Algérie : un journaliste incarcéré après avoir écrit sur la colère touarègue    Programme de la Botola Pro D1 et D2 "Inwi"    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    Le Polisario recherche désespérément son chef    Aïd Al Adha: 8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées (Akhannouch)    La généralisation de la protection sociale, un levier d'intégration de l'informel    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    La main tendue du Maroc au Liban    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Deux jalons de taille pour marquer la réunion du Conseil de sécurité    Mourinho démis de ses fonctions d'entraîneur à Tottenham    Botola Pro D1: Les rencontres dominicales sanctionnées par des marques de parité    En-Nesyri donne la victoire au FC Séville    L'examen national unifié du baccalauréat entre les 8 et 12 juin    Le passeport vaccinal prend son envol    Kenza El Ghali: La gestion de la crise sanitaire par le Maroc, un exemple d'efficacité, d' anticipation et de solidarité en Afrique    « Ch'hiwa Bel Khef »: le « Batbout » (VIDEO)    Driss Lachguar, hôte de la Fondation Lafqui Titouani    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    La BVC ouvre proche de l'équilibre    Chambre des représentants : un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux adopté en commission    La cour constitutionnelle statue sur le nouveau quotient électoral    La Super League va « sauver le football », selon Florentino Pérez    Avec un financement MCA : 11 millions de dollars pour la zone industrielle de Bouznika    Botola Pro D1 : la valse habituelle des entraîneurs continue    Khénifra/Service des urgences : une vidéo publiée sur internet fait réagir la Direction régionale de la Santé    Acteur majeur dans le secteur immobilier au Maroc, Sarouty place ses engagements sociétaux au cœur de sa stratégie    Perspectives du secteur agricole sur le continent : La digitalisation technologique, facteur de productivité    Maroc: Cours de change des devises étrangères contre le dirham pour mardi 20 avril    Ukraine : Washington dénonce l'«escalade» de Moscou en mer Noire    Secousse tellurique de 3,8 degrés dans la province de Driouch    La terre a tremblé dans cette province du Maroc    SM le Roi félicite M. Patrice Talon à l'occasion de sa réélection Président de la République du Bénin    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Météo: le temps prévu ce mardi 20 avril au Maroc    Cette semaine en Liga...    "Jazirat Al Kanz": La saison 6 démarre ce mardi à 22h45 sur 2M    Arrivée à Beyrouth du 2è lot des aides alimentaires    Jubantouja est inspiré du Roi de la Mauritanie Juba II    Le 1er dictionnaire espagnol-arabe de football, présenté en ligne mardi prochain    VIDEO// Le danseur et chorégraphe belgo-marocain Sidi Larbi Cherkaoui en direct sur Info Soir de 2M    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La recherche scientifique à l'UH2C : Un premier bilan positif
Publié dans Les ECO le 27 - 06 - 2018

Le Président de l'Université Hassan II (UH2C) a rassemblé sa communauté de chercheurs autour de la recherche scientifique, le maillon faible de l'enseignement supérieur au Maroc. Le bilan est positif, entend-il, toutefois, beaucoup de choses restent à faire à ce niveau pour relancer la recherche et créer le savoir.
L'Université Hassan II de Casablanca a organisé, le mardi 26 juin, la Journée de la recherche scientifique sous le thème : «La recherche scientifique à l'Université Hassan II de Casablanca : Bilan et perspectives à l'horizon 2030». Cet évènement a constitué l'occasion pour les responsables des différentes structures de recherche de l'UH2C, enseignants chercheurs et doctorant, de mettre à l'honneur les travaux des 123 laboratoires de recherche accrédités par le Conseil de l'Université pour la période 2016-2019.
Cette journée a servi également de creuset aux partenaires socioéconomiques, académiques, scientifiques et industriels pour partager leurs expériences et identifier leurs besoins futurs en termes de recherche & développement.
Une stratégie pour avancer
S'inscrivant dans le cadre de son projet de développement pour la période 2015-2018 et dans sa vision stratégique de la réforme 2015-2030, l'UH2C en coordination avec le Conseil de l'université a mis en place une stratégie de recherche à laquelle des moyens pluriannuels ont été programmés.
«Cette stratégie vise à répondre aux défis scientifiques, technologiques, environnementaux et sociétaux tout en maintenant une recherche fondamentale de haut niveau. Elle a aussi pour objectif de valoriser les résultats de la recherche et de développer l'innovation et le transfert des technologies», souligne Idriss Mansouri, président de l'UH2C.
L'heure est au bilan
Le premier bilan de ladite stratégie est globalement positif, c'est du moins ce qu'on retient de la présentation d'Idriss Mansouri mettant en lumière les différentes réalisations de l'université qu'il préside. «L'UH2C doit capitaliser sur ses acquis en termes de structuration de la recherche, surtout après la fusion de l'université de Casablanca et celle de Mohammadia, et faire évoluer ses pratiques relatives notamment à son mode d'organisation, à la formation et l'employabilité des doctorants, aux conditions de travail et de productivité, à la coopération, à la production scientifique et enfin à la visibilité de l'Université sur les plans national et international», a-t-il mentionné.
Dans ce sens, il convient de noter que l'UH2C a procédé à l'adoption d'une charte de la recherche et d'une charte de thèse, l'accréditation de 123 laboratoires de recherche pour la période 2016-2019 ainsi que la mise en place d'un concept d'appel à projets dans le cadre des Centres thématiques de recherche afin d'encourager la mutualisation, la multidisciplinarité et l'interdisciplinarité. En outre, l'université a opté pour une organisation de la formation doctorale en 10 centres d'études doctorales (CEDoc) pour lesquels elle a réservé un budget annuel de plus de 20 millions de dirhams. Ces centres sont appelés régulièrement à organiser des journées des CEDoc et des Doctoriales permettant aux doctorants de présenter l'état d'évolution de leurs recherches, d'échanger et de bénéficier de l'encadrement des enseignants-chercheurs.
Afin d'améliorer les conditions de travail et de productivité à ses 110.000 étudiants, dont 5.091 doctorants et 3.300 enseignants-chercheurs et personnels administratifs et techniques, l'UH2C a alloué un budget pour les laboratoires, la mobilité et l'acquisition des ouvrages de recherche. En plus, elle a doté ses différents locaux d'un réseau de connexion haut débit et d'un accès aux bases de données.
En sus, l'université casablancaise a signé plusieurs conventions de coopération et de partenariat avec des établissements d'enseignement supérieur, entreprises et organismes nationaux et internationaux. Ceci a permis à l'UH2C d'impliquer ses différents laboratoires dans plusieurs projets de recherche se basant sur des sources extérieures de financement : 23 projets prioritaires de recherche PPR ont été financés à hauteur de 34 MDH, 5 projets financés par l'OCP à hauteur de 10MDH.
En ce qui concerne la production du savoir, les enseignants-chercheurs et doctorants affiliés à l'UH2C ont publié en 2017 un total de 1.193 articles dans des revues indexées, 148 articles dans des revues avec comité de lecture, 74 ouvrages de recherche, 95 chapitres dans des ouvrages de recherche. En outre, 889 communications ont été présentées dans des congrès nationaux, 1.400 dans des congrès internationaux. Enfin, l'université a organisé 179 manifestations scientifiques, lors de la même année.
Grâce aux efforts déployés pour la sensibilisation de sa communauté de chercheurs à l'importance de la recherche scientifique et de la publication dans des revues indexées, l'UH2C a pu renforcer sa visibilité sur les plans national et international. Ainsi, elle occupe la 2e place des meilleures universités marocaines selon le QS Arabe Region 2018 après l'université Al Akhawayn d'Ifrane, la 3e place à l'échelle nationale en nombre de publication sur Scopus.
Quid des perspectives
En dépit des avancées considérables déjà réalisées, de nombreux avantages de la stratégie de recherche de l'université tardent à se faire sentir. Ainsi, Idriss Mansouri a appelé les différentes parties prenantes à promouvoir la recherche scientifique et l'innovation au sein de la plus grande université marocaine. Pour lui, «l'amélioration de la recherche et de l'innovation passe par l'amélioration du système de gouvernance de la recherche, la mise en place d'un système de management de la qualité de la recherche, la structuration et la promotion de la recherche en sciences humaines et sociales, le renforcement du financement et des infrastructures de la recherche et enfin la valorisation des résultats de la recherche».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.