Coronavirus : Le Roi ordonne une large campagne de dépistage auprès des employés du secteur privé    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    Le grand bazar    Repli de l'IPPIEM hors raffinage de pétrole en avril    Ebranlés par la crise, les professionnels du tourisme dans l'expectative    La CAF décidée à sauver la saison 2020 des compétitions interclubs    La Fifa en appelle au bon sens    Un communiqué riche en enseignements    Les messages de condoléances affluent au siège de l'USFP    Ils sont tous devenus des épidémiologistes et des économistes !    Le cérémonial sahraoui du thé bousculé par le coronavirus    Le satisfecit de l'Université Mohammed V    L'Université Hassan II tient son premier festival culturel à distance    3673 demandes examinées par le CNP et 2928 cartes attribuées    Réunion à distance sur la création d'un centre culturel et gastronomique à Agadir    «Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Amélioration à tous les étages    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Al-Omrane: reprise progressif des chantiers à l'échelle régionale    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    France: C'est l'heure de la reprise économique    Hyperpuissance    Les Etats-Unis s'embrasent    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un autre pays a ouvert son consulat à Dakhla
Publié dans Le Site Info le 07 - 01 - 2020

La République de Gambie a ouvert ce mardi un consulat général à Dakhla. La cérémonie d'inauguration de cette représentation diplomatique a été présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, et son homologue gambien, Mamadou Tangara.
L'ouverture du consulat général de Gambie dans les provinces du Sud du Royaume est conforme à la position constante de ce pays africain vis-à-vis de la question du Sahara marocain, a indiqué Bourita lors d'un point de presse conjoint avec son homologue gambien.
La Gambie a toujours soutenu la légitimité internationale et les droits historiques du Royaume au sein de toutes les instances régionales et internationales, a-t-il indiqué.
De même, il a souligné l'importance de cet événement dans l'histoire des relations solides et historiques entre le Maroc et la Gambie, des relations qui ont connu une grande évolution dans les dernières années, rappelant dans ce cadre la tenue de la commission mixte prochainement à Banjul où une série de conventions seront signées dans plusieurs domaines.
De nombreux pays manifestent leur intérêt pour ouvrir des représentations diplomatiques dans les provinces du Sud, pour exprimer leur soutien à la marocanité du Sahara, a-t-il noté, faisant savoir que d'autres consulats seront ouverts à Dakhla et Laâyoune par des pays africains et non africains.
L'ouverture aujourd'hui d'un consulat gambien à Dakhla et celle de l'Union des Comores à Laâyoune vient confirmer que la marocanité du Sahara est irréversible, a tenu à préciser Bourita, soulignant qu'à l'instar des consulats installés à Marrakech, Casablanca ou Tanger, “il est normal que ces représentations diplomatiques soient présentes dans les provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté du Maroc”.
Et d'ajouter que cette décision vient conforter également la dynamique positive que connait la cause nationale sur la scène internationale à travers le soutien constant qu'expriment plusieurs pays à la marocanité du Sahara.
En plus de sa portée politique, l'ouverture de ces représentations diplomatiques constitue un levier pour le développement de échanges commerciaux et économiques entre le Maroc et ces pays, a t-il dit, notant que ces consulats joueront un rôle important dans le renforcement des relations entre le Royaume et son ancrage africain et ce, via la ville de Dakhla, comme étant un véritable pôle économique dans le Sud du Maroc.
La ville de Dakhla constitue un véritable trait d'union entre le Maroc et sa profondeur africaine, a poursuivi M. Bourita, soulignant que cette ville est dotée d'instituts de formation professionnelle qui pourront être mis à la disposition des frères africains pour bénéficier de l'enseignement et de stages dans des domaines d'intérêts commun, en l'occurrence la pêche maritime, le tourisme et l'agriculture.
De son côté, le ministre gambien des Affaires étrangères a souligné que la décision de son pays d'ouvrir un consulat général à Dakhla est un acte de souveraineté conforme aux règles et usages diplomatiques, ajoutant que cet acte s'inscrit dans la logique poursuivie par la Gambie depuis son indépendance, à savoir la reconnaissance de la marocanité du Sahara.
Dans cette lignée, il a réitéré la position de la Gambie qui “n'a jamais souffert d'ambiguïté sur la question de la marocanité du Sahara et de l'intégrité territoriale du Maroc”.
Tangara s'est également réjoui que cette ouverture constitue un ”événement historique”, étant donné que la Gambie est le premier pays africain à avoir ouvert une représentation diplomatique dans cette ville, notant que ”ce n'est que le début d'une très forte dynamique de coopération entre les deux pays”, notamment après l'ouverture d'une ambassade de Gambie à Rabat et d'un consulat honoraire à Casablanca.
Le Royaume du Maroc exerce effectivement sa souveraineté sur son Sahara et la décision de la Gambie d'ouvrir une représentation consulaire dans cette région du Royaume s'inscrit dans le prolongement des positions exprimées par cet Etat au sein de l'Assemblée générale de l'ONU et d'autres fora internationaux appuyant l'intégrité territoriale du Maroc, a-t-il insisté.
Le chef de la diplomatie gambienne a fait remarquer que “toute critique de cette décision représente une ingérence dans les relations diplomatiques qu'entretiennent deux nations africaines souveraines que sont le Maroc et la Gambie”.
La Côte d'Ivoire avait ouvert en juin dernier un consulat honoraire à Laâyoune et en décembre, l'Union des Comores a inauguré un consulat général dans la même ville.
La cérémonie d'ouverture du consulat de la République de Gambie s'est déroulée en présence notamment de l'ambassadeur directeur général de l'Agence Marocaine de Coopération internationale (AMCI), Mohamed Methqal, du wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d'Oued Eddahab, Lamine Benomar, du président de la région, El Khattat Yanja, et du gouverneur de la province d'Aousserd Abderrahmane El Jaouhari.
Ont pris part également à cette cérémonie l'ambassadrice de la Gambie à Rabat, Saffie Lowe Ceesay, le consul général de l'Union des Comores à Laâyoune, Sayed Omar Sayed Hassan, les élus de la région, les chefs des services extérieurs et les représentants des organisations de la société civile.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.