Botola Pro: Berkane arrache ses trois premiers points (VIDEO)    UA : Le Maroc prend part à la 13ème Sommet extraordinaire sur la ZLECAF    Evolution du coronavirus au Maroc : 4118 nouveaux cas, 376.738 au total, samedi 5 décembre à 18 heures    Message du roi Mohammed VI au roi de Thaïlande    Kénitra: un bébé de 2 mois abandonné en pleine rue    Covid19 : les mesures en vigueur à Tiznit prolongées de 15 jours    Financement de l'Education: TGR explore de nouvelles pistes    "Women Tech" : l'universitaire marocaine Hajar Mousannif remporte le 1er prix    2M : Transformation éminente des programmes d'information (vidéo)    CNTSH : Baisse importante du nombre de dons de sang    La FIFA promulgue un nouveau règlement : Instauration d'un congé de maternité de 14 semaines au profit des footballeuses !    USA : Obama, Clinton et Bush promettent de se faire vacciner devant les caméras    Covid-19: ce pays est le plus gros acheteur de vaccins dans le monde    Royal Air Maroc couvre le risque Covid-19 dans ses vols à l'international    Auto-entrepreneurs, IR, amnistie fiscale…les amendements acceptés    Relance: Les crédits garantis atteignent 50 MMDH (Benchaâboun)    BAM : la demande bancaire en liquidité totalement satisfaite    Un marocain parmi quatre immigrants arrivés à Mellilia à la nage    Relance post-Covid : Bourita appelle la communauté internationale à faire preuve de solidarité    Coût du vaccin, durée, effets indésirables... Les explications d'un responsable du ministère    The Banker magazine : Attijariwafa bank élue meilleure banque au Maroc en 2020    Une ONG suisse salue l'opération nettoyage de la zone tampon menée par les FAR    Messaoud Bouhcine, président du Syndicat marocain des professionnels des arts dramatiques    Décès de l' ancien président de la Fédération Royale marocaine de rugby, Said Bouhajeb    Chambre des conseillers: le PLF 2021 adopté à la majorité    Un derby régional pour la journée inaugurale de la Botola    Jo de Tokyo : Les athlètes seront soumis à des règles très strictes    Football: Le Japon hôte de la Coupe du monde des clubs 2021    Pose de la première pierre du nouveau consulat général US à Casablanca    L'action humanitaire du Maroc reconnue à travers son élection au Conseil d'administration du PAM    Stef Blok : Les actions du Maroc sont une réaction au blocage d'El Guerguarat par le Polisario    "Au Nom des miens " , une exposition de Hassan Bourkia    Parution du recueil poétique "Marrakech : Lieux de passage " d'Ahmed Islah    Fès: décès du premier proviseur marocain du lycée Moulay Driss    Unesco. Le Maroc soutient Audrey Azoulay pour un second mandat    Institut Cervantes : Le cycle du cinéma "Courts-métrages au féminin" en ligne du 7 au 30 décembre    CGEM-DGI : vers une réduction des litiges entre l'Administration et les entreprises    Tout ce qu'il faut savoir sur la nouvelle cellule terroriste démantelée par le BCIJ à Tétouan (vidéos)    L'Intérieur dénonce les déclarations irresponsables visant des institutions sécuritaires nationales    Décès de Aziz Abdelaziz Aïouch, 1er proviseur marocain du lycée Moulay Driss de Fès    Sahara marocain : ARTE dévoile au grand jour les fake news du « polisario »    Le film marocain «Much Loved» bientôt sur Netflix !    La rappeuse marocaine « Khtek » parmi les 100 femmes influentes dans le monde    Une nouvelle cellule terroriste démantelée à Tétouan    Coup de filet du BCIJ: démantèlement d'une cellule terroriste à Tétouan    BCIJ : Démantèlement d'une nouvelle cellule terroriste à Tétouan (photos)    Le Wydad fin prêt pour la reprise de la Botola    Messaoud Bouhcine: «Les arts vivants sont en crise»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Emprunt obligataire international Le Maroc adresse un message fort aux places financières
Publié dans Le Soir Echos le 07 - 10 - 2010

Le Maroc emprunte 1 milliard d'euros sur le marché financier international à des conditions optimales .
D'emblée, lors du point de presse organisé par le ministère de l'Economie et des finances mardi à Rabat, Salaheddine Mezouar a affirmé : « L'idée d'une sortie sur les marchés financiers internationaux (MFI) a été évoquée dès le début de l'année, toutefois nous avons préféré attendre le bon timing pour le faire ». Le ministre de l'Economie et des finances marocain a voulu ainsi démontrer le souci du ministère de permettre au Maroc de tirer le meilleur parti d'une telle sortie sur le MFI et par ricochet, assurer le financement du déficit budgétaire au meilleur coût pour les deniers de l'Etat. Pour rappel, cette levée de fonds s'est effectuée en date du 28 septembre suite à une tournée qui a conduit l'équipe marocaine dans 9 places financières à la rencontre d'une centaine d'investisseurs. L'opération a été orchestrée par trois banques d'affaires, Barclays Capital, HSBC et Natixis, et a permis au Maroc de lever un montant d'un milliard d'euros à 4,5% par an pour une maturité de 10 ans prenant effet le 5 octobre 2010. Autre caractéristique de cette émission, l'arrivée de la Private Equity suisse qui a souscrit à hauteur de 8% du montant retenu.
En outre, cette émission qui a fait écho dans dans la presse internationale spécialisée a permis au Maroc d'obtenir un prix fixé à l'extrêmité inférieure de la fourchette indicative de l'Euroband 2017. Des conditions meilleures que celles obtenues par certains pays européens, tels la Grèce, le Portugal et même l'Espagne. Cependant, le staff ministériel est resté discret sur l'usage qui sera fait de ce montant.
Ces intêrets conjugués ont constitué une force détonnante pour l'emprunt marocain. Salaheddine Mezouar dresse un bilan comparatif entre cette émission et celle de 2007. Il a déclaré à cet effet : « L'émission de 2007 a été effectuée pour rembourser une dette, alors que l'emprunt réalisé en 2010 a été opéré principalement pour deux raisons : d'abord, afin de confirmer sur le terrain la notation Investment Grade obtenue par le Maroc sur le terrain ; ensuite, pour favoriser le développement du marché intérieur de la dette sans effet d'éviction du secteur privé ». Autrement dit, le recours à un arbitrage entre financements interne et externe servira à détendre tout stress de liquidités qui aurait limité le soutien des banques marocaines au tissu entrepreneurial marocain. « Le secteur bancaire se trouve dans la mesure d'octroyer plus aisément des crédits », a précisé le Ministre.
Une brèche qui s'ouvre
En termes de perspectives, les MFI ont bien reçu le message adressé par le Maroc dans la mesure où les bailleurs de fonds ne raisonnent qu'en fonction des notations Investment Grade. Cette sortie a donc permis au Maroc de s'afficher clairement dans les écrans radar des investisseurs internationaux, notamment américains et suisses qui ont souscrit significativement à l'emprunt marocain. Les sentiers sont désormais battus pour d'éventuelles levées de fonds effecutées par les champions marocains tels que l'OCP, qui serait en bouclage final de son montage financier préparant sa sortie sur le MFI. Là encore, la stratégie serait de se garder d'annoncer au mauvais moment cette sortie dans le microcosme financier international. « Nous avons établi une référence qui devrait permettre à nos entreprises de lever des fonds sur les MFI à des conditions optimales », précise Salaheddine Mezouar.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.