Israël intensifie ses raids à Gaza, vive inquiétude internationale    Ghalta, une erreur très cher payée... Dimanche à 22h45 (Bande-annonce)    Covid-19 au Maroc : 112 nouvelles contaminations, 6 décès    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 mai 2021 à 16H00    LDC: ce qu'a dit l'entraîneur du WAC sur le but refusé d'El Karti    Le beau message de Saad Lamjarred à Khadija Assad (VIDEO)    Frappe aérienne à Gaza: 10 membres d'une famille tués    Le sport est un vecteur de rapprochement des peuples, affirme l'ambassadeur du Maroc en Afrique du Sud    Deux tornades frappent la Chine : le bilan passe à 12 morts    Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Au rythme nomade | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 13 - 03 - 2012

Si cette nouvelle édition a réuni de grands musiciens et de purs artisans de la scène, issus du Nord et de la rive Sud, comme Ahwach, sorti tout droit de Tiznit, ou encore, le groupe Hamawassa, dont le chanteur est originaire du Niger et deux musiciens de Bretagne, le parfum culinaire de la province de Zagora, a également distillé un joyeux mélange de safran, d'argan et de rose sur la place centrale de la ville. La thématique d'un atelier d'éducation sensorielle, intitulée «Aux origines du goût», a en effet proposé sous la houlette de Slow Food, représenté par des étudiants de Rabat, une dégustation des produits du terroir. Des expositions permanentes, initiées par les femmes issus de villages alentour, se sont ainsi tenues sur la place centrale de M'hamid El Ghizlane. Les festivaliers et les habitants ont (re) découvert l'artisanat tel que la poterie, les tapis, les bijoux, la vannerie, les cuirs, le fer forgé. Le moment fort de ce festival reste aussi, entre le chien loup, la dégustation du pain de sable, appelé mella, au beau milieu d'un bivouac planté dans le désert, sous le disque solaire rosissant se fondant à l'azur du ciel. Difficile de ne pas avoir envie de tout envoyer voler en éclats, du côté de la métropole casablancaise tant ce spectacle avec la nature et l'immensité rappelle que la vie est ailleurs et que nous avons à apprendre des nomades.
Autre jalon ayant ponctué cet événement, la rencontre du groupe Arthur et Yerko. Ces deux jeunes passionnés de musique, et plus particulièrement de kora, offre un répertoire qui oscille entre composition personnelle, modernisant de surcroît la kora, et chansons traditionnelles. Un précieux alliage, qui a enflammé la scène du 9 mars dernier et porté les âmes en présence, vers les terres fauves d'Afrique de l'Ouest. Quant à Yasuyuki Ueda, artiste japonais qui voyage aux quatre coins du monde, en quête d'inspiration et d'influences nouvelles, il s'est produit en présentant l'Ydaki. Il s'agit d'un instrument traditionnel, joué en Australie, où Yas a été adopté par une tribu aborigène, les Yolngu. Grâce a cet instrument, joué par ce peuple nomade, Yas a déjà participé à de nombreux projets, mâtinés de sons indiens, jazzy mais aussi funk. La maîtrise de cet instrument, lui a de plus, été transmises par ses ancêtres japonais car l'Ydaki est en fait, joué dans le monde entier. D'autres formations, d'autres civilisations ont été représentées sur la scène de M'hamid, telles que Daqat Seïf, issue de la vallée du Draâ, Rythmes Nomade de Ouarzazate, Prends ton temps de Zagora. Enfin, samedi 10 mars, ce sont Nojoum Sahara, Moussa Bilalan Ag Ganta, Leïla El Berrak et Hatim Amour, qui ont clôturé les festivités. C'est sans conteste Mousaa Bilalan, ayant auparavant collaboré avec la Manonegra, qui a marqué cette dernière soirée. Cette grande voix, a chanté la paix, l'harmonie, et comme dirait l'une de mes consœurs, c'est leur Stevie Wonder local. Les femmes enveloppées dans des couvertures, accompagnées d'enfants ont suivi avec une attention particulière le spectacle. L'une d'entre elles a confié, assise à même le sable qu'elle devait braver le froid pour assister à ce dernier concert. Femmes, femmes, femmes….

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.