plan lors du dernier round du dialogue social. Il a été le dernier point inscrit à l'ordre du jour des négociations, alors que les augmentations salariales constituaient la priorité pour les syndicats. Il s'agit d'une erreur, de l'avis d'un parlementaire syndicaliste qui espère que le gouvernement sera à l'écoute des propositions d'amendements des parlementaires.
À ce titre, les conseillers de l'opposition restent sceptiques, bien que le ministre du Budget et celui de la fonction publique se soient dits ouverts aux propositions des parlementaires. Cependant, tout porte à croire que l'Exécutif va rejeter la plupart des amendements des parlementaires pour se contenter de quelques réajustements. Le gouvernement tire la sonnette d'alarme en rappelant à chaque occasion l'urgence de mettre en œuvre la réforme qui tarde à voir le jour. D'ailleurs, tout retard est coûteux non seulement pour la CMR mais aussi pour les fonctionnaires eux-mêmes, selon le ministre du Budget. 1 MMDH ont, rappelons-le, été consommés des réserves de la caisse en 2014. D'après le gouvernement, ce chiffre atteindra 10 MMDH en décembre 2016.
Tags: réforme des retraites Chambre des conseillers CGEM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.