Asilah : Inauguration de la nouvelle gare routière    «Archéologie de l'intime» à la Fondation Dar Bellarj de Marrakech    Tournoi féminin UNAF : Victoire du Maroc face à la Tanzanie    Basket-ball : La sélection nationale s'incline en amical face à l'Algérie    La FRMF réduit la sanction de l'AS FAR    Ouverture officielle d'un consulat à Laâyoune    Sanctions contre Manchester City: Guardiola va-t-il claquer la porte ?    New York : le Maroc organise au siège de l'ONU un événement sur l'arganier    La CSMD à l'écoute des Marocains de France    Les jurys du 21e Festival National du Film dévoilés!    Conseil de gouvernement : La sécurité sociale au menu    Chômage au Maroc: les derniers chiffres du HCP    Port Tanger Med 2 : APM Terminals dépasse son 1er million d'EVP traités    CMA CGM s'engage dans l'accompagnement des start-ups    Dortmund de Haaland et Hakimi s'offre le PSG de Neymar    Données personnelles, les fortes recommandations de la CNDP et de la BM    À Meknès, un mur ismaïlien sacrifié sur l'autel de chantiers bâclés du PJD    Allemagne : deux attaques visant des bars font neuf morts près de Francfort    Elections régionales allemandes: Alliance Droite-Extrême droite    L'inventeur du « copier-coller » est mort    Météo Maroc: nuages instables avec averses orageuses ce jeudi    Coronavirus: le point sur la situation en Chine    Ministère de la Justice : la liberté provisoire accordée au Koweïtien poursuivi pour viol fait suite à une décision judiciaire    Quelque 170 étudiants marocains participent à New York au programme «Jeunes ambassadeurs aux Nations unies»    Bloomberg sous le feu de ses rivaux lors d'un débat démocrate tendu    Le plafond de verre de l'attentisme a éclaté    Réalité virtuelle: Et si les universités numérisaient le patrimoine architectural?    Tunisie: la composition du nouveau gouvernement annoncée (VIDEO)    Casillas prend sa retraite sportive    La Bundesliga dépasse les 4 Mds de chiffre d'affaires    Issue de parité entre Khouribguis et Mesfiouis    Divers Economie    Erdogan menace la Syrie de déclencher rapidement une opération à Idleb    Transparence : L'indice d'opacité financière 2020 fait état de progrès dans le domaine de la transparence mondiale (1/2)    Luis Martinez : Au-delà du "Hirak", il y a la crise économique qui vient    De l'urgence de la réforme du système électoral    10 000 pas par jour n'empêchent pas la prise de poids    Insolite : Accouplement de serpents    Débarquement au Japon des passagers du paquebot Diamond Princess    La régularité du dialogue politique entre le Royaume et le Pérou mise en relief    Divers    Maroc Telecom réalise un chiffre d'affaires de plus de 36,5 MMDH en 2019    Aït ben Haddou : "Game of Thrones" aux portes du désert marocain    La 70ème Berlinale sous le signe du politique et de la diversité    L'album engagé du rappeur Dave rafle la mise aux Brit Awards    Cash Plus accompagne le groupe Fnaire pour leur 20 ans de carrière à Paris    La pièce «Daïf Al Ghafla» présentée à Bruxelles    Nouveau coup de filet en Turquie contre le mouvement du prédicateur Gülen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc/FADES : Signature de deux accords de financement
Publié dans Les ECO le 19 - 06 - 2019

Deux accords de financement d'une valeur de 2,27 milliards de dirhams (MMDH) ont été signés, mercredi à Rabat, entre le gouvernement du Royaume du Maroc et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES).
Aux termes de ces accords, paraphés par le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaaboun, et le directeur général et président du conseil d'administration du FADES, Abdullatif Yusuf Al-Hamad, en présence du ministre de l'Equipement, du transport, de la logistique et de l'eau, Abdelkader Amara, le Fonds accorde deux prêts d'un montant global de 72 millions de dinars koweïtiens (soit l'équivalent de 2,27 MMDH).
Les prêts visent à contribuer au financement du projet de surélévation du barrage Mohammed V dans la région de l'Oriental et du projet de réalisation de la voie express de contournement de la ville de Laayoune.
Le projet de surélévation du barrage Mohammed V contribuera à l'amélioration de la régulation des eaux de l'Oued Moulouya et compensera la faible capacité de stockage du barrage en raison de l'accumulation des sédiments au fond de sa retenue, ce qui permettra d'assurer l'alimentation en eau potable et le développement de l'agriculture dans la Région.
Quant au projet de réalisation de la voie express de la ville de Laayoune, il constitue un maillon de l'axe routier Tiznit-Laayoune–Dakhla qui est en cours de réalisation dans le cadre de la mise en œuvre du modèle de développement des provinces du Sud du Royaume. Cet axe qui est la principale liaison routière entre le Nord et le Sud du Royaume permettra de renforcer les liens entre le Maroc et les pays de l'Afrique Subsaharienne.
A cette occasion, Benchaaboun s'est félicité du soutien continu du FADES en faveur des projets de développement lancés au Maroc, notant que le Fonds occupe une place de choix parmi les partenaires du Royaume.
Le ministre a rappelé dans ce sens que le partenariat entre le Maroc et le FADES dure depuis plus de quatre décennies, ajoutant que la première opération de financement du Fonds en faveur du Maroc date de 1975. Et depuis, quelque 72 accords de prêt ont été signés pour un montant de 4,4 milliards de dollars, outre 27 dons de plus de 19,4 millions de dollars.
"Les deux projets objets de ces deux conventions s'inscrivent parmi les priorités du gouvernement marocain du fait qu'ils sont placés au cœur de la politique de développement de notre pays dans ses deux volets relatifs à la gestion rationnelle des ressources en eau d'un côté, et au développement des provinces du Sud du Royaume d'un autre côté", a expliqué le ministre.
Pour sa part, M. Amara a indiqué dans une déclaration à la presse qu'il s'agit de "deux grands projets qui s'intègrent dans la politique publique marocaine relative à l'eau et au transport".
"Pour le premier projet, il s'agit d'un barrage qui date de 1967 et qui souffre d'un problème d'embasement. Il s'agit donc de le surélever pour qu'il puisse supporter une capacité d'un milliard de m2", a-t-il poursuivi.
Le deuxième porte sur la réalisation de la grande route de Tiznit-Dakhla qui s'étale sur 1055 km, a-t-il noté, ajoutant que ce projet a une particularité, car il prévoit un pont d'environ 1,7 km. Et d'ajouter que "nous avons opté pour un financement avec le FADES qui offre au Royaume des taux préférentiels assez intéressants".
Le DG du FADES a souligné, de son côté, que les deux accords de prêts concernent un premier projet visant à renforcer la capacité de stockage du barrage Mohammed V tandis que le deuxième porte sur la réalisation de la voie express de Laayoune, un projet, qui selon lui, revêt une importance particulière par rapport à l'autoroute maghrébine, financée en grande partie par le FADES. Il a en outre relevé que le Fonds aspire à contribuer à l'avenir au financement de davantage de projets de développement au Maroc, se félicitant des relations excellentes liant le Fonds au Royaume et qui reflètent, selon lui, l'efficacité dans la réalisataion des projets financés par le Fonds.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.