Que s'est-il passé à Laâyoune après le sacre de l'Algérie à la CAN ?    Signature à Amman d'une convention de coopération et de deux mémorandums d'entente    Olympiade internationale de mathématiques. Brillante prestation marocaine    Mort d'une jeune fille à Laâyoune. Ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident    Terrorisme: Arrestation à Meknès d'un Marocain portant la nationalité française    Grand stade de Casablanca. Le ministère réagit aux rumeurs    Les actes de naissance et certificats médicaux seront standardisés    ONEE : Un programme d'investissement de 51,6 MMDH sur 4 ans    Le Roi Mohammed VI félicite l'équipe algérienne pour sa victoire    Salaires : l'écart se creuse entre public et privé    Le roi Mohammed VI félicite les Fennecs    La FRMF annonce un nouveau règlement concernant les agents sportifs    Temara : Un ex-enseignant tente un hold-up sur une agence de microcrédit    Meknès : 30 ans de prison pour avoir tué son ami à coups de rasoir    L'Boulevard : Carcass, Dizzy Dros et Dope D.O.D parmi les invités de la 19ème édition    Logements insalubres : la lâcheté politique    Terres collectives: Le dispositif bientôt en plénière    La lune et le doigt    Brèves Internationales    Brèves    Johnny Clegg, un blanc parmi les Zoulous    Eliminatoires de la CAN 2021    Rapport du gouvernement sur la situation des droits de l'Homme    Cryptomonnaie Le casse du siècle    Kabiné Komara : L'eau est à la fois une ressource indispensable et un facteur potentiel de conflit entre les individus et les nations    Une investiture à haut risque se profile pour Pedro Sanchez    Les bateaux de pêche européens retournent dans les eaux territoriales marocaines    Des peines de mort prononcées contre les assassins de deux Scandinaves à Imlil    Familly School, l'éducation comme figure de proue    Grogne à la CGEM    Nasser Bourita : Le Maroc dispose de tous les atouts pour se positionner en tant que partenaire crédible de l'Europe    La Juventus casse sa tirelire pour la pépite de Ligt    Klopp restera à Liverpool    Tom Cruise présente la bande-annonce du nouveau "Top Gun"    "Accro" à Terminator, Schwarzenegger ne pouvait refuser une suite    Muslim et Cheb Younes enchantent le public oujdi    Du casse-tête à la dream team ? la future Commission Von der Leyen    CAN 2021 : Le Maroc connaît ses adversaires pour les éliminatoires    Soulaliyates. Premier cap franchi pour trois projets de loi    L'Iran a saisi un tanker étranger soupçonné de « contrebande »    Sbagha Bagha 2019. Les murs ont des poèmes...    Communiqué du Bureau politique du PPS    Partenariat CGEM/SFI pour stimuler l'employabilité des femmes    CAN 2019: Algérie-Sénégal en finale inédite    Ramid présente le premier rapport sur "les réalisations en matière des droits de l'homme au Maroc"    Polémique sur un meeting Trump, une élue le traite de « fasciste »    Bouillon de culture    La syphilis regagne du terrain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc/FADES : Signature de deux accords de financement
Publié dans Les ECO le 19 - 06 - 2019

Deux accords de financement d'une valeur de 2,27 milliards de dirhams (MMDH) ont été signés, mercredi à Rabat, entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES).
Aux termes de ces accords, paraphés par le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, et le directeur général et président du conseil d'administration du FADES, Abdullatif Yusuf Al-Hamad, en présence du ministre de l'Equipement, du transport, de la logistique et de l'eau, Abdelkader Amara, le Fonds accorde deux prêts d'un montant global de 72 millions de dinars koweïtiens (soit l'équivalent de 2,27 MMDH).
Les prêts visent à contribuer au financement du projet de surélévation du barrage Mohammed V dans la région de l'Oriental et du projet de réalisation de la voie express de contournement de la ville de Laayoune.
Le projet de surélévation du barrage Mohammed V contribuera à l'amélioration de la régulation des eaux de l'Oued Moulouya et compensera la faible capacité de stockage du barrage en raison de l'accumulation des sédiments au fond de sa retenue, ce qui permettra d'assurer l'alimentation en eau potable et le développement de l'agriculture dans la Région.
Quant au projet de réalisation de la voie express de la ville de Laayoune, il constitue un maillon de l'axe routier Tiznit-Laayoune–Dakhla qui est en cours de réalisation dans le cadre de la mise en œuvre du modèle de développement des provinces du Sud du Royaume. Cet axe qui est la principale liaison routière entre le Nord et le Sud du Royaume permettra de renforcer les liens entre le Maroc et les pays de l'Afrique Subsaharienne.
A cette occasion, Benchaaboun s'est félicité du soutien continu du FADES en faveur des projets de développement lancés au Maroc, notant que le Fonds occupe une place de choix parmi les partenaires du Royaume.
Le ministre a rappelé dans ce sens que le partenariat entre le Maroc et le FADES dure depuis plus de quatre décennies, ajoutant que la première opération de financement du Fonds en faveur du Maroc date de 1975. Et depuis, quelque 72 accords de prêt ont été signés pour un montant de 4,4 milliards de dollars, outre 27 dons de plus de 19,4 millions de dollars.
"Les deux projets objets de ces deux conventions s'inscrivent parmi les priorités du gouvernement marocain du fait qu'ils sont placés au cœur de la politique de développement de notre pays dans ses deux volets relatifs à la gestion rationnelle des ressources en eau d'un côté, et au développement des provinces du Sud du Royaume d'un autre côté", a expliqué le ministre.
Pour sa part, M. Amara a indiqué dans une déclaration à la presse qu'il s'agit de "deux grands projets qui s'intègrent dans la politique publique marocaine relative à l'eau et au transport".
"Pour le premier projet, il s'agit d'un barrage qui date de 1967 et qui souffre d'un problème d'embasement. Il s'agit donc de le surélever pour qu'il puisse supporter une capacité d'un milliard de m2", a-t-il poursuivi.
Le deuxième porte sur la réalisation de la grande route de Tiznit-Dakhla qui s'étale sur 1055 km, a-t-il noté, ajoutant que ce projet a une particularité, car il prévoit un pont d'environ 1,7 km. Et d'ajouter que "nous avons opté pour un financement avec le FADES qui offre au Royaume des taux préférentiels assez intéressants".
Le DG du FADES a souligné, de son côté, que les deux accords de prêts concernent un premier projet visant à renforcer la capacité de stockage du barrage Mohammed V tandis que le deuxième porte sur la réalisation de la voie express de Laayoune, un projet, qui selon lui, revêt une importance particulière par rapport à l'autoroute maghrébine, financée en grande partie par le FADES. Il a en outre relevé que le Fonds aspire à contribuer à l'avenir au financement de davantage de projets de développement au Maroc, se félicitant des relations excellentes liant le Fonds au Royaume et qui reflètent, selon lui, l'efficacité dans la réalisataion des projets financés par le Fonds.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.