Quelle réforme pour la fiscalité au Maroc?    Des solutions contre l'insatisfaction des troupes    Vladimir Poutine invite Kim Jong-un    Wafa Assurance signe un accord de rapprochement avec des compagnies au Cameroun    Brief d'avant match : Que peut-on attendre de la rencontre WAC-Mamelodi Sundowns    Maluma et Gims préparent un clip à Marrakech !    Ukraine : À peine élu, Zelensky pris entre deux feux    Les dispositions relatives à la protection sociale des artistes mises en oeuvre par le ministère    Un policier tire sur deux voleurs à Rabat    L'UE a accordé une protection à plus de 300 000 demandeurs d'asile en 2018    Badr Tahiri. ‘‘Une stratégie dédiée à la région s'impose''    Après freddy Mercury, Rami Malek passe au mode "Bond"    Jazzablanca 2019 accueillera Metronomy !    Afrique du Nord. Les pistes de promotion de l'emploi    Festival international de la culture Aissaoua : Retour sur les temps forts    Le Wydad assuré de jouer la Ligue des Champions 2019/2020    CAN 2019 : L'UAR veut maintenir les droits de retransmission télévisée à un niveau abordable    9è fête des journalistes sportifs marocains : Des journalistes honorés    Programme Moucharaka Mouwatina : Lancement d'un appel à propositions    Arrestation à Meknès de deux individus soupçonnés de possession et de trafic d'ecstasy    DGSN : Huit employées d'un centre d'appels non autorisé arrêtées à Khouribga    Khalid Naciri au Forum de la MAP    De Zemamra à Azemmour    Benabdallah: le PPS soutient totalement l'Initiative civile pour le Rif    ABL Aviation: faire de Casablanca un hub régional de l'Afrique    Santé scolaire: «Jeux Vidéo : Jouons sans en abuser»    Les hommes qu'il faut à la place qu'il faut    Irlande du Nord: Une renaissance de l'I.R.A.?    Ramadan et santé: Les précautions à prendre    Dialogue social : Nouvelles conditions des syndicats    Partenariat : La BEI et l'Amica renforcent leur coopération    Données: Facebook table sur une amende record de 3 à 5 milliards de dollars    Le pétrole dépasse 75 dollars pour la première fois depuis fin octobre    Dans l'ouest de la Libye, des anti-Haftar se battent contre un "nouveau Kadhafi"    Insolite : Navigateur non-voyant    Edito : Ordures    Limogeages en série en Algérie : Le PDG de Sonatrach congédié    La jeunesse marocaine discute du Maroc de demain    Mohamed Benabdelkader : Passer d'une gestion administrative des carrières à une gestion professionnelle basée sur les compétences    Pourquoi la Lune et le Soleil semblent avoir une taille similaire vus depuis la Terre    Campagne agricole: 80% du PIB hors aléas climatiques    Le Barça quasiment champion d'Espagne    Autopsie de l'équipe nationale par Hervé Renard    Coup d'envoi de la 46ème édition du Trophée Hassan II et de la 25ème Coupe Lalla Meryem de golf    Anders Holch Povlsen, un milliardaire très discret    Vers une protection effective du livre et des droits d'auteur    "La lune et Casablanca", une immersion dans les univers de l'art vidéo    Projection à Washington du long métrage franco-marocain "Tazzeka"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tourisme. L'embellie pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima
Publié dans Les ECO le 22 - 10 - 2018

Mohamed El Yaacoubi, wali de Tanger, Lamia Boutaleb, secrétaire d'Etat au tourisme et Abdelghani Ragala, DG du CRT de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.
Les chiffres du secteur sont déjà éloquents, et selon la tutelle et les professionnels, venus en masse à la première édition de la Bourse régionale de tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (BRTT), tenue les 19 et 20 octobre au Palais des institutions italiennes, la région est promise à un bel avenir.
La Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA) est promise à un bel avenir touristique à court et moyen termes. Les chiffres du secteur sont déjà éloquents, mais selon la tutelle et les professionnels, venus en masse à la première édition de la Bourse régionale de tourisme de Tanger –Tétouan – Al Hoceima (BRTT), tenue les 19 et 20 octobre au Palais des institutions italiennes, cette embellie ne fait que commencer. En effet, selon les derniers chiffres du ministère du Tourisme, la région a vu sa capacité d'accueil passer de 6.000 à 12. 000 lits, en l'espace de deux ans. Les arrivées ont enregistré une hausse de 12% et les nuitées une croissance de 11% avec un taux d'occupationde 65%.
Et selon Lamia Boutaleb, secrétaire d'Etat au tourisme, qui a effectué le déplacement pour présider la cérémonie d'ouverture de la BRTT, «l'intérêt des touristes pour la région de Tanger devrait augmenter, parce que l'Etat y a consenti d'importants investissements en termes d'infrastructures routière et autoroutière, portuaire et ferroviaire. Et en plus de la LGV qui va bientôt entrer en service, le problème de connectivité qui est l'un des plus grands défis de la région, sera bientôt résolu. En tout cas pour ce qui est de la connectivité domestique, parce qu'un accord sera signé aujourd'hui entre Airabia et les autorités touristiques de la région pour assurer sa connection avec les autres hubs internationaux comme Marrakech, Casablanca, etc…».
En plus de la LGV et du lancement de plusieurs lignes domestiques, le port de plaisance sera également mis à profit pour amener des touristes par voie maritime. D'ores et déjà, quelques 700 anneaux sont mis en vente. Tout ceci devrait donc concourir à résoudre le problème de connectivité de Tanger et à soutenir l'activité touristique de la région. Une région qui mise également sur ses énormes potentialités touristiques pour entamer le take off. En effet, comme l'a brillamment montré Abdelghani Ragala, DG du Conseil régional du tourisme de Tanger –Tétouan-Al Hoceima, Tanger est un carrefour connecté avec plusieurs destinations mondiales. Pour Paris, il faut 2h45mn de vol ; Madrid 1h; Lisbonne 1h ; Bruxelles 2H42mn et Amsterdam 2H54mn. Avec son climat méditerranéen chaud et sec et une température moyenne annuelle de 22°, la région compte trois aéroports, une capacité litière estimée dernièrement par l'observatoire du tourisme à 22 500 lits et offre plusieurs produits touristiques.
Dans le domaine culturel, elle regorge de musées, de sites archéologiques parmi lesquels le Kasbah Musuem, le Musée archéologique de Tétouan, celui de Larache, les tombeaux phéniciens, la Grotte d'Hercule ou encore le site archéologique de Lixus. Dans le domaine balnéaire, la région s'étend sur une côte de 400 km, dont seuls 20% sont actuellement exploités. Ceci pour dire que les touristes peuvent s'offrir des escapades dans des zones balnéaires authentiques où ils peuvent également faire du birdwatching et d'autres activités nautiques. Pour le tourisme vert, la région compte deux sites : le parc national d'Al Hoceima et celui de Talassemtane. Le premier est la plus importante aire protégée de la côte méditerranéenne du Maroc. Tandis que le second offre des paysages naturels de grande valeur patrimoniale à l'échelle de la Méditerranée. Il englobe des vallées profondes et encaissées, creusées par les oueds à caractère torrentiel, des gorges aux falaises impressionnantes et des grottes abondantes.
En matière de tourisme actif, c'est-à-dire le tourisme dédié aux jeunes, la région offre également plusieurs activités, notamment : les randonnées pédestres, le skysurf, le surf, la plongée sous-marine, la pêche sous-marine, le trecking, etc…Tanger compte également renforcer sa position dans le MICE. La région va en effet se doter d'un Palais des congrès de 1500 places qui sera aménagé au niveau de la marina. Selon le DG du CRT, ce projet vise à satisfaire une demande exprimée par les entreprises installées dans les six zones industrielles et Tanger Med.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.