La Jeunesse socialiste célèbre le 42 e anniversaire de sa création    Un combat généreux au service de la jeunesse et de la société marocaines!    8e édition MaMUN à Skhirat: Un espace de formation des élites de demain    Jouahri: «notre dirham est aligné sur nos fondamentaux»    Cachemire, cette guerre oubliée...    850.000 employés fédéraux au chômage technique    Il n'y aura pas d'expulsion de ressortissants Marocains    La Justice prolonge la vie de la SAMIR de 3 mois    L'AMMC hôte de la 40è conférence de l'AMERC le 25 janvier à Rabat    Emploi, Santé et Education, priorités pour Aziz Akhannouch    Al Qods : Donald Trump répond à la Lettre royale    Kaboul : L'attaque de l'Intercontinental revendiquée par les talibans    Etats-Unis : Manifestations géantes pour la 2è Marche des Femmes    AJAMMAR au Musée de la Fondation Abderrahman Slaoui    Alkass International Cup :Participation des U17 du WAC    Programme des principaux matchs de ce dimanche 21 janvier    Impact de la flexibilité du dirham sur les prix, la croissance et la compétitivité des entreprises    La prestation de Nabil Dirar & Aatif Chahechouhe contre Goztepe    Al-Qods : Le roi reçoit une lettre en réponse au message adressé à Trump    Le FMI décerne un satisfecit au Maroc    El Othmani salue l'installation de la CNCP    Espagne : le gouvernement autorise 10.400 nouveaux contrats de travailleurs agricoles saisonniers marocains    Faouzi Benzerti, nouveau coach du Wydad    Agadir: Crocoparc s'agrandit    Températures min et max prévues - Samedi 20 Janvier 2018    El Jadida abrite la 1ere édition du festival ‘'FRATERNITE AFRICAINE DES TALENTS''    L'assistant de Pelé dément son hospitalisation    Arrestation à Bab Sebta d'un Espagnol en possession de 105 kg de Chira    Jamal Sellami : «Notre victoire face à la Guinée, un appui moral pour aller de l'avant»    Guercif : Décès d'un enfant des suites d'une hémorragie interne après être tombé d'une échelle    Une campagne pour l'inscription des enfants non enregistrés    CHAN Maroc 2018: Le Maroc accède rapidement aux quarts de finale    SIEL : Casablanca accueille 300 plumes du monde    Loft Art Gallery au Salon international d'art contemporain africain à Marrakech !    Peter Mayle, auteur d'«Une année en Provence», n'est plus    13e Session ordinaire du Conseil Supérieur de l'Education, la Formation et la Recherche Scientifique    1,5 kilo d'or saisi à Tanger    Décès d'un bébé à l'hôpital de Beni Mellal: Le ministère de la santé dément l'information    Puigdemont assure qu'il peut diriger la Catalogne depuis la Belgique    Casablanca: un patrimoine architectural sous le coup de l'amnésie    CHAN2018: Plus de 155.000 spectateurs ont assisté aux dix premiers matchs    Les prisons désaffectées reviennent aux Domaines    procès du Hirak : Un vrai marathon judiciaire    Madagascar : Un don royal pour les victimes du cyclone Ava    Human Right Watch dénonce, entre autres, la chasse aux migrants en Algérie    Réunion du Comité exécutif de l'Istiqlal    L'amazighité, source de richesse culturelle    «Solo» déroche le prix de la meilleure œuvre théâtrale pour l'année 2017    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Attentats de Paris : Les nouvelles révélations sur le rôle de Salah Abdeslam
Publié dans Les ECO le 17 - 08 - 2017

Seul survivant du commando des djihadistes qui ont attaqué Paris en novembre 2015, Salah Abdeslam aurait convoyé les auteurs de ces attentats via la Hongrie et s'appuyant sur l'aide d'une organisation humanitaire. Les détails.
Depuis son transfert de Belgique vers la prison française de Fleury-Mérogis (Essonne) le 27 avril 2016, le principal suspect et unique survivant des attentats du 13 novembre 2015 se mure dans un silence total. De quoi donner du fil à retordre aux enquêteurs français et belges. Prisonnier modèle, sous vidéosurveillance 24 heures sur 24, Salah est devenu pour ses avocats et pour les enquêteurs un puits sans fond qui se refuse à livrer les secrets de ce casse-tête qui consiste à identifier les commanditaires de cette vague d'attentats et les soutiens logistiques dont les auteurs ont bénéficié. Pour reconstruire les pièces de ce puzzle, la collaboration entre les services européens chargés du contre-terrorisme commence à donner ces fruits, même si la moisson est maigre pour le moment.
Grâce à la collaboration du contre-terrorisme hongrois (TEK), les enquêteurs ont découvert que Salah Abdeslam s'était rendu à Budapest à trois reprises, au cours de l'été 2015, soit quelques mois avant les attentats de Paris, le 13 novembre 2015, et Bruxelles le 22 mars 2016.
Point de rassemblement jihadiste
Selon le quotidien hongrois, Magyar Idök, du lundi 14 août, plusieurs terroristes auraient profité du déferlement des migrants sur l'Europe via la Turquie et les Balkans pour se faufiler et se réunir à Budapest. Et c'est là où Salah entre en scène. Sa mission consistait à récupérer ces terroristes formés par Daech aux abords de la gare internationale de Budapest. Magyar Idök avance le chiffre de 13 terroristes, dont trois membres du commando du Bataclan -Omar Ismaël Mostefaï, Mohamed Foued-Aggad et Samy Amimour-, tous récupérés par Abdeslam, le 17 septembre 2015.
L'autre nouvel élément révélé par l'enquête montre que Salah et ses complices utilisaient des cartes téléphoniques SIM hongroises achetées par un interprète à Kiskorös, dans le sud de la Hongrie et auraient bénéficié de l'assistance involontaire des nombreux bénévoles qui venaient en aide aux migrants. Mieux, Salah Abdeslam a séjourné à deux reprises dans l'appartement d'un membre d'une organisation humanitaire. Ces nouveaux éléments de cette enquête éreintante pour les polices française et belge débouchent sur plusieurs zones d'ombre qui empêchent la reconstitution du trajet des terroristes et des complicités dont ils ont bénéficié sur le territoire européen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.