Tanger : Le CRI entame son service    Rabat: La commune n'arrive pas à adopter son projet de budget 2020    Plan d'épargne action: Les conseillers rectifient le tir    Rabat : Un incendie s'est déclenché à Arribat Center    Inde. 43 morts suite à l'incendie d'une usine    Alerte rouge à Mayotte avant le passage du cyclone Belna    Participation du Maroc à la conférence ministérielle des pays voisins de la Libye    Ligue des champions : Le WAC se contente du nul et le Raja rectifie le tir    Le Polisario sur la sellette    Damir appelle à l'interdiction de toute instrumentalisation politique de la religion    La cuisine marocaine en vedette au festival de Hanoï    El Youssoufia : Une campagne de correction visuelle au profit des élèves    «La Méditerranée plurielle dans un environnement de mondialisation» thème de la rencontre annuelle du GERM    AM Invest Morocco renforce sa participation dans le capital d'Involys    Le Maroc et l'AIE signent à Paris un Programme de travail conjoint    Le PPS au Parlement    SOS Littoral: La tête dans le sable    Rapports du GIEC : contrubution active du Maroc    Agadir, capitale du cinéma mondial    Bassek Ba Kobhio, Invité d'honneur    L'Etoile d'or de Priyanka Chopra brille dans le ciel de Jemaa El Fna    RAM : plus de 160.000 passagers transportés sur la ligne Casa-Tunis en 2019    Ligue des Champions : le Wac sort avec un nul face à Mamelodi Sundowns    FIFM 2019 : Le film colombien « Valley of Souls »décroche l'Etoile d'Or    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC tenu en échec par Mamelodi Sundowns    CAN de futsal 2020: le Maroc dans le groupe A avec la Guinée équatoriale, l'Afrique du Sud et la Libye    Affaire du policier suspendu : La DGSN répond aux rumeurs    Lalla Meryem préside l'inauguration du Bazar international de Bienfaisance à Rabat    Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène    PLF 2020 : Benchaâboun assure l'exécution rapide des décisions judiciaires    Visite de Pompéo : Les principales déclarations des responsables américains    FIFM : Un bel hommage rendu à Robert Redford    Visite de Pompeo au Maroc: Le bilan    Opep: Membres et partenaires se retrouvent à Vienne    L'Otan adopte une déclaration finale    Réforme des retraites: Mobilisation massive en France    Informations    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!    Infantino va entrer au CIO en janvier    Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-21    "Microfracture" pour Hazard, forfait pour le clasico    Bertrand Tavernier : L'arrogance est l'ennemi déclaré du réalisateur    Jeremy Thomas : L'inventivité est primordiale même sans budget    Le cinéma australien brille de mille feux à Marrakech    70e anniversaire de l'OTAN: Le sommet de la discorde…    Quarts de finale de la Coupe Mohammed VI : Le Raja contre le MC d'Alger ou Al Quwa Al Jawiya d'Irak    Fondation Al omrane : La 1ère classe préscolaire ouvre à Charafate    L'éducation à la petite enfance se porte bien, mais …    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UIR s'aligne sur les écosystèmes industriels
Publié dans Les ECO le 03 - 10 - 2017


Noureddine Mouaddib, Président de l'UIR
L'Université internationale de Rabat (UIR), première université en dépôts de brevets en Afrique et dans la région MENA, amorce sa stratégie d'accompagnement des écosystèmes industriels et agit sur ses programmes pédagogiques pour répondre aux besoins des recruteurs. Noureddine Mouaddib, son président, nous éclaire sur les objectifs visés.
Les Inspirations ECO : Quelle importance accordez-vous au soutien aux écosystèmes industriels nationaux ?
Noureddine Mouaddib : L'UIR est née de la volonté de répondre aux enjeux économiques, politiques et sociaux des pays de la rive Sud de la Méditerranée. Son ambition est de contribuer à construire la future génération de décideurs méditerranéens et africains en leur offrant des formations de haut niveau, conformes aux critères internationaux les plus exigeants. L'UIR a en outre pour vocation de participer au développement socio-économique du Maroc et d'accompagner les projets nationaux (Pacte Emergence, Plan Maroc vert, INDH, etc.). Ses principales missions consistent donc à répondre aux besoins en ressources humaines qualifiées du royaume et à valoriser les enseignants-chercheurs de haut niveau. En quelques années d'existence, l'UIR a su créer un modèle d'enseignement innovant et attractif, qui séduit un nombre croissant d'étudiants. Elle est aujourd'hui reconnue à l'échelle nationale et internationale pour son excellence et son exigence. Ouverte sur le monde, l'UIR mobilise la diaspora universitaire marocaine et africaine dans le cadre de ses programmes académiques et de ses activités recherche et développement. Aujourd'hui, elle compte parmi ses partenaires des institutionnels de premier plan, des universités et écoles étrangères de renom, ainsi que de grands groupes industriels nationaux et internationaux.
D'où l'UIR tire-t-elle les fondements de sa stratégie ?
L'Université internationale de Rabat est la première université au Maroc à avoir vu le jour dans le cadre d'un partenariat avec l'Etat marocain dans le domaine de l'enseignement supérieur. Ce partenariat est basé sur un contrat de développement conclu en 2010 entre le gouvernement marocain et l'UIR. Financée majoritairement par des fonds publics, l'université fonctionne selon un modèle de gestion privée assurant un management efficient et orienté vers le résultat. L'UIR est ainsi dotée d'organes de gouvernance académiques (Conseil de l'université, Conseil de la recherche, etc.) et managériaux (Comité d'audit, Conseil de surveillance, etc.). Cette organisation performante, associée à des mécanismes de contrôle conformes aux standards internationaux, lui garantit une gouvernance fiable et transparente. De ce fait, l'université s'inscrit dans une vision à long terme privilégiant la qualité de l'enseignement et l'excellence académique. Elle propose des formations académiques répondant aux besoins du marché du travail marocain et en ligne avec les grandes orientations nationales. L'université mise notamment sur les métiers porteurs et les secteurs d'avenir (énergies renouvelables, environnement, industrie aéronautique et automobile, architecture, etc.).
Le fonctionnement innovant de l'UIR se fonde sur des partenariats académiques avec des établissements universitaires nationaux et internationaux prestigieux et reconnus mondialement. Grâce à ces partenariats, les étudiants de l'UIR suivent le même cursus que celui proposé par les établissements partenaires, avec les mêmes critères de sélection à l'entrée, les mêmes examens et les mêmes programmes pédagogiques. À l'issue du cursus, ils reçoivent un double diplôme: celui de l'UIR et celui de l'établissement partenaire, ce double diplôme étant reconnu dans les deux pays concernés, ce qui ouvre aux lauréats des opportunités considérables pour la poursuite de leur cursus et leur avenir professionnel. C'est ainsi que l'offre de formation de l'UIR couvre de nombreux domaines: la santé, le droit, la gestion d'entreprise, l'ingénierie aérospatiale et automobile, l'architecture, les sciences politiques, les systèmes d'information, la logistique, les langues, etc.
À titre d'exemple, les cursus proposés par la Rabat Business School (RBS) s'organisent autour de différents parcours diplômants de BAC+3 (Bachelor) à BAC+5 (PGE ou Master 1 et 2).Tous ces programmes sont conçus de manière à permettre à chaque étudiant de construire son projet professionnel, tout en bénéficiant d'une ouverture sur un grand nombre de disciplines et de spécialisations (management, finance, marketing, commerce international, ressources humaines, logistique, achats, etc.).
Quid de l'employabilité de vos lauréats ?
80% de nos lauréats trouvent un emploi dès leur sortie de l'UIR. Ce pourcentage est calculé sur la base du nombre de lauréats ayant trouvé un emploi dans les 6 mois suivant l'obtention de leur diplôme, toutes filières confondues. L'UIR a même des taux d'employabilité exceptionnels pour ses masters: par exemple, 100% de nos étudiants du Master Finance & économie appliquée, du Master Ressources humaines et du Master Supply Chain Management trouvent un emploi à la sortie de l'UIR. De plus, une personnalisation de la formation est réalisée à travers 3 leviers essentiels: la mobilité de l'étudiant dans l'institution partenaire pour au moins un semestre lui permettant ainsi de se confronter à d'autres expériences académiques l, marquées par une ouverture à l'international; la formation par l'immersion dans l'entreprise à travers un système de stage pratique tout au long de la formation; la vie estudiantine au sein de l'université à travers la participation à différents clubs d'animation sportive, culturelle et de responsabilité sociale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.