126e derby casablancais, WAC-RCA 2-2    Botola Maroc Telecom : WAC et RCA se neutralisent au terme d'un derby emballant    Mohcine Akhrif: une départ tragique…    Maroc Telecom consolide ses performances au premier trimestre    Attaques terroristes contre des églises et des hôtels au Sri Lanka    Gestes et significations    Conseil National    Tenue de plusieurs comités provinciaux du PPS    Ziyech convoité par les Merengue    BCIJ : Démantèlement d'un réseau de présumés hackers de comptes bancaires    Semaine mondiale de la vaccination 2019: Maroc cité en exemple    Fin de la visite d'une délégation du PPS au Kurdistan d'Irak    5ème édition du JIDAR Toiles de rue    Festival Mawazine : le Hip Hop prend ses quartiers à l'OLM Souissi    Fuicla, un festival dédié au cinéma d'adaptation    Le SMPAD se penche sur la protection sociale    HCP : Les prix à la consommation stagnent en mars 2019    OCP: Les détails des projets en cours    Le ministère annule sa réunion avec les syndicats d'enseignants    FIAB-2019 à Essaouira : Beauté, innovation et responsabilité en Afrique    Révolutionnaire ! Fini les facultés à accès ouvert    Responsibles Banking Principles de UNEP FI : BMCE Bank of Africa, 1ère banque marocaine à y adhérer    SIAM 2019 : Les chiffres de la clôture    Artisanat : Les exportations se consolident de 12% au premier trimestre    Trump rejette la menace d'une destitution, les démocrates débattent    Brésil : La justice examine un recours de Lula contre sa condamnation    Journaliste tuée en Irlande du Nord: La Nouvelle IRA admet sa responsabilité    ONU Femmes : Lancement d'une campagne contre la traite humaine au Maroc    Divers    Un bel exemple de partenariat entre les deux rives de la Méditerranée    Les efforts de la diplomatie marocaine ont fini par payer    Divers    Le vélo électrique serait meilleur pour la santé mentale    Création d'un Centre de créativité pédagogique à la Faculté des sciences de Tétouan    Les consommateurs s'engagent sans prendre connaissance du contrat de vente    Marathon de Rabat : Deux nouveaux records et une bonne prestation des Marocains    Coupe internationale Mohammed VI de karaté    Les leaders de la contestation au Soudan suspendent leurs discussions avec l'armée    Youssef Chiheb : Le Grand Remplacement, nouveau paradigme de l'islamophobie en Europe    Clôture en beauté du Festival de la culture Aissaoua    "La Malédiction de la dame blanche" en tête du box-office    L'œuvre du cinéaste et poète Abbas Kiarostami au cœur des Journées cinématographiques de Safi    Guichet numérique unique : L'Intérieur annonce la poursuite de la généralisation    L'Union arabe de taekwondo s'installe à Rabat    Le PPS au Kurdistan d'Irak: La diplomatie partisane agissante    Dopage : 19 mois de suspension pour Badr Hari    Mohamed Benabdelkader : Le citoyen est au cœur des préoccupations du service public    Le KACM plus proche que jamais de la DII    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Milieu rural. L'accès à l'eau potable quasi généralisé
Publié dans Les ECO le 22 - 03 - 2019

L'accès à l'eau potable en milieu rural a atteint 97% en 2018, une performance qui donne la mesure des efforts déployés pour garantir la sécurité hydrique à l'échelle nationale, a indiqué vendredi à Rabat un responsable du ministère de l'Equipement, du transport, de la logistique et de l'eau.
Lors d'une conférence de presse organisée au siège de ce département, en célébration de la Journée mondiale de l'eau, le chef de division d'approvisionnement en eau potable et assainissement en milieu rural, Rachid Madah, a souligné qu'en dépit du contexte climatique et hydrologique du Royaume, caractérisé par une irrégularité dans l'espace et dans le temps, avec la concentration de plus de 70% des ressources en eau dans 15% du territoire, les efforts déployés en la matière ont permis de garantir la sécurité hydrique du pays et la réalisation d'une importante infrastructure hydraulique.
Le système de gouvernance s'articulant autour de l'unité autonome du bassin hydraulique, impulsé par la stratégie de création de dix agences de bassins hydrauliques selon une gestion décentralisée, participative et concertée des ressources en eau, a contribué à la généralisation de l'accès à l'eau potable en milieu urbain, a-t-il souligné, tout en mettant l'accent sur l'amélioration du taux de branchement individuel en milieu rural, estimé aujourd'hui à 40%.
Madah a ajouté qu'en parallèle, un effort a été consenti en matière d'assainissement et de lutte contre la pollution hydrique, et ce à travers la réalisation des réseaux d'assainissement et des stations de traitement des eaux usées, relevant que le taux de raccordement en milieu urbain a atteint 76%, alors que le taux des eaux usées épurées est estimé à 50%.
Cette performance, appelée à se consolider davantage grâce à l'adoption en 2016 de la nouvelle loi 36.15 sur l'eau, a permis ainsi d'atteindre les Objectifs de développement durables (ODD), notamment l'ODD6 qui a pour objectif de garantir l'accès de tous à l'eau et à l'assainissement et d'assurer une gestion durable à coût abordable, s'est-il félicité.
En ce qui concerne l'utilisation rationnelle de l'eau, le responsable a rappelé que le programme d'amélioration des rendements de réseaux ambitionne d'atteindre un rendement de 80% comme moyenne nationale d'ici 2025. Grâce à cette dynamique, le programme d'économie d'eau dans l'irrigation vise la reconversion en irrigation localisée de 50% des superficies irriguées d'ici 2020 avec comme perspective de porter ce taux à 70% en 2030.
La rencontre a été l'occasion d'annoncer le lancement d'un nouveau partenariat entre le Maroc, l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Conseil mondial de l'Eau, en coopération avec la république du Sénégal, en vue de promouvoir la sécurité de l'eau en Afrique.
Selon le ministère, ce partenariat vise principalement à soutenir les pays africains pour concevoir et mettre en œuvre des politiques nationales dans le domaine de l'eau, fondées sur les principes de bonne gouvernance et permettant d'assurer la sécurité hydrique et la réalisation des ODD à l'horizon 2030.
Cette initiative sera déclinée en un programme de travail biennal comprenant la production de données, d'analyses et de recommandations stratégiques relatives aux politiques nationales en matière de gestion des ressources en eau, l'évaluation des réformes liées à ces politiques au niveau régional, ainsi que l'organisation de dialogues nationaux, d'ateliers et de programmes de renforcement des capacités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.