Sahara: soutien chilien au Maroc depuis Rabat    Météo: le temps qu'il fera ce mardi au Maroc    Enfant brûlé vif dans un incendie à Salé: les précisions des autorités    Sahara : le numéro 2 de la diplomatie japonaise réaffirme que son pays ne reconnaît pas la rasd    L'OSFI organise un atelier de formation sur les NTIC à Oujda    La Côte d'Ivoire à l'honneur du "Marocuir" 2020    RAM et British Airways signent un accord de code-share    Mutandis enregistre une hausse de son chiffre d'affaires    Désaccord au sein de l'UE sur les moyens pour contrôler l'embargo en Libye    Divers    Sortie manquée du Raja à Ismaïlia    L'ASFAR confirme, la RCAZ se ressaisit    Participation politique des jeunes au Maroc    L'image du Maroc au-delà des frontières    Le bilan du coronavirus continue de grimper    85.000 vieilles condamnations liées au cannabis vont être effacées en Californie    Insolite : Robot-serveuse à Kaboul    Près d'un demi-million de visiteurs au SIEL    La SNRT révèle la nouvelle vision de la chaîne "Attaqafia" au SIEL    Hommage posthume à Abderrahmane Achour, ex-directeur de la radio nationale    CIFP : Les administrations publiques face au défi de la culture digitale    «Agadir Souss-Massa Aménagement» tient son conseil d'administration    Affaire Hamza mon bb : Saïda Charaf nie avoir été convoquée par la police    L'OPM et le Yacobson Ballet s'accordent pour «Le Lac des Cygnes»    Festival du film d'animation de Meknès : Bruno Coulais présidera le jury    Coupe arabe Mohammed VI des clubs : L'OCS quitte la compétition la tête haute    Le prétendu «intergroupe» du PE et les balivernes de l'APS    «Le contexte réglementaire a de nouveau frappé avec la Lydec»    16ème journée de la Botola Pro D1 : Le Wydad rate le coche, la RSB refuse le cadeau gadiri et le MCO continue de presser    Sport équestre : Le concours national de saut d'obstacles s'invite à Béni Mellal    Clôture en beauté du raid solidaire «Sahraouiya»    Coronavirus : le bilan s'élève à 1.770 morts en Chine et l'évolution reste «impossible à prévoir»    Maroc Telecom signe une bonne année 2019    Tramway de Rabat: le nombre de passagers depuis sa mise en service    Huawei représente une menace pour l'Otan, selon Washington    Intelligence artificielle : l'UE va actualiser son logiciel    «Urgence climatique, les médias africains acteurs du changement»    Le coronavirus pourrait avoir un impact négatif sur la croissance en 2020, selon le FMI    Voici le nouveau directeur artistique du FIFM    Le livre d'art n'a pas le vent en poupe!    SIEL 2020 : Près de 500 000 visiteurs, selon Abyaba    Point de vue : Campagne «Sois jeune, sois civique !»    En Algérie, des milliers de personnes ont défilé à Kherrata, berceau de la contestation    Le WAC défait, la RSB accrochée et le MCO en profite    Coupe Mohammed VI des clubs : le Raja s'incline face au club égyptien d'Ismaily en demi-finale aller    Cameroun : 22 civils tués dans une nouvelle attaque    Aéroport Mohammed V : 4,75 kg de drogues extraits des intestins de six ressortissants ivoiriens    La terre a tremblé dans plusieurs villes du Maroc, des répliques attendues    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'OCP compte lever 5 MMDH
Publié dans Les ECO le 25 - 04 - 2018

Le leader des industries du phosphate s'apprêtent à accéder au marché de la dette privée. Le groupe vient en effet de recevoir l'aval de l'AMMC pour lancer un emprunt obligataire subordonné perpétuel d'un montant de 5 MMDH avec options de remboursement anticipé et de différé de paiement de coupon. L'objectif étant de soutenir son programme d'investissement (200 MMDH) qui a démarré en 2008 et qui courra jusqu'en 2030.
L'Autorité marocaine des marchés de capitaux (AMMC) vient de donner son aval à l'OCP pour l'émission d'un emprunt obligataire subordonné perpétuel avec options de remboursement anticipé et de différé de paiement d'intérêt. Le groupe compte émettre au maximum 50.000 obligations subordonnées perpétuelles d'une valeur nominale de 100.000 DH, soit un montant maximal de 5 MMDH. La maturité de l'emprunt n'a pas été déterminée puisque selon la note d'information, les titres constituent des obligations perpétuelles de l'émetteur et n'ont pas de date d'échéance déterminée, mais pourront être remboursés au gré de l'émetteur à partir de la 10e année et à tout moment dans certaines circonstances. La période de souscription s'étend du 2 au 4 mai 2018.
Dans le détail, l'offre est répartie sur cinq tranches. Les tranches A (non cotée) et B (cotée) sont à taux révisable tous les 10 ans, avec une première option de remboursement au 10e anniversaire. Pour les 10 premières années, le taux facial sera entre 4,03% et 4,23%. Pour être cotée à la Bourse de Casablanca, le montant alloué à la tranche B doit être supérieur ou égal à 20 MDH. Si à la clôture de la période de souscription le montant est à ce plafond, les souscriptions relatives à cette tranche seront annulées. La tranche C (non cotée) est assorti à un taux révisable annuellement. Pour la première année, le taux facial sera entre 3% et 3,2%. La tranche D (non cotée), quant à elle, porte sur un taux révisable 15 ans pour la première fois précédant la première date d'option de remboursement. Le taux sera révisable tous les 10 ans au-delà de cette période. Pour la première période de 15 ans, le taux facial évoluera entre 4,72% et 4,92%. Concernant, le taux de la dernière tranche E (non cotée), celui-ci sera révisable chaque 20 ans. Pour les 20 premières années, le taux facial sera entre 5,08% et 5,28%.
Pour le groupe, l'accès à la dette privée entre dans le cadre de son programme de développement. Cet emprunt vient en effet accompagner le plan d'investissement d'envergure portant sur un montant d'environ 200 MMDH sur la période 2008-2030 (dont environ 80 MMDH ont déjà été engagés entre 2008 et 2017). Un programme qui est financé partiellement par des fonds propres et de l'endettement. La décision de recourir à un emprunt obligataire s'explique aussi selon le groupe par le fait de satisfaire une partie de ses besoins en financement. Ce recours s'inscrit dans une stratégie visant à optimiser l'accès au marché des capitaux et diversifier les sources de financement. Le recours à ce type d'emprunt permettra ainsi à l'émetteur de consolider sa structure financière notamment en lui conférant un traitement en capitaux propres par les agences de notation sous réserve du respect des conditions requises par celles-ci. Aussi et afin de maintenir la présente obligation dans la partie permanente de sa structure de capital, l'OCP a l'intention de financer tout remboursement de la présente obligation, à la date de remboursement des obligations ou dans un intervalle de 6 mois préalable à ladite date de remboursement par une émission de titres de capital ou de titres de rang «pari-passu» dont les termes confèrent un traitement au moins équivalent au niveau de contenu en capitaux propres des titres rachetés. Il faut dire que l'industriel s'est préparé méthodiquement durant ces dernières années à l'arrivée des nouvelles capacités d'engrais et à la mutation de son portefeuille clients et produits.
Sur la période 2018-2030, l'enveloppe d'investissement de 120 MMDH est répartie entre environ 40 MMDH pour l'axe nord (constitué du site minier de Khouribga et du site chimique de Jorf Lasfar et du pipeline les reliant) et environ 80 MMDH pour l'axe centre (constitué du site minier de Gantour, du site chimique de Safi, du site minier de Boucrâa et des investissements liés au complexe chimique de Boucraa et de ses infrastructures portuaires). Ainsi, sur la base des estimations actuelles du groupe, la capacité de production annuelle de roche passerait de 44 millions de tonnes (Mt) en 2018, à 60 Mt en 2028. De même la capacité de production d'acide phosphorique devrait évoluer de 6,7 Mt P2O5 en 2018 à 9 Mt P2O5 en 2022 puis à 12 Mt P2O5 en 2028. Enfin, la capacité de production d'engrais devrait progresser de 12 Mt en 2018 à 17 Mt en 2022 puis à 23 Mt en 2028. Ces augmentations de capacité devraient ainsi permettre au groupe de renforcer sa position de leader dans l'industrie des phosphates.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.