Parlement: Les conseillers peinent sur leur propre règlement    Startups: L'OCP met le turbo    Les européens appelés aux urnes    La tension militaire mobilise le CCG et l'Opep    Violence dans les stades: Le débat encore (re)lancé    L'aide à l'éducation, un modérateur    Service militaire obligatoire. Le roi Mohammed VI ordonne le recrutement de plus de candidats pour cette année    Le roi Mohammed VI adresse un message de condoléances à la famille de Tayeb Bencheikh    L'offensive de Trump met en péril la survie de Huawei, selon des experts    Huawei : Nouvelle salve de Washington contre Pékin    L'Espagne reste premier partenaire commercial du Maroc, selon Eurostat    Le Maroc réélu au bureau exécutif du Conseil des ministres arabes de la Santé    Maradona appelle à boycotter un film sur lui    Etude. Maîtriser l'anglais améliore-t-il nos conditions au travail?    Rabat. Un centre de santé lancé à Diour Jamaâ    Le Musée national d'histoire naturelle de Rabat célèbre la journée internationale des musées    La RSB fait l'essentiel à Berkane face au Zamalek, en attendant la confirmation au Caire    Aéroport Fès-Saiss : Hausse du trafic des passagers à fin avril 2019    1998: retour des Lions pour une place au quart…    Seedorf : Le Maroc favori de la CAN    Stress hydrique. La Chine et le Maroc allient leurs forces    Artcom'Sup intègre la World Design Organization    Lahoucine Bardaouz, un talent pluriel    L'autre dans le cinéma    Bouskoura : Trois ouvriers meurent par asphyxie dans un canal des eaux usées    Numérisation du système judiciaire : Signature d'une convention entre le barreau de Casablanca et la CDG    Côte d'Ivoire : Atlantique Assurances, filiale de la BCP, lance une offre dédiée aux agriculteurs de coton    Fiscalité. Les libéraux veulent reconstituer un front uni    PAM. Crise autour du 4e congrès national    Etats-Unis : Quand un milliardaire diplômé rembourse les dettes étudiantes de toute sa promotion    Chronique Humour et Ramadan : Qu'Imam me suive…    L'enseignement supérieur passe au mode grève    Le Maroc à Genève pour la 72ème Assemblée mondiale de la santé    Les inégalités augmentent dans l'UE, mais moins qu'ailleurs    M'hamed Loqmani : Les intellectuels qui ne créent pas le buzz ne sont pas toujours les bienvenus dans les médias    Attention aux jeans trop serrés et à l'épilation intégrale !    Pendant le Ramadan, Essaouira retrouve toutes ses sensations    Phoques, caviar et pétrole: la mer Caspienne menacée par la pollution    Agentis construira et équipera des hôpitaux publics en Côte d'Ivoire    Divers Economie    Les Marocains d'Italie dénoncent la situation tragique dans les camps de Tindouf    Insolite : Soyez "gentils" avec la police nigériane    Ces tournages qui ont tourné au drame : Troie    Cinquantenaire du FNAP de Marrakech    En larmes, le monstre sacré du 7ème art Alain Delon honoré à Cannes    169 migrants subsahariens secourus par la marine royale en méditerranée    La FRMF reprogramme les matchs de la Botola Maroc Telecom : Le suspense jusqu'au bout !    Vidéo – Coupe de la CAF : Le RSB marque un magnifique but dans le temps additionelace au Zamalek    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La section kényane de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains en conclave
Publié dans Les ECO le 15 - 04 - 2018

La section de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains au Kenya s'est réunie, dimanche à Nairobi, dans le cadre d'un séminaire scientifique sous le thème "Les valeurs de tolérance et de modération dans l'Islam et leur impact sur la réalisation de la paix".
Les différents intervenants qui se sont succédé à la tribune lors de cette rencontre, qui marque le lancement du cycle des activités de la section kényane de cette institution religieuse, se sont félicités de cette initiative louable.
Dans une allocution de bienvenue au nom de la section kényane de la Fondation, Cheikh Sheebwana, membre de la section, a fait part de la gratitude des oulémas du Kenya à SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, pour cette initiative et cette opportunité d'adhérer à la Fondation, se félicitant des différentes actions entreprises par le Royaume au service de l'Islam à travers le monde.
De son côté, Abdellatif Begdoui Achkari, expert chargé de mission à la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, a présenté à l'assistance un aperçu de cette institution religieuse, en mettant l'accent sur les objectifs, les missions et la vocation africaine de la Fondation.
Cette institution, créée sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, s'est assignée des objectifs essentiels consistant, entre autres, en la protection et la préservation de la religion, a-t-il noté, soulignant que la mise en place de la Fondation, sous la coupole de l'Institution de "Imarat Al Mouminine", procède d'une volonté de répondre à l'intérêt et aux demandes de plusieurs pays africains frères, en matière religieuse. L'expert s'est également attardé sur les réformes judicieuses entreprises par le Royaume dans le domaine religieux, sous l'impulsion de SM le Roi.
Pour sa part, le secrétaire général du Conseil suprême des Musulmans du Kenya (Supreme Council of Kenya Muslims, SUPKEM), Muhammed Adan Mahat a mis en exergue les relations existant entre le Maroc et le Kenya, rappelant que le Royaume figure parmi les premiers pays à ouvrir une ambassade à Nairobi.
Mahat n'a pas manqué de souligner le soutien du SUPKEM et du gouvernement à la section kényane de la Fondation, rappelant la première visite de travail fructueuse effectuée, récemment, par une délégation d'une dizaine de membres du Conseil au Maroc, à l'invitation de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, en coordination avec l'ambassade du Maroc à Nairobi.
D'autre part, Driss Fassi Fihri, expert au sein de la Fondation, et vice-président de l'université des Qaraouine, a souligné la pertinence du choix du thème de ce séminaire qui inaugure le cycle des activités de la section kényane, tout en s'attardant sur les significations et les concepts de tolérance et de modération dans l'Islam ainsi que sur l'importance et les moyens de consécration de ces valeurs nobles dans le comportement et la vie quotidienne des gens.
Dans une allocution de circonstance, l'ambassadeur du Maroc à Nairobi, El Mokhtar Ghambou a, quant à lui, mis l'accent sur le rôle de la Fondation dans la diffusion de ces valeurs de tolérance et de coexistence, mettant en avant les efforts déployés par les dirigeants des deux pays, le président, Uhuru Kenyatta et Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans la consécration de la culture de coexistence.
Le Kenya est "un modèle de coexistence" à l'échelle de la région d'Afrique orientale, a-t-il dit, notant que la langue "Swahili" est un mélange d'identités et de cultures.
Présidée par le professeur Abdelghafur Hemed El Busaidy, la section kényane de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains prévoit d'organiser une série d'activités religieuses et scientifiques tout au long de l'année.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.