Diffusion de fausses informations sur des cas présumés d'infection : Deux filles arrêtées à Tanger    Bank Al Maghrib: Adoption de nouvelles mesures de politique monétaire et prudentielles    Coronavirus : 120 nouveaux cas en 24 heures, 479 au total    OMS : des prévisions inquiétantes pour le Maroc ? C'est faux !    Gestion de la relation client : Webhelp répond aux fake news    Covid-19: Ces solidaires… pour plaire    L'examen cyclique de l'humanité!    Covid-2019: un peu de souffle pour le MASI    Les effets du COVID-19 sur l'alimentation et l'agriculture à l'échelle mondiale    ADM maintient ses services sur le réseau autoroutier au standard de sécurité et de qualité    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    Un test en cinq minutes pour les automobilistes aux EAU    La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Abderrahim Nouri : Ça se passe bien avec Appie    Outre les meetings de Stockholm et Naples : La Diamond League reporte le meeting de Rabat    Le coronavirus chasse les dirigeants du Polisario des camps de Tindouf    Le quotidien du Premier secrétaire de l'USFP durant le confinement sanitaire    Les aides du Fonds spécial face à un dilemme de ciblage    Des médecins militaires appelés à la rescousse à Tiznit, Tan Tan et Taza    Appui de l'Union européenne au Fonds spécial pour la gestion du Covid-19    La capacité litière de réanimation passera à 3.000 unités sous peu    La Fédération royale marocaine de handball donne 200.000 DH    "Les artistes luttent contre le déplaisir du confinement    Bob Dylan sort une chanson taillée pour cette période    Le Bolchoï diffuse ses meilleurs spectacles sur YouTube    Algérie : le journaliste Khalid Drareni incarcéré en détention préventive    Vahid: Taarabt, un nouvel homme    Une journée mondiale du théâtre pas comme les autres    Coronavirus : lourd bilan en Espagne, avec 838 morts en 24 heures    Banque Populaire : les crédits immobiliers reportés pour les personnes impactées    Sondage: la cote de popularité de Macron s'envole    Hongrie: Viktor Orban renforce ses pouvoirs…    Coronavirus: décès de l'ex-ministre Patrick Devedjian    McDonald's sert quotidiennement des repas gratuits    Coronavirus/Juve: le salaire de Cristiano Ronaldo va baisser    NT7arko f'dar! La MDJS lance une application pour bouger à la maison    Nasr Mégri chante « Corona »    CNDP et AMRC se mobilisent pour faciliter le télétravail    Le Président de la Commission de l'Union africaine, testé négatif au coronavirus    Coronavirus : le Président américain promulgue le plan de sauvetage massif de l'économie    Santé, nutrition et condition physique : La FRMF lance une série de vidéos au profit des footballeurs confinés    Coronavirus: le bilan s'alourdit en Algérie    L'Union européenne appuie les efforts du Maroc pour faire face à la pandémie du Covid-19 avec un budget immédiat de 150M €    Ahmed El Khichen, auteur autodidacte, transforme son salon de coiffure en librairie    Bonne nouvelle pour les Marocains établis en France (PHOTO)    Samira Said lance «Waqiâ Majnoun»    Pourquoi avons-nous besoin de la pensée rationnelle contre les manipulations fantaisistes?    Abdelhak Nouri: on en sait plus sur son état de santé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ADA s'illustre en Corée du Sud
Publié dans Les ECO le 29 - 08 - 2019

Le patron de l'Agence pour le développement agricole a présenté, à Songdo, le portefeuille de projets développés avec le Fonds vert climat ainsi que leur état d'avancement.
L'Agence pour le développement agricole (ADA) a activement pris part à la conférence de programmation mondiale du Fonds vert climat (FVC), tenue du 19 au 23 août à Songdo en Corée du Sud. À l'instar des dirigeants des rares institutions accréditées par le Fonds vert climat (FVC) dans le monde, son directeur général, Mehdi Al-Rifi, y a défendu le bilan d'activités de l'agence et plaidé pour plus de financements pour certains projets. C'est ainsi que, dès l'ouverture de la conférence, Al-Rifi est intervenu lors de la session de haut niveau axée sur le thème de «la programmation à l'ambition». À cette occasion, il a souligné la grande importance que le Maroc accorde à cette conférence et le rôle clé joué par le Fonds vert climat pour relever les défis du changement climatique en finançant des projets d'adaptation visant à atténuer leurs impacts négatifs, en particulier dans le continent africain. Démarrant son plaidoyer, le patron de l'ADA a ensuite insisté sur l'importance de prendre en compte l'impact du changement climatique sur le secteur agricole en particulier, et la nécessité de lui donner la priorité dans le financement de projets. Al-Rifi a, par la suite, passé en revue l'expérience de l'Agence de développement agricole en tant qu'institution marocaine accréditée auprès du Fonds vert climat et du Fonds pour l'adaptation en matière de mobilisation de fonds, de bonne gouvernance et de contrôle des règles de ces deux fonds mondiaux. Il a également présenté le portefeuille de projets avec le FVC et son état d'avancement, notamment le Projet de développement de l'arganier et ceux programmés pour les années à venir.
L'initiative AAA,une grande priorité
En bouclant son propos lors de cette session présidée par le directeur exécutif du Fonds pour l'environnement mondial, le directeur de l'ADA est longuement revenu sur l'initiative pour l'adaptation à l'agriculture africaine (AAA). Il a notamment rappelé l'importante réunion tenue sur le même sujet le 26 juin 2019 à Casablanca entre Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, et le directeur exécutif du Fonds vert pour le climat. Et de déclarer que «l'initiative AAA, lancée lors de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP22) tenue à Marrakech en 2016, peut être d'une grande importance pour le fonds et les autres donateurs dans le domaine agricole, car elle peut faciliter la préparation et la hiérarchisation des projets d'adaptation ainsi que la mise en place de bonnes conditions de leur gouvernance auprès des banques de développement agricole».
Booster les investissements agricoles
Le patron de l'ADA et son équipe ont, par ailleurs, tenu plusieurs réunions et consultations bilatérales. Avec le directeur exécutif du Fonds vert pour le climat et son équipe technique, ils ont abordé les progrès du personnel, les projets programmés prioritaires ainsi que l'avancement du projet de relèvement du plafond de l'accréditation de l'agence, notamment pour lui permettre de financer des projets majeurs de plus de 50 millions de dollars. Ils ont également eu un entretien avec le responsable du Fonds pour l'adaptation sur l'état d'avancement du projet pilote d'adaptation dans l'oasis de Tafilalet. Et compte tenu de l'avancement satisfaisant du projet, celui-ci a donné son accord pour l'étendre, notamment en envisageant la possibilité de financer des projets similaires. Le patron de l'ADA a saisi l'opportunité pour inviter le directeur du fonds pour l'adaptation à organiser le prochain atelier international du fonds au Maroc, un événement qu'elle coordonnera avec le Fonds international de développement agricole (FIDA) dans le domaine de la coopération Sud-Sud.
Parallèlement à ces réunions, la délégation de l'ADA a participé à plusieurs autres sessions et ateliers sur les thèmes de l'accréditation des institutions nationales, du renforcement des capacités et de la levée des obstacles à l'accès au financement pour le climat, ainsi que sur l'échange d'expériences, les projets de programmation et les conditions d'acceptation du financement. Et en examinant le climat agricole, le FVC et ses partenaires ont constaté que la dynamique enclenchée dans ce secteur est un exemple international réussi et exemplaire. La délégation de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a saisi cette occasion pour souligner la nécessité de simplifier les procédures d'obtention du financement du fonds vert et d'adapter les conditions d'acceptation des projets en fonction des caractéristiques de chaque projet et de ses priorités. Le directeur général de l'AIEA y a également souligné la nécessité d'accélérer l'aide aux pays africains pour renforcer leurs capacités en matière d'accréditation des fonds climat, de bonne gouvernance, de programmation et d'ingénierie de projet afin de faciliter leur accès au financement climat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.