Le Maroc abrite la 4ème édition du Sommet Humanitaire Panafricain    Brexit : Le projet d'accord « répond au vote des britanniques », soutient May    Italie : Salvini accueille 51 migrants en provenance du Niger    « We Could Be Heroes », le documentaire poignant de Hind Bensari primé au Canada    Debdou célèbre le patrimoine juif marocain    Les Ateliers de l'Atlas, nouveau programme d'aide au développement de talents du MENA    Une nouvelle liste du Patrimoine culturel national    L'urgence d'un Observatoire africain pour la sécurité routière    Le maire de Harhoura destitué de ses fonctions    "Les hommes meurent, mais ne tombent pas" bientôt à Rabat    Une enquête sur le recrutement de deux joueurs mineurs par l'AS Monaco    Paiement Mobile. 6 millions d'utilisateurs marocains en 2024    L'Algérie au pied du mur    Kénitra: Kromberg & Schubert investit 450 millions de dirhams et promet 3.000 emplois    Afrique du Sud : Un scandale à la sex-tape emporte le ministre de l'Intérieur    Ce précieux fluide devenu très rare    Nuit des galeries 2018 : Appel à candidature    Climat, coût du voyage, hôtels classés : Ce qui motive les Italiens à visiter le Maroc    Le Conseil de gouvernement reporte sa réunion    Hémodialyse : Seulement 36 centres créés en 6 ans    Assises nationales sur la protection sociale : Les recommandations des intervenants    Addis-Abeba: Le Maroc appuie la réforme institutionnelle de l'UA    Dès ce jeudi soir : Afriquia baisse ses prix pour la 2ème fois consécutive    L'accord de Skhirat: le seul cadre viable offrant une voie inclusive et durable vers la stabilisation de la Libye    GFi Informatique intègre Value Pass    Akhannouch : Un début prometteur pour la saison agricole    Arrestation de quatre personnes impliquées dans l'affaire : Saisie à Marrakech d'une importante quantité de drogue    Le Groupe Banque centrale populaire lance la 1ère édition de «Fintech Challenge»    Fiscalité des associations. Une profonde réforme s'impose    Treize bases de missiles non déclarées identifiées en Corée du Nord    "Le serviteur du Roi", cinquième tome des mémoires de Mohamed Seddik Maaninou    Entre le marteau du refoulement et l'enclume du déplacement    Limiter l'abandon scolaire à défaut de pouvoir l'éradiquer    Divers    C'en est trop !    La Ligue des nations, rapidement adoptée    D'Ifrane à Tokyo : Le VTT marocain en bonne voie pour se qualifier aux prochains Jeux olympiques d'été    WAC-Girard : Le divorce ?    Habib El Malki reçoit les membres de la commission des pétitions à la Chambre des représentants    Insolite : Une Lamborghini et un lionceau    Conférence sur l'architecture espagnole à l'Institut Cervantès de Rabat    Plaidoyer à Rabat pour la promotion des investissements étrangers dans le domaine cinématographique au Maroc    Stan Lee, légende de la bande dessinée, n'est plus    L'équipe nationale sacrée 3e au niveau mondial    Le pape François au Maroc les 30 et 31 mars 2019    L'art martial et la manière    Mondial 2022.. La main tendue de l'Iran    News    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tourisme. L'embellie pour Tanger-Tétouan-Al Hoceima
Publié dans Les ECO le 22 - 10 - 2018

Mohamed El Yaacoubi, wali de Tanger, Lamia Boutaleb, secrétaire d'Etat au tourisme et Abdelghani Ragala, DG du CRT de Tanger-Tétouan-Al Hoceima.
Les chiffres du secteur sont déjà éloquents, et selon la tutelle et les professionnels, venus en masse à la première édition de la Bourse régionale de tourisme de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (BRTT), tenue les 19 et 20 octobre au Palais des institutions italiennes, la région est promise à un bel avenir.
La Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima (TTA) est promise à un bel avenir touristique à court et moyen termes. Les chiffres du secteur sont déjà éloquents, mais selon la tutelle et les professionnels, venus en masse à la première édition de la Bourse régionale de tourisme de Tanger –Tétouan – Al Hoceima (BRTT), tenue les 19 et 20 octobre au Palais des institutions italiennes, cette embellie ne fait que commencer. En effet, selon les derniers chiffres du ministère du Tourisme, la région a vu sa capacité d'accueil passer de 6.000 à 12. 000 lits, en l'espace de deux ans. Les arrivées ont enregistré une hausse de 12% et les nuitées une croissance de 11% avec un taux d'occupationde 65%.
Et selon Lamia Boutaleb, secrétaire d'Etat au tourisme, qui a effectué le déplacement pour présider la cérémonie d'ouverture de la BRTT, «l'intérêt des touristes pour la région de Tanger devrait augmenter, parce que l'Etat y a consenti d'importants investissements en termes d'infrastructures routière et autoroutière, portuaire et ferroviaire. Et en plus de la LGV qui va bientôt entrer en service, le problème de connectivité qui est l'un des plus grands défis de la région, sera bientôt résolu. En tout cas pour ce qui est de la connectivité domestique, parce qu'un accord sera signé aujourd'hui entre Airabia et les autorités touristiques de la région pour assurer sa connection avec les autres hubs internationaux comme Marrakech, Casablanca, etc…».
En plus de la LGV et du lancement de plusieurs lignes domestiques, le port de plaisance sera également mis à profit pour amener des touristes par voie maritime. D'ores et déjà, quelques 700 anneaux sont mis en vente. Tout ceci devrait donc concourir à résoudre le problème de connectivité de Tanger et à soutenir l'activité touristique de la région. Une région qui mise également sur ses énormes potentialités touristiques pour entamer le take off. En effet, comme l'a brillamment montré Abdelghani Ragala, DG du Conseil régional du tourisme de Tanger –Tétouan-Al Hoceima, Tanger est un carrefour connecté avec plusieurs destinations mondiales. Pour Paris, il faut 2h45mn de vol ; Madrid 1h; Lisbonne 1h ; Bruxelles 2H42mn et Amsterdam 2H54mn. Avec son climat méditerranéen chaud et sec et une température moyenne annuelle de 22°, la région compte trois aéroports, une capacité litière estimée dernièrement par l'observatoire du tourisme à 22 500 lits et offre plusieurs produits touristiques.
Dans le domaine culturel, elle regorge de musées, de sites archéologiques parmi lesquels le Kasbah Musuem, le Musée archéologique de Tétouan, celui de Larache, les tombeaux phéniciens, la Grotte d'Hercule ou encore le site archéologique de Lixus. Dans le domaine balnéaire, la région s'étend sur une côte de 400 km, dont seuls 20% sont actuellement exploités. Ceci pour dire que les touristes peuvent s'offrir des escapades dans des zones balnéaires authentiques où ils peuvent également faire du birdwatching et d'autres activités nautiques. Pour le tourisme vert, la région compte deux sites : le parc national d'Al Hoceima et celui de Talassemtane. Le premier est la plus importante aire protégée de la côte méditerranéenne du Maroc. Tandis que le second offre des paysages naturels de grande valeur patrimoniale à l'échelle de la Méditerranée. Il englobe des vallées profondes et encaissées, creusées par les oueds à caractère torrentiel, des gorges aux falaises impressionnantes et des grottes abondantes.
En matière de tourisme actif, c'est-à-dire le tourisme dédié aux jeunes, la région offre également plusieurs activités, notamment : les randonnées pédestres, le skysurf, le surf, la plongée sous-marine, la pêche sous-marine, le trecking, etc…Tanger compte également renforcer sa position dans le MICE. La région va en effet se doter d'un Palais des congrès de 1500 places qui sera aménagé au niveau de la marina. Selon le DG du CRT, ce projet vise à satisfaire une demande exprimée par les entreprises installées dans les six zones industrielles et Tanger Med.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.