Le rapprochement "historique" entre le Canada et le Maroc permettra aux deux pays de travailler sur les grands enjeux du monde    LDC Afrique: Pour suivre le derby Maghrébin WAC-USMA    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    La ministre espagnole des AE inaugure le nouveau siège du Consulat général d'Espagne à Rabat    Programme des principaux matchs du vendredi 24 janvier    Le Maroc reconnaît le gouvernement de Bolivie    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Coronavirus : la Grande muraille de Chine et Disneyworld Shangai fermés à cause de l'épidémie    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Wuhan Coronavirus Could Hit China's Economy Harder Than SARS    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    U.N. Suggests Bezos' Phone Was Hacked Using Saudi Crown Prince's Account    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Domaine maritime : Les députés donnent leur feu vert    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Vie des «pros» marocains d'Europe    Pas de hausse des taux des crédits bancaires en 2020    Le Maroc à la tête du groupe arabe de l'UNESCO    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    ONSSA : 17.641 tonnes d'aliments avariés détruites en 2019    Le Roi Mohammed VI félicite Chakib Alj, nouveau président du patronat marocain    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Dakhla : débats sur le rôle des anciennes bibliothèques dans la documentation civilisationnelle et culturelle du Sahara marocain    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Divers Economie    Le foncier confronté à des contraintes importantes en termes d'harmonisation et de convergence des objectifs et des actions    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les intoxications battent leur plein en été, mythe ou réalité ?
Publié dans Les ECO le 15 - 07 - 2019

Avec l'installation de cette vague de chaleur, avez-vous vu souffert en cette période ou vu un ou plusieurs de vos proches souffrir d'un mal de ventre, vomissements, et diarrhée aboutissant à un diagnostic d'intoxication alimentaire ? Les internautes ont été nombreux à manifester leur inquiétude quant à une poussée anormale d'infection digestive, évoquant un virus transmis à travers certains aliments. Point en commun de toutes ces personnes ayant manifesté ce malaise ? Manger à l'extérieur. Même pour ceux qui ont l'habitude de prendre leurs repas dans les restaurants, une fois l'été installé, les problèmes digestifs n'ont pas tardé à se montrer.
Les explications des professionnels
Ceci n'est pas un mythe ! Les gastro-entérites se multiplient en cette période de l'année à cause de la prolifération des bactéries qui s'accentue en temps chaud. Il faut doubler les règles d'hygiène et avoir une haute vigilance en termes de conservation de produits alimentaires. "Il faut respecter la chaîne du froid, et appliquer à la lettre la réglementation des normes relatives à la sécurité sanitaire des produits alimentaires que ce soit en été ou dans le reste de l'année. La chaleur favorise la multiplication de nombreuses bactéries, un plat laissé longtemps sans conservation adéquate en période chaude a toutes les chances de déclencher une intoxication alimentaire", nous explique Zineb Benamour Khoungui, diabétologue et nutritionniste.
Les aliments concernés
Tous les aliments sont concernés, la façon de gérer les aliments et l'entretien du réfrigérateur sont indispensables, surtout en pleine chaleur. Transport, manutention et stockage, toutes les opérations effectuées pour maintenir la fraîcheur de la nourriture doivent être suivies à la lettre selon chaque type d'aliments. Toute rupture de la chaîne frigorifique expose les aliments aux germes dangereux pathogènes, qui peuvent rendre toxiques ces derniers.
"Les crudités sont fortement concernées par ce phénomène en été. La chaleur, une mauvaise conservation et nettoyage, accélèrent la croissance microbienne et réduisent la durée de vie des légumes, fruits et certains poissons. Tout produit sain peut devenir un produit à risque en l'absence de ces normes, l'apparition de problèmes gastriques est une réaction naturelle du corps", détaille la diététicienne-nutritionniste, Riyane El Hayboubi
Les restaurants doivent se retrousser les manches
Il est facile d'appliquer ces habitudes au quotidien chez soi. La quantité et la fréquence des courses dans une maison sont facilement gérables, contrairement aux quantités d'aliments que reçoivent et gèrent les restaurants tous les jours. "Ceci peut expliquer pourquoi on est plus exposé à un risque d'intoxication en mangeant à l'extérieur", ajoute Riyane El Hayboubi.
La loi n°28-07, relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires, ne permet pas d'écart. Tous les établissements se doivent "d'utiliser les méthodes et températures adéquates permettant la bonne conservation des produits et veiller à ce qu'il n'y ait pas de rupture de la chaîne de froid afin d'éviter toute contamination ou détérioration". Ces normes ne sont que rarement respectées et contrôlées, une carence qui expose les consommateurs des repas au restaurant à plusieurs problèmes digestifs. Les professionnelles interrogées recommandent "d'éviter la consommation de crudités au restaurant, principalement en été pour limiter les risques d'intoxication alimentaire".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.