Maroc: Déficit budgétaire de 22,5 MMDH à fin avril 2021 (TGR)    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence au profit des Palestiniens    Coupe d'Angleterre: Chelsea perd en finale face à Leicester 1-0    Le Raja décroche un nul précieux en Afrique du Sud (VIDEO)    Le Maroc réceptionne un nouveau lot de vaccins AstraZeneca    Les transferts d'argents des migrants résistent à la crise du COVID-19 (Banque Mondiale)    Les relations maroco-espagnoles traversent la plus grande crise de leur histoire    SM le Roi adresse un Ordre du jour aux Forces Armées Royales    Taqa Morocco: Hausse des bénéfices au premier trimestre    Un nul bénéfique pour le WAC face au Mouloudia    Le tunisien Fathi Jebal, nouvel homme fort du MAS    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Covid-19 : la France, à l'aube d'une semaine de libertés retrouvées    65 ans d'existence et d'abnégation    Hammadi Ammor, figure de la création nationale, s'est éteint    «Il faut travailler sur des œuvres théâtrales dans l'expectative d'une reprise culturelle»    Le Maroc, grand défenseur du droit des Palestiniens à établir un Etat indépendant    L'ambassadeur de Palestine exprime ses remerciements et sa gratitude à S.M Mohammed VI    Sit-in de solidarité avec le peuple palestinien    Le Polisario et l'Algérie pris la main dans le sac    Vigon Systems lève deux millions de dirhams auprès deWitamax One    Installation des jurys du Prix national des études et recherches sur l' action parlementaire....    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    Visionnage boulimique des séries : La guerre ouverte contre le sommeil    Le droit à la différence au coeur "La Cigogne Volubile "    Journée internationale des musées: Accès exceptionnel et gratuit mardi aux musées de la FNM    Calcio : La Juve toujours en course pour une place en C1    La situation épidémiologique au 16 mai 2021 à 16H00    Conflit israélo-palestinien : «le carnage doit cesser immédiatement», réclame le chef de l'ONU    OCI: Les ministres des AE saluent le rôle du Comité Al-Qods dans la protection de la ville sainte    Art moderne et contemporain: une pléiade d'artistes marocains de renom à la Menart Fair à Paris    Coupe de la CAF: le RAJA ramène un nul précieux de Johannesburg    Ahmed Fouad El Filali, Directeur de SINMARCO : Difficulté de recouvrement et trésorerie, les questions cruciales de l'après Covid-19    Histoire de la DGSN : les dates phares    Situation en Palestine : Le Maroc participe à la réunion d'urgence des ministres des AE de l'OCI    Maroc-Turquie : la nouvelle version de l'accord de libre- échange est entrée en vigueur    Foot espagnol : Xavi Hernandez futur coach du Barça la saison prochaine !    Covid: Les personnes vaccinées doivent garder le masque dans les régions à forte transmission (OMS)    47ème anniversaire de la disparition du Zaïm Allal El Fassi: Le combat du « Zaïm » pour l'éveil de la conscience    Covid : Le patron de l'OMS appelle à ne pas vacciner les enfants pour donner les doses à Covax    En marge du webinaire de l'Alliance des Economistes Istiqlaliens: Faire de l'acte culturel et créatif, un acte économique    Solidaires dans le meilleur et dans le pire    Algérie : le DG marocain d'Amana Assurance prié de rendre les clés de l'entreprise    Frappe aérienne sur Gaza: 17 Palestiniens tués    Arrivée en Jordanie du premier lot de l'aide humanitaire d'urgence destinée aux Palestiniens    Botola Pro D1 « Inwi » (17è journée): Résultats et programme    Rabat: Le mythique café des Oudayas rouvre ses portes après sa rénovation    Kénitra: interpellation de trois individus pour possession et trafic de drogues et de psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Produits du terroir : promotion, export, soutien… la recette de l'ADA
Publié dans Les ECO le 23 - 03 - 2021

Directeur général de l'Agence pour le développement agricole.
Les produits de terroir constituent l'un des principaux revenus en milieu rural. L'ADA accompagne cette chaîne de valeur dans la commercialisation et la promotion, l'accès aux marchés et l'accompagnement des opérateurs... El Mahdi Arrifi, DG de l'ADA, explique les avancées de la stratégie en faveur du milieu rural.
La majorité des produits du terroir sont issus du milieu rural. Comment l'ADA accompagne-t-elle les coopératives/GIE et les petits agriculteurs sur le plan de la commercialisation pour accéder au marché ?
Consciente de l'importance des produits du terroir, qui constituent une alternative très prometteuse pour la diversification des ressources des coopératives/GIE et des petits producteurs, l'ADA accompagne activement les fabricants de ces produits. L'objectif est d'améliorer leur capacité collective à se prendre en main pour mieux répondre aux exigences des marchés et de leur faciliter l'accès aux marchés national et international, avec pour but ultime de multiplier leurs sources de revenus et d'améliorer leurs conditions de vie. Ces efforts, qui visent à les assister au mieux afin de trouver des débouchés pour la vente de leurs produits au niveau national, se sont traduits en particulier par la signature de conventions de partenariats entre le ministère de l'Agriculture et les enseignes de la grande distribution à l'échelle nationale. La percée de ces canaux de distribution s'inscrit dans le cadre de l'opérationnalisation de la stratégie de promotion et de commercialisation des produits du terroir et matérialise la volonté de développement des opportunités d'accès aux grandes et moyennes surfaces pour les coopératives et les groupements d'intérêt économique. Cette action permet de faire bénéficier les coopératives issues du milieu rural et opérant dans plusieurs filières des avantages fournis par lesdites conventions, à savoir la gratuité du référencement, des droits d'entrée et des marges arrière, la disponibilité des emplacements, ainsi que les actions de promotion et de marchandisage. L'intervention de l'ADA consiste, donc, à faciliter aux coopératives l'accès à ces grandes surfaces de distribution à l'échelle régionale et nationale, en les accompagnant en premier lieu dans le processus de référencement et en leur assurant une présence organisée et efficace en matière de livraison des produits d'installation dans les surfaces commerciales et de communication sur les produits auprès du public.
Actuellement, quel est le nombre d'entités accompagnées par l'ADA ?
Plus de 230 groupements de producteurs de produits du terroir commercialisent actuellement leurs produits dans les différentes enseignes de la grande distribution marocaine et aussi au niveau du marché solidaire Oasis de Casablanca. Parallèlement, l'ADA a lancé six programmes de mise à niveau au profit de près de 280 groupements de producteurs des produits du terroir. Ces derniers, qui représentent près de 886 coopératives, seront à terme outillés pour mieux répondre aux exigences des marchés en termes de production, de valorisation, de packaging, de régularité des approvisionnements, de conformité légale et réglementaire en matière d'étiquetage... Ces programmes comportent quatre phases importantes, à savoir une phase de diagnostic participatif comprenant une étude générale et une analyse participative des contraintes et des opportunités existantes. La seconde étape consiste en l'élaboration des plans d'affaires portant sur les différents aspects de chaque groupement, à savoir la production, la valorisation, la gouvernance, la commercialisation, le marketing et la finance. La troisième phase consiste dans le renforcement des capacités des groupements à travers la formation des représentants de chaque groupement sur les différents aspects liés à la mise en œuvre de leur plan d'affaires et l'élaboration de nouveaux designs de packaging et d'outils de communication (cartes de visite, brochures, pages web). Vient, par la suite, le suivi de la mise en œuvre des plans d'affaires par les groupements bénéficiaires sur une période de cinq ans.
L'ADA accompagne aussi les produits du terroir à l'international. Actuellement, quel est le poids des coopératives et GIE accompagnés par l'Agence et qui arrivent à acheminer leurs produits dans le cadre de l'export solidaire ?
Depuis le lancement de la stratégie de développement des produits du terroir, l'ADA assure la promotion de ces produits à l'échelle internationale, à travers la participation à plusieurs manifestations dédiées telles que le Salon international de l'agriculture de Paris, le Salon international de l'alimentation à Abu Dhabi et la Semaine verte de Berlin. Lors de ces manifestations, une série de rencontres B2B a lieu, dans le but de conclure des partenariats pour l'export solidaire des produits du terroir sur les marchés ciblés. A ce jour, 256 groupements de producteurs de produits du terroir, qui regroupent 747 coopératives représentant 24.148 petits agriculteurs, dont 9.418 femmes, ont pris part aux manifestations précitées. Il est à noter que l'ensemble de ces producteurs bénéficient d'un encadrement et d'un coaching en matière de conformité légale et réglementaire, d'exigence sanitaire et marketing des marchés internationaux, ce qui a permis une fluidité des transactions commerciales qu'effectuent les producteurs marocains.
Quels sont les parts de marché capturées par les produits du terroir marocain à l'étranger ?
La typicité des produits du terroir marocain et les efforts déployés par l'ADA pour améliorer le positionnement commercial de ces produits à l'échelle internationale ont fait que la notoriété des produits du terroir marocain est de plus en plus grande. De ce fait, un saut qualitatif, et aussi quantitatif, a été réussi en matière de développement de l'exportation des produits du terroir marocain. Ainsi, le volume des exportations de produits du terroir durant la période 2008-2018 s'élève à 18.500 t pour une valeur de plus de 2 milliards de dirhams.
L'ADA a lancé le label collectif «Terroir du Maroc». Quel est le nombre de détenteurs de cette marque collective ?
Depuis le lancement du label collectif «Terroir du Maroc» et l'instauration du comité d'homologation par décision du ministre de l'Agriculture, plusieurs réunions ont été tenues par ledit comité afin d'examiner les dossiers de demandes d'autorisation d'usage du label collectif et donner son avis sur l'octroi et le retrait de l'autorisation d'usage dudit label. A ce jour, 527 produits du terroir ont obtenu l'autorisation d'usage du label collectif, issus de 157 groupements de producteurs de produits du terroir marocain, représentant 305 coopératives et près de 11.060 adhérents répartis sur les 12 régions du royaume.
Qu'en est-il de la mise en place des plateformes logistiques et commerciales en faveur des produits du terroir ?
Le principal objectif de la mise en place de ces plateformes logistiques et commerciales (PLC) dédiées aux produits du terroir est de contribuer au regroupement de l'offre de ces produits à l'échelle régionale et à la massification de leurs flux, en vue d'assurer une meilleure valorisation et une distribution optimisée de ces produits tout en préservant leur qualité organoleptique et sanitaire. Elles visent aussi à mettre à la disposition des petits producteurs et de leurs groupements, des infrastructures de stockage et de conditionnement ainsi que des services techniques et commerciaux de proximité, et ce, afin de soutenir leurs initiatives et rendre plus attractifs leurs productions et leur savoir-faire auprès des agrégateurs et des circuits de distribution modernes. Ainsi, deux plateformes logistiques et commerciales sont installées à Meknès et à Al Hoceima. Chacune d'elles est composée de plusieurs espaces, notamment une zone de stockage à sec, des chambres froides, des zones logistiques pour le chargement et la distribution, des showrooms commerciaux, des unités de valorisation des produits, telles que des unités de concassage des amandes ou des unités de séchage des figues, mais aussi des services techniques et commerciaux de proximité.
Aujourd'hui, quelle est la part de l'e-commerce en termes de commercialisation de ces produits du terroir ?
Consciente de l'intérêt que joue actuellement l'e-commerce dans la commercialisation et la promotion des produits du terroir permettant d'assurer un achat rapide en touchant un public plus large, l'ADA, en partenariat avec Barid Al Maghrib, a lancé, depuis 2014, une plateforme sécurisée de vente en ligne qui regroupe une panoplie de produits du terroir issus de différentes coopératives. Aussi l'ADA incite-t-elle les coopératives à adhérer à ce mode de commercialisation à travers la création de leurs propres boutiques en ligne pour vendre plus de produits sur leurs e-shops. C'est la raison pour laquelle l'agence œuvre actuellement pour la mise en place d'un site web dédié à la promotion et la commercialisation électronique des produits du terroir.
Quels sont les obstacles qui freinent encore la promotion et la commercialisation des produits du terroir à l'échelle nationale ?
La commercialisation des produits du terroir à l'échelle nationale a atteint des résultats très satisfaisants ces dernières années, et ce, grâce aux efforts déployés par l'ensemble des intervenants dans ce secteur. Toutefois, quelques difficultés s'imposent, car les groupements de producteurs des produits du terroir ne sont pas au même niveau de maturité, certains sont encore à une taille embryonnaire, d'autres en cours de développement et d'adaptation aux besoins du marché, tandis que d'autres sont prêts. Ainsi, l'Agence pour le développement agricole intervient à tous ces stades et accompagne activement ces groupements afin de leur permettre de percer sur le marché sans difficulté, grâce aux programmes de mise à niveau des producteurs du terroir, qui touchent une cinquantaine de groupements par an. Il faut aussi signaler que, malheureusement, la situation pandémique a ralenti la promotion des produits du terroir au niveau des régions à la suite de l'annulation des salons nationaux et internationaux, ce qui a motivé l'ADA à redoubler d'efforts pour promouvoir les produits du terroir au niveau des grandes et des moyennes surfaces pour les assister au mieux afin de trouver des débouchés pour la vente de leurs produits. L'ADA veille aussi à activer, dans les plus brefs délais, son nouveau site web qui serait une belle opportunité pour étendre l'accessibilité de ces produits à tous les consommateurs, ce qui se répercutera d'une manière très positive sur les GIE et les coopératives. 
Yassine Saber / Les Inspirations Eco


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.