ONU : M. Bourita plaide pour un "système multilatéral de proximité, porteur d'efficacité et pourvoyeur de solutions"    Sahara marocain: le chef de l'exécutif espagnol réitère son appel à une solution politique fondée sur le compromis    Sécurité sociale : le chef de file du PPS pointe l'importance de la généralisation du dispositif    PRI 2021-2023 : MHE prépare une banque de projets d'investissement pour encourager l'entrepreneuriat    HCP: 83,8% des ménages réfugiés dressent un bilan globalement positif sur leur situation aux temps du Covid-19    Attaque à l'arme blanche à Paris : un nouveau suspect en garde à vue    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    Botola Pro D1 : la FRMF arrête le programme des dernières journées    Lutte contre la drogue : 940 kg de chira saisis, deux individus arrêtés à El Jadida    Béni Mellal : nouvel assouplissement des mesures restrictives    Voici le temps qu'il fera ce samedi    Soutien exceptionnel à l'édition et au livre : 1 735 projets financés au titre de l'année 2020    À Safi, les autorités dévoilent des découvertes archéologiques    Botola: voici le programme des dernières journées (FRMF)    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    Météo Maroc: persistance du temps chaud    De nouvelles mesures restrictives à Nouaceur    Ce que Bourita et Guterres se sont dit    PLF 2021 : les cinq piliers recommandés par la CGEM    Compteur coronavirus : 2.423 nouveaux cas et 42 décès en 24H    Abdellah El Mouadden, DG d'Africa Motors : « avec DFSK, nous sommes en train d'écrire une très belle histoire de la marque au Maroc »    Vaccins anti-Covid19: des responsables chinois font une annonce    Holmarcom dévoile les ambitions de sa nouvelle compagnie d'assurance    Relance industrielle : le ministère de l'Industrie prépare une banque de projets d'investissement [Documents]    Protestations de Jerada: les principales conclusions du CNDH    Humayun ' s Tomb, le temple de l' amour qui a inspiré le Taj Mahal    Le Liban peut ouvrir une voie nouvelle    La rentrée sociale perturbée par l'incertitude engendrée par le Covid-19    Habib El Malki s'entretient avec Nikolaj Harris    Barça : Messi tire sur le staff technique du club catalan    A mourir d'ennui Le derby des nuls    Supercoupe d'Europe : Le Bayern reste insubmersible pour le retour du public    Le Zamalek et le Ahly forment un front commun    A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales    Pierre Troisgros, chef visionnaire et figure d' une prestigieuse dynastie    L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique    Les Spice Girls refont parler d' elles    Inondations au Sahel : au moins 112 morts et plus de 700.000 personnes affectées    Atlanta: hausse de 5,6% du résultat net à 213 MDH    Une nouvelle vidéo de Saad Lamjarred fait le bonheur de ses fans    Céline Dion : pourquoi est-elle si maigre ?    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    Achat d'armes américaines : le Maroc, pays dominant de la région MENA    Liga : Jawad El Yamiq s'engage avec Real Valladolid    Rabat: l'ambassadeur US reçu par Abdellatif Hammouchi    Enzo Zidane au WAC: c'est pour bientôt !    Maroc: emprunt obligataire d'un milliard d'euros, ce que l'on sait    Covid-19 : 807 professeurs et 413 élèves contaminés depuis le début de l'année scolaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UIR s'aligne sur les écosystèmes industriels
Publié dans Les ECO le 03 - 10 - 2017


Noureddine Mouaddib, Président de l'UIR
L'Université internationale de Rabat (UIR), première université en dépôts de brevets en Afrique et dans la région MENA, amorce sa stratégie d'accompagnement des écosystèmes industriels et agit sur ses programmes pédagogiques pour répondre aux besoins des recruteurs. Noureddine Mouaddib, son président, nous éclaire sur les objectifs visés.
Les Inspirations ECO : Quelle importance accordez-vous au soutien aux écosystèmes industriels nationaux ?
Noureddine Mouaddib : L'UIR est née de la volonté de répondre aux enjeux économiques, politiques et sociaux des pays de la rive Sud de la Méditerranée. Son ambition est de contribuer à construire la future génération de décideurs méditerranéens et africains en leur offrant des formations de haut niveau, conformes aux critères internationaux les plus exigeants. L'UIR a en outre pour vocation de participer au développement socio-économique du Maroc et d'accompagner les projets nationaux (Pacte Emergence, Plan Maroc vert, INDH, etc.). Ses principales missions consistent donc à répondre aux besoins en ressources humaines qualifiées du royaume et à valoriser les enseignants-chercheurs de haut niveau. En quelques années d'existence, l'UIR a su créer un modèle d'enseignement innovant et attractif, qui séduit un nombre croissant d'étudiants. Elle est aujourd'hui reconnue à l'échelle nationale et internationale pour son excellence et son exigence. Ouverte sur le monde, l'UIR mobilise la diaspora universitaire marocaine et africaine dans le cadre de ses programmes académiques et de ses activités recherche et développement. Aujourd'hui, elle compte parmi ses partenaires des institutionnels de premier plan, des universités et écoles étrangères de renom, ainsi que de grands groupes industriels nationaux et internationaux.
D'où l'UIR tire-t-elle les fondements de sa stratégie ?
L'Université internationale de Rabat est la première université au Maroc à avoir vu le jour dans le cadre d'un partenariat avec l'Etat marocain dans le domaine de l'enseignement supérieur. Ce partenariat est basé sur un contrat de développement conclu en 2010 entre le gouvernement marocain et l'UIR. Financée majoritairement par des fonds publics, l'université fonctionne selon un modèle de gestion privée assurant un management efficient et orienté vers le résultat. L'UIR est ainsi dotée d'organes de gouvernance académiques (Conseil de l'université, Conseil de la recherche, etc.) et managériaux (Comité d'audit, Conseil de surveillance, etc.). Cette organisation performante, associée à des mécanismes de contrôle conformes aux standards internationaux, lui garantit une gouvernance fiable et transparente. De ce fait, l'université s'inscrit dans une vision à long terme privilégiant la qualité de l'enseignement et l'excellence académique. Elle propose des formations académiques répondant aux besoins du marché du travail marocain et en ligne avec les grandes orientations nationales. L'université mise notamment sur les métiers porteurs et les secteurs d'avenir (énergies renouvelables, environnement, industrie aéronautique et automobile, architecture, etc.).
Le fonctionnement innovant de l'UIR se fonde sur des partenariats académiques avec des établissements universitaires nationaux et internationaux prestigieux et reconnus mondialement. Grâce à ces partenariats, les étudiants de l'UIR suivent le même cursus que celui proposé par les établissements partenaires, avec les mêmes critères de sélection à l'entrée, les mêmes examens et les mêmes programmes pédagogiques. À l'issue du cursus, ils reçoivent un double diplôme: celui de l'UIR et celui de l'établissement partenaire, ce double diplôme étant reconnu dans les deux pays concernés, ce qui ouvre aux lauréats des opportunités considérables pour la poursuite de leur cursus et leur avenir professionnel. C'est ainsi que l'offre de formation de l'UIR couvre de nombreux domaines: la santé, le droit, la gestion d'entreprise, l'ingénierie aérospatiale et automobile, l'architecture, les sciences politiques, les systèmes d'information, la logistique, les langues, etc.
À titre d'exemple, les cursus proposés par la Rabat Business School (RBS) s'organisent autour de différents parcours diplômants de BAC+3 (Bachelor) à BAC+5 (PGE ou Master 1 et 2).Tous ces programmes sont conçus de manière à permettre à chaque étudiant de construire son projet professionnel, tout en bénéficiant d'une ouverture sur un grand nombre de disciplines et de spécialisations (management, finance, marketing, commerce international, ressources humaines, logistique, achats, etc.).
Quid de l'employabilité de vos lauréats ?
80% de nos lauréats trouvent un emploi dès leur sortie de l'UIR. Ce pourcentage est calculé sur la base du nombre de lauréats ayant trouvé un emploi dans les 6 mois suivant l'obtention de leur diplôme, toutes filières confondues. L'UIR a même des taux d'employabilité exceptionnels pour ses masters: par exemple, 100% de nos étudiants du Master Finance & économie appliquée, du Master Ressources humaines et du Master Supply Chain Management trouvent un emploi à la sortie de l'UIR. De plus, une personnalisation de la formation est réalisée à travers 3 leviers essentiels: la mobilité de l'étudiant dans l'institution partenaire pour au moins un semestre lui permettant ainsi de se confronter à d'autres expériences académiques l, marquées par une ouverture à l'international; la formation par l'immersion dans l'entreprise à travers un système de stage pratique tout au long de la formation; la vie estudiantine au sein de l'université à travers la participation à différents clubs d'animation sportive, culturelle et de responsabilité sociale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.