Russie : l'opposant Navalny transféré dans un camp à 200 km de Moscou    Coronavirus au Maroc : 244 nouveaux cas en 24 heures, 8 décès    La folle histoire qui lie Winston Churchill à la ville de Marrakech    Credit Bureau: «les solutions apportées par les différents intervenants ont permis de limiter l'envolée des impayés»    Le CRI de Marrakech-Safi lance une plateforme de financement en ligne pour les entrepreneurs    Lancement d' une opération d'échange de valeurs du Trésor de 450 MDH    Habib El Malki se félicite de la coopération avec le FOPREL    Syrie : Biden entre en guerre    Séisme d'Agadir : les vérités sur un drame qui transcende le temps (I)    CAN U20. L'EN éliminée par la Tunisie    Botola Pro D1. Victoire à l' arraché du HUSA    L'ovale nationale fait les frais d'" agissements frauduleux "    Session extraordinaire du Parlement le 2 mars prochain    L'Europe s'inquiète Les Etats-Unis s'estiment " en avance "    Présentation de la nouvelle stratégie du CAFRAD    "Biggie " , le géant éphémère du rap    Portrait: ElGrande Toto, un as de trèfle qui pique le cœur    Alerte météo : fortes averses orageuses et chutes de neige jusqu'au 2 mars dans plusieurs provinces    Des arrestations massives lors de manifestations en Birmanie    Les indices s'enfoncent malgré un léger reflux des taux    La Bourse de Casablanca dans le rouge du 22 au 26 février    Le Maroc peut profiter de la guerre géopolitique du Gaz européen    «Nidaa Oujda», un appel contre le discours de division    La France doit être «plus claire» et reconnaitre la souveraineté du Maroc sur le Sahara    Liga: Barcelone bat le FC Séville et enchaîne    Le FUS s'offre l'AS FAR à domicile    La sélection nationale participe au Championnat d'Afrique en Egypte    Signature d'une convention de partenariat entre la CNDP et le ministère de la Justice    Quand l'opposition dénonce la «propagande médiatique» du pouvoir algérien contre le «Hirak»    La 316 ème fortune de France s'implante à Marrakech    Voyages : voici les pays européens prêts à lancer leurs passeports vaccinaux    Le patron de l'OMS veut des mesures concrètes    Les arméniens réclament le départ du Premier ministre    Un «mini Maghreb» sans le Maroc et la Mauritanie, une idée aussi incongrue qu'irréaliste    Libye : près de 150 migrants secourus en mer Méditerranée    Le premier radiotélescope du Royaume installé à Marrakech    Delta Holding: Un CA en baisse de 15% en 2020    Présentation du beau livre «Pour une Maison de l'Histoire du Maroc»    «Tout ira bien», nouveau recueil de poèmes de Driss Meliani    Interview avec Selma Benomar, l'ambassadrice du luxe à la marocaine    Botola Pro D1 « Inwi » (8è journée): Classement    La CAF autorise la programmation des matchs internationaux en Libye    Sahara : la neutralité passive de l'Europe dessert la stabilité et l'intégration régionales, selon un média italien    Transavia, filiale low-cost d'Air France va ouvrir une nouvelle ligne vers le Maroc    Tunisie: un collectif appelle à la légalisation du cannabis    Covid-19 : les Etats-Unis autorisent un troisième vaccin    Harcèlement sexuel : de nouvelles allégations contre le gouverneur de New York Andrew Cuomo    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cosumar, des résultats moins sucrés
Publié dans Les ECO le 25 - 09 - 2012


Conjoncture difficile, climat défavorable ou encore Caisse de compensation sous pression. Des facteurs que le groupe Cosumar a dû supporter au cours des six premiers mois de l'année, impactant négativement tant les résultats de la société mère que ceux de ses filiales. Le groupe a réalisé à fin juin un chiffre d'affaires de plus de 3 MMDH, en hausse de 1,9% par rapport à 2011 ; L'excédent brut d'exploitation s'est élevé à 622 MDH contre 711 MDH à fin juin 2011. Pour le management de Cosumar, ce retrait s'explique principalement par les répercussions des conditions climatiques défavorables ayant marqué la campagne 2012 d'une part, et par surcoût de la dernière hausse des produits énergétiques (+30% pour le prix du fuel et +14% pour le gasoil) d'autre part. Quant au résultat net part du groupe, il s'est établi à fin juin à 260 MDH en forte baisse de 28%, plombé essentiellement par la contre-performance du résultat d'exploitation des filiales sucrières. Celles-ci ont subi la baisse conjoncturelle des superficies plantées en 2011. Par ailleurs, l'alourdissement de l'encours de la Caisse de compensation a son mot à dire dans la contraction de la capacité bénéficiaire du groupe, ceci en augmentant les frais financiers de ce dernier. Sans oublier bien sûr l'impact de la fameuse contribution du groupe au fonds de cohésion sociale. Par ailleurs, Cosumar tient à préciser que les capacités de raffinage du sucre ont pu être activées au cours du premier semestre. Cela signifie que l'unique opérateur devrait continuer à alimenter en toutes circonstances le marché national en sucre afin d'éviter tout risque de pénurie. Sur le plan social, la situation est plutôt satisfaisante. Le chiffre d'affaires de Cosumar S.A. a atteint 2,4 MMDH, en progression de près de 5% principalement sous l'effet de l'augmentation du volume des ventes de sucre. Avec un résultat d'exploitation de 444 MDH en hausse de 2,7%, le résultat net social ressort équivalent à celui de juin 2011 à 419 MDH. En termes de perspectives, le groupe entend capitaliser sur ses investissements pour l'amélioration de sa productivité. Ainsi, les rendements des usines corrélés à la retombée du projet d'extension et de modernisation de la raffinerie devraient être de nature à atténuer l'impact de la baisse de l'activité des sucreries. De plus, le niveau des réserves des barrages à usage agricole et les préparatifs en cours constituent des conditions favorables pour la réalisation du programme des semis de la campagne 2013. Au niveau de la responsabilité sociale, Cosumar poursuit l'accompagnement des agriculteurs à travers la modernisation des méthodes de culture, le choix des semences ainsi que le préfinancement des campagnes. Une façon de contribuer à l'amélioration de la productivité des plantes sucrières ainsi que des revenus des agriculteurs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.