Provocations du polisario à l'encontre de la Minurso, le Maroc se doit de réagir    Le Roi préside à Rabat un Conseil des ministres: Voici les décisions prises    Adoption d'un projet de décret relatif aux établissements et cités universitaires    Approbation d'un accord sur la reconnaissance mutuelle des permis de conduire entre le Maroc et le Mali    L'UNESCO lance un projet dans quatre pays arabes dont le Maroc    Affaire SAMIR.. Le gouvernement sévèrement critiqué    L'Etat plus généreux sur les bourses des étudiants    (Vidéo) Lasse JENSEN: « Le golf est un sport cérébral »    Nouveau protocole de pêche UE-Maroc : Tout est négociable, sauf notre souveraineté    Miguel Diaz-Canel, nouveau président de Cuba    Macron et Merkel affichent leurs différences sur la zone euro    La prestation de Walid Azaro contre Wadi Degla    Nos adversaires en Russie: Le Portugal    El Kaabi hospitalisé suite à une agression    Adoption en commission du projet de loi portant réorganisation du CCM    Prison Toulal 2 à Meknès : Dépistage de la tuberculose et du cancer    1ère édition de la Fête interculturelle des chorales de Rabat    Mondial 2018: Quatre assistants VAR pour chaque match en Russie    Procès de T. Bouachrine: Le procureur général demande le rejet des requêtes de la défense    Smart City Expo : C'est parti pour la 3ème édition    Taroudant renaît de ses cendres!    Philippe Allegrini au Théâtre Mohammed VI de Oujda    Mecachrome investit 1,5 million d'euros à Tanger    Russie 2018: Zlatan Ibrahimović, nouveau visage de la campagne Visa World Cup    CSEFRS: appel à améliorer la qualité de l'enseignement pour promouvoir l'école marocaine    Jazzablanca: Un concert haut en couleurs de la diva Beth Ditto!    Razzia de Nabil Ayouch: Démons et merveilles du Maroc actuel    Un rendez-vous annuel qui attire des golfeurs de renommée mondiale    Une occasion pour donner «une image réelle» de l'agriculture marocaine    Village frontalier ou pays européen? Les prétendants possibles du sommet Trump-Kim    Le Parlement européen réclame la venue du patron de Facebook pour s'expliquer sur le scandale de fuite des données personnelles    Japonais enlevés par la Corée du Nord: Trump assure Tokyo de son aide    Opération «African Lion 18» : 900 militaires américains au Maroc    Formation dans les universités    AMO pour étudiants : Un grand flop !    Agriculture : Les pluies d'avril dopent la campagne    Anass Alami se reconvertit dans le conseil en stratégie    Aujourd'hui, à Madrid    Mission de la Commission parlementaire mixte Maroc-UE au Parlement européen    L'artiste Mahi Binebine décoré de la Légion d'Honneur    Fondation BMCI : 10 ans d'engagement citoyen    Mercato – Real : Coup dur pour Zidane!    Scandale – Accusé de viol, Tariq Ramadan reconnait avoir eu « une relation » avec l'une des plaignantes    La « folle » promesse de Cristiano Ronaldo à Benzema!    Le MEN est précurseur en matière d'encouragement des filles    Le conflit syrien traîne toujours    LA 11ème EDITION DU FESTIVAL DU RIRE D'EL JADIDA DU 03 AU 06 MAI 2018    Comment Azziman veut revaloriser les enseignants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prospections pétrolières : L'archipel canarien proteste
Publié dans Les ECO le 05 - 01 - 2018

Le début des prospections, au large des côtes de Tarfaya, par le groupe italien ENI au profit du Maroc a déclenché une vague de protestations aux Îles Canaries. Des formations veulent saisir l'Union européenne et accusent le gouvernement espagnol de connivence avec Rabat.
Le début des prospections offshore menées par le géant italien de l'énergie ENI, au large des côtes de Tarfaya, dérangent les Canariens. Aussitôt annoncé par le média digital www.eldiario.es, la nouvelle a provoqué des réactions en chaîne. Le parti Coalition Canaria (centre droite) a annoncé sa décision de saisir l'Union européenne au concernant les forages menés au profit des autorités marocaines. Son secrétaire général, Mario Cabrera, a qualifié de «menace» et d'«insécurité pour l'archipel» lesdites prospections. Cabrera reproche au gouvernement espagnol son mutisme et estime que celui-ci aurait dû s'entretenir avec son homologue marocain, à la recherche d'alternatives à l'option de prospection. «Nous respectons la souveraineté des territoires pour gérer leurs ressources.
Cependant, le gouvernement espagnol devrait s'intéresser un peu plus» à ce sujet, a-t-il déploré. Cabrera, qui porte la casquette de président de la mairie de l'île de Fuerteventura, a annoncé que sa formation entreprendra des actions auprès des différentes institutions espagnoles afin de savoir si «l'Etat espagnol dispose d'informations à propos de ce qui se passe». La formation régionale compte aussi saisir les instances européennes pour l'acculer «à se prononcer et surtout à agir à l'encontre des multinationales». Selon le leader de ce parti, l'UE a accès à des rapports démontrant l'existence de «la continuité écologique de l'ensemble de la zone». Aux yeux de ce responsable canarien, Bruxelles devrait s'impliquer davantage dans la préservation de l'environnement de cette région marine. Les écologistes canariens estiment que l'impact de ces forages atteindra les côtes canariennes de Fuerteventura et Lanzarote, vu que les deux régions partagent le même espace marin.
Cabrera a ajouté que la région court les mêmes risques que ceux présentés par les forages que comptait entreprendre le groupe espagnol Repsol dans ce même bassin. De fait, en 2013, la société pétrolière avait fait face à une opposition farouche de la population de l'archipel. Celle-ci s'est soulevée contre tout projet de sonder les abysses marins, à la recherche de traces d'hydrocarbures. Repsol a plié bagage après l'échec des prospections. À souligner que l'accord pétrolier a été signé le 20 décembre 2017 entre l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONYHM) et le groupe italien ENI. Les prospections portent sur la zone appelée Tarfaya Offshore Shallow, au large de Sidi Ifni, Tan Tan et Tarfaya. Cette zone d'exploration s'étend sur une superficie de 23.900 km2 et atteint une profondeur de 1.000 m.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.