Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Rapport international sur la sécurité routière : progrès enregistrés par le Maroc
Publié dans Les ECO le 26 - 11 - 2019

Le rapport annuel 2019 sur la sécurité routière fournit un aperçu des performances en matière de sécurité routière dans 41 pays dont le Maroc, vient d'être mis en ligne, le Maroc enregistre des progrès, mais des efforts doivent toutefois être fournis.
Le rapport, publié annuellement par Le Forum international des transports (FIT) indique que Le Maroc a enregistré une diminution globale du nombre de morts sur les routes en 2017 et en 2018. Selon des données de la police, 3.485 personnes ont perdu la vie dans des accidents de la route au Maroc en 2018.
Cela représente une baisse de 6,5% par rapport à 2017. En 2017, 3.726 décès sur les routes ont été enregistrés, une baisse de 1,6% par rapport à 2016. Dans l'ensemble, entre 2016 et en 2018, le nombre de morts sur les routes a diminué de 7,9%.
Depuis 2000, le nombre de décès annuels sur les routes a fluctué entre 3.000 et 4.200, sans tendance claire. Le nombre des morts sur les routes par 100.000 habitants au Maroc a diminué de 22% entre 2000 et 2018. En 2018, 9,9 morts sur route par 100.000 habitants ont été enregistrées, contre 12,7 en 2000. À titre de comparaison, la moyenne de L'Union européenne compte 4,9 décès pour 100.000 habitants en 2018.
Le Maroc a enregistré 10 morts sur les routes pour 10.000 véhicules immatriculés en 2016. Cela représente une diminution de 54% par rapport à 2000, où le taux de décès dans des véhicules immatriculés s'élevait à 21,7. Cette diminution importante s'inscrit dans le contexte d'une augmentation rapide du nombre de véhicules immatriculés, qui a plus que doublé entre 2000 et 2016. Ce taux reste toutefois extrêmement élevé par rapport aux autres pays de l'International Traffic Safety Data and Analysis Group (IRTAD).
Concernant les pertes par types d'usagers de la route, les usages vulnérables viennent en première place des victimes. En 2017, ils représentaient 63% de tous les décès sur les routes (29% de motocyclistes, 28% de piétons et 6% de cyclistes). Les usagers de voitures ont représenté 30% des décès sur les routes. L'augmentation de 162% du nombre de motocyclistes tués entre 2000 et 2017, est un grave sujet de préoccupation selon le rapport. Il est lié à la très forte augmentation du nombre de motos dans le parc de véhicules à moteur, combinée à un faible taux de port du casque.
Au cours de la même période, le nombre de morts sur les routes, parmi les occupants de voitures a également fortement augmenté, de 61%. Selon les données rapportées, le nombre de piétons tués a diminué de 9% entre 2000 et 2017.
Dégats matériels et causes des accidents
Les accidents de la route représentent un coût important pour la société marocaine. En 2017, les accidents ont coûté près de 2 milliards d'euros. Selon les estimations de la Banque mondiale, les pertes liées aux accidents de la circulation représentent près de 2% du PIB marocain.
Le comportement des usagers de la route est un facteur déterminant de la performance d'un pays en matière de sécurité routière. L'excès de vitesse est l'une des principales causes d'accidents de la route. Au Maroc, environ 8% de tous les décès sur les routes en 2017 avaient pour cause la vitesse.
La consommation d'alcool a été citée comme facteur contributif dans 2% des cas. Parmi les problèmes croissants pour la sécurité routière au Maroc figure la distraction, par exemple à travers l'utilisation de téléphones mobiles en conduisant.
Une enquête menée parmi 3.031 automobilistes, a révélé que 75% des automobilistes ont admis avoir utilisé leur téléphone en conduisant au cours des douze derniers mois. La part de la somnolence et de la fatigue en tant que facteur causal dans les collisions est particulièrement préoccupante. En 2017, sur la base des données de la police, il a été estimé qu'environ 1,5% des collisions étaient dues à la somnolence et à la fatigue.
Une autre étude, réalisée en septembre 2017, le taux de port de ceinture de sécurité en zone urbaine était de 60% pour les conducteurs et 57% pour les passagers avant. Dans les zones rurales, le taux d'utilisation est de 72% pour conducteurs, 65% pour les passagers avant. Malgré les progrès, ces taux d'utilisation restent trop bas. De nombreuses vies pourraient être sauvées si la ceinture de sécurité était utilisée ajoute le rapport.
La première stratégie nationale de sécurité routière a été mise en œuvre entre 2004 et 2013 et a conduit à des progrès, mais ceux-ci n'étaient pas homogènes sur toute la période.
Stratégies de l'état pour la sécurité routière
Pendant la période 2006-08, le nombre de décès a augmenté, avec des taux de croissance comparables à ceux de la période antérieure à la stratégie. En outre, une augmentation significative a été enregistrée en 2011 (12% de morts sur les routes en plus par rapport à 2010). Cependant, une diminution du nombre de morts sur les routes a été enregistrée en 2010 et au cours de la période 2012-13. La baisse s'explique par la mise en œuvre d'un mémorandum du ministre de la Justice ordonnant le retrait du permis de conduire pour infraction au Code de la route.
L'annulation de ce mémorandum au cours du premier semestre 2006 a entraîné une augmentation du nombre d'accidents de la route. La baisse en 2010 s'explique par le lancement du nouveau Code de la route. Cependant, le manque d'application de la loi a entraîné une augmentation du nombre de victimes de la route enregistrées en 2011.
Plusieurs mesures visant à améliorer la gestion de la sécurité routière ont été récemment mises en place, dont la création de l'Agence nationale de la sécurité routière a été annoncée en 2018. L'agence devrait être opérationnelle en janvier 2020. L'agence sera chargée de la coordination, de la mise en œuvre et de la gestion de toutes les actions liées à la sécurité routière : pilotage de la Stratégie nationale de sécurité routière, émission de cartes d'immatriculation de motocyclettes et de véhicules à moteur, examens du permis de conduire, système de points d'inaptitude la gestion, inspections techniques et de tous les véhicules à moteur, délivrance d'autorisations aux auto-écoles et leurs instructeurs, campagnes de communication, etc.
Près de 552 radars fixes et de 280 radars mobiles pour le contrôle de la vitesse ont été placés en 2018. 10 000 casques de vélo et de 10.000 casques de moto ont été distribués en 2017.
Application améliorée des règles de circulation, des documents de circulation et des limitations de vitesse. Et la signalisation routière a été renforcée sur 5.200 km de sections de routes dangereuses.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.