Agadir Affrontements mortels à la faculté des lettres    Parlement: Le gouvernement continue de bouder les propositions de loi    [Top] Les 15 plus grands innovateurs de tous les temps : Shigeru Miyamoto (11ème)    Entreprises en difficulté: Pour la première fois, un statut propre au syndic judiciaire    L'impayé, la phobie des entreprises de l'hexagone    Méga-barrage sur le Nil: La guerre de l'eau n'aura pas lieu    Brèves Internationales    Guelmim-Oued Noun veut classer son patrimoine archéologique    Les musées récupèrent les œuvres saisies par la Douane    Manuscrits et œuvres antiques au patrimoine national    Football: Manchester United vaut 3,2 milliards d'euros    Le Roi Mohammed VI appelle Mahmoud Abbas    26 sociétés bénéficient de l'aide de l'Etat    El Brouj: 59e ville « sans bidonvilles » au Royaume    Le Maroc et la Corée du Sud veulent donner un nouvel élan à la coopération bilatérale    Un individu succombe à ses blessures    "fait maison" ou "prêt à emporter", que préfèrent les Marocains ?    Epreuve de force entre Salaheddine Mezouar et Hakim Marrakchi, pour la présidence de la CGEM    Elections de la CGEM : le gotha des affaires au RDV    Tan-Tan : 113 projets de diplômés chômeurs financés par l'INDH    Concert «Trois cultures, trois musiques» par Luis Delgado à Rabat    Produit par Hamid Bouchnak : Le single «Ramadan Kareem» de Soufiane Nhass bientôt en clip    Rencontre à Rabat consacrée à la préparation des épreuves du baccalauréat en juin 2018    Rabat abrite la 2ème Conférence annuelle sur la paix et la sécurité en Afrique les 18 et 19 juin    30ème journée de la Botola Maroc Telecom : Un épilogue sans grande surprise    «La photographie marocaine est encore marginalisée»    Maroc – Corée du Sud: Un nouvel élan à la coopération bilatérale    Transfert : Emery, après le PSG, se dirige vers Arsenal    Télémédecine et répression de la faude aux examens, sur la table du gouvernement    Les Marocains, deuxièmes sur la liste des affiliés étrangers à la sécurité sociale en Espagne en avril    Le régime algérien, un véritable «danger» pour la cohésion et la souveraineté nationales    L'UE et les marchés tremblent pour l'Italie    (Vidéo) C1: Entre CR7 et Mo Salah, Zizou a fait son choix!    Réunion de la deuxième session du CC du PPS    Incident fortuit à la Faculté des lettres d'Agadir!    Merouane Kabbaj diplômé de l'université du Québec    Netflix: Barack et Michelle Obama sont les nouveaux producteurs!    Marche populaire de solidarité avec le peuple palestinien    Le WAC et le HUSA complètent le podium derrière l'IRT    Des représentants du Maroc à Bruxelles pour la Gambie    Les trois premiers « ninjas » non japonais sont Marocains    SM le roi lance des projets dédiés aux femmes et aux jeunes à Kénitra    53 blessés dans un atterrissage d'urgence d'un avion de la Saudia (+vidéo)    «Le développement de l'enseignement de l'amazighe connaît un retard notable»    Les prix stagnent au premier trimestre    Le coach de l'équipe nationale iranienne dévoile sa constellation    Décès de l'ancien joueur de l'équipe nationale de football Mohamed « Houmane » Jarir    C1 – Klopp: « Zizou est l'un des meilleurs joueurs de tous les temps »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Attentats de Paris : Les nouvelles révélations sur le rôle de Salah Abdeslam
Publié dans Les ECO le 17 - 08 - 2017

Seul survivant du commando des djihadistes qui ont attaqué Paris en novembre 2015, Salah Abdeslam aurait convoyé les auteurs de ces attentats via la Hongrie et s'appuyant sur l'aide d'une organisation humanitaire. Les détails.
Depuis son transfert de Belgique vers la prison française de Fleury-Mérogis (Essonne) le 27 avril 2016, le principal suspect et unique survivant des attentats du 13 novembre 2015 se mure dans un silence total. De quoi donner du fil à retordre aux enquêteurs français et belges. Prisonnier modèle, sous vidéosurveillance 24 heures sur 24, Salah est devenu pour ses avocats et pour les enquêteurs un puits sans fond qui se refuse à livrer les secrets de ce casse-tête qui consiste à identifier les commanditaires de cette vague d'attentats et les soutiens logistiques dont les auteurs ont bénéficié. Pour reconstruire les pièces de ce puzzle, la collaboration entre les services européens chargés du contre-terrorisme commence à donner ces fruits, même si la moisson est maigre pour le moment.
Grâce à la collaboration du contre-terrorisme hongrois (TEK), les enquêteurs ont découvert que Salah Abdeslam s'était rendu à Budapest à trois reprises, au cours de l'été 2015, soit quelques mois avant les attentats de Paris, le 13 novembre 2015, et Bruxelles le 22 mars 2016.
Point de rassemblement jihadiste
Selon le quotidien hongrois, Magyar Idök, du lundi 14 août, plusieurs terroristes auraient profité du déferlement des migrants sur l'Europe via la Turquie et les Balkans pour se faufiler et se réunir à Budapest. Et c'est là où Salah entre en scène. Sa mission consistait à récupérer ces terroristes formés par Daech aux abords de la gare internationale de Budapest. Magyar Idök avance le chiffre de 13 terroristes, dont trois membres du commando du Bataclan -Omar Ismaël Mostefaï, Mohamed Foued-Aggad et Samy Amimour-, tous récupérés par Abdeslam, le 17 septembre 2015.
L'autre nouvel élément révélé par l'enquête montre que Salah et ses complices utilisaient des cartes téléphoniques SIM hongroises achetées par un interprète à Kiskorös, dans le sud de la Hongrie et auraient bénéficié de l'assistance involontaire des nombreux bénévoles qui venaient en aide aux migrants. Mieux, Salah Abdeslam a séjourné à deux reprises dans l'appartement d'un membre d'une organisation humanitaire. Ces nouveaux éléments de cette enquête éreintante pour les polices française et belge débouchent sur plusieurs zones d'ombre qui empêchent la reconstitution du trajet des terroristes et des complicités dont ils ont bénéficié sur le territoire européen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.