Elle est décédée mardi soir : Zhour Maamri s'en va    Tremblements de terre : L'Unesco met à la disposition du Maroc 7 équipements d'alerte précoce    Terrorisme : la DGST a fourni des renseignements précis au FBI    Evolution du coronavirus au Maroc : 867 nouveaux cas, 467.493 au total, mardi 26 janvier 2021 à 18 heures    Bank of Africa et la SIACE s'allient pour le renforcement du commerce extérieur    L'ambassadeur israélien arrivé au Maroc...une première depuis deux décennies    Dialogue Stratégique Maroc-USA : la coopération dans la lutte contre la prolifération nucléaire à l'ordre du jour    Plan de relance. Ça va décarboniser    Fruits et légumes : Les exportations marocaines en hausse    Cause nationale : Biden confirme la proclamation US sur la marocanité du Sahara    Les milices privées reniables d'Erdoğan déstabilisent le Moyen-Orient    Décès de Mohieddine Chekrouni    De Larbi Ben Mbarek à Youssef En-Nesyri: Les Lions de l'Atlas continuent de rugir dans l'arène de la Liga    Le match sera «décisif» pour les deux sélections (Lhoucine Ammouta)    Le Premier secrétaire de l'USFP reçoit les organisations de la jeunesse des partis politiques    Formation dans le numérique au profit de de 50.000 étudiants    Moncef Slaoui : fier du succès du vaccin, l'ancien responsable scientifique de Warp Speed parle de politique, de présidents et de futures pandémies    Le textile marocain en quête d'un fil d'Ariane    Notre diversité culturelle est une source inépuisable d'enrichissement    Les galeries d'art improvisent pour ne pas disparaître    La FNM lance un concours pour la création graphiques de son Logo    Appel à candidature pour une résidence d'écriture à Meknès    Marrakech. Quand l'Art s'invite au Palmeraie Rotana Resort    Exposition. Spirit of the letter de Larbi Cherkaoui    France: l'Institut Pasteur arrête le développement de son principal projet de vaccin    Microcrédit : 10 millions d'euros de prêt de la BEI à Jaïda    Maroc: Près de 38% des entreprises ont réduit leurs effectifs    Dakhla : un rallye classique et sportif pour célébrer la marocanité du Sahara    Le gouvernement s'écroule, place aux consultations tous azimuts    Vaccins anti-Covid: doit-on craindre des effets indésirables ?    Bouayach : «une source d'inspiration pour un modèle non-institutionnel de dialogue interculturel»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Etats-Unis : Un soldat américain pro Daech arrêté grâce à la DGST marocaine    Le Maroc, un modèle en matière de préservation des traditions, notamment juives    Cyber-sécurité : le dispositif de Maroc Telecom    AfricaPay ambitionne de devenir la première néo-banque du continent    Le Maroc réitère son appel pour la création d'une Plateforme d'experts africains pour la lutte contre les épidémies    Une nouvelle émission dédiée le 3 février à la culture juive sur Medi1TV    Maroc-Ouganda, un match couperet    Hommage aux personnalités sportives qui se sont illustrées en 2020 : Malgré la pandémie, la SNRT perpétue la tradition    Pétitions : Enième tentative de réanimation    Warning du Centre antipoison / «M'khinza» : Attention danger!    Fkih Ben Saleh : Un escroc mis hors d'état de nuire    Marrakech : Une Allemande se jette du 5ème étage d'un immeuble    Législation : Un bilan maigre se profile    CHAN / Groupe « C » : Ce soir, Maroc-Ouganda, pour rectifier et se qualifier !    CHAN : Bien que décimée par la Covid-19, la RDC bat le Niger (2-1)    CHAN / Covid-19 : Baâdi testé positif, il sera remplacé par Nemssaoui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Subventions : Un nouvel épisode vient contrarier El Ferdaous
Publié dans Les ECO le 12 - 10 - 2020

L'affaire de la liste des bénéficiaires des aides exceptionnelles octroyées par le ministère de la Culture n'a pas fini de faire parler d'elle. Après la colère de certains artistes qui se disent oubliés, l'opposition est montée au créneau pour demander des comptes à la tutelle.
Othman El Ferdaous a encore du pain sur la planche. Dans un long post diffusé sur les réseaux, le 1er octobre, le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports a apporté quelques précisions concernant le soutien exceptionnel octroyé aux arts. Une opération qui a suscité des remous dans les milieux culturels. Et pour cause, de grands noms -mais pas que- de la scène culturelle marocaine se sont offusqués de la présence, dans la liste des bénéficiaires, de «non-ayants droit». Or, pour la dernière recrue du gouvernement El Othmani, «La transparence de l'action publique est toujours préférable et les citoyens ont un droit d'accès à l'information ; c'est pourquoi les résultats de l'appel à projet 2020 ont été entièrement publiés sur le site du ministère pour préserver la clarté sur l'usage des deniers publics».
Un nouvel épisode
Croyant ainsi avoir coupé court à la polémique, le ministre est de nouveau interpellé sur la question. Si les précédentes interpellations du membre du gouvernement ont eu lieu sur la toile, le débat s'est déplacé jusqu'au Parlement. «À la lumière de la polémique concernant les subventions du ministère de la Culture à un certain nombre d'artistes et de sociétés de production, Abdellatif Abdouh, membre du groupe Istiqlalien de la Chambre des Conseillers, a posé une question au ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, sur les critères adoptés pour la répartition des subventions aux artistes et sur la manière de les octroyer», annonce l'opposition dans un communiqué jeudi. En somme, le parti de Nizar Baraka se demande si la liste des bénéficiaires a été dressée à la demande des artistes ou si elle a été déterminée par le ministère de tutelle. Devant ses collègues députés, Abdouh a insisté sur le fait qu'une liste divulguée de cette subvention a provoqué un fort mécontentement sur les réseaux sociaux, «surtout que les pays du monde, dont le nôtre, connaissent une crise suffocante en raison des répercussions de la pandémie du coronavirus».
Abdellatif Abdouh a affirmé que le point d'orgue de ce mécontentement est l'importance des sommes versées à certains artistes et pas à d'autres, en guise de subvention pour la période de cessation de leurs activités pendant le confinement. Ainsi, après avoir tenté de convaincre les artistes mécontents, Othman El Ferdaous va devoir éclairer la lanterne de l'opposition. Lors de sa précédente sortie, il a tout fait pour tenter de convaincre, détaillant les dispositifs transversaux mis en place grâce au Fonds Covid-19, lesquels ont certes permis à plus de 3.700 détenteurs de cartes d'artistes (anciennes ou nouvelles) de bénéficier des dispositifs Tadamon Covid (Ramed et informel), soit un taux d'acceptation des dossiers de 70%. Il est également revenu sur le nombre de projets candidats, multiplié par trois en 2020, passant de 327 en 2019 à 1.096. «Le nombre de projets bénéficiaires est passé de 155 projets en 2019 à 459 projets en 2020, également multiplié par trois», a souligné le ministre, ajoutant qu'une enveloppe globale pour les arts de 37 MDH a été débloquée, laquelle, bien qu'elle demeure en deçà du record atteint en 2016 avec 40 MDH, constitue une augmentation de 30% par rapport au soutien de 2019. Le ministère, qui dit également travailler «activement à la dématérialisation du processus d'appels à projets afin d'améliorer la communication avec l'ensemble des parties prenantes, de réduire le volume de papier échangé et de faciliter l'accès au soutien», affirme que la politique de soutien aux arts est perfectible et que son département demeure à l'écoute des propositions constructives. Mais, nuance El Ferdaous, «les appels à projets ne peuvent pas remplacer la généralisation de la protection sociale annoncée par le souverain le 29 juillet dernier». 
Khadim Mbaye / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.