CHAN (Maroc-Ouganda) / Ammouta : « Le match sera décisif pour les deux sélections »    Berrechid-Settat: accident de plus de 30 véhicules (vidéo)    Evolution du coronavirus au Maroc : 337 nouveaux cas, 466.626 au total, lundi 25 janvier 2021 à 18 heures    Journée internationale de l'éducation : l'UNESCO soutient l'employabilité dans le Maghreb    OCDE : le Maroc ne figure pas parmi les gros émetteurs de carbone    Forum de Davos : Le redressement de l'économie post-Covid en débat (vidéo)    L'OFI plaide pour des listes électorales égalitaires    Musées : La FNM lance un concours pour la création et la réalisation graphiques destinées à la refonte de son identité visuelle    Le rock maghrébin en concert à Meknès    "Communication de crise. Crise de communication", nouvel ouvrage de Mustapha Elouizi    Le souffle révolutionnaire donne un nouvel élan au cinéma soudanais    La Ligue arabe salue les accords auxquels les parties libyennes sont parvenues à Bouznika    L'Opinion : La Maison tranche...    La souveraineté du Maroc sur ses terres, cette indéniable réalité qui enrage la junte et ses marionnettes    Zakaria Aboub: Les Lionceaux de l'Atlas visent le podium à la CAN U20    Youssef En-Nesyri, au sommet de la Liga    L'OCK accroché par Wydad Témara    Un décret Royal relatif au statut particulier des internes des hôpitaux au menu du Conseil de gouvernement    Rabat : Une convention entre la Faculté de droit et le Parlement    «ISRAE, ELLE...», nouveau roman de Mohamed Ouissaden    Covid-19: Mobilisation des moyens appropriés pour réussir la campagne de vaccination    Le dirham se déprécie de 0,67% face à l' euro    Smartphones : Attention au hacking malveillant !    La Chine accorde un grand attachement envers l'Afrique    Navalny marque des points dans un combat à hauts risques avec le Kremlin    Quand Victor Hugo guerroie contre l'anankè    Bientôt un prix spécial du nom de feu Noureddine Saïl    Le frère de Maître Gims s'installe à Marrakech    Neta ElKayam « La musique ancienne judéo-marocaine est la voix du futur »    Gilles Devendeville : « Le Maroc n'a à souffrir de la comparaison avec aucun pays sur le plan du commerce »    La CGEM coopte la Fédération Marocaine de l'Externalisation des Services    Les Etats-Unis comptent s'appuyer sur les succès de la normalisation avec le Maroc dans les relations américano-israéliennes    Impôts: ce qui change pour les commerçants    Le trafic y afférent a grimpé de 20% en 2020: Tanger Med, 1er port à conteneurs de la Méditerranée    France : reprise des visas de regroupement familial    Air Arabia : nouvelle liaison internationale à partir de Nador    Dr Tayeb Hamdi : «les laboratoires privés ne peuvent pas détecter la nouvelle souche du coronavirus»    Vaccin AstraZeneca… ce qu'il faut savoir    La 30è édition du Rallye Aïcha des Gazelles reportée    Manchester United en huitièmes, Arsenal éliminé    Handball / Chili-Maroc (28-17) : Défaite inattendue ! A qui la faute ?    Maroc-Israël : un accord signé pour le lancement de vols directs entre les deux pays    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Algérie. Ça sent encore la naphtaline soviétique    Turquie-Grèce. Erdogan met de l'eau dans son vin    Sahara. L'Afrique du Sud toujours aussi hostile au Maroc    Cyclisme: La FRMC organise un stage de préparation à Benslimane    Manifs anti-couvre-feu : La Hollande s'enflamme (vidéos)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





USFP. La réconciliation dans l'impasse
Publié dans Les ECO le 31 - 10 - 2019

Sans surprise, les ténors de l'USFP étaient absents de la célébration du 60e anniversaire du parti, placée sous le signe de la réconciliation. Le premier secrétaire, Driss Lachgar n'est pas parvenu, comme il l'espérait, à recoller les morceaux de son parti. Difficile de faire table rase du passé.
Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaires, Driss Lachgar, n'a visiblement pas remporté le pari de la réconciliation avec tous les Ittihadis, y compris ceux qui ont quitté le parti pour rejoindre d'autres formations. Sans surprise, les ténors, qui étaient très attendus pour la réussite de cette réconciliation, étaient absents de la célébration du 60e anniversaire du parti de la rose. Il s'agit notamment de Abderrahmane El Youssoufi, Mohamed El Yazghi, Mohammed El Achâari, Mohamed El Gahs, Fathallah Oualalou… Pourtant, Lachgar et ses camarades du bureau politique ont pris, au cours des derniers mois, leur bâton de pèlerin pour aller prêcher la bonne parole auprès de nombre de ténors et ex-dirigeants de l'USFP qui se sont retirés de la scène politique ou du parti.
«La mission de recoller les morceaux de l'USFP, qui a été secouée de plein fouet par des luttes intestines, est manifestement plus difficile qu'il n'y paraît», nous confie avec amertume un membre du parti.
C'était pourtant prévisible au vu de l'ampleur des divergences internes et la manière avec laquelle les divergences ont été gérées. Le dernier remaniement ministériel y est aussi pour quelque chose, du moins auprès de certains militants qui n'apprécient pas la participation de l'union socialiste dans le gouvernement tant sur le plan quantitatif que qualitatif. Fallait-il se retirer du gouvernement comme le PPS? Cette option n'a jamais été envisagée par la direction du parti. Quoi qu'il en soit, il s'avère nécessaire de tourner la page des querelles internes pour mieux appréhender l'avenir.
L'unification des rangs des héritiers de Abderrahim Bouabid s'impose pour renforcer leur positionnement dans l'échiquier politique et stopper la descente aux enfers du parti dans les élections. C'est en tout cas la conviction affichée par plusieurs voix internes qui appellent à s'unir autour d'un projet politique. Le parti, rappelons-le, a essuyé en 2016 un échec cuisant en perdant 19 sièges par rapport à 2011 et 37 sièges par rapport à 1997. Quid des alliances? L'USFP aspire à unifier les rangs de la gauche, comme réitéré par Lachgar. Le parti de la rose entend lancer un appel aux partis et syndicats de gauche pour «étudier les nouvelles perspectives d'une action commune». Mais cet appel risque aussi de ne pas être entendu par les composantes de la gauche qui ne sont pas sur la même longueur d'ondes sur nombre de dossiers, bien que le vœu de l'unification de cette famille politique soit partagé..


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.