Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 21 juin    Euro 2021: coup dur pour la France    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement, la lutte contre la violence à l'égard des femmes au menu    Permis de conduire : La digitalisation des épreuves pratiques pour bientôt    Jumia conclut un partenariat avec Huawei    Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne    Chambre des conseillers : séance plénière mardi pour examen et vote de projets de loi relatifs au domaine agricole    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    Coupe de la CAF: le Raja de Casablanca et Pyramids font match nul (VIDEO)    Botola : Le FUS tombe à Berrechid, le MAS et la RCOZ accrochent le HUSA et le DHJ    Coupe arabe U20 : Réaction d'Idrissi après la victoire des Lionceaux    Le président du Barça défend encore le projet de la Super Ligue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 juin 2021 à 16H00    Tout savoir sur la qualité des eaux de baignade    Covid-19: La Santé met en garde contre le non-respect des mesures préventives    France : au moins trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles à Bordeaux    Météo au Maroc: il fera chaud ce lundi 21 juin    Patrimoine immatériel : La tutelle complète son inventaire    Mohamed Aboudrar quitte le PAM pour le MP    Une relance des IDE en 2021 face à des perspectives incertaines    Guercif. Le britannique Predator a foré le puits MOU-1    Tanger Med. MFM Radio au cœur de Marhaba 2021 [Vidéo]    Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde    Le Chili reconnait avoir rompu la bulle sanitaire en faisant venir un coiffeur    10.000 spectateurs autorisés sur les sites de compétition    Organisation des ministres de l'Education d'Asie du Sud-Est. Le Maroc est le premier pays arabe et africain à obtenir le Statut de «Membre Associé»    La pandémie aggrave les effets néfastes du blocus américain contre La Havane    Echec de Macron et Le Pen, un avertissement pour 2022    Elections iraniennes : Un ultraconservateur à la tête du pays    Allemagne : les conservateurs dessinent le paysage politique de l'après-Merkel    Quarantaine des voyageurs au Maroc. Voici la liste des hôtels participants    Opération Marhaba 2021: voici la liste de numéros de téléphone et d'e-mails mise à disposition des MRE    Espagne : malgré la polémique, le gouvernement va gracier les indépendantistes catalans    «Drawing life» remporte le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage    Remise du Prix de l'Excellence musicale de la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle    Un chef d'œuvre qui inspire la haute couture mondiale    Exposition: Abdoulaye Konaté, un doux harmattan    Corée du Nord: le représentant spécial des Etats-Unis propose une rencontre    Législatives au Maroc : une circulaire du ministère public et le ministère de l'Intérieur dévoilé    RAM: de nouveaux vols additionnels programmés en juillet (PHOTO)    La Libye, calvaire pour les femmes sur le chemin de l'Europe    Bac 2021 : taux exceptionnel de réussite dans la région Dakhla-Oued Eddahab    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«L'arrivée de D&B donne de la visibilité à nos entreprises à travers le monde»
Publié dans Les ECO le 30 - 06 - 2016


Khalid Ayouch : PDG d'Inforisk
Les Inspirations ECO : Inforisk et Altares s'allient pour créer Inforisk Altares Africa. En quoi consiste cette alliance ?
Khalid Ayouch : Tout d'abord, ce partenariat était naturel entre 2 entreprises leaders sur leurs marchés respectifs et qui bénéficient d'expertises industrielles distinctes et complémentaires : Inforisk est spécialisée dans la collecte et le traitement de l'information sur les données marocaines et maghrébines. De son côté, Altares est positionnée comme l'acteur de référence du Big/Smart Data au travers de services à fortes valeurs ajoutées. Par ailleurs, au travers de cette nouvelle entité, Inforisk Altares Africa donnera accès à nos sociétés au 1er réseau mondial du renseignement commercial, Dun & Bradstreet, dont elle sera l'unique représentante sur la région Maghreb.
Qu'est-ce qui justifie le choix du Maroc de lancer ce type de concept ?
Le Maroc, en tant que Hub vers l'Afrique, a défini une stratégie claire d'accompagnement des sociétés marocaines ou étrangères souhaitant exporter leurs savoir-faire vers ce continent grâce aux initiatives des autorités depuis de nombreuses années. Par ailleurs, nous pensons que le Maroc présente clairement une avance dans le domaine des données que nous traitons, que ce soit en termes de qualité ou de volumétrie. Enfin, nous souhaitons accompagner nos entreprises exportatrices ou importatrices qui souhaitent commercer avec le continent africain et les aider à développer leur business à l'export. Nous avons détecté au Maroc une cible potentielle de 4.000 entreprises marocaines exportatrices ou importatrices qui sont potentiellement des cibles intéressantes pour Inforisk Altares Africa. Tous ces éléments plaident naturellement pour le choix du Maroc en tant que base arrière pour développer nos activités sur la région.
Inforisk Altares Africa sera le représentant exclusif du réseau mondial Dun & Bradstreet sur toute la région Maghreb. Qu'est-ce que cela apporte concrètement aux entreprises ?
Grâce à ce réseau présent dans 220 pays et comprenant plus de 250 millions d'entreprises, nos sociétés marocaines seront visibles à travers le monde, de l'Australie à la Chine en passant par les Etats-Unis. Imaginez pour nos sociétés exportatrices l'énorme opportunité de développer leurs réseaux de partenaires à travers le monde. C'est tout cela que représente l'arrivée de D&B sur le marché marocain. De l'autre côté, nos entreprises pourront se renseigner plus efficacement sur leurs partenaires étrangers et éviter de lier un partenariat commercial avec une entreprise étrangère ayant des problématiques de délais de paiement ou en défaillance.
Quels services seront proposés et pour quel type d'entreprises ?
Les services proposés par Inforisk Altares Africa s'adresseront à l'ensemble des entreprises marocaines, ainsi qu'au système bancaire et financier. Elle proposera des solutions de consultation en ligne permettant aux sociétés exportatrices ou importatrices de se renseigner sur leurs partenaires étrangers. Par ailleurs, des services Analytics seront proposés aux banques et grandes entreprises : l'expertise développée dans ce domaine par Altares à l'étranger sera mise à leur disposition. Concrètement, cela consiste, à titre d'exemple, à mettre en place des outils d'aide à la décision permettant aux décideurs une prise de décision sûre et rapide. Altares a développé dans ce sens un savoir-faire reconnu dans le développement de modèles de notation et de scoring. Enfin, la nouvelle entité proposera un logiciel de recouvrement adressé aux PME et grandes entreprises qui connaissent des problèmes d'impayés et de recouvrement. Par ailleurs, les flux de données Inforisk pourront venir alimenter ce nouveau logiciel avec des données externes qui viendront compléter les données internes du client. Pour bénéficier de ces services, il suffit de prendre contact avec la responsable commerciale d'Inforisk. Par la suite, un consultant dédié de la nouvelle entité prendra contact avec l'entreprise pour lui présenter les solutions susceptibles de l'intéresser.
Après le lancement de ce concept, quelles sont les perspectives de développement au Maroc et sur le continent ?
Inforisk possède déjà aujourd'hui un nombre important de clients qui utilisent nos «Credits Reports» pour se renseigner sur leurs contreparties locales. Le Maroc possède par ailleurs un vivier de sociétés exportatrices ou importatrices qui ne demandent qu'à développer leur business international avec les bons outils d'aide à la décision. Nous pourrons désormais les accompagner. Par ailleurs, concernant nos outils de recouvrement, la problématique des impayés traverse toutes les strates de notre tissu économique, de la TPME à la grande entreprise. Un tel outil ne peut que les intéresser. Enfin et de manière plus générale, les perspectives de développement sont très importantes : Le domaine de l'information est en pleine mutation, que ce soit au niveau local ou mondial. Celles et ceux qui sauront traiter en bonne intelligence la volumétrie exponentielle des données pour prendre les bonnes décisions seront les gagnants de demain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.