L'heure du bilan !    Le Maroc ne ménage aucun effort pour contribuer à la mise en œuvre des objectifs du Pacte de Marrakech    Total Maroc a vu son activité baisser à afin septembre    Maroc-Japon : Signature à Rabat d'un échange de notes portant sur un prêt de 200 millions de dollars    L'ONMT entame une tournée régionale pour amorcer le plan de relance    Décès de Mohamed Abarhoun: ce que l'on sait    Deux arrestations sur l'autoroute Oujda-Fès (DGSN)    Ylva Johansson et le patron de l'Anapec font le point sur l'évolution du projet Palim (vidéo)    Ouverture des candidatures    Edition de livres: annonce de la prolongation des délais de soumission des candidatures    «Echo…Notations Cosmiques», nouvelle exposition de Azdine Hachimi Idrissi    Zidane en danger, Liverpool qualifié, le Bayern stoppé    DR Moncef Slaoui : « Une grande majorité de la population américaine pourrait être immunisée contre le Covid-19 d'ici juin 2021 »    Amical/U20: Match nul entre le Maroc et le Togo    Algérie: François Ciccolini suspendu 2 ans!    PLF 2021 : les amendements des conseillers    ENTRETIEN / Crédit du Maroc se met au vert    Trafic de tests PCR : trois médecins arrêtés à Fès    Covid-19 : Une enquête de CNN révèle les erreurs de Pékin    Le vaccin anti-covid sera-t-il obligatoire ? Khalid Ait Taleb tranche (VIDEO)    Le groupe Medi1 s'allie au centre de recherches africain Timbuktu Institute    Régularisation fiscale : les textiliens aboutissent à un compromis    La RAM offre une couverture pour les dépenses liées au covid-19    Oscars 2021. Le Miracle du Saint Inconnu représente le Maroc    Merendina parle le langage de l'amour    Dounia Batma et Mohamed Al Turk endeuillés (PHOTO)    CHAN / Cameroun 2021: 5 arbitres marocains convoqués    Gad El Maleh est en deuil, il annonce le décès d'un être cher    L'international marocain Mohamed Abarhoun n'est plus    Devises vs Dirham: les cours de change de ce mercredi 2 décembre    LDC: le Real Madrid s'incline face au Shakhtar Donetsk (VIDEO)    Officiel : L'Assemblée Générale du Raja est fixée au 21 décembre 2020    SM le Roi appuie le droit du peuple palestinien à établir un Etat indépendant    Dialogue inter-libyen à Tanger: Le Haut Conseil de l'Etat libyen satisfait des résultats    Maroc-UE : Nasser Bourita invite les Européens à aller vers le « more for more »    Jennifer Lopez complètement nue    Compteur coronavirus : 3.508 nouveaux cas et 69 décès en 24H    Paris: la Tour Eiffel rouvrira à cette date    L'Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme dénonce l' agression perpétrée par les nervis du Polisario contre la manifestation pacifique des Marocains à Paris    Driss Lachguar : Pour les Marocains, la cause palestinienne compte tout autant que la cause nationale    Nouveau revers pour Donald Trump    Oujda : La culture et l'art, créneaux de développement    L'Union européenne verse 8,5 milliards d'euros pour en soutien aux programmes de chômage partiel    Algérie: trois ans de prison requis contre Karim Tabbou    Le chef du gouvernement espagnol attendu à Rabat    Message du roi Mohammed VI au président roumain    L'Espagne défend la centralité de l'ONU dans le règlement de la question du Sahara    L'OCI réaffirme son attachement à l'accord de Skhirat comme base à toute solution définitive en Libye    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le PLF 2021 table sur des recettes ordinaires nettes de 236,9 MMDH
Publié dans Les ECO le 21 - 10 - 2020

Le projet de loi de finances (PLF) de 2021 table sur des recettes ordinaires nettes de près de 236,9 milliards de dirhams (MMDH), en hausse de 6,5% par rapport aux prévisions de la loi de finances rectificative (LFR) de 2020, et ce compte tenu des recettes générées par des mécanismes « innovants » en matière de financement des investissements publics de près de 14 MMDH, selon le Rapport économique et financier accompagnant le PLF 2021.
Ces recettes ne tiennent pas compte de la part de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) versée aux collectivités territoriales et des recettes des comptes spéciaux du Trésor (CST), précise le rapport.
Les recettes fiscales devraient progresser de 5,2% à 195,6 MMDH par rapport aux prévisions de la LFR-2020, fait savoir la même source, notant que cette évolution résulterait de la hausse des impôts indirects, des droits de douane et celles d'enregistrement et de timbre et ce, malgré la baisse des recettes des impôts directs.
Les recettes non fiscales sont arrêtées à près de 38 MMDH en 2021, en nette progression de 12,9% par rapport aux prévisions de la LFR-2020, et ce compte tenu des recettes qui seraient générées par les nouveaux mécanismes de financements des investissements publics. De leur côté, les recettes de privatisation se situeraient à 4 MMDH.
Par ailleurs, le PLF 2021 a fixé le montant global des dépenses (y compris les services de l'Etat gérés d'une manière autonome SEGMA et CST) à 308 MMDH, en hausse de 0,9%, comparativement aux prévisions de la LFR-2020.
Ramenées au produit intérieur brut (PIB), ces dépenses se situeraient à 26,8%, estime le rapport, relevant que les dépenses ordinaires sont estimées à près de 246,9 MMDH en 2021 (+4% par rapport à la LFR-2020), représentant ainsi 21,5% du PIB.
Quant aux dépenses de biens et services, elles atteindraient près de 205,7 MMDH, en progression de 4,3% par rapport à la LFR-2020, et la masse salariale 139,9 MMDH, en surcroît de 2,9%.
Les dépenses au titre des « autres biens et services » s'établiraient à près de 65,85 MMDH, en net affermissement de 7,3%.
La charge des intérêts de la dette est estimée à 27,7 MMDH, soit un repli de 2,3% par rapport aux estimations de la LFR-2020, pour représenter 2,4% du PIB, souligne la même source, expliquant cette évolution par la baisse des intérêts de la dette extérieure de 16,3%, conjointement à la quasi-stagnation de la charge des intérêts de la dette intérieure (+0,6%).
S'agissant de la charge de compensation (y compris le Fonds de soutien des prix), elle s'élèverait à près de 13,55 MMDH en 2021, en progressant d'environ 1,7 MMDH par rapport aux estimations de la LFR-2020, pour représenter 1,2% du PIB en 2021.
En matière d'investissement du Budget de l'Etat, le PLF 2021 table sur des émissions d'un montant de près de 68,1 MMDH (y compris le Fonds spécial routier), soit près de 5,9% du PIB, souligne le rapport.
Ainsi, les prévisions des recettes et des dépenses pour l'année 2021 devraient se traduire par un déficit budgétaire de l'ordre de 6,5% du PIB hors privatisation, en allégement de près de 1 point du PIB par rapport à la LFR 2020.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.