Modèle de développement: Des pistes de relance pour Fès-Meknès    Parlement: Les conseillers préparent leur déconfinement    Spoliation: un juriste harcelé en France!    Casa-Settat: Le wali Ahmidouch anticipe l'après-confinement    AGO, arrêté des comptes... Attention aux délais légaux    Aérien: Ce que risquent de perdre les compagnies africaines    Le virus prépare une révolution monétaire    Reprise des vols: La Turquie conclut un accord préliminaire avec le Maroc    Covid19: 81 nouveaux cas ce jeudi à 18H00    Article 1062894    Bientôt le retour du public dans les stades d'Italie    Hamza El Hajoui : Le sport joue un rôle économique et social créateur de valeur ajoutée et d'opportunités d'emploi    Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Le tourisme et le transport seront essentiels à la reprise de l'économie nationale après la crise    Débat sur la place de la culture dans le Maroc d'après-pandémie    Retour d'expérience et stratégies de déconfinement    Cannes s'offre Wes Anderson, François Ozone et Steve McQueen dans la sélection officielle    La ministre de la Solidarité détaille son action devant la commission parlementaire des secteurs sociaux    La stratégie de développement durable remise sur le chantier    Covid-19 aidant, SAMIR met à disposition ses bacs de stockage    Opération exceptionnelle d'établissement des CNIE pour les MRE    Les éclaircissements de la Chabiba ittihadia    Le Real Madrid prépare un hold-up pour Sancho    «Dire non ne suffit plus»    Trois questions à Adil Terrab, président du Conseil préfectoral du tourisme de Meknès    Des journaux nord-macédoniens soulignent la reconnaissance internationale croissante de la marocanité du Sahara    Des placements privés pour les filiales d'Akwa    Venezuela: La pandémie comme vecteur de rapprochement…    Covid-19: Débat sur la place de la culture dans «le Maroc d'après»    Italie: le foot avec des spectateurs au stade, déjà?    Pourquoi est-il vraiment dangereux d'utiliser son portable au volant ?    Ligue 1: Yassine Boujouama signe son premier contrat pro avec Bordeaux    Rabat revient, doucement et sûrement, à la vie…    Enseignement français au Maroc: les parents d'élèves obtiennent des avancées    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7.967 au total, jeudi 4 juin à 10h    Pétrole: Les cours reprennent timidement    Le scénariste Hassan Lotfi n'est plus    Le Polisario dans la nasse de la justice espagnole    Youssouf Amine Elalamy lauréat du prix Orange du livre en Afrique    Prolongation de l'exposition "Maroc: une identité moderne" à l'Institut du monde arabe de Tourcoing    L'humoriste «Zerwal» n'est plus    De la distanciation littéraire: Tentative de réflexion    Formatage néolibéral, débat et combat    Poutine aura bien sa réforme constitutionnelle…    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    L'Amérique et ses démons    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nos artistes qui séduisent Dubaï
Publié dans Les ECO le 18 - 12 - 2009


Le festival international du film de Dubaï, qui a clôturé mercredi dernier sa 6e édition, a consacré deux noms du cinéma marocain. Après un passage mitigé au festival international du film de Marrakech, le dernier film des frères Noury profite d'une consécration. Ceci au milieu d'une large sélection de productions arabes et asiatiques. C'est l'acteur Saïd Bey qui a décroché le prix du meilleur acteur de la catégorie Muhr Arab Awards- Feature Films. «X» (dans «The man who sold the world» de Swel et Imad Noury»), il est le pauvre petit fonctionnaire chargé de retranscrire des livres. Handicapé et orphelin, il subit un amour submergé par la passion de sa compagne et l'amitié de son collègue Ney (Fehd Benchemsi). Un rôle si complexe, que l'homme de théâtre ne sait plus s'en détacher. Le deuxième nom retenu par le très glamour des festivals du cinéma est Hakim Belabbes. Celui qui décrochait déjà en 2006 le «Muhr» de Bronze pour son long «Pourquoi, la mer?» revient cette année à la charge avec un portrait de famille, profondément personnel et intime. Retenu dans la catégorie «Muhr Arab Awards – Documentaries» aux côtés de documentaires libanais, américain et palestinien, «Ashlaa (IN PIECES)» a reçu la mention spéciale du Jury au milieu d'une sélection des plus éclectiques: Liban, Chine, Palestine et Oman. «Mabrouk!»

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.