Taxe de solidarité. Elle est où la justice sociale?    PLF2021: Budgets sectoriels, démarrage de la valse des ministères    Fitch ratings. El Othmani prend pour (son Investment) grade    Marocains du monde : des concertations pour étudier les moyens de fournir un logement    Média algérien : Abdelmadjid Tebboune souffrirait de sérieux problèmes cérébraux    Grippe saisonnière: Vaccin, vers un remake de la « piraterie » dans les aéroports?    Résidents étrangers au Maroc : Des titres de séjour de nouvelle génération    Sahara marocain : La France appelle à ne pas entraver le trafic commercial et civil à Guerguerat    Attentat de Nice: une deuxième personne placée en garde à vue    La DGSN lance une nouvelle génération des titres de séjour des étrangers résidant au Maroc    Clusters dans les mosquées: la mise en garde d'un responsable    Disneyland Paris. Une fermeture qui annonce un autre confinement début 2021    Coronavirus : nouvelles mesures restrictives à Al Hoceima    Températures prévues pour le samedi 31 octobre 2020    Météo : ciel dégagé au Maroc ce samedi 31 octobre    Sahara marocain : Les Américains reconfirment leur appui à l'initiative marocaine d'autonomie    Etude. Ces signes astrologiques les plus intelligents    Impôt sur les sociétés : une chute de 27,76% des recettes en 2021    Sahara marocain : Le Conseil de sécurité renouvelle pour une année le mandat de la MINURSO    Raja-Zamalek : la date des demi-finales a été fixée    Coronavirus : Cristiano Ronaldo est négatif    Le Maroc signe deux accords de coopération avec le Rwanda    Le Gabon réitère son appui à la marocanité du Sahara    Fonds Central d'Intervention pour les Urgences Humanitaires : Le Maroc, membre du Groupe consultatif    Vidéo : Profil de l'auteur tunisien de l'attentat de Nice (vidéo)    Turquie : la nostalgie du Califat    La journaliste Kaima Belouchi endeuillée    Evolution du coronavirus au Maroc : 3256 nouveaux cas, 215.294 au total, vendredi 30 octobre à 18 heures    Al Hoceima : Un couvre-feu nocturne et de nouvelles mesures à partir de dimanche soir    Séisme : Des morts et blessés à l'ouest de la Turquie    Coronavirus : Ahmad Ahmad testé positif (CAF)    Réseau FCA Morocco : La Continentale s'implante à Dar Bouazza    Le Qatar va sanctionner l'auteur des frottis forcés à l'aéroport de Doha    La 17ème édition du festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira sera virtuelle    Safae et Hanae répondent à la femme prétendant être leur vraie mère (VIDEO)    1ère édition de «Talents Africains» : Attijariwafa bank allie les jeunes et compétences pour l'avenir du continent    Algérie : Une économie au bord de la banqueroute    Dialogue libyen : les efforts marocains salués par le Parlement arabe    Malaisie. Mahathir veut tuer des millions de Français    Nizar Baraka présente ses condoléances à la famille de Mohamed Melihi    Mohamed Melehi est décédé mercredi : Un pionnier de l'art contemporain emporté par la Covid-19    Covid-19: Confinement général en France (VIDEO)    Hamza Sahli, un marathonien ambitieux pour graver son succès aux JO deTokyo    S.M le Roi félicite Mme Bouchra Hajij suite à son élection à la tête de la CAVB    Ligue des champions : Le Real échappe au pire    Paris: l'artiste-peintre marocain Mohamed Melehi succombe au covid-19    Vernissage à la Villa des arts d' une exposition rétrospective de l' artiste-peintre Bouchaib Habbouli    Que la paix soit sur l'ensemble de l'humanité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'artisanat en étendard | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 03 - 03 - 2012

Amine Kabbaj, architecte de métier, et restaurateur du Riad El Fen, a organisé une exposition de brassage artistique, en marge de la Biennale de Marrakech. Des œuvres d'expressions diverses, en bois, en fer, en os, en métal, ont fleuri l'enceinte du Club House Al Maaden, au cœur de Marrakech. Une exposition collective de totems de 60 cm de large et 2m de haut, fruit d'une expression libre, et de la spontanéité des sept artistes, et de leurs artisans-binômes.
Yasmina Alaoui, artiste marocaine résidant à New York, a signé un travail inspiré des motifs abstraits de mosaïque, où dorures et sensibilité artisanale épousent des techniques pointues. Emulsion photographique, dessin, peinture, photo, collage ornent ses créations d'une extrême élégance. Marco Guerra, photographe chilien, a réalisé une centaine de polaroids imprimés sur toile, dégainant des portraits de femmes portant des objets divers, en un manifeste visuel contre l'intolérance et l'inégalité. Leila Alaoui, photographe marocaine résidant à Paris, a imprimé des photographies sobres et élégantes, aux motifs noir et argenté, sur toiles, signant des créations d'une infinie délicatesse.
Christophe Ronel, inconditionnel des peintures composites imprégnées d'éléments ethniques, a développé des créations de figuration narrative à dimension gestuelle, où le vécu transgressé et les dérives de l'imaginaire sont imbriqués l'un dans l'autre. Des stèles en bois et en zellige, réalisées par des artisans locaux de Marrakech, ont ponctué ses déambulations historiques.
Le graffiti en toile
Trois artistes issus du monde du graffiti on signé un langage hybride, à mi-chemin entre la toile et la rue. Jonas « Sun 7 », grapheur français et habitué de la galerie David Bloch, a déployé des écritures en formes de calligraphies arabes, sortes d'arabesques ponctuées de totems et de symboles, en une pure projection graphique de l'univers oriental, tel perçu par l'artiste. Yassine Mekhnache ou Yaze, artiste graffiti marocain résidant à Paris, est fidèle à son travail graphique sur le visage, qu'il effectue depuis 15 ans. Pétri de rêveries et de vibrations pop art, il signe des enchevêtrements colorés de lignes et de formes. Le travail de l'artiste n'est que l'équilibre des œuvres en os réalisées par son artisan-binôme, agrémentant des textes lyriques et poignants de Yacine Kateb en français, et Haj Ali Bin Idriss en arabe. L'onirique et le lancinant. Tanc Vao, un autre habitué de David Bloch Galerie, a signé des toiles rythmées, inspirées de sa musique, et des œuvres en métal sublimées par l'expertise locale. Maîtrise graphique, unité esthétique et liberté artisanale, tels sont les maître-mots de cette exposition. A découvrir jusqu'au 11 mars.
Maître et artisans
Amine Kabbaj, commissaire de l'exposition « Biennale Off » est un architecte marocain et un grand féru d'art. Il est le rénovateur de riad El Fen, l'établissement acquis en 2002 par l'organistatrice de la Biennale Vanessa Branson, et qui a accueilli une grande partie des débats et rencontres littéraires et artistiques de l'évènement. Egalement commisssaire de l'exposition « Animal Dream » de l'édition 2010 de Marrakech Art Fair, ce fédérateur a tenu à relever ce curieux pari de réunir 7 artistes, tenants d'expressions différentes, graffiti, photographie, sculpture et peinture, déroulant comme seuls fils conducteurs les dimensions des œuvres, et les tandems avec les artisans. Un pari joliment réussi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.