Des agents de voyage et des professionnels examinent les moyens de promouvoir la destination Dakhla    L'Inde donne son feu vert pour l'exportation du vaccin vers le Maroc    La forte participation à la conférence de soutien à l'initiative d' autonomie confirme le réalisme de la vision marocaine    L'appui US au plan d' autonomie s 'inscrit dans une logique de rupture par rapport au statu quo qui entretenait la tension dans la région    Le Maroc plaide pour une stratégie africaine de l'éducation    Tel-Aviv accueille le premier incubateur israélo-marocain    La CCIS de Dakhla-Oued Eddahab et Attijariwafa Bank scellent un partenariat pour soutenir les commerçants et lesTPE    Mobilité propre : Volvo capitalisera désormais sur l'électrique cette année    Le Maroc et Israël signent un accord pour des vols directs entre les deux pays    SM le Roi reçoit le ministre émirati des affaires étrangères et de la coopération internationale    Joe Biden marque la rupture avec Trump à son arrivée à la Maison Blanche    Matteo Renzi, le ténor toscan devenu inaudible    Rallye Aïcha des Gazelles : la 30ème édition de nouveau reportée    Belhanda, buteur et passeur avec Galatasaray    Botola Pro D2: Le RAC et le TAS se neutralisent    La Juventus s ' adjuge la Supercoupe d'Italie    Evolution du coronavirus au Maroc : 1164 nouveaux cas, 4 63. 706 au total, jeudi 21 janvier 2021 à 18 heures    "Le secret de la lettre " , nouveau roman de Mohammed Ennaji    Le premier club de tolérance et de coexistence voit le jour à Essaouira    Ecrivain le plus lu de France, Guillaume Musso a écrasé ses concurrents en 2020    Lutte contre la corruption : des experts internationaux plaident pour une approche solide et coordonnée    L'Opinion : Distorsions espagnoles    Faculté de droit de Rabat : Des partenariats pour l'inclusion professionnelle    Radios privées, une «mue» bienfaitrice!    SM le Roi félicite M. Faustin-Archange Touadéra    Les détenus d'Al-Hoceima transférés suite à des comportements contraires aux lois    Abdelghani Siffeddine : Un grand Rajaoui s'éteint    Les écrans menacent-ils la vie de nos enfants ?    Stimuler vos défenses immunitaires    Comment fonctionnera le nouveau bachelor marocain    Mondial des clubs : Le Bayern affrontera Al Duhail ou Al Ahly en demi-finale    L'ONU condamne le meurtre de deux Casques bleus, dont un Marocain, en République centrafricaine    Coupe du Roi : le Real éliminé par un club de D3 espagnole    Casablanca: mise en échec d'une tentative d'exportation illicite de pièces géologiques    «Mohammed VI, la vision d'un Roi : actions et ambitions»    «Livre de chevet : les effets positif de la pandémie»    A la découverte de l'univers fantastique de Yassine Balbzioui à Rabat    Rencontre-débat avec Zainab Fasiki à l'IF de Fès    Renault Maroc maintient son leadership    Gestion de la Covid-19 : le Maroc, modèle en Afrique et dans la région Mena    Mise au point : Les "attaques injustifiées" et les "assertions diffamatoires" de RSF ne passent pas    France. Contre l'extrémisme turc, le remède marocain et émirati    Activité portuaire : une croissance honorable malgré la crise    Inde : prochaine référence dans la production de vaccins ?    Digitalisation, Marjane holding met le turbo    Vaccins contre le Covid-19 : victoire du « chacun pour soi »    CHAN 2020 / Groupe A: Une journée à l'avantage du Burkina Faso    Le poison de « la vérité alternative »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Que le jasmin prospère
Publié dans Les ECO le 16 - 10 - 2019

Qui a dit que l'Afrique n'était pas une terre de démocratie et de démocrates? La perception néo-coloniale qui voudrait asseoir la tutelle occidentale sur le continent est plus que jamais dépassée. Outre l'Afrique du Sud, l'exception africaine, il y a l'Ethiopie, le Kenya, le Nigeria, le Sénégal, le Rwanda, le Ghana et j'en passe. Cette fois-ci, l'exemple nous vient de tout près, d'un pays situé dans une zone de turbulences, la Tunisie. Les élections présidentielles tunisiennes requièrent de la part des observateurs internationaux une attention particulière puisque la véritable démocratie rencontre toujours des obstacles dans la zone MENA.
Les titres les plus prestigieux de par le monde n'ont pas tari d'éloges sur cette jeune expérience qui mérite soutien et parrainage. Le New York Times, le Washington Post, Le Monde, Der Spiegel, El País se sont tous focalisés sur ces élections qu'ils ont qualifiées d'exceptionnelles. Il faut dire que nos amis et frères tunisiens ont compris, après la Révolution du Jasmin, qu'un système démocratique réussi passe par le partage des pouvoirs. Oui, le partage. Un mot qui ne devrait pas faire peur. C'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont prôné un système parlementaire où les pouvoirs du Premier ministre dépassent ceux du président de la république. Ils ont voulu protéger la volonté populaire exprimée par les urnes d'éventuels égarements du chef de l'Etat.
Cette jeune expérience suit un chemin semé d'embûches, à l'instar de l'éclatement du paysage politique, confirmé par les résultats des législatives, l'instabilité des pays voisins entraînant des risques sécuritaires, une crise économique annonciatrice de contestations populaires, etc. Face à ces défis, la Tunisie a gagné la confiance de ses citoyens et le respect international. Deux éléments clés, gages d'une reconstruction sur des bases solides. Le commissaire de l'Union européenne n'a-t-il pas exprimé «la disposition de l'UE à soutenir par tous les moyens cette jeune démocratie»? Que le jasmin prospère !


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.