Le rapprochement "historique" entre le Canada et le Maroc permettra aux deux pays de travailler sur les grands enjeux du monde    LDC Afrique: Pour suivre le derby Maghrébin WAC-USMA    Zalar Agri réussit à lever 24 millions de dollars auprès de l'IFC    La ministre espagnole des AE inaugure le nouveau siège du Consulat général d'Espagne à Rabat    Programme des principaux matchs du vendredi 24 janvier    Le Maroc reconnaît le gouvernement de Bolivie    Irak : des milliers de manifestants réclament le départ des troupes américaines    Coronavirus : la Grande muraille de Chine et Disneyworld Shangai fermés à cause de l'épidémie    Une publication en hommage posthume à Abdelkébir Khatibi    Wuhan Coronavirus Could Hit China's Economy Harder Than SARS    mWellness Group prévoit d'investir 200 MDH au Maroc d'ici 2025    U.N. Suggests Bezos' Phone Was Hacked Using Saudi Crown Prince's Account    Brexit: Signature de l'accord à Bruxelles avant sa ratification par le Parlement européen    Adam de Maryam Touzani    Domaine maritime : Les députés donnent leur feu vert    Le Raja accroché à la veille de son départ en Tunisie    Vie des «pros» marocains d'Europe    Pas de hausse des taux des crédits bancaires en 2020    Le Maroc à la tête du groupe arabe de l'UNESCO    Proche-Orient: Trump promet son plan de paix dans les jours à venir    Coronavirus : L'ambassade du Maroc en Chine suit la situation de près    Fnideq : Saisie de près de 10.000 comprimés psychotropes    Trump doit être destitué car « le bien et la vérité comptent », affirme l'accusation    ONSSA : 17.641 tonnes d'aliments avariés détruites en 2019    Le Roi Mohammed VI félicite Chakib Alj, nouveau président du patronat marocain    Chakib Alj et Mehdi Tazi tracent de nouveaux horizons pour la CGEM    Dakhla : débats sur le rôle des anciennes bibliothèques dans la documentation civilisationnelle et culturelle du Sahara marocain    Rencontre entre le Monarque et le Roi du Bahreïn à Rabat    Indice de perception de la corruption 2019 : Le Maroc perd 7 places    Voici le temps qu'il fera ce vendredi    Mercato : Le Hellas Vérone négocie avec l'AC Fiorentina pour Amrabat    «Sourtna», quand de jeunes photographes prennent d'assaut le Fort Rottenbourg    Le Souverain accorde une audience à l'archevêque de Rabat    Les députés russes approuvent les amendements constitutionnels de Poutine    S.M le Roi reçoit plusieurs ambassadeurs étrangers    Ecologique pendant son utilisation, la trottinette électrique l'est un peu moins lors des phases de production et de recyclage    Divers Economie    Le foncier confronté à des contraintes importantes en termes d'harmonisation et de convergence des objectifs et des actions    Réunion du Bureau de la Chambre des représentants    La ménopause prématurée augmente le risque d'avoir des problèmes de santé à la soixantaine    Ziyech victime d'une déchirure musculaire au mollet    Yassin Ayoub signe au Panathinaïkos    Mohamed Wahab désigné meilleur officiel technique africain 2019 par la CAA    Ces stars mariées à leur amour de jeunesse    A Essaouira, le travail de mémoire commune des juifs et des musulmans    Parution de l'ouvrage "Renouveau pour le Maroc" de ses coauteurs Abdelaâli Benchekroun et Nour-Eddine Saoudi    Comment les étudiants voient leurs rêves s'éloigner    Cinéma : Adam, la force des femmes devant et derrière la caméra    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USFP. La réconciliation dans l'impasse
Publié dans Les ECO le 31 - 10 - 2019

Sans surprise, les ténors de l'USFP étaient absents de la célébration du 60e anniversaire du parti, placée sous le signe de la réconciliation. Le premier secrétaire, Driss Lachgar n'est pas parvenu, comme il l'espérait, à recoller les morceaux de son parti. Difficile de faire table rase du passé.
Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires, Driss Lachgar, n'a visiblement pas remporté le pari de la réconciliation avec tous les Ittihadis, y compris ceux qui ont quitté le parti pour rejoindre d'autres formations. Sans surprise, les ténors, qui étaient très attendus pour la réussite de cette réconciliation, étaient absents de la célébration du 60e anniversaire du parti de la rose. Il s'agit notamment de Abderrahmane El Youssoufi, Mohamed El Yazghi, Mohammed El Achâari, Mohamed El Gahs, Fathallah Oualalou… Pourtant, Lachgar et ses camarades du bureau politique ont pris, au cours des derniers mois, leur bâton de pèlerin pour aller prêcher la bonne parole auprès de nombre de ténors et ex-dirigeants de l'USFP qui se sont retirés de la scène politique ou du parti.
«La mission de recoller les morceaux de l'USFP, qui a été secouée de plein fouet par des luttes intestines, est manifestement plus difficile qu'il n'y paraît», nous confie avec amertume un membre du parti.
C'était pourtant prévisible au vu de l'ampleur des divergences internes et la manière avec laquelle les divergences ont été gérées. Le dernier remaniement ministériel y est aussi pour quelque chose, du moins auprès de certains militants qui n'apprécient pas la participation de l'union socialiste dans le gouvernement tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Fallait-il se retirer du gouvernement comme le PPS? Cette option n'a jamais été envisagée par la direction du parti. Quoi qu'il en soit, il s'avère nécessaire de tourner la page des querelles internes pour mieux appréhender l'avenir.
L'unification des rangs des héritiers de Abderrahim Bouabid s'impose pour renforcer leur positionnement dans l'échiquier politique et stopper la descente aux enfers du parti dans les élections. C'est en tout cas la conviction affichée par plusieurs voix internes qui appellent à s'unir autour d'un projet politique. Le parti, rappelons-le, a essuyé en 2016 un échec cuisant en perdant 19 sièges par rapport à 2011 et 37 sièges par rapport à 1997. Quid des alliances? L'USFP aspire à unifier les rangs de la gauche, comme réitéré par Lachgar. Le parti de la rose entend lancer un appel aux partis et syndicats de gauche pour «étudier les nouvelles perspectives d'une action commune». Mais cet appel risque aussi de ne pas être entendu par les composantes de la gauche qui ne sont pas sur la même longueur d'ondes sur nombre de dossiers, bien que le vœu de l'unification de cette famille politique soit partagé..


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.