Les Editions de la Gazette en deuil, Nadia Sefraoui nous a quittés    Les supporters du WAC interdits de déplacement à Safi    Mohammed Abdennabaoui : Le ministère public veille à préserver l'activité de l'entreprise    Bank Al-Maghrib et la Banque Centrale d'Egypte renforcent leur partenariat    Casablanca : Un pédophile viole plus de 40 fillettes    La Chine affiche son ambition de « grande puissance » de l'internet    Hariri : «Le gouvernement a entamé ses réformes grâce aux manifestants»    Julian Assange, confus et bredouillant, devant la justice à Londres    Le Salon du cheval: Une 12ème édition réussie    Hong Kong : Premières excuses officielles de la police    Safi : Ouverture d'une enquête judiciaire pour féminicide    Marrakech accueille son premier musée dédié au Patrimoine immatériel    Technopole Foum El Oued : Une cité du savoir et de l'innovation au service des jeunes    Concert pour la tolérance 2019 : Pari réussi    Les fantaisies d'un président!    «L'écriture réhabilite la mémoire, efface la souffrance et interroge l'Histoire»    Journées musicales de Carthage. Un festival courageux !    Azrou promeut la culture coréenne    Label'Vie. "Une valeur de croissance au profil résilient"    Conformité fiscale/Personnes physiques : un cadre légal spécifique est en vue    Le Maroc rejoint le Réseau des Autorités de prévention de la corruption    PLF 2020: Les chiffres à retenir    Conjoncture favorable pour le textile    Akhannouch appelle à favoriser l'emploi des jeunes    Météo : Fortes pluies dans plusieurs régions du Maroc    Liban : Les manifestants ne décolèrent pas    Recherche scientifique. Un nano-satellite universitaire envoyé pour deux ans dans l'espace    Gouvernement. El Ouafi lâche la migration    Accidents de travail. La facture fait mal aux entreprises    Une belle leçon des joueurs botolistes    Solid'Action : Faisons des enfants des douars nos enfants !    Rabat : Arrestation d'un malade mental pour agression contre un muezzin    Au-delà d'une LDF    Production alimentaire : Le Maroc a atteint «un bon niveau» de couverture de ses besoins    Accès à l'information. Le parquet général secoue les tribunaux    Attijariwafa bank décroche le titre «Top Performer RSE» de l'année    Pour exercice de la médecine sans autorisation : Un Français épinglé à Marrakech    Météo: le temps qu'il fera ce lundi    Belle distinction de Yasser Daho    La politique pénale du Maroc jaugée à l'aune des droits de l'Homme    Calcio : La Juventus et Ronaldo enchaînent    Salon du cheval : La Sorba de Maher El Bachir remporte le GP S.M le Roi Mohammed VI de Tbourida    Les enseignants cadres des AREF se remettent en grève    Coppola travaille sur "Megalopolis", son projet de film le plus ambitieux    Participation marocaine au Festival des musiques "Oslo World"    Projection en Norvège du film "Paris Stalingrad" de la Marocaine Hind Meddeb    Salon du cheval: La Sorba de Maher El Bachir remporte le Grand Prix Mohammed VI de Tbourida    Les Botolistes proches de la qualification    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ADA s'illustre en Corée du Sud
Publié dans Les ECO le 29 - 08 - 2019

Le patron de l'Agence pour le développement agricole a présenté, à Songdo, le portefeuille de projets développés avec le Fonds vert climat ainsi que leur état d'avancement.
L'Agence pour le développement agricole (ADA) a activement pris part à la conférence de programmation mondiale du Fonds vert climat (FVC), tenue du 19 au 23 août à Songdo en Corée du Sud. À l'instar des dirigeants des rares institutions accréditées par le Fonds vert climat (FVC) dans le monde, son directeur général, Mehdi Al-Rifi, y a défendu le bilan d'activités de l'agence et plaidé pour plus de financements pour certains projets. C'est ainsi que, dès l'ouverture de la conférence, Al-Rifi est intervenu lors de la session de haut niveau axée sur le thème de «la programmation à l'ambition». À cette occasion, il a souligné la grande importance que le Maroc accorde à cette conférence et le rôle clé joué par le Fonds vert climat pour relever les défis du changement climatique en finançant des projets d'adaptation visant à atténuer leurs impacts négatifs, en particulier dans le continent africain. Démarrant son plaidoyer, le patron de l'ADA a ensuite insisté sur l'importance de prendre en compte l'impact du changement climatique sur le secteur agricole en particulier, et la nécessité de lui donner la priorité dans le financement de projets. Al-Rifi a, par la suite, passé en revue l'expérience de l'Agence de développement agricole en tant qu'institution marocaine accréditée auprès du Fonds vert climat et du Fonds pour l'adaptation en matière de mobilisation de fonds, de bonne gouvernance et de contrôle des règles de ces deux fonds mondiaux. Il a également présenté le portefeuille de projets avec le FVC et son état d'avancement, notamment le Projet de développement de l'arganier et ceux programmés pour les années à venir.
L'initiative AAA,une grande priorité
En bouclant son propos lors de cette session présidée par le directeur exécutif du Fonds pour l'environnement mondial, le directeur de l'ADA est longuement revenu sur l'initiative pour l'adaptation à l'agriculture africaine (AAA). Il a notamment rappelé l'importante réunion tenue sur le même sujet le 26 juin 2019 à Casablanca entre Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et le directeur exécutif du Fonds vert pour le climat. Et de déclarer que «l'initiative AAA, lancée lors de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) tenue à Marrakech en 2016, peut être d'une grande importance pour le fonds et les autres donateurs dans le domaine agricole, car elle peut faciliter la préparation et la hiérarchisation des projets d'adaptation ainsi que la mise en place de bonnes conditions de leur gouvernance auprès des banques de développement agricole».
Booster les investissements agricoles
Le patron de l'ADA et son équipe ont, par ailleurs, tenu plusieurs réunions et consultations bilatérales. Avec le directeur exécutif du Fonds vert pour le climat et son équipe technique, ils ont abordé les progrès du personnel, les projets programmés prioritaires ainsi que l'avancement du projet de relèvement du plafond de l'accréditation de l'agence, notamment pour lui permettre de financer des projets majeurs de plus de 50 millions de dollars. Ils ont également eu un entretien avec le responsable du Fonds pour l'adaptation sur l'état d'avancement du projet pilote d'adaptation dans l'oasis de Tafilalet. Et compte tenu de l'avancement satisfaisant du projet, celui-ci a donné son accord pour l'étendre, notamment en envisageant la possibilité de financer des projets similaires. Le patron de l'ADA a saisi l'opportunité pour inviter le directeur du fonds pour l'adaptation à organiser le prochain atelier international du fonds au Maroc, un événement qu'elle coordonnera avec le Fonds international de développement agricole (FIDA) dans le domaine de la coopération Sud-Sud.
Parallèlement à ces réunions, la délégation de l'ADA a participé à plusieurs autres sessions et ateliers sur les thèmes de l'accréditation des institutions nationales, du renforcement des capacités et de la levée des obstacles à l'accès au financement pour le climat, ainsi que sur l'échange d'expériences, les projets de programmation et les conditions d'acceptation du financement. Et en examinant le climat agricole, le FVC et ses partenaires ont constaté que la dynamique enclenchée dans ce secteur est un exemple international réussi et exemplaire. La délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a saisi cette occasion pour souligner la nécessité de simplifier les procédures d'obtention du financement du fonds vert et d'adapter les conditions d'acceptation des projets en fonction des caractéristiques de chaque projet et de ses priorités. Le directeur général de l'AIEA y a également souligné la nécessité d'accélérer l'aide aux pays africains pour renforcer leurs capacités en matière d'accréditation des fonds climat, de bonne gouvernance, de programmation et d'ingénierie de projet afin de faciliter leur accès au financement climat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.