Les Panafricaines alertent sur l'urgence climatique    Equipementiers Une 4e usine pour TE Connectivity    L'autre guerre    Météo Maroc: Temps relativement froid ce samedi matin    Top mondial YouTube: Zouhair Bahaoui cartonne avec son nouveau clip (VIDEO)    Résultats financiers: CIH Bank tire son épingle du jeu en 2019    DGSN: un retraité soupçonné d'avoir violé deux mineurs à Larache    Agadir: mise en échec d'un trafic de contrebande de tabac    « Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Azilal : le parc jurassique ouvrira ses portes fin mars    Le Maroc prêt à apporter au Qatar tous les moyens humains et logistiques pour réussir le Mondial-2022 de football    Heureuse nouvelle pour Hamza Mendyl! (PHOTO)    Le mouvement de contestation populaire né il y a un an en Algérie cherche son second souffle    La municipalité d'Agadir veut attribuer le nom de feu le dirigeant pjdiste Abdellah Baha à une rue de la ville    Coronavirus : nouveaux foyers en Asie, morts en Iran, l'inquiétude remonte    Dans le bagage des candidats à la Maison Blanche il y a aussi… des casseroles    L'Allemagne renforce les mesures de sécurité après l'attentat raciste de Hanau    Tout comme le patrimoine marocain en général : La judaica marocaine a souffert du pillage à travers le temps    Le Maroc, terre d'un patrimoine ancestral : Les trésors juifs de Casablanca    Adieu Abdeslam Alla    Le HCP note une baisse de 0,1% de l'indice des prix à la consommation    Des rafales de vent attendues au Maroc: les villes concernées (Alerte météo)    Ce que pense Nouamane Lahlou de Dounia Batma et Saad Lamjarred (VIDEO)    La déconstruction d'un mythe    Officiel: Badr Hari de retour sur le ring (VIDEO)    Transferts: Après Ziyech, Idrissi annoncé en Premier League?    L'Atalanta Bergame séduit l'Europe    Le coronavirus pourrait coûter jusqu'à 30 milliards de dollars au secteur aérien    U.E: Les «villes libres» réclament des subventions…    ONU : Omar Hilale briefe le Conseil de sécurité sur sa visite en RCA    Wana retire sa plainte contre Maroc Telecom    Mohamed Benchaâboun: « Tous les indicateurs montrent que la dette marocaine est soutenable »    Economie nationale : 2020 devrait connaître un ralentissement    Lancement à Hay Hassani d'une plateforme d'intégration économique dédiée aux jeunes    Pourquoi Marrakech perd ses événements    Lancement de la deuxième édition du programme "Spin-off by PIS" dédié à l'entrepreneuriat des jeunes    La Commission européenne salue les efforts du Royaume en matière de réformes fiscales    La Commission de la programmation n'en fait qu'à sa tête    Le cancer n'est pas une fatalité    Divers    Divers sportifs    Achraf Hakimi et son retour au Real Madrid    Le Maroc constitue la première destination des exportations valenciennes en Afrique    Appel à la consécration d'une justice citoyenne    L'ambassadrice des Pays-Bas se félicite de l'intégration des MRE dans la société néérlandaise    L'industrie du cinéma a été plus inclusive en 2019 que lors de la décennie précédente    Le CCM dévoile les jurys du 21ème Festival national du film de Tanger    L'espoir du rap Pop Smoke abattu chez lui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Délais de paiement. Entreprises et établissements publics désormais contraints à la transparence
Publié dans Les ECO le 24 - 06 - 2019

Pendant longtemps, les entreprises et établissements publics ont été pointés du doigt en raison des délais de paiement y appliqués. Le tissu entrepreneurial est souvent monté au créneau pour dénoncer ce problème et tirer la sonnette d'alarme sur ses lourdes retombées sur le business.
Des mesures ont certes été prises, mais le problème demeure encore posé. En effet, les chiffres attestent que les délais de paiement ont baissé entre 2017 et 2018 de 14 jours pour les administrations et les Etablissements et entreprises publics (EEP) et de 19 jours pour les collectivités locales. Ces données ont été communiquées ce lundi à Rabat par le ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun lors de la deuxième réunion de l'Observatoire des délais des paiements (ODP).
C'est une "évolution satisfaisante", a estimé Benchaâboun, soulignant néanmoins que « nous sommes convaincus qu'avec d'autres actions qui ont été décidées aujourd'hui notamment, il y aura une avancée importante s'agissant de l'amélioration des délais de paiement et de la fluidification de notre économie".
Deux importantes annonces ont en effet découlé de la réunion de ce lundi. Cela concerne, d'une part, les intérêts moratoires avec la signature d'un arrêté fixant ces derniers au taux directeur actuellement à 5,25% et à partir du 1er janvier 2021 à 6,25% tout en gardant le même taux directeur. La deuxième nouveauté est, quant elle, relative à la diffusion d'une circulaire à l'ensemble des EEP dont l'objet est de rendre obligatoire la publication des délais de paiement des EEP à partir d'octobre 2019 et de les rendre transparents pour tous.
Les EEP sont donc aujourd'hui face à leur responsabilité de fluidifier leurs process et faire preuve de solvabilité. "Nous allons progressivement vers un affichage des délais de paiement de l'ensemble des EEP, la finalité étant de les pousser progressivement vers une certaine normalité bénéfique à l'ensemble de l'économie nationale", a expliqué le ministre de l'Economie et des finances.
Jusque-là, afin de gérer cette problématique question de délais de paiement, une circulaire avait été adressée en septembre dernier par le ministère de l'Economie et des finances à l'ensemble des EEP pour les sensibiliser sur la question et mettre en place un système de suivi et de mesure des progrès réalisés dans ce sens. Une autre circulaire avait également été adressée à cet effet par le ministre de l'Intérieur aux autorités locales.
Depuis mai 2019, le dépôt électronique des factures est permis par la TGR, ce qui constitue une grande avancée dans la gestion de la commande publique, a souligné Benchaâboun. Par ailleurs, certains EEP ont connu une restructuration en profondeur dans le but de dégager les moyens leur permettant d'honorer leurs engagements sans peser lourdement sur les finances publiques, en plus de la mise en place de plateformes électroniques afin de fluidifier les échanges entre les donneurs d'ordre et les fournisseurs et prestataires de services.
Ces nouvelles décisions permettront-elles d'alléger considérablement les délais de paiement? En tout cas, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Salaheddine Mezouar, saluant l'engagement et la mobilisation de l'ensemble des acteurs concernés pour régler la problématique des délais de paiement, a appelé à l'activation de la sensibilisation, le dispositif légal (veille et contrôle) et la dimension coercitive de l'Etat.
Enfin, le président de la CGEM a souligné qu'au delà d'être un organe de pilotage, l'ODP devrait constituer un véritable outil d'évaluation qui formulera et proposera, trimestriellement, à travers des groupes de travail thématiques, de nouvelles mesures et actions à entreprendre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.