Jeux Méditerranéens / Football / Maroc-Italie (1-2) : Les Lionceaux joueront la 3e marche du podium face aux Turcs    CAN Féminine 2022 / Maroc-Burkina Faso 1-0 : 3 points très importants pour la suite ! Ghizlane Chebbak Meilleure joueuse du match    Espagne : La compagnie Binter inaugure une ligne aérienne depuis et vers Fès    فيروس كورونا : المغرب يسجل 3306 إصابات جديدة و3 وفيات في 24 ساعة الأخيرة    Jeux méditerranéens : La sélection marocaine de football (U18) battue en demi-finale    Formule E : Le pilote suisse Edoardo Morata remporte l'e-prix de Marrakech 2022    Jeux méditerranéens : Trois médailles d'argent et deux de bronze pour le Maroc (athlétisme)    Italie : La communauté marocaine bénéficie d'un consulat mobile    Diaspo #246 : Zineb Mekouar suit la littérature comme un fil d'Ariane grâce à sa grand-mère    Météo Maroc: temps assez chaud ce dimanche 3 juillet    CAN féminine: bon départ pour les Lionnes de l'Atlas (VIDEO)    Restrictions commerciales algériennes : l'Espagne transfère à l'UE les plaintes des hommes d'affaires    Mali: l'ambassadeur d'Espagne convoqué après des propos sur une implication de l'Otan    Région TTA: plus de 14.800 candidats passeront le rattrapage du bac    Maroc/Covid-19: 3.306 nouveaux cas et 3 décès ces dernières 24h    Covid-19: le ministère de la santé recommande une dose de rappel du vaccin pour les personnes âgées    Immigration illégale : Le Maroc fait face à une "situation extrêmement complexe" affirme le ministre espagnol de la Migration    Amal Ayouch réagit à la condamnation de Faouzi Skalli    Le leadership marocain en matière de sécurité énergétique et alimentaire mis en avant à Naples    Dakar: "Annato" de Fatima Boubekdi remporte le Grand Prix du chef de l'Etat du 3-ème Festival de cinéma "Les Téranga"    L'activité industrielle poursuit son amélioration    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feu Abdelhadi Baraka    Echange de tirs dans le Kentucky: Trois policiers tués, l'assaillant arrêté    Casablanca, capitale marocaine du Jazz pendant trois jours (vidéo)    Maroc-Japon: Signature d'un Accord de prêt de 1,6 MMDH pour améliorer l'environnement des apprentissages    L'apostille : Dbibina a bien cru être atteint de Polyopie, avant que Fouad Abdelmoumni, Aziz Chahir et Ali Anouzla ne le rassurent    Ambiance festive pour l'ouverture de Jazzablanca (VIDEO)    Casablanca : Mise en échec du trafic de 2 tonnes de résine de cannabis    Devant la Commission des finances, Nadia Fettah décortique la loi sur les pratiques anticoncurrentielles    Marché des capitaux : Plus de 27,7 milliards DH de levées    African Lion 2022 : Cap Draâ sous un déluge de feu    Abattage, écorchage, stockage... Les conseils de l'ONSSA pour l'Aïd al-Adha    Sahara : Séminaire sur la dévolution des compétences législatives dans les régions autonomes    Selon le Sunday Business Post, le roi Mohammed VI a changé la face du Maroc    Vidéo. Jeux méditerranéens: une deuxième médaille d'or pour le Maroc    Renouvellement du mandat de la MINUSMA: Bamako pose ses conditions    Libye: des manifestants investissent le siège du Parlement    Un étudiant déguisé en femme pour passer les examens condamné à de la prison ferme    L'ANME tient une « rencontre communicationnelle » à Casablanca    Remise des prix de la deuxième phase du programme éducatif « inwi Challenge » (VIDEO)    Maroc: lancement de la campagne de sensibilisation à la cybersécurité    Sahara: Staffan de Mistura attendu samedi à Rabat pour une nouvelle tournée dans la région    Marhaba 2022 : Journée infernale pour des Marocains bloqués à Ceuta    Condoléances du roi Mohammed VI à la famille de feue Maria Rosa de Madariaga    Général Stephen J. Townsend : « Les Forces Armées Royales ont atteint les standards de l'OTAN »    Maluma sort du silence après l'annulation de son concert à Marrakech    Agenda culturel: les bons plans de ce vendredi et du week-end    Théâtre Cervantes : L'appel d'offres pour la restauration et la réhabilitation est lancé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Absence record à la plénière consacrée au PLF | Le Soir-echos
Publié dans Le Soir Echos le 25 - 12 - 2012

La séance plénière pour le vote du premier volet du Projet de loi de finances a entamé ses travaux hier à 11 heures à la Chambre des conseillers. Lors de cette séance et devant une assemblée presque vide, le PAM déclare sa déception et vote contre.
La séance plénière consacrée à l'examen du PLF 2013 a enregistrée une absence record des Conseillers.
Ils n'ont pas dérogé à la règle qui a fait la triste renommée de la Chambre des conseillers. Le taux d'absence a dépassé les 50 %, lundi matin, alors que le vote du Projet de loi de finances 2013 entamait sa séance plénière. A tour de rôle, selon leur représentativité au sein de la deuxième Chambre du Parlement, les présidents des groupes se sont relayés derrière le pupitre pour exposer leur évaluation du PLF aux deux ministres, Nizar Baraka et Driss Azami.
Le message de Ansari
Ceux dont la représentativité ne les place pas en tête de liste ont préféré ne pas assister à la séance du matin de 11h à 13h. Ce qui a suscité l'indignation des Conseillers et plus précisément du groupe de l'Istiqlal, dont le président, Mohamed Ansari, n'a pas raté l'occasion de son intervention pour y faire allusion : « C'est honteux de s'absenter, de ne pas écouter ce que les autres ont à dire !». Déçu, Ansari a tenu à transmettre un message clair aux absents leur exprimant son indignation et son regret de constater une indifférence et un manque de volonté d'échange au moment même où toutes les composantes de la Chambre des conseillers sont appelées à contribuer à la transition du pays. Certains s'absentent alors que d'autres quittent leur siège en attendant la fin d'une intervention, fait remarquer ce parlementaire estimant qu'il s'agit d'un acte de non-respect vis-à-vis des autres, qualifiant ce dernier d'«attitude anti-déontologique » qui sème la discorde et empêche toute cohésion. En effet, d'autres groupes risquent bien de boycotter les nouveaux arrivés en contestation de leur absence au moment de leur prise de parole.
L'annonce de Biadillah
Le président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah, a pourtant fait le nécessaire appelant l'ensemble des membres à assister à la séance plénière. Dans un communiqué, publié quatre jours à l'avance (20 décembre), Biadillah a informé les Conseillers de la tenue de cette séance de 11h à 20h avec pour ordre du jour de permettre aux différents groupes et alliances de présenter leur évaluation dans le cadre de l'examen du PLF et le vote de son premier volet. Et par le même biais, Biadillah, a indiqué que les travaux se poursuivront ce mardi de 11h à 18h pour le vote de la totalité du PLF et appellé les Conseillers à respecter ces rendez-vous. Un appel dont les premiers échos ont été timides dès le lancement des travaux pendant lesquels deux présidents de groupes ont pris la parole, Hakim Benchammas à la tête du PAM, parti de l'opposition, et Mohamed Ansari, à la tête de l'Istiqlal, parti de la majorité.
La mise en garde de Benchammas
Intervenu en premier, Hakim Benchammas disposait d'une heure et demie pour exposer la lecture de son parti du PLF. Un texte qui, selon lui, ne répond pas réellement aux attentes des citoyens ni à ceux de son parti. « Ne nous demandez pas de voter pour », lance-t-il aux ministres, précisant que le PAM votera contre par conviction de l'« inefficacité » du PLF. « Vous asphyxiez les Marocains », renchérit Benchammas constatant qu'une année après les élections et la mise en place d'une nouvelle Constitution, « rien n'a changé dans le quotidien des citoyens ». Pire, la réalité semble être de mauvais augure pour l'avenir, à en croire le président du groupe PAM pour qui le Maroc risque une crise inéluctable. « A la fin du mandat de votre gouvernement, nous serons face à la crise des dettes », estime le conseiller convaincu que le prochain gouvernement n'aura pas d'autre choix pour désamorcer la crise que de baisser les dépenses ou d'augmenter les impôts. « Une situation financière catastrophique », c'est la hantise du PAM qui regrette également de constater que face aux défis le gouvernement répond toujours par « solidarité ». « Les fraudes fiscales nous coûtent 42 milliards de dirhams par an et les fuites des capitaux 12 MMDH », rappelle Benchammas insistant sur « l'impossible croissance » et appelant l'Etat à ne plus « vivre au dessus de ses moyens ».
Des listes d'agréments insuffisantes
C'est au cours de son intervention à la séance plénière du 24 décembre que Hakim Benchammas a soulevé la publication des listes des agréments. Pour lui, le gouvernement a encore une fois commis une erreur. « Il s'est pressé de publier ces listes sans les soumettre à une quelconque stratégie. Le gouvernement a juste porté atteinte aux citoyens en dévoilant leur identité alors que d'autres, les privilégiés, ont vu leur nom remplacé par celui d'une société », s'indigne Benchammas. Et de souligner que la lutte contre l'économie de rente doit s'accompagner de mesures claires et ne pas être le fruit d'une spontanéité qui pourrait coûter cher aux propriétaires d'agréments.
* Tweet
* * *
VN:F [1.9.21_1169]
please wait…
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.21_1169]
Rating: 0 (from 0 votes)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.