Hajj 2021: nouvelle annonce du ministère des Habous    Équipe nationale : On tire la sonnette d'alarme !    Wydad: Benzarti exclut un joueur des entraînements    Euro 2021: la Belgique écrase la Russie (VIDEO)    Variant indien au Royaume-Uni: Boris Johnson avertit    Euro 2020 : Danemark-Finlande interrompu provisoirement suite au grave malaise du Danois Christian Eriksen    Le grand pèlerinage à la Mecque en format réduit, les Marocains dépités    Hajj 2021: les précisions du ministère des Habous et des Affaires islamiques    La Bourse de Casablanca en hausse    L'Istiqlal réaffirme la nécessaire récupération de Sebta et Melilia    Le message du roi Mohammed VI au président russe Vladimir Poutine    Algérie : la remueuse Kabylie dénonce une parodie d'élections et un régime réduit à la dernière extrémité    La date de l'Aïd Al Adha 2021 au Maroc    Le quartier Cheikh Jarrah, centre de gravité du conflit israélo-palestinien    La CSMD fait escale à Aït Bouguemez, le désenclavement des zones rurales au centre des débats    Algérie : les législatives anticipées servent à blanchir le régime (collectif)    Résolution européenne: les pays du Golfe solidaire avec le Maroc    Le Maroc peut produire des composants de la voiture électrique    Maroc – Burkina Faso : Pour suivre le match    Transfert de Hakimi : Le PSG s'apprêterait à améliorer son offre    Euro 2021 : Programme et chaînes    Wikipedia en version Darija est désormais disponible    Tan-Tan : un multirécidiviste se suicide en garde à vue, une enquête ouverte    Covid-19 au Maroc : 455 nouveaux cas et 5 décès enregistrés en 24 heures    Le travail des enfants concerne 1,3% des ménages    Don de sang: le beau geste des ultras du Raja et du Wydad    Conférence de Berlin II: Bourita s'entretient avec l'envoyé spécial du SG de l'ONU pour la Libye    OCP : Succès d'une émission obligataire de 1,5 Milliard de Dollars à l'international    Roland-Garros: Djokovic fait tomber Nadal et file en finale (VIDEO)    Protection contre les catastrophes naturelles: un chèque de 100 millions de $ de la banque mondiale au Maroc    Entrée au Maroc: les voyageurs en provenance de la liste A ne sont plus obligés de passer le PCR    Covid-19: Les vaccins chinois par pulvérisation nasale en phase d'essais cliniques    Résolution européenne sur les migrants mineurs : réunion urgente du Parlement arabe le 26 juin    Rabat restera un indéfectible soutien de Tripoli, déclare Nasser Bourita    Royal air Maroc : les détails des vols pour cet été    Covid-19: Lancement du premier kit de test à domicile en Inde    Météo: le temps qu'il fera ce samedi 12 juin au Maroc    Le tournage de la cinquième partie d'Indiana Jones aura lieu au Maroc    La cinquième aventure d'Indiana Jones sera tournée au Maroc    Evolution du coronavirus au Maroc : 400 nouveaux cas, 523.165 au total, vendredi 11 juin 2021 à 16 heures    Crise migratoire Maroc/Espagne: réunion d'urgence du parlement arabe    La posture du professeur et de l'élève ne fonctionne plus    Les 10 ans de la FNM: Un bilan plus que positif    Education nationale-FNM: Un partenariat pour promouvoir l'accès des élèves aux musées    Victor Hugo, ses funérailles, ses dessins    Le goût de la vie orientale    MEN et FNM instaurent la gratuité des musées et monuments pour les étudiants    Khalid Benzakour traite de la condition de la femme au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sahel « La France fera tout pour retrouver ses otages »
Publié dans Le Soir Echos le 21 - 09 - 2010

Depuis leur enlèvement jeudi, aucune nouvelle n'est parvenue des otages enlevés sur le site d'extraction d'uranium d'Arlit au Niger. Les autorités Françaises assurent que l'enlèvement des cinq français, d'un Malgache et d'un Togolais, travaillant pour les groupes Vinci et Areva est le fait d'Aqmi, qui n'a toutefois toujours pas revendiqué l'acte. Les otages ont été transférés dans une zone montagneuse du nord-est du Mali, selon des sources sécuritaires dans la région. Des avions militaires français de reconnaissance survolent « depuis quelques temps » plusieurs pays du Sahel.
Depuis samedi, une lutte armée oppose sur le sol malien l'armée mauritannienne et les combattants d'AQMI.
La France affime qu'elle ne participe pas à ces combats, qui sont selon elle «indépendants de l'enlèvement des employés du groupe Areva». De son côté, la Mauritanie ne fait aucun lien entre l'affaire des otages et son offensive au Mali voisin, destinée selon elle à «anticiper des intentions criminelles » d'AQMI.
Interrogé sur la possibilité d'une «action militaire» en vue de la libération des otages, Luc Chatel, porte-parole du gouvernement francais, a déclaré dimanche que la France
«fera tout pour retrouver ses otages». Selon plusieurs observateurs, la France pourrait bien avoir appuyé l'armée mauritanienne de différentes manières dans ses opérations. Selon l'agence Reuters, des forces françaises, dont plusieurs spécialistes de l'anti- terrorisme, sont arrivées dimanche au Niger. Le conflit est loin d'être limpide, tant dans les parties prenantes que dans le déroulement des combats. Une source malienne a notamment dénoncé des bavures de l'armée mauritanienne dans les opérations menées contre AQMI. Des bilans divers des opérations sont annoncés par chaque partie.
Cette nouvelle affaire d'otages s'inscrit dans la lignée des autres enlèvements d'AQMI qui ont eu lieu récemment. Le 22 juillet, des militaires français avaient participé à un raid mauritanien contre une base d'AQMI au Mali, pour tenter de libérer l'humanitaire francais Michel Germaneau dont la mort avait été annoncée trois jours plus tard.
De leur côté, les Espagnols avaient négocié la libération de deux humanitaires kidnappés également par Al Qaïda du Maghreb islamique. Après la mort de Michel Germaneau, Nicolas Sarkozy avait déclaré en juillet que «le paiement de rançon pour la libération de prisonnier ne peut pas être une stratégie durable». Les soupçons pour ce nouvel enlèvement se portent une nouvelle fois sur l'unité d'AQMI dirigée par l'islamiste radical algérien Abdelhamid Abou Zeid, qui avait assassiné en mai 2009 l'otage britannique Edwin Dyer et qui est responsable de la mort de l'otage français Michel Germaneau en juillet.
La nébuleuse d'Al Qaïda au Magreb islamique est née début 2007, regroupant des combattants salafistes algériens et des groupes rebelles touaregs, ainsi que plusieurs éléments criminels indépendants de la zone sahélienne.
En attendant la conclusion des évènements, les groupes français Areva et Vinci ont décidé vendredi d'évacuer tous leurs expatriés du nord du Niger, où sont susceptibles d'opérer les activistes islamistes. Cette mesure a été prise en raison des soupçons de «complicités» dans la sécurité du site d'Arlit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.