Coronavirus : 246 nouveaux cas, 13.215 cas au total, vendredi 3 juillet à 10h    ONCF: 350.000 voyageurs depuis l'annonce du déconfinement    Compétences numériques : Microsoft et LinkedIn soutiennent le retour à l'emploi    Démission du gouvernement français: ce que l'on sait    Bac au Maroc: l'épreuve d'arabe a fuité sur Facebook    Coronavirus au Maroc-Situation à 10h: 246 nouveaux cas, 13.215 au total    Casablanca : Les épreuves du Bac sous haute sécurité sanitaire    Ouvertures des frontières: L'Espagne reste fermée aux Marocains, Algériens et Chinois    Laâyoune : Près de 12 tonnes de drogue incinérées    Fès: drame évité de justesse à l'ancienne médina    Un PJDiste ose : « Les Amazighs et les Juifs marocains d'Israël sont des traitres »    Devises vs Dirham: les cours de change de ce vendredi 3 juillet    Tawtik.ma : Plus de 400.000 opérations gérées annuellement sur la plateforme    Interview – NoboxLab: Une startup tangéroise qui promeut la formation à distance    Forum Sino-Arabe : une alliance stratégique renforcée    Edouard Philippe présente sa démission    Remaniement : le Premier ministre français Édouard Philippe démissionne, son remplaçant désigné dans quelques heures    Edito : Bac    Mohamed Ziane écope d'une année de suspension d'exercice de la fonction    Musées: Le ministère de la Culture appuie la FNM    Et si Casablanca retrouvait son statut de «ville monde»?    Le Maroc réitère sa demande à Amnesty international    Installation à Lima du groupe d'amitié parlementaire Pérou-Maroc    Le CSPJ plaide pour la préservation de l'indépendance de la justice    Plan israélien d'annexion : le groupe arabe auprès de l'Unesco, présidé par le Maroc, vent debout contre le projet    Aymane Mourid signe à Leganés jusqu'en 2024    Championnat national virtuel de muai-thaï    Amekraz/CNSS. Il y'a encore plus grave    L'appel de la Palestine à la communauté internationale pour contrecarrer l'arbitraire israélien    Le CMC plaide pour un Etat stratège, régulateur et soucieux d'améliorer le niveau de vie des populations    Marocains bloqués à l'étranger: rapatriement d'un nouveau groupe depuis l'Égypte    Le WAC se prépare à défendre son titre    Après l'allégement des mesures de confinement, la reprise des tournages fait face à une série de difficultés    Nouvelles "mesures de résistance" en faveur du cinéma    Cinq œuvres de réalisateurs marocains subventionnées par Doha Film Institute    Driss Lachguar préside vendredi et samedi trois réunions régionales    Lions de l'Atlas. Chadli pour succéder à Revel ?    Lampard a déjà un programme pour Ziyech    Les allégations des adversaires de l'intégrité territoriale du Royaume mises à nu    Détournement de l'aide par le polisario et l'Algérie: le Parlement européen se saisit officiellement de l'affaire    Officiel: Achraf Hakimi rejoint l'Inter    Le beau message de Bachir Abdou à Saad Lamjarred (PHOTO)    Novak Djokovic testé négatif au coronavirus    « Folle de lui » de TiiwTiiw & LACRIM enflamme la toile    Comment Kabila détournait les richesses de la RDC    Ali Essafi et Tala Hadid rejoignent l'Académie des Oscars    Liga: un Marocain signe à Leganés    Visite de soutien et de solidarité du Premier secrétaire à l'Ambassadeur de Palestine à Rabat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Loi cadre de l'enseignement. Une commission gouvernementale pour fixer les priorités
Publié dans Les ECO le 20 - 09 - 2019

Les priorités pour la mise en oeuvre de la loi cadre de l'éducation et de la formation seront fixées par une commission, présidée par le chef du gouvernement dont le décret sera adopté la semaine prochaine par le ِِconseil de gouvernement. C'est ce que nous a souligné le ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi dans un point de presse tenu ce matin sur la rentrée pédagogique.
Une autre commission prévue par la loi cadre devra être créée pour se pencher sur la révision des programmes.
Le chantier de la révision législative est très ambitieux. Le gouvernement compte amender six lois ayant trait à l'enseignement supérieur, la formation professionnelle, au secteur privé... En outre, pas moins de 79 décrets et 80 arrêtés sont dans le pipe.
Sur le volet du financement, le montant estimé pour la mise en oeuvre de la réforme est de 10 milliards de dirhams par an. Un montant qui devra être mobilisé par non seulement le ministère de tutelle mais de l'ensemble des partenaires dont les collectivités territoriales. Une augmentation du budget du secteur est prévue au niveau de la loi des finances.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.